Animateur de centre de vacances et de loisirs

Sommaire

Qui est l'animateur ?

Un animateur en accueil collectif de mineurs est une personne qui s'occupe d'enfants de moins de 18 ans sur leurs temps de loisirs. Il en a la responsabilité et aménage des temps ludiques. Il peut s'occuper d'eux en dehors des périodes scolaires, avant, après l'école, pendant les vacances scolaires ou encore sur leurs lieux de vacances.

Une salle de centre de loisirs
Un centre de loisirs

L'animation étant régie par le code du travail, l'âge minimal pour être animateur est de 16 ans. Cependant, l'âge minimal requis pour se présenter au Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) est de 17 ans. Il est possible d'animer sans le BAFA, mais la règlementation des ACM (accueils collectifs de mineurs) fixe un quota de personnels sans qualification.

Les animateurs d'un accueil collectif de mineurs sont déclarés auprès des services décentralisés en charge de la jeunesse (Direction Départementale de la cohésion sociale, de la jeunesse et des sports). Le service de tutelle, l'organisateur (employeur) et le directeur se chargent de vérifier que les animateurs n'ont fait l'objet d'aucune restriction expressément fondée sur l'existence de condamnations pénales. Il leur est généralement demandé de montrer un casier judiciaire n° 3 de moins de 3 mois, cependant la législation prévoit que l'organisateur reçoive après déclaration de l'équipe auprès de la DDCS l'extrait de casier judiciaire n°2 (Cf lettre directive du ministère du 3 mars 2010).

L'animateur a pour mission d'assurer la sécurité physique, morale et affective des mineurs. Il participe à la mise en œuvre d'un projet pédagogique avec le directeur, répondant à un projet éducatif de l'organisateur. Il doit aussi construire une relation de qualité avec les mineurs, encadrer et animer leur vie quotidienne. Il doit proposer des activités et enfin accompagner les mineurs dans la réalisation de projets.

Le nombre d'animateurs pour le fonctionnement d'un centre est fixé règlementairement à :

- un animateur pour 8 enfants de moins de 6 ans

- un animateur pour 12 enfants de 6 ans et plus.(sous réserve de modifications des normes d'encadrement[1]).


Ceci n'est valable que pour le fonctionnement administratif du centre, en activité il est tout à fait possible d'animer seul un jeu sportif où deux équipes de onze joueurs s'affrontent, par exemple. Les normes d'encadrement vont être calculées sur la structure globale mais pas par salle. C'est le cas pour les centres de loisirs où les enfants sont souvent distribués par salle suivant leur âge : il peut très bien y avoir 1 adulte pour 11 enfants tant que sur la globalité de la structure, les normes d'encadrement sont atteints.

En temps périscolaire, les organisateurs tels que les mairies, ne sont pas tenus de déclarer cet accueil à Jeunesse et Sport, ce qui implique qu'ils n'ont pas d'obligation de normes d'encadrement. Le temps de la pause méridienne, appelée cantine, est à part et n'est soumis à aucune règlementation.

L'animateur peut avoir la double-casquette d'assistant sanitaire. Il doit alors assurer les soins et les déplacements vers un hôpital. Il doit y avoir au moins un assistant sanitaire par structure.

Les diplômes

Les diplômes ouvrant droit aux fonctions d'animateur en centre de vacances sont fixés par la loi[2]. Cette fonction est assez ouverte et beaucoup de diplômes y permettent l'accès. Nota : il est bien sûr possible d'être animateur sans diplôme, mais le centre ne peut pas dépasser un certain quota de non-diplômés pour pouvoir fonctionner (quota purement administratif).

En 2009, sont évoqués pour les centres classiques (hors cas spécifiques) :

  • le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) ;
  • le brevet d'aptitude aux fonctions de directeur (BAFD) ;
  • le Brevet d'État d'éducateur sportif (BEES) premier degré ;
  • le Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS) ;
  • le Brevet d'État d'animateur technicien de l'éducation populaire et de la jeunesse (BEATEP) ;
  • le Brevet d'aptitude professionnelle d'assistant animateur technicien (BAPAAT), option loisirs du jeune et de l'enfant ;
  • le Certificat de qualification professionnelle premier degré de l'animation ;
  • le diplôme C.A.L.A.S (Créateur d'Ambiance Ludique, Artistique et sportive) ;
  • le Diplôme universitaire de technologie (DUT) spécialité carrières sociales ;
  • le Certificat d'aptitude aux fonctions de moniteur-éducateur (CAFME) ;
  • certains gradés de l'armée ;
  • le Certificat d'aptitude professionnelle (CAP) petite enfance ;
  • le Diplôme d'études universitaires générales (DEUG) STAPS ;
  • la Licence STAPS ;
  • la Licence sciences de l'éducation ;
  • le diplôme d'État de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (DEJEPS) ;
  • le diplôme d'État supérieur de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport ;
  • le diplôme d'études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) animation et gestion des activités physiques, sportives et culturelles ;
  • la licence animation sociale, éducative, culturelle et des loisirs ;
  • un diplôme donnant droit à faire cours dans l'éducation nationale (du primaire à l'université) ;
  • le diplôme d'État relatif aux fonctions d'animation (DEFA).

