Lawrence Summers


Lawrence Summers
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Summers.
Lawrence Henry Summers
Image illustrative de l'article Lawrence Summers
Naissance 30 novembre 1954
New Haven (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Nationalité américaine
Champs Économie (Nouvelle économie keynésienne)
Institution Université Harvard,
Diplômé de Massachusetts Institute of Technology
Distinctions médaille John Bates Clark 1993

Lawrence Henry Summers (né le 30 novembre 1954 à New Haven aux États-Unis), est un économiste et homme politique américain. Summers a la chaire Charles W. Eliot University à la Harvard University's Kennedy School of Government. Son apport dans plusieurs domaines en sciences économiques lui valut la médaille John Bates Clark, en 1993.

Politiquement, il fut le 71e Secrétaire au Trésor des États-Unis de 1999 à 2001 dans l'administration Clinton. Membre de l'équipe de transition du président-élu Barack Obama, ce dernier l'a choisi pour être le chef du Conseil économique national, un organe du Bureau exécutif du président des États-Unis.

Sommaire

Situation familiale et éducation

Né dans une famille juive, Summers est le fils de deux économistes – tous deux professeurs à l'université de Pennsylvanie – et le neveu de deux lauréats du prix Nobel d'économie : Paul Samuelson, frère de son père Robert Summers (qui ayant suivi l'exemple d'un frère ainé avait changé son nom de famille de Samuelson en Summers) et Kenneth Arrow, frère de sa mère Anita Summers. Il passa la plus grande partie de sa jeunesse à Penn Valley en Pennsylvanie, une banlieue de Philadelphie.

A l'âge de 16 ans, il entre au Massachusetts Institute of Technology, pour étudier la physique mais change très vite pour l'économie. Il est aussi un membre actif de l'équipe de débat du MIT. Il part ensuite à l'université Harvard, où il rédige une thèse d'économie sous la direction de Martin Feldstein. C'est là qu'il a professé ainsi qu'au MIT. En 1983, à l'âge de 28 ans, Summers est l'un des plus jeunes professeurs de l'histoire de Harvard.

Summers est père de trois enfants (deux filles jumelles, Ruth et Pamela et un fils Harry) avec sa première femme, Victoria Perry. En décembre 2005, Summers s'est marié à la professeure d'anglais Elisa New.

Carrière

♦ Directeur de l'Université d'Harvard.

Au sein du monde académique

Contributions universitaires

En tant que chercheur, Summers a apporté des contributions importantes dans plusieurs domaines de l'économie, principalement en économie du travail, économie financière, finances publiques et la macroéconomie. Il a également travaillé sur la démographie, l'économie du développement, l'économie internationale et l'histoire économique. Ses études ont généralement un caractère empirique.

En 1987, il est le premier dans les sciences sociales à être récipiendaire du Alan T. Waterman Award de la National Science Foundation. Summers est également membre du National Academy of Sciences.

A la mort de l'économiste libertarien Milton Friedman, Summers a écrit un éditorial dans le New York Times, intitulé «The Great Liberator», dans lequel il soutient que «honnêtement, nous devons tous admettre que nous sommes tous maintenant les friedmaniens". En ce sens qu'il (Milton Friedman), nous a montré l'importance du marché.

Controverses et conflits

Il doit démissionner de la National Academy of Science en juillet 2006 après une longue série de propos polémiques sur plusieurs sujets controversés, l'homme ayant la réputation de dire crument ce qu'il pense. Il a ainsi déclaré :

« Les pays sous-peuplés d’Afrique sont largement sous-pollués. La qualité de l’air y est d’un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico [...] Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays les moins avancés [...] et se préoccuper davantage d’un facteur aggravant les risques d’un cancer de la prostate dans un pays où les gens vivent assez vieux pour avoir cette maladie, que dans un autre pays où deux cents enfants sur mille meurent avant d’avoir l’âge de cinq ans. [.] Le calcul du coût d’une pollution dangereuse pour la santé dépend des profits absorbés par l’accroissement de la morbidité et de la mortalité. De ce point de vue, une certaine dose de pollution devrait exister dans les pays où ce coût est le plus faible, autrement dit où les salaires sont les plus bas. Je pense que la logique économique qui veut que des masses de déchets toxiques soient déversées là où les salaires sont les plus faibles est imparable. »
« il vaut mieux que les enfants asiatiques travaillent dans les usines textiles plutôt qu'ils se prostituent[1]. »

Sa déclaration où il se demandait si les femmes n'étaient pas moins douées intrinsèquement que les hommes en mathématiques l'obligea finalement à démissionner[1] de la présidence de l'université.

