Le Mans Union Club 72


Le Mans Union Club 72

Le Mans Union Club 72

Le Mans UC 72 Football pictogram.svg
Logo
Généralités
Nom complet Le Mans Union Club 72
Surnom(s) Les sang et or, les mucistes
Date de fondation 12 juin 1985 (fusion)
Statut professionnel 1993
Couleurs Rouge et jaune
Stade Stade Léon-Bollée
(17 500 places)
Siège La Pincenardière
72230 Mulsanne
Championnat actuel Ligue 1
Président France Henri Legarda
Entraîneur Portugal Paulo Duarte
Joueur le plus capé France Yohann Pelé (162)
Meilleur buteur Gabon Daniel Cousin (44)
Site web www.muc72.fr
Maillots
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Troisième
Actualités
Soccerball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Saison 2009-2010 du Mans UC 72

Le Mans Union Club 72, souvent nommé par abréviation MUC 72 est un club de football basé au Mans, et évolue actuellement en Ligue 1. Le club, fondé le 12 juin 1985, est issu de la fusion entre l'Union Sportive du Mans (USM) et le Stade Olympique du Maine (SOM). Il est actuellement présidé par Henri Legarda et entrainé par Paulo Duarte.

Sommaire

Palmarès

Repères historiques[1]

Le football manceau avant le MUC 72

Jusqu'en 1985, deux clubs se partagent les premiers rôles du football manceau et sarthois : l'Union Sportive du Mans (USM) et le Stade Olympique du Maine (SOM). Si le premier commence doucement à descendre les échelons du football national (de la 2e division en 1972-1973 à la 4e en 1981-1982) ; le second, soutenu par les Mutuelles du Mans (aujourd'hui MMA), progresse jusqu'à la 3e division en 1983-1984. Mais l'aide de la compagnie d'assurances arrive à sa limite. Toute idée de passage à la Division 2 est complètement irréaliste. C'est dans ce contexte que sous l'impulsion de Roland Grandier, alors Président du SOM, la fusion des deux clubs rivaux devient possible.

La naissance du MUC 72

Le 12 juin 1985, les deux principaux clubs du Mans fusionnent pour donner naissance au Mans Union Club 72 (MUC 72). Sur proposition de la Mairie menée par Robert Jarry, le club adopte les couleurs rouges et jaunes de la vieille commune du Mans, figurant notamment sur le blason de la ville.

L'objectif fixé au club est l'accession en Division 2. Un nouvel entraîneur rejoint le MUC pour la saison 1986-1987, il s'agit de Christian Gourcuff. Après deux saisons en Division 3, l'équipe accède enfin à la Division 2. Le club n'y restera qu'un an, à la fin de la saison 1988-1989, le MUC 72 est dernier de son groupe et redescend en Division 3.

Le club remonte en Division 2 la saison suivante (1990-1991). La première saison, le MUC 72 échappe de peu à la relégation. Mais lors de la saison 1991-1992, le club joue les matchs de pré-barrages pour l'accession en Division 1. De 1992 à 2002, le club oscille dans le tableau de Division 2.

Au cours de ces neufs saisons passés en Division 2, le club se développe. Le centre d'entrainement du MUC 72, situé à la Pincenardière révèle quelques talents, dont notamment Didier Drogba, Daniel Cousin ou Yohan Hautcoeur. Ces deux derniers joueurs restés au club feront partie du groupe qui permettra l'accession du club en Ligue 1.

Localisation Le Mans.jpg

Les années 90 et le début des années 2000

Les années 90 sont passées à "stagner" en milieu de tableau de D2. Pourtant, lors de la saison 1991-1992, tout juste deux ans après être monté en D2, Le Mans faille de peu à monter parmi l'élite. Les manceaux finissent 3ème du groupe B de D2. Qualifiés pour les barrages de la montée, ils échouent face à Strasbourg à l'extérieur, battus 3 buts à 1[2]. Néanmoins, le club termine à la 6e place du championnat durant 3 saisons consécutives de 1996 à 1998. Le centre d'entraînement de la Pincenardière se développe. Il se fera une renommée nationale et européenne en détectant de futurs talents, le joueur le plus connu y étant passé est sans doute Didier Drogba. Le club évolue peu, du moins, d'un point de vue extérieur. Certaines figures marqueront durablement le club pendant cette période, à l'image d'Olivier Pédémas. En 1999, le club réalise une belle performance en atteignant les demi-finales de la coupe de France, éliminé par Sedan (4-3 après prolongation). Cette expérience marque la génération des années 2000. Pourtant, parallèlement à l'exploit de la coupe, le MUC milite pour rester en D2. Les manceaux se sauvent à la 17è place de la D2.