Les centres gérés par l'armée, gérés par un des mouvements scouts agréés (accueil de scoutisme), ou gérés en tant que famille d'accueil ont aussi leurs spécificités du côté de l'encadrement. Il faut se référer à la réglementation spécifique ce type d'accueil.

Leurs lieux de travail

Un animateur peut travailler en séjours de vacances, appelés communément centre de vacances, ou encore "colonie de vacances" ; il peut également travailler en accueil de loisirs, communément appelé "centre de loisirs" ; mais aussi en structure de vacances (hôtellerie) en tant qu'animateur pour enfants ou en classe de découvertes, séjours encadrés par les professeurs des écoles, assistés d'animateurs. On voit aussi des animateurs travailler en crèche et ayant le statut de non-diplômé.

Une Fresque d'enfants
Une Fresque d'enfants en centre de loisirs

Les organisateurs peuvent être divers : de la mairie qui s'occupe des centres de loisirs municipaux, aux associations qui proposent le même service, aux entreprises privées qui organisent les séjours de vacances, ou encore les structures touristiques (telles que Club Med, Pierre&Vacances..etc)

Les organisateurs recrutent leurs directeurs. Ensuite, aux directeurs de choisir leurs animateurs. Mais il est également possible que les organisateurs choisissent eux-mêmes leurs animateurs.

Leurs conditions de travail

Un animateur est soumis à la convention collective de l'animation socio-culturelle. Les entreprises privées peuvent les rémunérer au forfait journalier brut (de 12 € par jour à 90 € par jour, au bon vouloir des employeurs) à un salaire horaire. Les collectivités sont tenues de respecter le droit du travail et doivent leur verser un salaire minimum équivalent au smic horaire brut.

En centre de vacances et classes de découvertes, l'animateur peut travailler de 7h00 à 21h00 sans interruption, voire plus en cas de réunions et de surveillance de nuit.

En centre de loisirs, l'animateur travaille le plus souvent 10h par jour avec une pause de 20 minutes au bout de 6h ; mais s'il travaille pour une collectivité, il ne doit pas travailler plus de 48h par semaine. Étant donné qu'il encadre les temps de loisirs hors de l'école, ses périodes de travail sont fluctuantes. Un animateur peut travailler en temps périscolaire (accueil du matin, temps de cantine et garderie du soir), il peut travailler en plus le mercredi ainsi que pendant les vacances scolaires. Ses employeurs peuvent être différents et il peut avoir plusieurs contrats de travail.

L'animateur peut avoir un contrat de travail saisonnier, intermittent, à temps partiel, à durée déterminée ou à durée indéterminée. S'il travaille pour une commune il peut également être titularisé de la fonction publique et peut aussi passer des concours.

L'évolution professionnelle de l'animateur est de devenir directeur d'une structure à son tour.

Historique des centres de vacances et de loisirs

Depuis les congés payés de 1936, les centres de vacances ont permis aux enfants de partir en vacances. Des organismes naissent et proposent des colonies de vacances ; l'Église aussi propose d'emmener les enfants en vacances. Pour plus de détails sur cette période, consultez la page des centres de vacances et de loisirs.

En 1946, une première formation d'encadrant voit le jour puis c'est en 1973 que naissent le BAFA et le BAFD.

Avec émancipation de la femme, les ménages ont également besoin de faire garder les enfants après l'école, les mercredis et durant les vacances scolaires ; d'où la création de centres aérés et de garderies dès le début des années 1990.

C'est en 1994 qui connaît un chiffre important d'animateurs, avec plus de 45 000 animateurs formés. À partir des années 2000, le BAFA et le BAFD connaissent une baisse importante dont les causes restent difficiles à identifier. Les accidents qui surviennent en centres de vacances et lors de sortie font prendre compte aux encadrant de la responsabilité qu'ils ont lorsqu'ils exercent ce métier. La règlementation se durcit sur les quotas d'encadrement, la sécurité, les transports, les hébergements, les normes d'hygiène et la qualité des repas ; ce qui transforme ce job d'étudiant en métier à part entière.

Il y a une professionnalisation même s'il est majoritairement demandé le BAFA pour faire de l'animation, les employeurs exigent de plus en plus le BPJEPS pour diriger une structure aux dépens du BAFD. La professionnalisation du secteur ne s'accompagne pas d'une réévaluation des salaires pour un métier qui demande beaucoup d'investissement et de responsabilité ; ce qui pousse les jeunes à se diriger vers d'autres filières plus rémunératrices et avec moins de responsabilités. Par contre la demande de gardes et de prise en charge des enfants en dehors des périodes scolaires est croissante.

Livres et films

- Les vacances du Petit Nicolas, Sempé et Goscinny 1962.

- Nos Jours heureux réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache 2006.

