Laurent Andrault


Laurent Andrault

Laurent Andrault est né vers 1400, en Limousin alors possession anglaise. Habitant près de Limoges qui vient d'être ravagée par le Prince noir[1] et en pleine guerre de Cent Ans avec la France, il décide de partir vers le Nivernais[2] voisin, espérant ainsi échapper à la guerre.

Arrivé en Nivernais à l'âge de 17 ans (âge moyen d'un jeune chef de famille de l'époque), il acquiert de la famille Cochet, la baronnie de la Ferté-Chauderon, première des cinq baronnies du comté de nivernais.

L'installation à la Ferté-Chauderon

Lors de son arrivée en Nivernais, Laurent Andrault fait une halte au village de Langeron, alors possession des barons de la Ferté-Chauderon. Impressionné par l'accueil qu'il reçoit (il a jusque là traversé des contrées en guerre) malgré ses origines anglaises[3] (le Nivernais n'a pas connu la guerre de Cent Ans).

Lorsqu'il acquit la Ferté-chauderon, la baronnie comptait deux châtellenies, la Ferté-Chauderon et Chateauneuf. Laurent Andrault décide de s'installer à Langeron et y fait construire son château[4] dont une tour est toujours visible aujourd'hui dans le village de Langeron[5]. Il fit ainsi de Langeron le centre de son administration malgré le fait qu'il ne s'agisse pas d'une châtellenie. La Ferté-Chauderon perdit alors de son influence et finit par n'être plus qu'un petit village au sud de la baronnie. Quant à Chateauneuf, cette châtellenie était propriété de plusieurs seigneurs (comme ceci était la coutume à l'époque) et le choix pour Laurent qui fut par la suite surnommé "le patriarche" de Langeron lui permettait d'assoir son autorité sur une terre déjà ancienne.

Dès l'installation de Laurent Andrault à Langeron, la baronnie prit le titre de la Ferté-Langeron.

Notes et références

  1. Le Prince noir met à sac Limoges en 1384.
  2. Le Nivernais est alors un comté indépendant non rattaché à la couronne de France.
  3. Il était écuyer des princes anglais et parlait parfaitement l'anglais et le français.
  4. Il utilise pour cela la fortune faite par sa famille auprès des anglais.
  5. On peut par ailleurs y observer les restes du dernier château construit au XVIe siècle.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Laurent Andrault de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Famille Andrault — Maison Andrault Pour les articles homonymes, voir Langeron. armes de la maison Andrault jusqu en 1532 (Alliance avec les Gentien …   Wikipédia en Français

  • Maison Andrault — Pour les articles homonymes, voir Langeron. armes de la maison Andrault jusqu en 1532 (Alliance avec les Gentien …   Wikipédia en Français

  • Langeron (Nièvre) — Pour les articles homonymes, voir Langeron. 46° 48′ 42″ N 3° 05′ 06″ E …   Wikipédia en Français

  • Armorial des maréchaux de France — Article principal : Maréchal de France. Cette page recense, par règne ou mandat politique, les personnalités élevées à la dignité de maréchal de France, grand office de la couronne de France, leur portrait et leurs armoiries. Sommaire 1 Les… …   Wikipédia en Français

  • Liste französischer Botschafter in Spanien — Liste ist nur zum Teil übersetzt, Interwikis, keine Verlinkung usw. Ambassadeur de France à Madrid Ernannt/Akkreditiert Posten verlassen Name Besonderheiten 1486 1486 De Clerieux; De Bouchage; De grammont ambassadeur; ambassadeur; ambassadeur[1] …   Deutsch Wikipedia

  • Palais omnisports de Paris-Bercy — Pour les articles homonymes, voir Palais omnisport et Bercy. Palais omnisports de Paris Bercy …   Wikipédia en Français

  • Commanderie de Paulhac — (des Templiers) …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Députés Des États Généraux De 1789, Par Ordre, Bailliage Et Sénéchaussée — Sommaire 1 I. Généralités dites d élections, ayant fait l objet du Règlement général du 24 janvier 1789 1.1 I. Généralité de Paris 1.1.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des deputes des Etats generaux de 1789, par ordre, bailliage et senechaussee — Liste des députés des États généraux de 1789, par ordre, bailliage et sénéchaussée Sommaire 1 I. Généralités dites d élections, ayant fait l objet du Règlement général du 24 janvier 1789 1.1 I. Généralité de Paris 1.1.1 …   Wikipédia en Français

  • Liste des députés aux États généraux de 1789 — Liste des députés des États généraux de 1789, par ordre, bailliage et sénéchaussée Sommaire 1 I. Généralités dites d élections, ayant fait l objet du Règlement général du 24 janvier 1789 1.1 I. Généralité de Paris 1.1.1 …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.