Langogne


Langogne

44° 43′ 40″ N 3° 51′ 21″ E / 44.72778, 3.85583

Langogne
Langogne
Langogne
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Lozère
Arrondissement Mende
Canton Langogne
(chef-lieu)
Code commune 48080
Code postal 48300
Maire
Mandat en cours
Guy Malaval[1]
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Haut Allier
Site web www.langogne.com
Démographie
Population 3 129 hab. (2008)
Densité 100 hab./km²
Gentilé Langonais
Géographie
Coordonnées 44° 43′ 40″ Nord
       3° 51′ 21″ Est
/ 44.72778, 3.85583
Altitudes mini. 886 m — maxi. 1097 m
Superficie 31,37 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Langogne (Langònha en occitan) est une commune française, située dans le département de la Lozère et la région Languedoc-Roussillon, à la limite entre la Haute-Loire et l'Ardèche.

Ses habitants sont appelés les Langonais.

Sommaire

Géographie

Situation

Langogne se trouve près du Lac de Naussac. Au carrefour de trois départements (Ardèche, Lozère et Haute-Loire) mais aussi de trois régions (Languedoc-Roussillon, Rhône-Alpes et Auvergne), le bassin de vie de Langogne a depuis toujours été un espace de commerce privilégié. En effet Langogne est situé sur le chemin de la Voie Régordane ancienne route romaine, mais aussi du Chemin de Stevenson.

De nos jours, la commune est desservie par la route nationale 88 (axe Lyon-Toulouse) et par la ligne de chemin de fer des Cévennes (axe Clermont-Ferrand-Nîmes).

Géologie

Hydrologie

Langogne

La ville est traversée par le Langouyrou au confluent avec l'Allier au nord de la ville.

Histoire

La création de la ville de Langogne remonte à la fondation de son monastère, en 998[2]. Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

Le 16 mai 1870, l'ouverture du tronçon Langeac-Villefort de la ligne ferroviaire Le Cevenol reliant Paris à Nîmes, désenclave la commune.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la ville est libérée par la 1re DB[3] en août 1944.

Le 7 avril 2000 Langogne obtient le record du monde de la saucisse la plus longue du monde de 23 km[4]. Il s'agissait de 23 160 mètres exactement. Ce record consacre la tradition charcutière de la ville.

Héraldique

Langogne

Le blasonnement de Langogne est : d'or à quatre pals de gueules, au chef d'azur chargé d'une lettre L onciale d'argent

Administration

Liste des maires de Langogne[5]
Période Identité Étiquette Qualité
1831 1835 Henry Frédéric Baldit ... ...
1843 1848 Henry Frédéric Baldit ... ...
1848 1863 Jean-Baptiste de Colombet de Landos ... ...
1863 19 mai 1866 Adrien Combe ... ...
1866 1879 Anatole de Colombet de Landos ... ...
1881 1889 Joseph Coste ... Médecin
1889 1912 Paulin-Albert de Verdelhan des Molles ... ...
1912 8 mai 1916 René-Charles de Verdelhan des Molles ... ...
1916 1919 Louis Bonnet ... ...
19 janvier 1919 24 août 1919 Louis Bonnet ... ...
1919 1925 René-Charles de Verdelhan des Molles ... ...
1925 1934 Adolphe Nouet ... ...
24 juin 1934 1935 Pierre Grasset ... ...
5 mai 1935 .... Pierre Grasset ... ...
1945 1947 Robert Eugène ... ...
1947 1959 Maurice Prat ... ...
1959 1977 Félix Viallet UNR Député-maire, ecclésiastique
1977 1983 Georges Brunel ... ...
1983 1989 René Aurand ... ...
1989 1995 Georges Brunel ... ...
1995 2005 Robert Surjous RPR ...
2005 2008 Magdeleine Romeuf UMP ...
2008   Guy Malaval DVG ...

Démographie

Évolution démographique
(Source : Cassini[6])

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 295 2 272 2 440 2 575 2 720 2 706 2 744 2 795 3 156
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 874 3 227 3 036 3 040 3 611 3 696 3 808 3 652 3 634
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 552 3 917 3 919 3 663 3 867 3 930 4 145 4 332 4 212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008    
4 184 4 096 3 760 3 542 3 380 3 095 3 129[7]    

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Monuments et lieux touristiques

Bâtiments et lieux publics remarquables

La halle

La halle, classée monument historique, massive, imposante, érigée vers 1743, abrita les importantes transactions de grains qui se faisaient à cette époque. De nos jours, elle accueille les marchés hebdomadaires et diverses manifestations traditionnelles. D'ici, le cœur de la ville, partent de petites routes montantes. L'une d'entre elles, la rue Haute, fut sans doute un chaînon d'une voie celtique menant à l'oppidum du mont Milan. Elle a conservé quelques souvenirs émouvants de son passé: fenestrons avec des vitraux à armature de plomb, des dates sur les portails en pierres appareillées (1621, 1622, 1685, 1717, 1778), des enseignes rouillées, des anneaux de fer où l'on attachait les montures. C'étaient les rues des tisserands, des drapiers, des cardeurs, des fileuses. Cette activité textile a donné, pendant des siècles, une grande animation à ce quartier maintenant endormi.

