Arithmétique Des Intervalles

Arithmétique des intervalles

En mathématiques et en informatique, l'arithmétique des intervalles est une méthode de calculs permettant de garantir la relation d'égalité.

Sommaire

Motivations

La représentation concrète d'un nombre réel est en général impossible. Par exemple, écrire \sqrt{2} = 1.414 est faux, puisque 1.414 élevé au carré vaut exactement 1.999396 et non 2. Dans un calculateur, les nombres flottants ne sont que des approximations des nombres réels, et les opérations arithmétiques ne sont en général que des approximations inexactes des opérations mathématiques associées. Par exemple, avec un processeur à la norme IEEE 754, le calcul \sin\left(\cos^{-1}\left(-1.0\right)\right) donne 1.22461e-16 et non 0. Plus grave, l'évaluation de \sin\left(\cos^{-1}\left(-1.0\right)\right) == 0 renvoie faux.

L'arithmétique des intervalles est une méthode qui permet de réaliser des opérations dont le résultat est toujours certain. Par exemple on pourra écrire 2 \in [2,2] puis calculer la formule vraie \sqrt{2} \in [1.414,1.415].

Représentation

Dans l'arithmétique des intervalles, un nombre réel x est représenté par une paire de nombres flottants \left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right). Dire que x est représenté par cette paire signifie que x appartient à l'intervalle \left[x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right], autrement dit que les assertions x_{\mathrm{inf}} \le x et x \le x_{\mathrm{sup}} sont vraies. La notion d'égalité d'un nombre et de sa représentation disparaît, sauf si xinf = xsup.

Opérations de base

Les opérateurs de base mettent en jeu au minimum les opérateurs arithmétiques flottants suivants, définis dans la norme IEEE 754

  • changement de signe (vers -\infty) :
  • addition avec arrondi par défaut (vers -\infty) : +_{\mathrm{\inf}}
  • addition avec arrondi par excès (vers +\infty) : +_{\mathrm{\sup}}
  • multiplication avec arrondi par défaut (vers -\infty) : *_{\mathrm{\inf}}
  • multiplication avec arrondi par excès (vers +\infty) : *_{\mathrm{\sup}}
  • division avec arrondi par défaut (vers -\infty) : /_{\mathrm{\inf}}
  • division avec arrondi par excès (vers +\infty) : /_{\mathrm{\sup}}
Test si certainement positif ou nul

\left(\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) \ge 0\right) := \left(x_{\mathrm{inf}} \ge 0\right)

Test si certainement strictement positif

\left(\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) > 0\right) := \left(x_{\mathrm{inf}} > 0\right)

Test si certainement négatif ou nul

\left(\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) \le 0\right) := \left(x_{\mathrm{sup}} \le 0\right)

Test si certainement strictement positif

\left(\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) < 0\right) := \left(x_{\mathrm{sup}} < 0\right)

Test si possiblement nul

\left(0 \in \left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right)\right) := \left(x_{\mathrm{inf}} \le 0 \and x_{\mathrm{sup}} \ge 0\right)

Changement de signe

- \left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) := \left(-x_{\mathrm{sup}}, -x_{\mathrm{inf}}\right)

Addition

\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) + \left(y_{\mathrm{inf}}, y_{\mathrm{sup}}\right)
:= \left(x_{\mathrm{inf}} +_{\mathrm{inf}} y_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}} +_{\mathrm{sup}} y_{\mathrm{sup}}\right)

Multiplication de nombres certainement positifs ou nuls

\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) * \left(y_{\mathrm{inf}}, y_{\mathrm{sup}}\right)
:= \left(x_{\mathrm{inf}} *_{\mathrm{inf}} y_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}} *_{\mathrm{sup}} y_{\mathrm{sup}}\right)

Multiplication de nombres certainement négatifs ou nuls

\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) * \left(y_{\mathrm{inf}}, y_{\mathrm{sup}}\right)
:= \left(-\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right)\right) * \left(-\left(y_{\mathrm{inf}}, y_{\mathrm{sup}}\right)\right)
:= \left(x_{\mathrm{sup}} *_{\mathrm{inf}} y_{\mathrm{sup}}, x_{\mathrm{inf}} *_{\mathrm{sup}} y_{\mathrm{inf}}\right)

Multiplication d'un nombre x possiblement nul par un nombre y certainement positif

\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) * \left(y_{\mathrm{inf}}, y_{\mathrm{sup}}\right)
:= \left(x_{\mathrm{inf}} *_{\mathrm{inf}} y_{\mathrm{sup}}, x_{\mathrm{sup}} *_{\mathrm{sup}} y_{\mathrm{sup}}\right)

