Andreas Manz
Andreas Manz lors de la conférence µTAS à Paris, en octobre 2007.

Andreas Manz, né le 12 décembre 1956[1], est un chercheur suisse en chimie analytique, ancien directeur de l'Institute for Analytical Sciences (ISAS) et professeur à l'Université de Dortmund. Ses activités de recherche concernent les laboratoires sur puce pour l'analyse chimique et les microsystèmes d'analyse totale, dont il rationalise le concept en 1990.

Sommaire

Parcours scientifique

Andreas Manz effectue la majorité de son cursus universitaire à l'École polytechnique fédérale de Zurich (Eidgenössische Technische Hochschule Zürich, ETHZ) ; il obtient son diplôme en chimie organique et analytique en 1982[2]. Il y effectue ensuite une thèse de doctorat en chimie analytique, sous la direction de Wilhelm Simon[3],[4] ; ses travaux portent sur l'utilisation de microélectrodes comme détecteurs pour la chromatographie liquide dans des volumes de l'ordre du picolitre[5]. Il obtient son doctorat en 1986 et part ensuite au Japon, pour un post-doctorat d'un an au Hitachi Central Research Laboratory (HCRL), à Kokubunji ; il y développe une colonne de chromatographie liquide sur puce[6].

En 1988, il quitte l'ETHZ pour Ciba-Geigy (Basel, Suisse) où il développe, avec H. Michael Widmer, le concept de microTAS[7]. Il obtient en 1995 son habilitation auprès de l'Université technique de Vienne (Technische Universität Wien, TU Wien)[8]. Il rejoint alors l'Imperial College London où il occupe la chaire de chimie analytique SmithKline Beecham ; il dirige également le Zeneca/SmithKline Beecham Centre for Analytical Chemistry[6], une unité de recherche commune entre l'Imperial College, Zeneca et SmithKline Beecham[9]. Il travaille notamment sur des laboratoires sur puce pour la chimie analytique[10].

En décembre 2003, il prend la tête de l'Institute for Analytical Sciences (ISAS, Dortmund, Allemagne) et devient professeur à l'Université de Dortmund, dans le département d'ingénierie chimique et biochimique[11]. Il quitte la direction de l'ISAS en mai 2008 pour raisons personnelles[12].

En mai 2010, le programme d'analyse de publications hview lui attribue au moins 136 articles et un indice h de 48 (Web of Science).

Microsystèmes d'analyse totale

Lors de son séjour chez Ciba-Geigy, Andreas Manz travaille avec H. Michael Widmer, chef du département de chimie analytique. Widmer a présenté en 1983 le concept de système d'analyse totale[13] : il s'agit de systèmes d'analyse chimique fonctionnant à partir d'échantillons bruts (sang total, salive, urine, etc.). Manz propose en 1990 le concept de « systèmes miniaturisés d'analyse chimique totale » (miniaturized total chemical analysis systems), plus tard abrégé en « microTAS » (micro total analysis systems, microsystèmes d'analyse totale)[7]. Des travaux antérieurs ont déjà été effectué dès 1979, notamment par Terry et al., qui ont réalisé un système miniaturisé d'analyse de gaz par chromatographie sur un substrat de silicium[14]. Cependant, ce n'est qu'après la rationalisation du concept par Manz et al. que les travaux de recherche dans ce domaine prennent réellement leur essor.

Récompenses

  • 2002 : Royal Society of Chemistry 2002 Nanotechnology Award, sponsorisé par Sumitomo, pour ses contributions à la « technologie micropuce utilisée pour les applications chimiques, en particulier la chimie analytique et les sciences du vivant »[15].
  • 2000 : Pfizer Research Award, pour ses contributions dans le domaine des laboratoires sur puce[6].
  • 1999 : Pittsburgh Conference Lectureship de l'Université de Pittsburgh (Département de chimie)[6].
  • 1998 : Royal Society of Chemistry Theophilus Redwood Lectureship[16].
  • 1996 : Heinrich Emanuel Merck Award for Analytical Chemistry, avec D. Jed Harrison[17], pour leurs contributions à l'électrophorèse capillaire sur puce.
  • 1995 : Werner Prize, Swiss Chemical Society[18], pour ses contributions dans le domaine des systèmes d'analyse miniaturisés.