Saison 2003-2004 : premier passage en Ligue 1

Près de soixante ans après son dernier passage dans l'élite, le club de football du Mans accède à la Ligue 1 lors de la saison 2003-2004, emmené par un groupe constitué de joueurs formés au club (comme Laurent Bonnart, Frédéric Thomas ou James Fanchone)ou confirmés (Daniel Cousin, Philippe Celdran, Laurent Peyrelade) sous la houlette de l'entraîneur Thierry Goudet.

Les dirigeants décident de recruter des joueurs expérimentés pour cette première saison : des joueurs étrangers comme le norvégien Dan Eggen le sud-africain Thabang Molefe ou le roumain Sergiu Radu. Mais les résultats ne sont pas au rendez-vous, le MUC 72 enchaînent les défaites cinglantes : 5-0 à Marseille, 5-1 à Paris, 5-0 à Metz. Les manceaux ne fêteront leur première victoire en Ligue 1 qu'à la 13e journée pour la réception du FC Metz (2-0). Thierry Goudet, l'entraineur du club depuis 4 ans, démissionne en cours d'année. Son successeur Daniel Jeandupeux ne parvient pas à retourner la situation et le club termine la saison à la 19e place, à 1 point du maintien.

Le club est alors relégué en Ligue 2.

Le MUC 72 garde une image de club familial et à petit budget. La qualité de son centre de formation est reconnue par la selection de plusieurs internationaux, dont des espoirs français. Les jeunes manceaux ont notamment gagné la Coupe Gambardella en 2004 avec entre autres Mathieu Coutadeur, Maël Lépicier, Martin Douillard.


Saison 2004-2005 : la remontée immédiate

Une véritable "purge" est faite dans l'effectif la saison suivante. Le MUC 72 souhaite remonterle plus rapidement possible et mise sur la jeunesse, avec le recrutement du parisien Chiguy Lucau ou du japonais Daisuke Matsui et la titularisation de jeunes joueurs comme le gardien Yohann Pelé. L'affaire semble mal engagé et le MUC ne parvient pas à enchaîner les bons résultats. Les manceaux pointent le plus souvent dans la deuxième partie du classement.

A la mi-saison, l'entraîneur suisse Daniel Jeandupeux prend du recul et le président Henri Legarda décide de nommer Frédéric Hantz, l'ancien coach de Rodez et Brive. Hantz réorganise l'effectif et fait signer l'attaquant ivoirien Georges Ba qui sera décisif dans la course à la montée. Le MUC 72 enchaîne les succès et se fait remarquer par sa défense imperméable. Le club finit vice-champion de Ligue 2, derrière l'AS Nancy-Lorraine, et est promu.

Saison 2005-2006 : Le retour du MUC 72 en Ligue 1

Stade Léon Bollée, à la saison 2007-2008

Après la difficile expérience deux ans plus tôt, le MUC change sa politique de recrutement. Frédéric Hantz parvient à conserver l'ossature de son équipe et les sarthois font signer de jeunes joueurs comme l'ivoirien Koffi N'Dri Romaric, le monténégrin Marko Basa ou le brésilien Tulio de Melo. Cette politique, liée au fait que le club dispose d'un des plus petits budgets de Ligue 1, fait que l'effectif professionnel actuel est un des plus jeunes des grands championnats européens. Cette fois-ci les manceaux ne tardent pas à remporter leur premier succès, il intervient lors de la 3e journée et le match à domicile face à Rennes (4-0). Le MUC réalise de bonnes performances et parvient même à se hisser à la seconde place du classement après la victoire face à Sochaux (2-1). Le club reste en course pour les places européennes mais ne parvient pas à maintenir la cadence des gros budgets. Le MUC ne gagne plus en fin de saison et termine bien calé dans le milieu du tableau. Le MUC 72 reste un des clubs de l'élite à "petit budget", tout en conservant un aspect assez "familial". Le MUC 72 est par ailleurs, avec le FC Lorient, le club le moins expérimenté de la ligue 1.

