Aron kodesh

Arche sainte (synagogue)

Aron Kodesh de la synagogue italienne de Padoue (1617)

Une arche — appelée ארון קודש - Aron Kodesh, c'est-à-dire l'Arche sainte par les Ashkénazes ou היכלHeikhal, [temple] par les Séfarades — est présente dans toutes les synagogues pour y conserver les rouleaux de la Torah.

Orientation

L'arche est située dans la synagogue de telle sorte qu'en se tournant vers l'arche pour prier, les membres de la communauté se tournent vers Jérusalem ; cela revient souvent pour les communautés de l'"Occident" à placer l'arche au point cardinal Est du lieu de culte ou vers l'ouest pour les communautés situées à l'Est d'Israël. Les synagogues en Israël sont toujours orientées vers Jérusalem. Parfois, certains lieux de culte ne permettant pas de placer l'arche dans la bonne direction, la communauté se tourne quand même vers Jérusalem pour prier.

La plus ancienne occurrence de cette pratique attestée par l'archéologie se trouve dans la synagogue de Doura Europos.

Description

L'arche rappelle l'Arche d'Alliance de la tradition biblique, transportée par les Israélites depuis le désert du Sinaï jusqu'en Terre d'Israël et qui contenait les tables des dix Commandements. L'Arche d'Alliance avait été placée dans le Saint des Saints du Temple de Jérusalem ; de façon similaire, l'arche sainte d'une synagogue est le lieu le plus saint du lieu de culte. L'arche est le plus souvent fermée par des portes et par un rideau appelé paro'het - פרוכת, à l'intérieur ou à l'extérieur des portes. Elle est parfois surélevée par quelques marches afin de s'élever quand les membres de la communauté vont prendre les rouleaux de la Torah pour en faire sa lecture publique.

Selon les traditions de chaque communauté, certaines prières sont prononcées en gardant ouverte l'arche sainte. Les membres de la communauté se tiennent alors généralement debout plutôt qu'assis, dans une profonde solennité.

  • Portail de la culture juive et du judaïsme Portail de la culture juive et du judaïsme
Ce document provient de « Arche sainte (synagogue) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aron kodesh de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aron Kodesh — Arche sainte (synagogue) Aron Kodesh de la synagogue italienne de Padoue (1617) Une arche appelée ארון קודש Aron Kodesh, c est à dire l Arche sainte par les Ashkénazes ou היכל – Heikhal, [temple] par les Séfarades est présente dans toutes les… …   Wikipédia en Français

  • Aron Kodesh — Seph. /ah rddawn kaw desh/; Ashk. /awrdd ohn koh desh/, Hebrew. See Holy Ark. * * * …   Universalium

  • Aron Kodesh — Seph. /ah rddawn kaw desh/; Ashk. /awrdd ohn koh desh/, Hebrew. See Holy Ark …   Useful english dictionary

  • Aron hakodesh — Arche sainte (synagogue) Aron Kodesh de la synagogue italienne de Padoue (1617) Une arche appelée ארון קודש Aron Kodesh, c est à dire l Arche sainte par les Ashkénazes ou היכל – Heikhal, [temple] par les Séfarades est présente dans toutes les… …   Wikipédia en Français

  • Arche sainte (synagogue) — Aron Kodesh de la synagogue italienne de Padoue (1617) Une arche appelée ארון קודש Aron Kodesh, c est à dire l Arche sainte par les Ashkénazes ou היכל – Heikhal, [temple] par les Séfarades est présente dans toutes les synagogues pour y conserver… …   Wikipédia en Français

  • Hejal — Modena, Italia (1505) …   Wikipedia Español

  • Ark (synagogue) — Origin of the names Aron Kodesh Aron Kodesh comes from Hebrew אָרוֹן קׄדֶשׁ ʔārōn kodeš (i.e. aron kodesh ), Holy Ark . This name is a reference to the aron ha kodesh , the Hebrew name for the Ark of the Covenant which was stored in the Holy of… …   Wikipedia

  • Lecture De La Torah — La Lecture de la Torah (en hébreu: Qriat HaTorah) suit un rite défini depuis plus de deux millénaires, suite à la destruction du Premier Temple de Jérusalem, et toujours scrupuleusement suivi par les adhérents du judaïsme orthodoxe. Des… …   Wikipédia en Français

  • Lecture de la Torah — Lecture de la Thora au Ghetto de Varsovie, Photo prise par la Propagande nazie. La Lecture de la Torah (en hébreu : קריאת התורה Qriat HaTorah) suit un rite défini depuis plus de deux millénaires, suite à la destruction du …   Wikipédia en Français

  • Lecture de la torah — La Lecture de la Torah (en hébreu: Qriat HaTorah) suit un rite défini depuis plus de deux millénaires, suite à la destruction du Premier Temple de Jérusalem, et toujours scrupuleusement suivi par les adhérents du judaïsme orthodoxe. Des… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”