Armando Valladares

Armando Valladares Pérez né le 30 mai 1937, est un écrivain cubain et fut ambassadeur nord-américain. Il est cependant connu par l'opinion publique internationale en tant que prisonnier politique et d'opinion, opposé à la révolution cubaine. Il avait travaillé comme policier sous le régime de Fulgencio Batista, et fut accusé en 1960 d'avoir préparé des attentats contre la population cubaine. Il fut incarcéré le 20 décembre 1960, à l'âge de 23 ans, et ne sortit de prison que 22 ans plus tard.

Sommaire

La détention

Valladares affirme avoir été enfermé pour avoir refusé d'imprimer dans son bureau de travail une décalcomanie pro-communiste. La police cubaine donne une explication tout à fait différente à son arrestation. Il aurait en effet placé des paquets de cigarettes remplis d'explosifs dans des lieux publics de La Havane pour le compte d'une cellule terroriste (au sein de laquelle il aurait rencontré Carlos Alberto Montaner), probablement dans le cadre de l'Opération Mongoose.

Selon les détracteurs du régime cubain et Valladares lui-même, il fut soumis durant sa détention à divers types de tortures : coups, expériences psychologiques et biologiques, isolement. Il affirme également avoir été conduit dans des camps de travaux forcés ainsi qu'à plusieurs années de réclusion solitaire dans un cellule sans lumière ni artificielle ni naturelle. Selon cette version, en 1963, alors que l'on donnait à tous les criminels de droit commun des uniformes bleus, Armando Valladares le refusa, préférant demeurer nu. Il était en effet un prisonnier politique et portait pour cela un uniforme vert, alors que les prisonniers de droit commun portaient des bleus. En 22 années d'incarcération, Valladares n'a reçu que 13 visites.

Selon ces sources, il fut maintenu pendant 46 jours sans alimentation pour avoir refusé de participer à un programme de "réhabilitation politique". Affaibli, il demeura durant 5 années dans un fauteuil roulant.

Le gouvernement cubain déclara que Armando simulait un handicap afin de s'en servir comme argument lors de la campagne internationale en faveur de sa libération (organisée notamment par les cubains anti-castristes établis à Miami). En prison, il écrivit un recueil de poèmes : Depuis mon fauteuil roulant. Selon certaines sources, il aurait avoué des années plus tard qu'il ne s'agissait que d'un plagiat[1].

La libération

Suite à des pressions internationales, notamment de la part de la France (François Mitterrand dépêcha Regis Debray à Cuba), Valladares fut libéré en octobre 1982. Entré dans l'aéroport de la Havane en fauteuil roulant, il est arrivé à Madrid debout et en parfaite santé[2]. Fidel Castro déclara des années plus tard qu'il avait accepté de le libérer à condition qu'il arrive sur ses deux jambes en Europe[3]. Regis Debray, qui avait pourtant soutenu la campagne pour la libération de Valladares, écrivit « L'homme n'était pas poète, le poète n'était pas paralytique et le cubain est aujourd'hui américain. Ce militant simulait l'hémiplégie sur sa chaise roulante depuis des années. »[4]

Le PEN Club de France lui a décerné le Prix de la liberté, qui est donné aux écrivains qui ont été détenus en prison. Après le début de la campagne pour la libération de Valladares, et après qu'il a été adopté par Amnesty International comme un «prisonnier d'opinion», les autorités cubaines ont décrit le prisonnier comme un «traître» et ont déclaré que Valladares avait été un membre de la police secrète de Fulgencio Batista, renversé par la Révolution cubaine de 1959. Il a finalement été libéré en 1982, et a émigré en Amérique.

Et après

Les mémoires d'Armando Valladares, intitulées Mémoires de prison: Un témoignage hallucinant sur les prisons de Castro sont devenues un best-seller international. Le président des Etats Unis Ronald Reagan, à l'instigation de sa fille, Maureen Reagan, a nommé Valladares ambassadeur des Etats-Unis auprès de la Commission des droits de l'homme des Nations unies de l'ONU. Reagan lui a également accordé la plus haute distinction civile aux Etats-Unis: la médaille présidentielle du citoyen.

Armando Valladares a parlé devant l'Assemblée générale des Nations Unies et devant des groupes législatifs en Europe et en Amérique. Il était l'un des fondateurs de l'organisation anti-communiste "Résistance internationale" et la Coalition européenne des comités pour les droits de l'homme à Cuba. Il est actuellement président du Valladares projet, une organisation internationale à but non lucratif qui milite pour les droits des enfants. Il a également été le président de la Fondation internationale des droits de l'homme jusqu'à sa démission le 2 Juillet 2 2009, [5]. suite à son désaccord avec l'organisation pour le coup d'état du Honduras en 2009, une réaction légitime pour lui qui considérait ce coup d'état comme une transition illégale du président Zelaya vers un totalitarisme néo-communiste.

