Langue islandaise


Langue islandaise

Islandais

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Islandais (homonymie).
Islandais
Íslenska
Parlée en Islande
Nombre de locuteurs 350 000
Classement inconnu
Typologie SVO [1]
Classification par famille
(Dérivée de la classification SIL)
Statut officiel
Langue officielle de Islande Islande
Conseil nordique
Régi par Íslensk málstöð
Codes de langue
IETF (en) is
ISO 639-1 is
ISO 639-2 ice (B) / isl (T)
ISO/DIS 639-3 (en) isl
type : L (langue vivante)
étendue : I (langue individuelle)
SIL ICE
Échantillon

Article premier de la Déclaration des Droits de l'Homme (voir le texte en français)

1. grein.

Hver maður er borinn frjáls og jafn öðrum að virðingu og réttindum. Menn eru gæddir vitsmunum og samvizku, og ber þeim að breyta bróðurlega hverjum við annan.

L’islandais (íslenska) est une langue germanique parlée en Islande, ayant pour racine historique le norrois, qui était pratiqué depuis le Moyen Âge dans les pays scandinaves (Suède, Danemark, Norvège et Islande). L'isolement de l'Islande et son importante tradition écrite ont permis une conservation exceptionnelle de la langue originelle, non seulement dans sa version écrite, mais également dans sa version orale.

L'occupation danoise de l'Islande de 1380 à 1918 n'a eu quasiment aucune influence sur l'évolution linguistique de l'islandais, qui resta employé pour le quotidien de la population. Le danois ne fut employé que pour les communications officielles. Il en fut de même lors de l'occupation américaine qui débuta en 1940 et s'amenuisa après les années 1950.

Depuis le XVIIIe siècle, les autorités islandaises appliquent une politique volontariste pour préserver la « pureté » de la langue. Suite à cette politique, des écrivains et des terminologues sont chargés de créer de nouveaux vocables afin d'adapter la langue islandaise à l'évolution des usages et aux nouveaux concepts, et ainsi lui éviter le recours à des néologismes empruntés à des langues étrangères, notamment au danois et à l'anglais. D'anciens mots tombés en désuétude sont remis au goût du jour, et des néologismes sont créés à partir des racines de la langue. On peut citer le cas du mot rafmagn, littéralement « pouvoir de l’ambre » signifiant « électricité », ainsi que celui du mot sími, un ancien mot signifiant « câble », aujourd'hui utilisé pour « téléphone » ou encore celui de tölva formé à partir de tala, « chiffre » et völva « magicienne » utilisé pour « ordinateur ». En 1944, l'islandais est inscrit dans la constitution comme langue officielle du pays et, depuis, elle est la seule langue autorisée dans les écrits officiels ou les débats publics.

Sommaire

Écriture et prononciation

L'islandais comporte deux caractères et deux phonèmes inconnus de la langue française :

  • Ð, ð (, eth) équivaut au th anglais dans that /ð/ ; sa translittération conventionnelle en français est dh ;
  • Þ, þ (nommée þorn, thorn) équivaut au th anglais dans both /θ/ ; sa translittération conventionnelle en français est th ;

Nota bene : Alors que ces deux phonèmes sont pleinement constrictifs en anglais, ils ne sont que semi-constrictifs en islandais ; c’est-à-dire que le resserrement des organes phonatoires se trouve à mi-chemin entre les constrictives et les spirantes (ou approximantes).

Alphabet

Article détaillé : Alphabet islandais.

Les diacritiques islandaises sont considérées comme des lettres à part entière ; l'alphabet ordonné est :

A a Á á B b D d Ð ð E e É é F f G g H h I i Í í J j K k L l M m N n O o Ó ó P p R r S s T t U u Ú ú V v X x Y y Ý ý Þ þ Æ æ Ö ö

Notons également que les lettres C Q et W ne sont utilisées que pour les mots d’origine étrangère et les noms propres. Z fut remplacé par S en 1974.

Voyelles et diphtongues

Les voyelles et diphtongues, parfois différenciées par des accents diacritiques, sont :

  • æ (Sæll, Saïtl) se prononce comme le mot ail ;
  • a se prononce :
    • devant ng, nk, gi : comme le son ao en français
    • sinon : comme en français ;
  • á (átta) se prononce comme le son ao en français ;
  • i se prononce :
    • devant ng, nk, gi : comme le son i
    • sinon : comme le son fermé é en français ;
  • y idem ;
  • í (tíu, tíu) se prononce comme le son i en français ;
  • ý (týn, tinne) idem ;
  • u se prononce :
    • devant ng (ungur) et nk : comme le son ou
    • sinon le son est quelque chose entre le u et le eu français
  • ú (núll, noull) se prononce comme le son ou en français ;
  • e se prononce comme le son è en français ;
  • é (ég, iègh) se prononce comme le son en français ;
  • o se prononce comme le son o de casserole en français ;
  • ó (ótt, autt) se prononce comme le son au en français ;
  • ö (tvö, tveu) se prononce comme le son eu en français (euï comme œil s'il est placé devant ng ou nk) ;
  • ey/ei se prononce comme eil dans pareil.