Saison 2006-2007 : la confirmation

Le Mans entame sa deuxième saison consécutive parmi l'élite et réussit une nouvelle fois à se classer au milieu de tableau, emmenés par un duo d'attaque performant : le brésilien Grafite et le guinéen Ismaël Bangoura, 12 buts chacun.

Plusieurs joueurs internationaux figurent désormais dans l'effectif, citons par exemple, Daisuke Matsui (Japon), Koffi N'Dri Romaric (Côte d'Ivoire), Stéphane Sessègnon (Bénin), Gervinho (Côte d'Ivoire) ou Marko Basa (Monténégro) ainsi que des internationaux français espoirs (Mathieu Coutadeur, Mamadou Samassa et Cyriaque Louvion).

En fin de saison, Frédéric Hantz quitte le club et s'engage avec le FC Sochaux-Montbéliard.

Saison 2007-2008

Frédéric Hantz parti, le club recrute Rudi Garcia comme entraîneur. Il officiait auparavant au Dijon FCO. Le départ possible de quelques cadres du groupe et le changement d'entraîneur font que la saison 2007-2008 sera un révélateur de la pérennité du club parmi l'élite.

Il s'agit de la 4e saison en Ligue 1 pour le club, la 3e consécutive . Il a été, pour la première de son histoire, en tête de la Ligue 1, après les 2e et 3e journées. En coupe de la ligue, le Mans participe à sa 3e demi-finale consécutive et est éliminé par le RC Lens au terme d'un match épique[3].

Saison 2008-2009

Paulo Duarte, Henri Legarda et Arnaud Cormier à l'entrainement en Août 2009

Un an seulement après son arrivée, Rudi Garcia quitte le club pour entraîner le Lille OSC. Il est remplacé par Yves Bertucci, entraîneur de l'équipe réserve.

Le club se retrouve privé de nombreux cadres. Hassan Yebda, Daisuke Matsui, Jean Calvé et Tulio de Melo quittent le club en fin de contrat. Stéphane Sessegnon s'engage au Paris Saint-Germain, Koffi N'Dri Romaric au FC Séville et Marko Baša au Lokomotiv Moscou.

Le MUC 72 s'appuie alors sur quelques joueurs clés, comme Yohann Pelé, Grégory Cerdan ou Mathieu Coutadeur et compte sur sa cellule de recrutement. Les norvégiens Fredrik Strømstad et Thorstein Helstad arrivent dans la Sarthe, tout comme l'attaquant belge Roland Lamah, le milieu paraguayen Marcelo Estigarribia. Le club enregistre également le retour de Frédéric Thomas. Après une entame de saison réussie, citons par exemple la victoire 4-1 à Nantes, Le Mans peine à batailler dans le haut du classement. Après une période hivernale et printanière difficile, Yves Bertucci se retire et le suisse Daniel Jeandupeux qui avait déjà entraîné le club en 2004 et qui occupait depuis le poste de conseiller du président prend la tête de l'équipe première. Le Mans retrouve la victoire mais le club ne parvient pas à assurer définitivement son maintien. En mai, Daniel Jeandupeux se retire à son tour pour se consacrer au recrutement et l'entraîneur adjoint Arnaud Cormier prend sa place. Sans gagner lors de ses 4 derniers matchs, l'équipe se maintient en Ligue 1 au terme de la dernière journée en terminant 16è. L'équipe aura eu 3 entraineurs en l'espace d'une seule saison et les sarthois ont connu leur saison la plus mouvementée depuis le retour en Ligue 1. Au lendemain du maintien, soit le 2 Juin 2009, Paulo Duarte, sélectionneur portugais du Burkina Faso est nommé entraineur du club pour la saison 2009-2010. Il s'agit du seul entraineur de ligue 1 qui occupe également un poste de sélectionneur national.

Effectif actuel

Article détaillé : Saison 2009-2010 du Mans UC 72.