Ouvrages

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

  1. Notice d'autorité personne sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Andreas Manz sur LinkedIn.
  3. (en) Andreas Manz & Wilhelm Simon, « Position control and extra-column effects of a microelectrode detector in open-tubular column liquid chromatography », dans Microchimica Acta, vol. 88, no 3-4, mai 1986, p. 147–158 [lien DOI] 
  4. (en) Andreas Manz & Wilhelm Simon, « Potentiometric Detector for Fast High-Performance Open-Tubular Column Liquid Chromatography », dans Analytical Chemistry, vol. 59, no 1, 1er janvier 1987, p. 74–79 [lien DOI] 
  5. Andreas Manz, « Small Volume Potentiometric Detector for Open-tubular Column Liquid Chromatography », thèse de doctorat, École polytechnique fédérale de Zurich, Department for Organic Chemistry, 1986.
  6. a, b, c et d (en) « Biographies of Editorial Board Members », dans Lab on a Chip, vol. 1, 2001, p. 3N–6N [lien DOI] 
  7. a et b (en) A. Manz, N. Graber & H.M. Widmer, « Miniaturized total chemical analysis systems: A novel concept for chemical sensing », dans Sensors and Actuators B, vol. 1, no 1-6, jan. 1990, p. 244–248 [lien DOI] 
  8. A. Manz, « Micro System Technology for Use in Analytical Chemistry », habilitation, Université technique de Vienne, 1995.
  9. Imperial College London, 'Lab on a Chip' set to revolutionise chemical analysis, communiqué de presse, 15 mai 1998.
  10. . (en) M.U. Kopp, A.J. de Mello & A. Manz, « Chemical Amplification: Continuous-Flow PCR on a Chip », dans Science, vol. 280, no 5366, 15 mai 1998, p. 1046–1048 [lien DOI] 
  11. Andreas Manz, RSC Publishing.
  12. (de) ISAS Dortmund and Berlin: Direktor des ISAS geht.
  13. (en) H.M. Widmer, « Trends in industrial analytical chemistry », dans Trends Anal. Chem., vol. 2, no 1, 1983, p. VIII–X [lien DOI] 
  14. (en) S.C. Terry, J.H. Jerman & J.B. Angell, « A gas chromatographic air analyzer fabricated on a silicon wafer », dans IEEE Transactions on Electron Devices, vol. 26, no 12, déc. 1979, p. 1880–1886 [texte intégral] 
  15. (en) Royal Society of Chemistry, Awards 2002, p. 26 (PDF, 917 Ko).
  16. Royal Society of Chemistry, Theophilus Redwood Lectureship Winners, 1998.
  17. International Union of Pure and Applied Chemistry, Heinrich Emanuel Merck Award for Analytical Chemistry 2004, list of previous award winners, communiqué de presse. (PDF, 363 Ko)
  18. SCS - Swiss Chemical Society, Past Werner Prize Winners, 1995.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andreas Manz de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andreas Castelberger — auch hinkender Andres oder Andres auf den Stülzen (Krücken); (* um 1500 in Graubünden; † nach 1531 in Chur) war ein evangelisch gesinnter Buchhändler in Zürich und täuferischer Prediger in Graubünden. Er gehört zu den Vätern der Schweizer… …   Deutsch Wikipedia

  • Manz’sche Verlags- und Universitätsbuchhandlung — 48.20422777777816.374666666667 Koordinaten: 48° 12′ 15″ N, 16° 22′ 29″ O …   Deutsch Wikipedia

  • Manz Verlag — 48.20422777777816.3746666666677Koordinaten: 48° 12′ 15″ N, 16° 22′ 29″ O …   Deutsch Wikipedia

  • Manz’sche k.k. Hof-Verlags- und Universitätsbuchhandlung — 48.20422777777816.3746666666677Koordinaten: 48° 12′ 15″ N, 16° 22′ 29″ O …   Deutsch Wikipedia

  • Andreas Bobola, B. (43) — 43B. Andreas Bobola, S. J. M. (23. al. 16. Mai). Der selige Andreas Bobola, Sohn des Christoph Bobola in Polen, wurde auf einem der Güter seiner Familie im J. 1598 (oder 1592)8 geboren, und weihte sich ganz Gott in der Gesellschaft Jesu, in… …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Felix Manz — wird in der Limmat ertränkt. Darstellung aus dem 17. Jahrhundert. Felix Manz, auch Mantz, (* um 1498 in Zürich; † 5. Januar 1527 in Zürich) war ein Mitbegründer der Zürcher Täuferbewegung und deren erster Märtyrer …   Deutsch Wikipedia

  • Verlag Manz — 48.20422777777816.3746666666677Koordinaten: 48° 12′ 15″ N, 16° 22′ 29″ O …   Deutsch Wikipedia

  • Pfarrkirche St. Andreas (Schwalldorf) — Die Pfarrkirche St. Andreas in Schwalldorf, heute ein Stadtteil von Rottenburg am Neckar im Landkreis Tübingen, ist ein Barockbauwerk von 1733. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichte 1.1 Glocken 2 Kirchenbau …   Deutsch Wikipedia

  • Lab on a Chip (journal) — Infobox Journal title = Lab on a Chip discipline = Miniaturisation abbreviation = LOC website = http://www.rsc.org/Publishing/Journals/lc/index.asp publisher = Royal Society of Chemistry country = United Kingdom history = 2001 to present. ISSN =… …   Wikipedia

  • Anke Schimpf — (* 30. September 1964 in Jugenheim bei Darmstadt) ist eine deutsche Musikerin und Mitbegründerin der Bands Black White Cooperation, The Art of Jazztainment und des Medienproduktionsunternehmens Christine Musics. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”