Consonnes

  • g se prononce :
    • en début de mot devant a, á, o, ó, u, ú, ö : comme g dans gare
    • en début de mot devant e, i, í, y, ý, æ, j : comme gui
    • après une voyelle devant i ou j : comme le son y
    • sinon, en position intermédiaire et en fin de mot : comme le r normal (graté) français ;
  • f se prononce :
    • en début de mot devant k, s ou t : comme le son f
    • en position intermédiaire devant l ou n : comme le son p
    • sinon, comme le son v ;
  • h est fortement aspiré ;
  • k se prononce :
    • en début de mot devant e, i, í, y, ý : comme ki
    • en position intermédiaire devant k, l, n : h aspiré
    • devant s et t : comme le son g de gare ;
  • p se prononce :
    • en position intermédiaire devant l, n, p : comme hp
    • sinon : comme un p normal ;
  • t se prononce :
    • devant l, n, t : comme ht
    • sinon : comme un t normal ;
  • x se prononce gs ;

Les autres consonnes se prononcent comme en français.

Combinaisons spéciales

  • au se prononce euï (par exemple auga se prononce euïga) ;
  • ll se prononce htl en aspirant le h (par exemple jökull se prononce yeukutl) ;
  • rn se prononce rtn ;
  • rl se prononce rtl ;
  • nn se prononce :
    • après á, é, í, ú, æ, ei, ey, au : tn
    • sinon : nn ;
  • hv se prononce kv ;
  • pt se prononce ft ;
  • tn ou fn, en fin de mot, sont escamotés, presque tus.

Table des phonèmes existants

Consonnes
Bilabiales Dentales Alvéolaires Palatales Vélaires Glottale
Pharyngale
Sonorité - + - + - + - + - + - +
Nasales [m] [n] {ɲ} {ŋ}
Occlusives [p], [ph] [t], [th] {c, ch} [k], [kh] {ʔ}
Constrictives [ɸ] [θ] [ð] [s] {ç} [x] [ɣ]
Approximantes [β̞] [j] [h]
Latérale [l]
Vibrantes [ɾ], {r}

Note:
Les symboles entre { } ne sont pas des phonèmes mais des variantes combinatoires (ou taxophones) d’autres phonèmes.

Grammaire

Article détaillé : Grammaire islandaise.

L'islandais est une langue flexionnelle avec quatre cas : nominatif, accusatif, datif et génitif. Les noms islandais peuvent avoir un des trois genres grammaticaux — masculin, féminin ou neutre. Les substantifs, les adjectifs et les pronoms sont déclinés aux quatre cas, au singulier et au pluriel.

Lexique

Emprunts français

Les mots français saga, hune, eider, édredon et geyser sont d'origine islandaise. Geyser est entré en français par l'intermédiaire de l'anglais, eider par le latin scientifique et édredon par l'allemand.

Exemples

Mot Traduction Prononciation (sauf dh comme dans « that » en anglais et th comme dans « both » en anglais)
terre jörð yeurdh
ciel himinn hémén
eau vatn vatn
feu eldur èldur
homme karlmaður karlmadhur
femme kvenmaður kvènmadhur
manger borða bordha
boire drekka drèhka
grand stór staur
petit smár smaor
nuit nótt naut
jour dagur dayur
père faðir fadhér
mère móðir maudhér
fils sonur sonur
fille (descendante) dóttir dautér
frère bróðir braudhér
sœur systir sistér
oui yao
non nei ney
zéro (0) núll noutl
un (1) einn èin
deux (2) tveir tvèir
trois (3) þrír thrir
quatre (4) fjórir fyaurér
cinq (5) fimm fim
six (6) sex sègs
sept (7) sjö syeu
huit (8) átta aota
neuf (9) níu niu
dix (10) tíu tiu
sang (fluide corporel) blóð blaudh
pain (aliment) brauð braudh

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


  • Portail de l’Islande Portail de l’Islande
  • Portail des langues Portail des langues

Ce document provient de « Islandais ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Langue islandaise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Langue V2 — Une langue à verbe second, ou en abrégé langue V2, est, en typologie syntaxique, une langue dont les propositions principales ont toujours un verbe comme deuxième constituant, alors que cette condition n est pas nécessaire pour les autres types… …   Wikipédia en Français

  • Islandais (langue) — Islandais Pour les articles homonymes, voir Islandais (homonymie). Islandais Íslenska Parlée en Islande Nombre de locuteurs 350 000 Classement inconnu Typologie …   Wikipédia en Français

  • Histoire islandaise — Histoire de l Islande Blason de l’Islande Histoire de l’Islande …   Wikipédia en Français

  • Grammaire islandaise — La grammaire islandaise désigne l ensemble des règles permettant l expression d un sens en islandais. L’islandais est une langue flexionnelle qui a quatre cas : nominatif, accusatif, datif et génitif. Les noms peuvent être un de trois genres …   Wikipédia en Français

  • Bande dessinée islandaise — La bande dessinée islandaise est une bande dessinée réalisée par des auteurs islandais ou en langue islandaise. Sommaire 1 Histoire 1.1 Pré histoire 1.2 Les débuts de la bande dessinée islandaises …   Wikipédia en Français

  • République islandaise — Islande Lýðveldið Ísland (is) République d Islande (fr) …   Wikipédia en Français

  • Islandais — Pour les articles homonymes, voir Islandais (homonymie). Islandais íslenska Parlée en  Islande …   Wikipédia en Français

  • Íslenska — Islandais Pour les articles homonymes, voir Islandais (homonymie). Islandais Íslenska Parlée en Islande Nombre de locuteurs 350 000 Classement inconnu Typologie …   Wikipédia en Français

  • Histoire De L'Islande — Blason de l’Islande Histoire de l’Islande …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'islande — Blason de l’Islande Histoire de l’Islande …   Wikipédia en Français