Le Mythe De Sisyphe


Le Mythe De Sisyphe

Le Mythe de Sisyphe

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sisyphe (homonymie).

Le Mythe de Sisyphe est un essai rédigé par Albert Camus, publié en 1942. Il fait partie du cycle de l'absurde, avec l'Étranger (roman, 1942), Caligula (pièce de théatre, 1944) et Le Malentendu.

Sommaire

Le mythe

Inspiré par la philosophie existentialiste, il fait le rapprochement entre la vie comme un éternel recommencement obéissant à de grands cycles du lambda avec Sisyphe, héros de la mythologie grecque. Pourquoi une telle punition ? Camus cite plusieurs versions du mythe, la plupart expliquant la punition de Sisyphe par une insulte faite aux dieux. Une version prête à Sisyphe, mourant, la volonté d'éprouver l'amour de sa femme, en lui demandant de ne pas lui donner de sépulture et de jeter son corps sur la place publique, après sa mort. Selon une autre version, Sisyphe découvrit la liaison entre le maître de l'Olympe, Zeus, et Egine ; il s'en alla monnayer l'information auprès du père, le fleuve Asopos. En échange de sa révélation il reçoit une fontaine pour sa citadelle. Sa trop grande perspicacité irrita les dieux qui le condamnèrent à porter un bandeau et à pousser au sommet d'une montagne un rocher, qui roule inéluctablement vers la vallée avant que le but du héros ne soit atteint.

Contrairement au Sisyphe que l'on présente habituellement dans la littérature, Camus estime qu'"il faut imaginer Sisyphe heureux". Sisyphe trouve son bonheur dans l'accomplissement de la tâche qu'il entreprend, et non dans la signification de cette tâche.

"Cet univers désormais sans maître ne lui paraît ni stérile ni fertile. Chacun des grains de cette pierre, chaque éclat minéral de cette montagne pleine de nuit, à lui seul, forme un monde. La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux."

Il fonde son raisonnement sur de nombreux traités philosophiques et l'œuvre de romanciers comme celle de Dostoïevski et de Kafka et que le bonheur revient à vivre sa vie tout en étant conscient de son absurdité, car la conscience nous permet de maîtriser davantage notre existence.

La révolte

Refusant le suicide, Camus catégorise trois genres : le héros absurde (dont il donne l'exemple de Don Juan, du comédien et du conquérant), le suicidaire et le croyant :

  • Le héros absurde fait face à l'absurdité de la vie. Il va même jusqu'à l'apprécier, recherchant toujours la même flamme, la même passion qui l'anime, comme le fait Don Juan en recherchant toujours cette première passion de femme en femme.
  • Le suicidaire ne voit plus aucun sens à sa vie et fait le « Grand Saut », au même titre que le croyant, échappant ainsi à l'absurdité de sa condition.
  • Le croyant, quant à lui, se livre à une cause et ne se préoccupe pas de l'essence existentialiste qui ronge tant les humains qui y ont fait face, ayant perdu la lumière et se retrouvant seuls face à leurs pensées.

Derrière ces trois archétypes de l'absurdité, Camus entend montrer que la révolte est le seul moyen de vivre sa vie dans un monde absurde. Cette révolte est plus importante dans le fait de se révolter que dans les causes défendues en elles-mêmes. Camus propose donc une théorie de l'engagement passionné et conscient qui est compatible avec le climat politique de son temps (voir communisme).

Citations

  • « Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux: c'est le suicide. »
  • « La lutte elle-même vers les sommets suffit à remplir un cœur d'homme. Il faut imaginer Sisyphe heureux. »
  • « En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout. »

Définition philosophique

Le fait de « vivre le supplice de Sisyphe » signifie que l’on vit une situation absurde répétitive dont on ne voit jamais la fin ou l’aboutissement.

Voir aussi

Article connexe

Bibliographie

  • Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe, Gallimard, coll. « Folio Essais » (ISBN 2070322882).

Lien externe

  • Portail de la philosophie Portail de la philosophie
Ce document provient de « Le Mythe de Sisyphe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Mythe De Sisyphe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mythe de Sisyphe — Le Mythe de Sisyphe Pour les articles homonymes, voir Sisyphe (homonymie). Le Mythe de Sisyphe est un essai rédigé par Albert Camus, publié en 1942. Il fait partie du cycle de l absurde, avec l Étranger (roman, 1942), Caligula (pièce de théatre,… …   Wikipédia en Français

  • Le Mythe de Sisyphe — Pour les articles homonymes, voir Sisyphe (homonymie). Le Mythe de Sisyphe est un essai rédigé par Albert Camus, publié en 1942. Il fait partie du « Cycle de l absurde », avec l Étranger (roman, 1942), Caligula (pièce de théâtre, 1938)… …   Wikipédia en Français

  • Le mythe de Sisyphe — Pour les articles homonymes, voir Sisyphe (homonymie). Le Mythe de Sisyphe est un essai rédigé par Albert Camus, publié en 1942. Il fait partie du cycle de l absurde, avec l Étranger (roman, 1942), Caligula (pièce de théatre, 1944) et Le… …   Wikipédia en Français

  • Le mythe de sisyphe — Pour les articles homonymes, voir Sisyphe (homonymie). Le Mythe de Sisyphe est un essai rédigé par Albert Camus, publié en 1942. Il fait partie du cycle de l absurde, avec l Étranger (roman, 1942), Caligula (pièce de théatre, 1944) et Le… …   Wikipédia en Français

  • Le mythe de sisyphe — Der Mythos des Sisyphos (französischer Originaltitel: „Le mythe de Sisyphe“) ist ein philosophischer Essay von Albert Camus aus dem Jahr 1942. Inhaltsverzeichnis 1 Einordnung in das Werk Camus 2 Inhalt 2.1 Dem Absurden kann man sich nicht… …   Deutsch Wikipedia

  • MYTHE — ETHNOLOGUES ou sociologues, culturalistes ou folkloristes, historiens des religions ou des idées, juristes ou économistes, archéologues ou philologues, linguistes ou logiciens, psychologues ou psychanalystes, théologiens ou philosophes: tout le… …   Encyclopédie Universelle

  • Mythe culturel — Mythe  Pour l’article homophone, voir Mite. Un mythe est un récit qui se veut explicatif et fondateur d une pratique sociale. Il est porté à l origine par une tradition orale, qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du …   Wikipédia en Français

  • Mythe fragmenté — Mythe  Pour l’article homophone, voir Mite. Un mythe est un récit qui se veut explicatif et fondateur d une pratique sociale. Il est porté à l origine par une tradition orale, qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du …   Wikipédia en Français

  • Mythe historique — Mythe  Pour l’article homophone, voir Mite. Un mythe est un récit qui se veut explicatif et fondateur d une pratique sociale. Il est porté à l origine par une tradition orale, qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du …   Wikipédia en Français

  • Mythe national — Mythe  Pour l’article homophone, voir Mite. Un mythe est un récit qui se veut explicatif et fondateur d une pratique sociale. Il est porté à l origine par une tradition orale, qui propose une explication pour certains aspects fondamentaux du …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.