Lazlo Moholy-Nagy


Lazlo Moholy-Nagy

László Moholy-Nagy

László Moholy-Nagy, né le 20 juillet 1895 à Bácsborsód en Hongrie et mort le 24 novembre 1946 à Chicago, Illinois, était un peintre, un photographe et théoricien de la photographie américain d'origine hongroise.

Sommaire

Biographie

Après des études de droit à l'université de Budapest, László Moholy-Nagy s'engage dans l'armée austro-hongroise.
Blessé au cours de la Première Guerre mondiale, en 1917, il commence à dessiner durant sa convalescence à l’hôpital d’Odessa. De retour à Budapest, il décide de se consacrer à la peinture[1].

En 1919, après l'échec de la République hongroise des Conseils, László Moholy-Nagy part pour Vienne où il rencontre le groupe d'avant-garde révolutionnaire MA (« Aujourd'hui ») que dirige Lajos Kassák. En 1920, il se rend à Berlin et rencontre les Dadas Raoul Hausmann, Hannah Höch et Kurt Schwitters. Il est le correspondant pour la revue "MA". Il découvre le constructivisme et suprématisme incarné par les œuvres de Kasimir Malevitch. László Moholy-Nagy réalise l'un de ses premiers tableaux « Composition 19 ». Il rencontre la photographe Lucia Schültz qui devient son épouse[2].

En octobre 1921, la revue "De Stijl" publie un « Appel à l'art élémentaire. Aux artistes du monde entier » qu'il co-signe avec Jean Arp, Hausmann et Ivan Puni (Jean Pougny).[3]

En 1922, la galerie berlinoise "Der Sturm" présente sa première exposition personnelle. Moholy-Nagy rencontre Walter Gropius. Au premier "Congrès des artistes progressistes" organisé à Düsseldorf, du 29 au 31 mai, il représente le groupe MA et, à cette occasion, il rencontre El Lissitzky et Theo van Doesburg qui vient de publier dans "De Stilj" un article théorique sur les photogrammes intitulé « Production reproduction ». De son côté, Moholy-Nagy publie avec Kassák le « Livre des nouveaux artistes ».[4]

Influencé par les films de Walter Ruttmann, Viking Eggeling et Hans Richter, mais sans connaître les expériences de Man Ray (les « Champs délicieux », notamment), Moholy-Nagy réalise ses premiers photogrammes. Il reproche cependant au cinéma abstrait de « privilégier les développements formels au détriment de la représentation du mouvement ».[5] Dans un article publié en 1923 par la revue américaine "Broom", Moholy-Nagy explique qu'il « vise à utiliser la lumière comme facteur formel primaire, qui crée l'espace et le mouvement, et élimine la perspective centrale de la photographie ».[6] En regard de cet article, "Broom" reproduit quatre photogrammes de Moholy-Nagy ainsi que quatre autres réalisés par Man Ray. Les photomontages des dadaïstes lui inspirent une nouvelle variante qu'il appelle « Fotoplastik ».

En 1923, invité par Walter Gropius, fondateur et directeur du Bauhaus de Weimar, Moholy-Nagy dirige dans cette école le cours préliminaire et l’atelier du métal, tout en jouant un rôle important dans la publication des "Bauhausbücher", dont il assure aussi la mise en page. Les toiles de cette période se présentent comme des organisations d’éléments géométriques, dans un espace tridimensionnel.

La galerie "Der Sturm" organise sa deuxième exposition personnelle où Moholy-Nagy présente ses « Telephonbilder » (« Tableaux téléphonés ») : œuvres sur porcelaine émaillée « dont les couleurs observent de subtiles variations en fonction de l'agrandissement ou de la réduction de la composition ».[7]

En 1925, Moholy-Nagy publie le livre « Malerei. Fotografie. Film » (Peinture. Photographie. Film), dans lequel il appelle « photogramme » ses « photos sans appareil ».

Passionné par les nouvelles techniques et toujours à la recherche de l’innovation, il devient l’un des plus grands photographes de son époque, réalisant de nombreux photogrammes et photomontages. C’est aussi au Bauhaus que l’artiste conçoit et réalise un équipement destiné à la scène intitulé « Licht-Raum Modulator » (« modulateur d’espace lumière », 1922-1930),[8] sculpture en métal d’aspect technologique et qui utilise le mouvement électrique et la lumière artificielle.

Ayant quitté le Bauhaus en 1928, il réalise plusieurs décors pour l’Opéra national de Berlin puis le théâtre de Picastor. L'arrivée au pouvoir des nazis en 1933, le contraint à l'exil, en Hollande d'abord, puis à Londres, de 1935 à 1937. Gropius lui propose la direction du "New Bauhaus" de Chicago. Mais après sa fermeture en 1938, Moholy-Nagy fonde la "School of Design" qui devient "Institute of Design" en 1944. Cette même année, il obtient la nationalité américaine.

László Moholy-Nagy meurt d'une leucémie en 1946 à Chicago.