Voici le groupe professionnel pour la saison 2009-2010[5] :

Gardiens de but

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
1 Didier Ovono Ebang Gardien de but 23 janvier 1983 à Port-Gentil Drapeau du Gabon Gabon International A
16 Rodolphe Roche Gardien de but 14 juin 1979 à Montluçon (03) France France
30 Georgi Makaridze Gardien de but 31 mars 1990 à Tbilissi Flag of Georgia.svg Géorgie International A

Défenseurs

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
2 Antonio Geder Défenseur central 23 avril 1978 à Recreio (BRE) Brésil Brésil
3 Saber Ben Frej Défenseur latéral droit 3 juillet 1979 à Kerker (TUN) Tunisie Tunisie International A
23 João Paulo Andrade Défenseur central / Milieu défensif 6Juin 1981 à Leiria (POR) Portugal Portugal
5 Grégory CerdanNYCS-bull-trans-C.svg[6] Défenseur central 28 juillet 1982 à Saint-Denis (93) France France
13 Cyriaque Louvion Défenseur central / Milieu défensif / défenseur latéral droit 24 juillet 1987 à Port-Sauveur (FRA) France France International espoir
18 Samuel Bouhours Défenseur central / défenseur latéral gauche 26 juin 1987 au Mans (72) France France International -20 ans
24 Ludovic Baal Défenseur latéral gauche / Milieu offensif gauche 24 mai 1986 à Paris (75) France France International -20 ans
29 Ibrahima Camara Défenseur latéral gauche / défenseur latéral droit 1er janvier 1985 à Conakry (GUI) drapeau de la Guinée Guinée International A
28 Sébastien Corchia Défenseur latéral droit 1er novembre 1990 à Noisy le Sec France France International espoir
19 Mamadou Wagué Défenseur central / milieu récupérateur 19 août 1990 à Saint Brieuc France France International -19 ans

Milieux de terrain

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
7 Fredrik Strømstad Milieu axial 20 janvier 1982 à Kristiansand (NOR) Norvège Norvège International A
8 Frédéric ThomasCapitaine Milieu récupérateur 10 août 1980 à Sarcelles (FRA) France France
11 Marcelo Estigarribia Milieu offensif gauche 21 septembre 1987 à Asuncion (PAR) Flag of Paraguay.svg Paraguay International A
14 Mathieu Dossevi Milieu offensif droit 12 février 1988 à Chambray-lès-Tours (FRA) France France international -18 ans
17 Badara Sène Milieu offensif 19 Novembre 1984 à Dakar (CMR) Cameroun Cameroun International A
Marcos Paulo Milieu axial 13 juillet 1988 à Belo Horizonte (BRE) Brésil Brésil
26 Herold Goulon Milieu récupérateur 12 juin 1988 à Paris France France International espoir
21 Guillaume Loriot Milieu relayeur 21 mai 1986 au Mans France France

Attaquants

Nom Poste Naissance Nationalité sportive Sélections
9 Modibo Maiga Avant-centre / Milieu offensif gauche 3 septembre 1987 à Bamako (MAL) Mali Mali International A
10 Anthony Le Tallec Attaquant 3 octobre 1984 à Hennebont (56) France France International espoir
22 Thorstein Helstad Avant-centre 28 avril 1977 à Hamar (NOR) Norvège Norvège International A
25 Roland Lamah Attaquant / Milieu offensif gauche / Défenseur latéral gauche 31 décembre 1987 en Côte d'Ivoire Belgique Belgique International A
34 Patrick Ekeng Ekeng Avant-centre 26 mars 1990 à Yaoundé (CMR) Cameroun Cameroun International Espoir
33 Fousseyni Cissé Avant-centre 17 juillet 1989 à Paris (Île-de-France) France France international -20 ans

Staff technique

Équipe réserve

Le Mans Union Club 72 B évolue en temps que réserve professionnelle du Mans UC 72 dans le groupe C du championnat de France amateurs pour la saison 2008-2009. L'entraineur actuel est Denis Zanko. Il a remplacé Yves Bertucci en Juin 2008.

