Pression atmospherique

Pression atmosphérique

En noir : variation diurne de la pression atmosphérique mesurée en Allemagne en septembre 2004

La pression atmosphérique est la pression de l'air en un point quelconque d'une atmosphère.

Sur la Terre, la pression atmosphérique moyenne au niveau de la mer dépend essentiellement de la masse de l'atmosphère, celle-ci pouvant évoluer avec la masse moyenne des gaz à concentration variable comme la vapeur d'eau. Elle demeure proche de l'atmosphère normale, valant 101 325 Pa.

La pression atmosphérique se mesure à l'aide d'un baromètre, d'un hypsomètre ou d'un altimètre. Elle a été longtemps mesurée en mm Hg (puis en torr) en raison de l'utilisation courante de baromètre à colonne de mercure. Depuis l'adoption du pascal comme unité de pression, les météorologues utilisent un multiple de cette unité, l'hectopascal (1 hPa = 100 Pa), nouvelle dénomination du millibar (1 bar = 100 000 Pa).

Sommaire

Variation verticale

La pression atmosphérique diminue avec l'altitude : elle diminue, exponentiellement, d'un facteur 10 chaque fois que l'on s'élève de 16 km. Il est ainsi possible d'utiliser la pression pour mesurer la hauteur, ce qui est le principe de base de l'altimètre utilisé en aéronautique.

En météorologie appliquée, la pression est souvent utilisée directement comme coordonnée verticale. On parlera par exemple de la température à 700 hPa. Cette approche a des avantages techniques et elle simplifie certaines équations utilisées en météorologie.


Voir également:

Variation horizontale

Les météorologues analysent les variations horizontales de la pression atmosphérique pour localiser et suivre les systèmes météorologiques. En particulier, les dépressions et les creux barométriques dans la pression atmosphérique sont généralement associés au mauvais temps. La différence de pression entre deux points de même altitude, ou gradient horizontal de pression, est également la plus importante force motrice du vent. Afin d'utiliser la pression pour suivre les systèmes météo et estimer la force du vent, il est nécessaire de faire concorder des mesures de pression qui ont été prises à différentes altitudes : en mer, dans les vallées, en montagne, sur les rivages de la Mer Morte. Pour ce faire, on soumet les mesures brutes de pression à un ajustement standardisé. La valeur résultant de cet ajustement est appelée pression au niveau de la mer, ou PNM.

Si l'on prend par exemple le cas d'une station située à 100 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'ajustement sera effectué en estimant la pression au fond d'un trou fictif, de 100 mètres de profondeur, qu'on aurait creusé à la station. Plus précisément, la valeur de la PNM est fonction de la pression mesurée à la station et de la température assignée à la colonne d'air fictive. Pour cette dernière on utilise la moyenne de la température actuelle à la station et de celle mesurée douze heures auparavant. La PNM est une approximation d'une grande utilité, mais il faut se garder de lui donner toute la valeur d'une mesure physique exacte, particulièrement en terrain montagneux. La pression atmosphérique mesurée au niveau de la mer varie autour d'une valeur moyenne de 1 013 hPa.

La pression mesurée au sol est utilisée pour l'étalonnage et la validation des données en provenance d'instruments météorologiques de mesure à distance. Des mesures précises de pression sont ainsi un fondement nécessaire pour les progrès importants qui ont lieu en ce moment dans le domaine de l'observation de la Terre.

Valeurs records

 ** Des pressions plus basses encore ont été enregistrées au sein de violentes tornades, mais ces mesures demeurent controversées.
 ** On a attribué une pression minimale de 868,5 hPa[1], le 23 avril 2006 à 7:15 UTC, au centre du cyclone extrême Monica, lorsqu'il a frappé au nord de Maningrida, en Australie. Cette mesure est non-officielle et controversée.

Voir aussi

Notes

Articles connexes

Liens externes


  • Portail de la météorologie Portail de la météorologie
Ce document provient de « Pression atmosph%C3%A9rique ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Pression atmospherique de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Pression atmosphérique — ● Pression atmosphérique pression exercée par la couche d air en un lieu donné et mesurée en millimètres de mercure ou en hectopascals à l aide d un baromètre …   Encyclopédie Universelle

  • Pression atmosphérique — En noir : variation diurne de la pression atmosphérique mesurée en Allemagne en septembre 2004 La pression atmosphérique est la pression qu exerce le mélange gazeux constituant l atmosphère considérée, sur Terre : de l air, sur une… …   Wikipédia en Français

  • pression atmosphérique — atmosferos slėgis statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. atmospheric pressure vok. atmosphärischer Druck, m; Atmospärendruck, m; Luftdruck, m rus. атмосферное давление, n pranc. pression atmosphérique, f …   Automatikos terminų žodynas

  • pression atmosphérique — atmosferos slėgis statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Hidrostatinis slėgis, kuriuo kiekviename atmosferos taške oras, suspaustas aukščiau esančių atmosferos sluoksnių, ir pats slegia aplinką. atitikmenys: angl. atmospheric …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

  • pression atmosphérique — atmosferos slėgis statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. atmospheric pressure vok. Atmosphärendruck, m rus. атмосферное давление, n pranc. pression atmosphérique, f …   Fizikos terminų žodynas

  • pression atmosphérique — atmosferos slėgis statusas T sritis Energetika apibrėžtis Hidrostatinis slėgis, kuriuo kiekviename atmosferos taške oras suspaustas aukščiau esančių atmosferos sluoksnių ir pats slegia aplinką. Atmosferos slėgio dydis bet kuriame atmosferos taške …   Aiškinamasis šiluminės ir branduolinės technikos terminų žodynas

  • Variation de la pression atmosphérique avec l'altitude — Formule du nivellement barométrique La formule du nivellement barométrique décrit la répartition verticale des molécules de gaz dans l atmosphère de la Terre, et donc la variation de la pression en fonction de l altitude. On parle ainsi d un… …   Wikipédia en Français

  • Ionisation chimique a pression atmospherique (APCI) — Ionisation chimique à pression atmosphérique (APCI) L ionisation chimique à pression atmosphérique ou APCI est une technique d’ionisation dans la phase gazeuse, basée sur le transfert d’espèces chargées d’un ion réactif à une molécule… …   Wikipédia en Français

  • Ionisation chimique à pression atmosphérique — (APCI) L ionisation chimique à pression atmosphérique ou APCI est une technique d’ionisation dans la phase gazeuse, basée sur le transfert d’espèces chargées d’un ion réactif à une molécule d’analyte[1],[2]. Elle est utilisée comme méthode d… …   Wikipédia en Français

  • Ionisation chimique à pression atmosphérique (apci) — L ionisation chimique à pression atmosphérique ou APCI est une technique d’ionisation dans la phase gazeuse, basée sur le transfert d’espèces chargées d’un ion réactif à une molécule d’analyte[1],[2]. Elle est utilisée comme méthode d ionisation… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”