Œuvres

Peintures
  • « Composition 19 », 1920
  • « Space CH2 », huile sur toile[9]
Photographies
  • « Le Pont transbordeur », 1937, planche de contact[10]
Écrits

Moholy-Nagy a consigné l’ensemble de ses réflexions sur les nouveaux moyens d’expressions dont il a été l’un des pionniers, de la typographie au film, en passant par la sculpture cinétique et la photographie :

  • « Buch Neuer Künstler », 1922, avec Lajos Kassák.
  • « Malerei. Fotografie. Film », 1925.
  • « Von Material zu Architektur », Munich, 1929.
  • « The New vision », New York, 1946.
  • « Vision in motion », Chicago, 1947.

Citation

« L'analphabète de demain ne sera pas celui qui ignore l'écriture, mais celui qui ignore la photographie. »[11]

Bibliographie

  • Laurent Le Bon (sous la direction de), Dada, Éditions du Centre Pompidou, Paris, 2005, article biographique de Nathalie Ernoult, page 754.
  • Corinne Pencennat, Le Monde selon Moholy-Nagy, Beaux Arts magazine, n° 92, juillet 1991, pages 110 et 111.

Notes et références

  1. Le Bon, op. cité
  2. Le Bon, op. cité
  3. "Aufruf zur elementaren Kunst. An die Kunstler der Welt", Le Bon, op. cité.
  4. « Buch Neuer Künstler », Le Bon, op. cité.
  5. Le Bon, op. cité.
  6. « Light a medium of plastic expression », cité dans Le Bon, op. cité.
  7. Le Bon, op. cité.
  8. Voir art cinétique.
  9. 96,5 x 86,2 cm. Reproduction dans "L"Œil" n° 605, septembre 2008, page 4
  10. Direction des Musées de Marseille. Reproduction dans "Beaux Arts magazine", n° 92, juillet 1991, p. 111
  11. « Fotografie ist Lichtgestaltung », Bauhaus, vol. II, n° 1, janvier 1928, p. 5 ; voir Walter Benjamin, Petite histoire de la photographie, 1931 [pdf]

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la peinture Portail de la peinture
  • Portail de la photographie Portail de la photographie
Ce document provient de « L%C3%A1szl%C3%B3 Moholy-Nagy ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lazlo Moholy-Nagy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lázló Moholy-Nagy — Ausstellung „Auf dem Weg nach Weimar“ im Kunsthaus in Apolda anlässlich 90 Jahre Bauhaus László Moholy Nagy (IPA: [ˈlaːsloː ˈmoholiˌnɒɟ]) (* 20. Juli 1895 in Bácsborsód, Ungarn; † 24. November 1946 in …   Deutsch Wikipedia

  • László Moholy-Nagy — (Hungarian pronunciation: [ˈlaːsloː ˈmoholiˌnɒɟ]; also hear pronunciation: here, July 20, 1895 – November 24, 1946) was a Hungarian painter and photographer as well as professor in the Bauhaus school. He was highly influenced by… …   Wikipedia

  • Μόχολι-Νάγκι, Λάζλο — (Lazlo Moholy Nagy, Μπακς Μποντρόγκ 1895 – Σικάγο 1947). Ούγγρος αρχιτέκτονας, ζωγράφος, μορφολόγος σχεδιαστής και διακοσμητής. Καθηγητής το 1923 στο Μπαουχάους, διακρίθηκε όχι μόνο για τα ζωγραφικά του έργα αλλά και για τα φωτομοντάζ του. Με την …   Dictionary of Greek

  • Lichtkünstler — Lichtkunst im Zusammenspiel mit der Architektur im Wissenschaftspark Rheinelbe in Gelsenkirchen mit Lichtkunst von Dan Flavin …   Deutsch Wikipedia

  • Lichtkunst — im Zusammenspiel mit der Architektur im Wissenschaftspark Rheinelbe in Gelsenkirchen mit Lichtkunst von Dan Flavin …   Deutsch Wikipedia

  • Nueva visión (fotografía) — La Nueva Vision, también conocido como Neues Sehen o Neue Optik fue un movimiento artístico no específico de la fotografía que se desarrolló en la década de 1920. Este movimiento se relaciona directamente con los planteamientos de la Bauhaus.… …   Wikipedia Español

  • Geschichte der Typographie — Schriftentwicklung von der Zeit des Römischen Reiches bis heute: römische Capitalis, Unzialschrift, Textur, Renaissanceantiqua, klassizistische Antiqua, Grotesk Die Geschichte der Typografie bietet eine chronologische Übersicht über die… …   Deutsch Wikipedia

  • Bauhausbücher — Die Bauhausbücher waren eine Buchreihe, die von 1925 bis 1930 vom Bauhaus veröffentlicht wurde. Herausgeber waren Walter Gropius und László Moholy Nagy. Die Bände erschienen im Albert Langen Verlag. Die ursprüngliche Zielsetzung war, die am… …   Deutsch Wikipedia

  • Geschichte der Typografie — Schriftentwicklung von der Zeit des Römischen Reiches bis heute: römische Capitalis, Unzialschrift, Textur, Renaissanceantiqua, klassizistische Antiqua, Grotesk Die Geschichte der Typografie bietet eine chronologische Übersicht über die… …   Deutsch Wikipedia

  • HENRI (F.) — Florence HENRI 1893 1982 L’espace photographique est pure illusion. Plus encore que celui du miroir si souvent convoqué par Florence Henri au rendez vous de ses natures mortes, de ses autoportraits ou de ses créations publicitaires, il fuit,… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.