L'effectif de cette équipe est assez homogène. Il permet notamment d'alterner les purs produits du centre de formation, et les joueurs étrangers venus parfaire leur technique et leur physique en vu de se préparer à la L1. Tous sont de très jeunes joueurs, ayant rarement plus de 18 ans. Sont également présents de temps à autres, des joueurs plus expérimentés, comme en reprise après une blessure (comme cela a été le cas pour Marcos Paulo), ou encore en préparation physique. Cela a été le cas pour de nombreux joueurs, aujourd'hui inclus dans l'effectif pro: Saber Ben Frej, Alphousseyni Keita ou Ibrahima Sory Camara. D'anciens joueurs ont pu utiliser cette sanction comme tremplin pour leur carrière à l'image de Didier Drogba, Laurent Bonnart ou plus récemment de Hassan Yebda.

Le groupe actuel est encore un partage entre éléments formés depuis leur plus jeune âge au club, et jeunes espoirs étrangers. Le bassin de recrutement est notamment étendu jusqu'au Centre, alors que la Bretagne et le Bassin parisien sont également de bons terrains de recrutement pour le club. Les natifs manceaux sont également de plus en plus nombreux comme dans la "génération Gamberdella" de 2004 avec Mathieu Coutadeur ou Samuel Bouhours. L'équipe possède déjà plusieurs internationaux en son sein, notamment avec Sébastien Corchia sélectionné chez les moins de 19 ans, alors qu'il n'en a que 17. 4 internationaux Guinéens font partie de l'équipe, alors que les deux jeunes Amiran Sanaia et Vakhtang Pantskhava sont déjà de grands espoirs internationaux du football géorgien. Le défenseur Sanaia est très régulièrement appelé chez les espoirs et a même effectué 2 matchs chez les A, à même pas 18 ans. Il a joué 80 minutes sur ces deux rencontres. Son transfert a été conclu définitivement entre le FC Zestafoni et Le Mans, le 1er juillet 2007.

Trois nouveaux joueurs se sont engagés avec le MUC 72 durant le mois de janvier 2009 et ont intégrés la réserve : les camerounais Dominique Essome Bayi (19 ans) et Valentin Nkwelle (22 ans) en provenance de l'Union Douala et le jeune gardien international géorgien Georgi Makaridze.

En Juin 2009, le jeune arrière latéral ivoirien, Ali Vanomo Bamba (17 ans), arrive du Stade Olympique de l'Armée d'Abidjan. Il est considéré comme un phénomène.

  • Gardiens


  • Défenseurs


  • Milieux de terrain
    • Yady Camara Minka
    • Jaouen de Jesus
    • Billal Djeddou
    • Oualid El Hajam
    • Massiré Kanté
    • Damien Michel
    • Guy Michel Landel
    • Valentin Nkwelle
    • Emmanuel Thibault
    • Saidou Sow


  • Attaquants
    • Moussa Bangoura
    • Vakhtang Pantskhava
    • Dimitri Quenet
    • Ait Souna Samy-Malik
    • Idrissa Sylla
    • Madimoussa Traoré

La troisième équipe du club évolue quant à elle en Division d'Honneur (DH) de la ligue du Maine.

Records en Ligue 1

(Statistiques arrêtées le 26/09/09)

  • Nombre total de saisons : 6
  • Nombre maximum de saisons consécutives : 5, de la saison 2005-2006 à la saison 2009-2010, série en cours
  • Nombre de matchs : 196
  • Joueur ayant joué le plus de matchs : Yohann Pelé, 106 matchs (sur 4 saisons)
  • Meilleur buteur : Tulio de Melo, 22 buts (sur 3 saisons, 2005-2006 à 2007-2008)
  • Meilleur buteur sur une saison : Tulio de Melo 13 buts (en 31 matchs), saison 2007-2008
  • Meilleur classement final : saison 2007-2008, 9ème
  • Plus mauvais classement final : saison 2003-2004, 19ème
  • Plus grande victoire à domicile : Le Mans UC 4-0 Montpellier, samedi 29 novembre 2003 ; Le Mans UC 4-0 Rennes, samedi 13 août 2005
  • Plus grande défaite à domicile : Le Mans UC 0-3 RC Strasbourg, samedi 30 août 2003
  • Plus grande victoire à l'extérieur : FC Nantes 1-4 Le Mans UC, samedi 30 août 2008
  • Plus grande défaite à l'extérieur : Olympique lyonnais 8-1 Le Mans UC, samedi 13 mai 2006

Le Mans est la seule équipe de ligue 1 2008/2009 à n'avoir aucune ligne à son palmarès.