Multiplication de nombres possiblement nuls

\left(x_{\mathrm{inf}}, x_{\mathrm{sup}}\right) * \left(y_{\mathrm{inf}}, y_{\mathrm{sup}}\right)
:= \left(
\min\left(
x_{\mathrm{inf}} *_{\mathrm{inf}} y_{\mathrm{sup}},
x_{\mathrm{sup}} *_{\mathrm{inf}} y_{\mathrm{inf}}
\right), 
\max\left(
x_{\mathrm{inf}} *_{\mathrm{sup}} y_{\mathrm{inf}},
x_{\mathrm{sup}} *_{\mathrm{sup}} y_{\mathrm{sup}}
\right)
\right)

Recherche de zéros sur un axe

La recherche des zéros d'une fonction présente avec l'arithmétique ordinaire une difficulté particulière lorsque le nombre de zéros entre deux bornes n'est pas connu. L'arithmétique des intervalles permet d'encapsuler avec certitude les solutions.

Soit à résoudre f(x) = 0, avec f continue entre les bornes xmin et xmax.

  • Si l'intervalle f\left(\left(x_\mathrm{min}, x_\mathrm{max}\right)\right) ne contient pas zéro, alors on est certain qu'il n'y a pas de racine entre xmin et xmax.
  • Si aucun des deux intervalles f\left(\left(x_\mathrm{min}, x_\mathrm{min}\right)\right) et f\left(\left(x_\mathrm{max}, x_\mathrm{max}\right)\right) ne contient zéro et qu'ils sont de signes différents, alors il y a au moins un zéro entre xmin et xmax.
  • Dans les autres cas, ou pour raffiner la recherche, on introduit une borne intermédiaire et on recommence.
  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
Ce document provient de « Arithm%C3%A9tique des intervalles ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Arithmétique Des Intervalles de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Arithmetique des intervalles — Arithmétique des intervalles En mathématiques et en informatique, l arithmétique des intervalles est une méthode de calculs permettant de garantir la relation d égalité. Sommaire 1 Motivations 2 Représentation 3 Opérations de base …   Wikipédia en Français

  • Arithmétique des intervalles — En mathématiques et en informatique, l arithmétique des intervalles est une méthode de calculs permettant de garantir la relation d égalité. Sommaire 1 Motivations 2 Représentation 3 Opérations de base …   Wikipédia en Français

  • Arithmétique floue — L arithmétique floue étudie la propagation de l incertitude dans les expressions arithmétiques. Elle repose sur les principes de la logique floue et plus particulièrement sur les nombres flous, un cas particulier des ensembles flous. L… …   Wikipédia en Français

  • Arithmétique — L arithmétique est une branche des mathématiques qui comprend la partie de la théorie des nombres qui utilise des méthodes de la géométrie algébrique et de la théorie des groupes. On l appelle plus généralement la « science des… …   Wikipédia en Français

  • Intervalles fermés — Intervalle (mathématiques) En mathématiques, un intervalle (du latin intervallum) est étymologiquement un ensemble compris entre deux valeurs. Cette notion première s est ensuite développée jusqu à aboutir aux définitions suivantes. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Intervalles ouverts — Intervalle (mathématiques) En mathématiques, un intervalle (du latin intervallum) est étymologiquement un ensemble compris entre deux valeurs. Cette notion première s est ensuite développée jusqu à aboutir aux définitions suivantes. Sommaire 1… …   Wikipédia en Français

  • Projet:Mathématiques/Liste des articles de mathématiques — Cette page n est plus mise à jour depuis l arrêt de DumZiBoT. Pour demander sa remise en service, faire une requête sur WP:RBOT Cette page recense les articles relatifs aux mathématiques, qui sont liés aux portails de mathématiques, géométrie ou… …   Wikipédia en Français

  • Liste des articles de mathematiques — Projet:Mathématiques/Liste des articles de mathématiques Cette page recense les articles relatifs aux mathématiques, qui sont liés aux portails de mathématiques, géométrie ou probabilités et statistiques via l un des trois bandeaux suivants  …   Wikipédia en Français

  • Theoreme des deux carres de Fermat — Théorème des deux carrés de Fermat Pierre Fermat En mathématiques, le théorème des deux carrés de Fermat énonce les conditions pour qu’un nombre entier soit la somme de deux carrés parfaits (c est à dire de deux carrés d’entiers) et précise de… …   Wikipédia en Français

  • Théorème des deux carrés — de Fermat Pierre Fermat En mathématiques, le théorème des deux carrés de Fermat énonce les conditions pour qu’un nombre entier soit la somme de deux carrés parfaits (c est à dire de deux carrés d’entiers) et précise de combien de façons… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”