Lantages


Lantages

48° 04′ 24″ N 4° 12′ 39″ E / 48.0733, 4.2108

Lantages
Administration
Pays France
Région Champagne-Ardenne
Département Aube
Arrondissement Arrondissement de Troyes
Canton Canton de Chaource
Code commune 10188
Code postal 10210
Maire
Mandat en cours
M. Michel Bardonnet
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Chaourçois
Démographie
Population 244 hab. (2008)
Densité 13 hab./km²
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 24″ Nord
       4° 12′ 39″ Est
/ 48.0733, 4.2108
Altitudes mini. m — maxi. m
Superficie 18,87 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Lantages est une commune française, située dans le département de l'Aube et la région Champagne-Ardenne.

Sommaire

Géographie

L'altitude moyenne y est de 170 mètres.

Ce village est situé à 6 km à l'est de Chaource (chef-lieu de canton), 15 km à l'ouest de Bar sur Seine (chef-lieu d'arrondissement jusqu'en 1926) et 31 km au sud de Troyes (chef-lieu de département). Il est traversé par le ruisseau de la Marve prenant sa source à Balnot la Grange (11 km au sud) et se jetant dans la rivière l'Hozain vers la Chapelle d'Oze, au nord du territoire de Lantages. L'Hozain prend sa source aux Bordes Lantages, au Crot de la Douée (creux de la source abondante), où elle alimente le moulin qui a du cesser son activité en 1914. Quant au moulin de la Chapelle d'Oz, il ne fonctionnait plus en 1900.

Il comprend les hameaux et lieux-dits suivants :

- le hameau des Ventes-Fontaines sur le penchant de la colline en direction de Chaource, proche de la forêt, et peu éloigné de l'agglomération

- le hameau des Bordes-Lantages, nettement excentré vers le nord

- la ferme des Herbues, isolée entre Lantages et Praslin

- la chapelle d'Oze, tout près du finage de Rumilly les Vaudes

Histoire

Le village de Lantages est déjà signalé en 753 sous l'appelletion de Nantavia signifiant "lieu des ruisseaux" (en gaulois, Nanto signifie "vallée". Dès le XIIIe siècle, des seigneurs du lieu portent le nom de Lantages, ce nom, allié à la famille Balaithier a perduré jusqu'à nos jours sous le nom de Balathier-Lantage. Un texte atteste qu'entre 1249 et 1252, du temps des chevaliers Gros-Os, Lantages se résumait à une motte féodale. Celle-ci était constituée du donjon seigneurial perché en haut d'une butte de terre, d'une chapelle, de quelques maisons en terre à pans de bois, et d'un four à pain ; le tout entouré d'une palissade de défense et d'un fossé en eau

Au XIXe siècle, le sable de Lantages approvisionnait la verrerie de Crogny (commune des Loges Margueron à 10km au nord-ouest) .

C'est à Lantages en 1817 que trois filles pieuses habitant une chaumière furent à l'origine de la fondation de la Congrégation de sœurs de la Providence. Elles s'installèrent ensuite en 1819 à Pargues où cette congrégation fut officialisée par l'autorité épiscopale.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1896 1912 Constant Pageot    
1912 1913 Emmanuel Raclot    
1913 1919 Armand Pageot    
1919 1920 Charles Enfer    
1920 1924 Pierre Grisard    
1924 1937 Jules Ménétrier    
1937 1945 Alfred Charles    
1945 1977 Marius Thorey    
1977 1989 Marcel Thorey    
1989 1998 Bernard Coutord    
1998   Michel Bardonnet[1]    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE[2],[3])
1835 1847 1926 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008
640 546 265 212 174 171 166 204 216 244
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Lieux et monuments

Vers 1145, des religieuses s'établirent à la chapelle d'Oze (citée au 1). Ceci valut à la source située à 100 m de la tour, le nom de Fontaine des Dames. Cette chapelle fut ensuite reprise par des moines bénédictins de la communauté des Nonnains dépendant de l'ordre de Molesme (Côte d'Or). L'eau de cette fontaine avait des propriétés assurées pour les femmes désirant avoir des enfants et étaient chaudement recommandées par un moine de la chapelle. Tant que ce moine resta jeune, leur vertu merveilleuse fut unanimement reconnue, mais dès qu'il commença à vieillir, elles perdirent beaucoup de leur efficacité...

En direction de Villemorien, à la sortie du village à gauche, dans un champ, se trouve la tombe de Victor Hénaut. A la fin du XIXe siècle, par mesure d'hygiène, ce conseiller municipal proposa de transférer le cimetière (entourant l'église) dans ce champ lui appartenant. Cette proposition resta sans effet mais ce monsieur s'y fit enterrer en 1920.


L'ancienne mairie a été démolie en 1956 et reconstruite au même emplacement mais en retrait de la route. Elle portait l'inscription suivante, gravée dans la pierre en 1647 :

"Cornu, cornard ou cornichon

Qui passe parmy cette rue

N'y passe que la tête nue

Pour se choisir un capuchon"

A cette époque, étaient incrustés dans la façade, un nombre prodigieux de bois de cerfs qui justifiaient ce quatrain. Cette pierre gravée a été cellée dans la terrasse de la nouvelle mairie. Avant de devenir mairie en 1830, le bâtiment appartenait à une famille de notables, les Regnault, dont on retrouve Jacques-Edme Regnault de Beaucaron à Chaource, littérateur et député à l'Assemblée législative en 1791.

Les deux mares communales, face à l'église, servaient d'abreuvoirs aux bestiaux. Elles ont été comblées en 1965.

L'église St Valentin construite au XIIe siècle et agrandie au XVIe fut en partie détruite en 1723 par un terrible incendie qui ravagea aussi une grande partie des habitations et tua 5 personnes.

Le bâtiment à deux étages, en face de l'église, appelé pompeusement vieux château, aurait été construit près de l'emplacement de l'ancien château appartenant à la famille de Balathier, et avec les pierres de celui-ci. Le pigeonnier en a été rasé après la guerre de 1914-1918.

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lantages de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lantages — País …   Wikipedia Español

  • Lantages — is a village and commune in the Aube département of northern central France.ee also*Communes of the Aube department …   Wikipedia

  • Roussillon-en-Morvan — Pour les articles homonymes, voir Roussillon. 47° 01′ 38″ N 4° 07′ 14″ E …   Wikipédia en Français

  • Canton de Chaource — Pour les articles homonymes, voir Chaource. Canton de Chaource Administration Pays France Région Champagne Ardenne …   Wikipédia en Français

  • Hozain — 48° 05′ 40″ N 4° 12′ 35″ E / 48.0944, 4.20972 …   Wikipédia en Français

  • Коммуны департамента Об — Общие статьи: Списки коммун Франции Об (департамент) fr:Ailleville  Айвиль fr:Aix en Othe  Экс ан От fr:Allibaudières  Аллибодьер fr:Amance  Аманс fr:Arcis sur Aube  Арси сюр Об (Об) …   Википедия

  • Society of Saint-Sulpice —     Society of Saint Sulpice     † Catholic Encyclopedia ► Society of Saint Sulpice     Founded at Paris by M. Olier (1642) for the purpose of providing directors for the seminaries established by him (see OLIER). At the founder s death (1657)… …   Catholic encyclopedia

  • Hozain — Gewässerkennzahl FR: F07 0400 Lage Frankreich, Region Champagne Ardenne Flusssystem …   Deutsch Wikipedia

  • Communes of the Aube department — The following is a list of the 433 communes of the Aube département in France. (CAT) Communauté d agglomération Troyenne, created in 2000 …   Wikipedia

  • Chaource — Chaource …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.