Historique du MUC 72 saison par saison

Derbys et principaux rivaux

Le Mans ne dispute pas actuellement de réel derby historique. Seul le derby dit "des Pays de la Loire" face au FC Nantes s'est disputé durant cinq ans au plus haut niveau. Le derby le plus marquant reste le quart de finale 2003/2004 de la coupe de la ligue, achevé aux tirs aux buts par une victoire de Nantes après une égalité d'un but partout dans le temps réglementaire. Dans les années 1990 et début 2000, l'équipe disputait en moyenne un à deux derbys chaque saison. L'autre derby est face au SCO Angers. Les deux équipes s'affrontent chaque année en match de préparation sur terrain neutre, souvent à mi-distance entre les deux villes. Le dernier match de l'été 2009 s'est soldé par une victoire mancelle deux buts à zéro. La dernière confrontation officielle remonte à la saison de ligue 2 2004-2005. Le Mans l'avait largement emporté par trois buts à rien.

Le derby le plus proche et le plus connu est celui disputé contre le Stade Lavallois, dont la dernière confrontation remonte à une victoire muciste un but à zéro en seizième de finale de la coupe de la ligue 2007/2008. Depuis la saison 2004/2005, les deux équipes n'évoluent plus dans la même division, Le Mans étant passé en L1 et Laval ayant été relégué en national.

Rudi Garcia dira à propos du dernier derby de coupe de la Ligue: "Cette idée de derby, c'est plutôt un truc de supporteurs. On voit bien que pour eux, il existe un fort engouement autour de la rencontre. Mes joueurs sont très jeunes et peu possèdent une culture derby.". Cela était et demeure plus ou moins vrai puisque deux à trois joueurs de l'effectif professionnel à l'époque étaient natifs du Mans, à l'image de Mathieu Coutadeur ou encore Samuel Bouhours.

Le derby entre Laval et Le Mans est cependant quasi-inexistant aujourd'hui, même s'il marque une passation de pouvoir puisque dès 1998, le stade Lavallois possédait de meilleurs infrastructures et une meilleure notoriété. En l'espace de dix ans, les rôles se sont inversés et ce sont désormais les manceaux qui prennent le rôle de favoris. Mickael Buzaré, ancien grand joueur de Laval dira à propos du derby en 2007: "Cela s'est petit à petit inversé mais, surtout, Le Mans est tombé sur une bonne année et a eu l'opportunité de monter en L1. Après, ils ont bien géré et, malgré une première descente, ils ont conservé leurs acquis et su enclencher. Comme nous sommes descendus en National, le fossé s'est creusé d'un coup.".[7]

Cependant, il est possible qu'avec les bonnes performances actuelles du Stade Lavallois, le derby du Maine puisse voir le jour au plus haut niveau dans un futur proche.

L'une des rares équipes professionnelles voisines que Le Mans n'ait jamais rencontré ces quinze dernières années est celle du Tours FC.

Anciens joueurs

France
Afrique du Sud
Albanie
Belgique
Bénin
Brésil
Cameroun
Croatie
Gabon
Guinée
Côte d'Ivoire
Japon
Monténégro
Norvège
Roumanie
Suisse

Les entraîneurs successifs

Arrivée Départ Nom Nationalité
1985 1986 Bernard Deferrez France France
1986 décembre 1988 Christian Gourcuff France France
janvier 1989 décembre 1992 Christian Létard France France
janvier 1993 juin 1997 Thierry Froger France France
juillet 1997 octobre 1997 Slavo Muslin Serbie Serbie
novembre 1997 novembre 2000 Marc Westerloppe France France
novembre 2000 décembre 2000 Alain Pascalou France France
décembre 2000 février 2004 Thierry Goudet France France
mars 2004 décembre 2004 Daniel Jeandupeux Suisse Suisse
janvier 2004 juin 2007 Frédéric Hantz France France
juin. 2007 juin 2008 Rudi Garcia France France
juin 2008 février 2009 Yves Bertucci France France
Fev. 2009 Mai 2009 Daniel Jeandupeux Suisse Suisse
Mai. 2009 Juin 2009 Arnaud Cormier France France
Juin 2009 ... Paulo Duarte Portugal Portugal

Les présidents successifs

Arrivée Départ Nom
1985 1989 Roland Grandier
1989 1991 Roger Leroy
1991 décembre 2000 Jean-Yves Merdrignac
décembre 2000 juin 2003 Noël Peyramayou
juin 2003 Henri Legarda

Historique des logos

Autrefois, l'USM arborait des couleurs bleues et blanches. Aucun logo n'a été retrouvé pour le SOM, que l'on peut imaginer vert.