Valladares était l'un des amis les plus proches du dissident Pedro Luis Boitel. Il a connu en prison un français, Pierre Golendorf, communiste convaincu, emprisonné pour avoir critiqué le gouvernement de Fidel Castro.

De nos jours, Armando Valladares continue à écrire. Il publie, entre autres, des articles dans Capitalism Magazin[6].


Références

  1. Jean Marc Pilas, Nos agents à La Havane, Albin Michel, 1995
  2. Cuba Solidarity Project
  3. Moi, Fidel Castro, entretiens avec Ignacio Ramonet, DVD réalisé par Axel Ramonet, 2004
  4. Les masques, Regis Debray
  5. http://jacquesthomet.unblog.fr/2009/07/19/honduras-le-president-de-la-human-rights-foundation-armando-valladares-demissionne-apres-lappui-de-cette-ong-a-zelaya/
  6. Capitalism Magazin, juillet 2000

Bibliographie

  • Mémoires de prison: Un témoignage hallucinant sur les prisons de Castro (1986) - une relation autobiographique, publié par Albin Michel (ISBN 2226025936)
  • Prisonnier de Castro de Armando Valladares et Pierre Golendorf (1979), publié par les éditions Grasset (ISBN 2246007216)
  • El Alma de un Poeta (1988).
  • Contra Toda Esperanza: 22 Años en el Gulag de las Américas (1985).
  • Cavernas del Silencio (1983).
  • El Corazón Con Que Vivo: Nuevos Poemas y Relatos desde mi Silla de Ruedas (1980).
  • Desde mi Silla de Ruedas (1976).
  • Con su propia sangre.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Armando Valladares de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Armando Valladares — Saltar a navegación, búsqueda Armando Valladares Pérez (n. 30 de mayo de 1937) es un escritor cubano y ex embajador norteamericano, aunque trascendió a la opinión pública internacional como prisionero político y de conciencia, por sus 22 años en… …   Wikipedia Español

  • Armando Valladares — Pérez (* 30. Mai 1937 in Pinar del Río) ist ein kubanischer Schriftsteller und ein ehemaliger Botschafter der Vereinigten Staaten in der UN Menschenrechtskommission. In Kuba war er 22 Jahre lang (1960–1982) als Gegner der Revolution inhaftiert.… …   Deutsch Wikipedia

  • Armando Valladares — (May 30, 1937) was a political prisoner and prisoner of conscience in Cuba. Valladares was jailed in 1960, at age 23, when the new regime under Fidel Castro began to crack down on dissidents. Valladares spent 22 years in prison. After the… …   Wikipedia

  • Valladares — Valladares, apellido oriundo de Galicia en concreto de las cercanías de Pontevedra, y muy disperso en España y Sudamérica. Contenido 1 Origen 2 Escudo 3 Valladares famosos 4 Enlaces Relac …   Wikipedia Español

  • Valladares — ist der Familienname folgender Personen: Armando Valladares Pérez (* 1937), kubanischer Schriftsteller und ehemaliger US Botschafter Noel Valladares (* 1977), honduranischer Fußballtorhüter Tomás Valladares Supremo Director von Nicaragua …   Deutsch Wikipedia

  • Aldonza Lorenzo de Valladares — o Aldonza Suárez de Valladares (Galicia, España, c.1270 ¿?). Noble portuguesa. Hija del noble portugués don Lorenzo Suárez de Valladares (Lourenço Soares de Valadares), señor de Tangil, y de la también noble portuguesa doña Sancha Núñez Chacín… …   Wikipedia Español

  • Вальядарес, Армандо — В Википедии есть статьи о других людях с такой фамилией, см. Вальядарес. Армандо Вальядерес (Armando Valladeras Perez) (родился 30 мая 1937 г.)  известный кубинский диссидент, многолетний политзаключенный, поэт и художник. Родился в… …   Википедия

  • Human rights in Cuba — Life in Cuba Art Cinema Cuisine Culture Demographics Education Health Holidays Human Rights Literature Music …   Wikipedia

  • Seán MacBride — Infobox Minister name = Seán MacBride small office = Minister for External Affairs term start = 18 February 1948 term end = 13 June 1951 predecessor = Éamon de Valera successor = Frank Aiken birth date = birth date|1904|1|26|df=y birth place =… …   Wikipedia

  • Human Rights Foundation — Tipo ONG Objetivos Asegurar que la libertad sea protegida y promovida Fundación 2005 Fundador(es) T …   Wikipedia Español

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”