Andre Yinda

André Yinda

André-Marie Yinda Yinda est un philosophe et chercheur politique d'origine camerounaise. Après avoir enseigné la philosophie politique à l'Université de Yaoundé I et l'Histoire des idées politiques au Grand Séminaire Régional Paul VI de Bafoussam dans son pays, il a éte Chercheur associé au Groupe de Recherches Administratives, Politiques et Sociales (GRAPS) de l'Université de Yaoundé II. Il a par la suite séjourné comme Chercheur au Centre de Recherches Politiques Raymond Aron de l'Ecole des Hautes en Sciences Sociales (EHESS) [1] à Paris où il a soutenu une thèse sur "Mettre le monde en ordre: un art machiavélien" sous la direction de Pierre Manent, Directeur d'Etudes à l'EHESS, Professeur au Boston College et Ancien Assistant de Raymond Aron au Collège de France.

Qualifié aux fonctions de maître de conférences des universités françaises dans les sections Science politique et Philosophie du Conseil national des universités (CNU), ce jeune philosophe politique se consacre à l'écriture, à la recherche et au conseil politique auprès des personnalités, des entreprises et diverses organisations en France, en Belgique et au Cameroun. Ses travaux, inspirés par la pensée machiavélienne, couvrent de manière transversale les domaines de la philosophie politique, de la théorie politique et de la théorie des relations internationales.

Membre de plusieurs sociétés savantes et acteur dans divers réseaux de recherches, il est le lauréat du Prix Raymond Aron 2005 [2] décerné par la Société des Amis de Raymond Aron à Paris en récompense à la qualité d'un travail de recherche sur la pensée de Raymond Aron ou sur une de ses principales thématiques.


Etabli en Belgique, il dirige Afropolis consultants [3] et intervient régulièrement dans diverses institutions et publications universitaires, politiques et diplomatiques. Il conduit actuellement un projet de recherches sur Léopold II à l'Université Libre de Bruxelles, ULB [4].

Bibliographie

  • L'art d'ordonner le monde. Usages de Machiavel, Paris, décembre 2007, 336 pages, 32 euros.[5]
  • "Machiavel et les néoconservateurs. L’empire en jeu", Etudes internationales [6]
  • "Plaidoyer pour une alternance critique", Le Jour, Jeudi 20 décembre 2007;
  • "Mémoires indociles : de Louverture à Basquiat", Tumultes no 27, 2006, 192 p., 20 €.
  • "Pour une philosophie de l'immigration africaine : entre individualisme, communautarisme et cosmopolitisme", in Luc Sindjoun (dir.), États, individus et réseaux dans les migrations africaines, Paris, Karthala, 2005.
  • La mémoire internationale de l’Afrique, Polis. Revue camerounaise de science politique, numéro spécial, volume 11, décembre 2003, pp. 25-44.
  • Penser les relations internationales contemporaines : des problèmes aux philosophèmes politiques aujourd’hui, Polis. Revue camerounaise de science politique, numéro spécial, vol. 8, 2001, 18 p.

Voir le blog d'André Yinda: [7] Interwiew: [8]

  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Andr%C3%A9 Yinda ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andre Yinda de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • André Yinda — André Marie Yinda Yinda est un philosophe et chercheur politique d origine camerounaise. Après avoir enseigné la philosophie politique à l Université de Yaoundé I et l Histoire des idées politiques au Grand Séminaire Régional Paul VI de Bafoussam …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”