- Les Journal de l'animation

- Ouvrage de référence : Réglementation des accueils collectifs de mineurs, Yannick DUBOIS, édition du Puits Fleuri, 650 p., Mise à jour en 2010.

Notes et références

  1. Article R. 227-15 du Code de l'action sociale et des familles (Partie réglementaire), disponible sur le site http://www.legifrance.gouv.fr ou http://www.aquitaine.jeunesse-sports.gouv.fr/Drdjs/Documents/Reglementation/action%20sociale%20et%20des%20familles%20reg.pdf
  2. La loi référence en 2009 était: l'Arrêté du 28 octobre 2008, fixant les titres et diplômes permettant d'exercer les fonctions d'animation et de direction en séjours de vacances, en accueils sans hébergement et en accueils de scoutisme. NOR: SJSF0826130A, JORF n° 0263 du 11 novembre 2008 page 17297, http://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?cidTexte=JORFTEXT000019746914

Liens externes

  • BAFA-BAFD : le site du gouvernement français
  • DDJS78 : Site assez complet sur la règlementation et les formations.
Drapeau de la France
 v · accueil collectif de mineurs en France
Les instances : Secrétariat d'Etat à la Jeunesse et à la Vie associative | DRJSCS | Protection maternelle et infantile
Les fonctions : Directeur | Adjoint / assistant sanitaire | Adjoint de direction | Animateur
Les projets : Projet éducatif | Projet pédagogique | Projet d'animation
Les diplômes non-professionnels
Diplômes généraux : BAFA | BAFD
Diplômes complémentaires : PSC1 | BSB
Les diplômes professionnels
Ancienne terminologie : BAPAAT | BEATEP | BEES
Terminologie actuelle : BPJEPS | CQP Animateur périscolaire | CAP Petite enfance

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Animateur de centre de vacances et de loisirs de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Animateur De Centre De Vacances Et De Loisirs — En France, un animateur de centre de vacances ou de loisirs (CVL) est un adulte d au moins 17 ans responsable d un groupe d enfants sur le lieu d une colonie de vacances. Il existe un diplôme d animateur, le BAFA. Il s obtient après 2 stages… …   Wikipédia en Français

  • Centre De Formation D'Animateurs Et De Gestionnaires — Le C.F.A.G (Centre de Formation d Animateurs et de Gestionnaires) est un organisme français de formation national habilité par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Créé le 8 mars 1974 à Montbazon, il est présent dans de nombreuses régions… …   Wikipédia en Français

  • Centre De Formation D'animateurs Et De Gestionnaires — Le C.F.A.G (Centre de Formation d Animateurs et de Gestionnaires) est un organisme français de formation national habilité par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Créé le 8 mars 1974 à Montbazon, il est présent dans de nombreuses régions… …   Wikipédia en Français

  • Centre de Formation d'Animateurs et de Gestionnaires — Le C.F.A.G (Centre de Formation d Animateurs et de Gestionnaires) est un organisme français de formation national habilité par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Créé le 8 mars 1974 à Montbazon, il est présent dans de nombreuses régions… …   Wikipédia en Français

  • Centre de formation d'animateurs et de gestionnaires — Le C.F.A.G (Centre de Formation d Animateurs et de Gestionnaires) est un organisme français de formation national habilité par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Créé le 8 mars 1974 à Montbazon, il est présent dans de nombreuses …   Wikipédia en Français

  • Brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur de centre de vacances et de loisirs — Brevet d aptitude aux fonctions d animateur en accueils collectifs de mineurs En France, le Brevet d aptitude aux fonctions d animateur en accueils collectifs de mineurs, anciennement[1] brevet d aptitude aux fonctions d animateur de centres de… …   Wikipédia en Français

  • Brevet D'aptitude Aux Fonctions De Directeur De Centres De Vacances Et De Loisirs — Brevet d aptitude aux fonctions de directeur en accueils collectifs de mineurs En France, le brevet d aptitude aux Fonctions de Directeur en accueils collectifs de mineurs, ou BAFD, est un brevet d État non professionnel, délivré par le directeur …   Wikipédia en Français

  • Brevet d'aptitude aux fonctions de directeur de centres de vacances et de loisirs — Brevet d aptitude aux fonctions de directeur en accueils collectifs de mineurs En France, le brevet d aptitude aux Fonctions de Directeur en accueils collectifs de mineurs, ou BAFD, est un brevet d État non professionnel, délivré par le directeur …   Wikipédia en Français

  • Centre de vacances ou de loisirs — Un centre de vacances ou de loisirs (CVL) était le nom donné en France à un séjour organisé pour accueillir des groupes d enfants en période de vacances scolaires. Cette appellation a été remplacée au 1er septembre 2007 par Accueil Collectif de… …   Wikipédia en Français

  • Centre De Vacances Ou De Loisirs — Panneau de signalisation à Grenord, près de Chabanais, en Charente Un centre de vacances ou de loisirs (CVL) était le nom donné en France à un séjour organisé pour acc …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”