Bâtiments religieux

L'église romane Saint-Gervais-Saint-Protais de Langogne fut édifiée au XIIe siècle, par les moines venus de Saint-Chaffre, sur les bords du ruisseau de Mercoire, affluent de l'Allier au pied de la butte de Beauregard. Elle est détruite au XVIe siècle. Durant la guerre de religion, Langogne fut assiégée, une grande partie du monastère fut brûlée et l'église subit de grandes destructions. Il a fallu plus de 30 ans pour réparer les dégâts. La restauration apporta des modifications profondes. À l'extérieur les échauguettes ne furent pas reconstruites et le portail fut entièrement refait en style gothique flamboyant. Le prieuré de Langogne étant très lié à celui de Chamalières-sur-Loire, il put bénéficier des études et des plans des architectes qui dirigeaient la construction de l'église de Chamalières. Les deux monuments ont été réalisés avec les mêmes caractéristiques du style roman bourguignon. Mais leur destin ne fut pas identique, Chamalières est restée presque dans son état d'origine tandis que l'église de Langogne fut victime de la méchanceté et des bêtises des hommes. L'incendie de 1784 fit disparaître le clocher quadrangulaire et fut remplacé par un clocher octogonal. La nef ne fut réparée qu'en 1829. Le clocher a gardé ses quatre cloches fondues en 1850, qui rappellent aux habitants par leur tintement l'heure. Au XIXe siècle l'église fut agrandie pour répondre à l'augmentation de la population.

L'église Saint-Gervais-Saint-Protais de Langogne fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1840[8].

L'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais
La chapelle des pénitents

Musées

Le passé plus que millénaire de Langogne est depuis toujours lié à sa rivière, le Langouyrou, affluent de l'Allier : eau nourricière, eau des lavandières, eau guérisseuse, eau des tanneries, eau permettant d'actionner des martinets et moulins de la rue des Calquières. C'est depuis 1442 que l'on atteste la présence de moulins : moulins bladiers, moulins à foulons et c'est ici qu'au XIXe siècle, l'ancêtre de la famille Engles est venu installer une filature. Découvrir la filature des Calquières, c'est renouer avec ses racines, avec le passé lainier si riche en Gévaudan, c'est découvrir l'histoire de l'eau, des hommes et d'un métier. La filature des Calquières, monument historique, en bordure du Langouyrou est alimentée en eau par un béal, dérivé du Langouyrou grâce à une digue 800 mètres en amont.

Une rue de Langogne

Économie

Événements

Sport

En 2007, le tour cycliste du Gévaudan a fait étape à Langogne, et c'est l'Australien du VC La Pomme Marseille, David Tanner, qui s'est imposé. Fête de Langogne avec défilé de chars fleuris, le premier dimanche d'aout. Festiv'allier les samedi et vendredi précédant la fête. Le Festival Interfolk, fin juillet.

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. Site du conseil général de la Lozère
  2. Abbé Jean-Baptiste-Étienne Pascal, Gabalum Christianum, Paris, 1853 [lire en ligne], p. 73 
  3. Stéphane Simonnet, Atlas de la Libération de la France, éd. Autrement, Paris, 1994, réimp. 2004 (ISBN 2-7467-0495-1) , p. 32
  4. la saucisse la plus longue du monde sur le site de la commune
  5. Cette liste provient des archives du conseil général de Lozère.
  6. Données Cassini
  7. INSEE
  8. Notice no PA00103828, sur la base Mérimée, ministère de la Culture.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Langogne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Langogne — Langogne …   Deutsch Wikipedia

  • Langogne — Langònha …   Wikipedia Español

  • Langogne — (spr. Langonje), Stadt am Allier, im französischen Arrondissement Mende des Departements Lozère; Tuchmanufactur, Wollspinnerei, Kupferhammer, Handel mit Mastvieh u. Mauleseln; 3000 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Langogne — (spr. langgónnj ), Stadt im franz. Depart. Lozère, Arrond. Mende, unweit des Allier, der hier den Langonyrou aufnimmt, und an der Lyoner Bahn, mit romanischer Kirche (11. Jahrh.), Weißgerberei, Sägemühle und (1901) 3164 Einw …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Langogne — French commune nomcommune=Langogne région=Languedoc Roussillon département=Lozère arrondissement=Mende canton=Langogne (chief town) insee=48080|cp=48300 maire=Magdeleine Romeuf mandat=2005 2008 intercomm= longitude=3.85583 latitude=44.72778 alt… …   Wikipedia

  • Langogne — Original name in latin Langogne Name in other language Langon , Langonha, Langnha, lang ge ni, rangonyu, Лангонь State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.72726 latitude 3.85539 altitude 919 Population 3490 Date 2009 08 20 …   Cities with a population over 1000 database

  • Gare de Langogne — Langogne Vue des quais en direction de Nîmes. Localisation Pays France Ville Langogne Adresse …   Wikipédia en Français

  • Aérodrome de Langogne — Langogne Lespéron Code AITA Code OACI LFHL Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Canton de Langogne — Situation du canton de Langogne dans le département Lozère Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Canton De Langogne — Situation du canton de Langogne dans le département Lozère Administration Pays France …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.