Depuis la fusion en 1985, Le MUC a conservé le même logo constitué des couleurs des armoiries de la ville : le jaune et le rouge. Pendant longtemps, les maillots domiciles du MUC furent sensiblement identiques à ceux du RC Lens et de l'US orléans, surtout lorsque tous ces clubs furent en L2 en même temps. Jusqu'en 2000, le maillot domicile fut entièrement jaune avec épaulettes et cols rouges et blancs. Le sponsor principal des maillots jusque dans les années 1990 fut Les Mutuelles du Mans. Le logo du MUC fut jusqu'en dans les années 1990 un grand C à rayures verticales rouge et jaune avec un ballon au centre. En lettres noires MUC était en haut et football en bas, en marge du logo. Puis, jusqu'à l'intersaison 2005 et la première montée en L1, la maillot du club était également constitué de rayures jaunes et rouges vericales. Les joueurs arborent depuis un maillot à dominante rouge, à cols et bords des manches jaunes. Le logo a toutefois été redessiné, affiné à l'intersaison 2007 lors de la deuxième accession en L1.

Notons que le logo du MUC est l'un des rares, et le seul actuellement en L1[8] et L2[9], où ne figure pas le nom complet ou le sigle du club. En effet seul le nom de la ville du Mans et le numéro du département de la Sarthe y figurent.

Liens internes

Liens externes

Notes et références


  • Portail du football Portail du football
  • Portail du Mans Portail du Mans
  • Portail de la Sarthe Portail de la Sarthe
Ce document provient de « Le Mans Union Club 72 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Le Mans Union Club 72 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Le mans union club 72 — Le Mans UC 72 Généra …   Wikipédia en Français

  • Le Mans Union Club 72 — Saltar a navegación, búsqueda Le Mans 72 Nombre completo Le Mans Union Club 72 Fundación 1985 Estadio Stade Léon Bollée Le Mans, Francia …   Wikipedia Español

  • Le Mans Union Club 72 — Football club infobox clubname = Le Mans UC 72 fullname = Le Mans Union Club 72 nickname = Le Mans founded = 1985 ground = Stade Léon Bollée, Le Mans capacity = 16,500 chairman = Henri Legarda manager = Yves Bertucci league = Ligue 1 season =… …   Wikipedia

  • Le Mans Union Club 72 — El Le Mans Union Club 72 es un club de fútbol francés, de la ciudad de Le Mans en Países del Loira. Fue fundado en 1985 y juega en la Primera división de la liga francesa de fútbol …   Enciclopedia Universal

  • Histoire du Mans Union Club 72 — Le Mans Union Club 72 Le Mans UC 72 Généra …   Wikipédia en Français

  • Le Mans Union Club 72 (réserve) — Le Mans Union Club 72 Le Mans UC 72 Généra …   Wikipédia en Français

  • Le mans union club 72 (réserve) — Le Mans Union Club 72 Le Mans UC 72 Généra …   Wikipédia en Français

  • Bilan saison par saison du Mans Union Club 72 — Cette page présente le bilan saison par saison du Mans Union Club 72 depuis sa création en 1985. Saison Champ Cl Pts J G N P …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Joueurs Du Mans Union Club 72 — Cet article recense tous les joueurs ayant porté le maillot du Mans Union Club 72 en match officiel depuis sa création en 1985. Les joueurs ayant évolué en ligue 1 au Mans apparaissent sur fond gris. (liste arrêté en juin 2007) Sommaire :… …   Wikipédia en Français

  • Liste des joueurs du mans union club 72 — Cet article recense tous les joueurs ayant porté le maillot du Mans Union Club 72 en match officiel depuis sa création en 1985. Les joueurs ayant évolué en ligue 1 au Mans apparaissent sur fond gris. (liste arrêté en juin 2007) Sommaire :… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.