Dans la politique et le sillage des institutions internationales

Summers fait partie de l'équipe du Conseil de conseillers économiques du président Ronald Reagan de 1982 à 1983. Il servit également de conseiller économique lors de la campagne présidentielle de 1988 du candidat démocrate Michael Dukakis.

Summers quitte Harvard en 1991 et devient Chef économiste de la Banque mondiale jusqu'en 1993, où il est nommé sous-secrétaire pour les Affaires internationales du département du Trésor sous l'administration Bill Clinton. En 1995, il est nommé secrétaire-adjoint au Trésor sous Robert Rubin, son mentor politique de longue date. Il lui succède comme secrétaire au Trésor en 1999. Il quitte le Trésor à la fin de l'administration Clinton en janvier 2001 et retourne à Harvard où il est nommé en juillet comme 27e président de l'université. En 2006, il fait partie du petit groupe de personnalités chargées se superviser les travaux de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement.

Membre de l'équipe de transition du président-élu Barack Obama, il deviendra en janvier 2009 le chef du Conseil économique national. Il a cependant annoncé mettre fin à sa fonction au sein de ce conseil suite à une opposition à la politique économique menée par Barack Obama le 21 septembre 2010 afin de retourner enseigner des cours à Harvard.

Notes et références

  1. a et b « En vue : Larry Summes », Les Échos, p. 38, 25 novembre 2008.

Sources

  • Lawrence Summers, Note interne de la Banque Mondiale, 12 décembre 1991. Extraits cités par The Economist, 8 février 1992, et par Financial Times, 10 février 1992, reproduits dans Courrier international, n° 68, 20 février 1992. Repris par E. Fottorino, « L’écologie pour le développement », Le Monde, 19 mai 1992

Liens externes

Précédé par Economiste en chef de la Banque mondiale Suivi par
Stanley Fischer
Lawrence Summers
1991 - 1993
Michael Bruno
Précédé par Lawrence Summers Suivi par
Robert E. Rubin
Sceau du Département du Trésor
Secrétaire au Trésor
1999-2001
Paul O'Neill
Précédé par Président du Conseil économique national Suivi par
Keith Hennessey
Lawrence Summers
janvier 2009-septembre 2010
-

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lawrence Summers de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lawrence Summers — 8th Director of the National Economic Council In office January 20, 2009 – December 31, 2010 Deputy Diana Farrell …   Wikipedia

  • Lawrence Summers — Dieser Artikel wurde aufgrund inhaltlicher und/oder formaler Mängel auf der Qualitätssicherungsseite des Portals Wirtschaft eingetragen. Du kannst helfen, indem Du die dort genannten Mängel beseitigst oder Dich an der Diskussion beteiligst …   Deutsch Wikipedia

  • Lawrence Henry Summers — Lawrence Summers Pour les articles homonymes, voir Summers. Lawrence Henry Summers …   Wikipédia en Français

  • Lawrence H. Summers — Lawrence Summers Porträt im Finanzministerium Lawrence Larry H. Summers (* 30. November 1954 in New Haven, Connecticut) ist ein US amerikanischer Professor für Wirtschaftswissenschaften. Summers war von 1991 bis 1993 Chefökonom der Weltbank. Zu K …   Deutsch Wikipedia

  • Summers — may refer to: People * Andy Summers, an English guitarist * Bill Summers, an American baseball umpire * George W. Summers, an American politician of the 19th centur * Harry G. Summers, Jr., an American army Colonel and author about the Vietnam… …   Wikipedia

  • Summers — ist der Familienname folgender Personen: Andy Summers (* 1942), britischer Gitarrist Bill Summers (1935–2011), US amerikanischer Rekordwagen Konstrukteur Bill Summers (* 1948) US amerikanischer Perkussionist des Jazzfunk und Musikproduzent DaJuan …   Deutsch Wikipedia

  • Lawrence Katz — Lawrence Francis Katz (* 1959 in Ann Arbor, Michigan) ist ein US amerikanischer Wirtschaftswissenschaftler. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Wirken 2 Auszeichnungen 3 Mitgliedschaften 4 …   Deutsch Wikipedia

  • Lawrence S. Bacow — Lawrence S. Larry Bacow has been president of Tufts University since September 1, 2001. A lawyer and economist whose research focuses on environmental policy, he holds faculty appointments in five departments at Tufts. An internationally… …   Wikipedia

  • Summers memo — The Summers memo was an excerpt of a 1991 memo signed by Lawrence Summers (though actually written by an aide, Lant Pritchett) who was, at the time, Chief Economist of the World Bank.In this excerpt, the memo advanced an economic argument for the …   Wikipedia

  • Summers — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Summers peut désigner : Sommaire 1 Patronyme 1.1 Personnages de fiction …   Wikipédia en Français