Lady Mary Wortley Montagu


Lady Mary Wortley Montagu

Mary Wortley Montagu

Lady Mary Wortley Montagu par Charles Jervas

Lady Mary Wortley Montagu (26 mai 1689 - 21 août 1762), est une écrivaine britannique.

Mary Pierrepont était la fille aînée du Duc de Kingston. Enfant précoce, elle apprit seule le latin et le grec ancien. Elle devint très tôt la coqueluche des milieux intellectuels de Londres et était très proche de Steele ou Addison.

Elle s'enfuit avec Edward Wortley Montagu, Earl of Sandwich. Elle l'épousa en 1712. Il fut nommé ambassadeur à Constantinople en 1716. Comme elle avait eu la variole, dont elle avait gardé des séquelles, et qu'elle se sentait fièvreuse à la suite de la naissance de leur premier enfant, elle décida de l'accompagner, espérant qu'un changement de climat lui ferait du bien. Cette décision surprit : aucune épouse n'avait jusque là osé accompagner son époux lors d'une mission diplomatique. Ils passèrent par Rotterdam, l'Allemagne, Vienne puis Andrinople pour enfin atteindre Istanbul, un an après être partis de Londres. Ils séjournèrent à Péra pendant 18 mois.

Ses lettres (Letters of the Right Honourable Lady M--y W---y M----e, during her Travels in Europe, Asia and Africa, To Persons of Distinction, Men of Letters &c. in different Parts of Europe. Which contain, ... Accounts of the Policy and Manners of the Turks, Drawn from Sources that have been inaccessible to other Travellers, Londres 1763, dites le plus souvent Turkish Letters) sont pour nous une source inestimable sur les femmes dans l'empire ottoman au XVIIIe siècle. En effet, en tant que femme, elle put avoir accès à des lieux interdits aux hommes : harems ou bains par exemple ; plus généralement, elle eut de véritables contacts avec les femmes ottomanes.

Lady Wortley Montagu découvrit lors de ce séjour la technique ottomane de l'inoculation contre la variole, l'ancêtre de la vaccination mise au point soixante ans plus tard par Edward Jenner. Elle accepta de faire inoculer son fils puis, de retour à Londres, elle demanda l'inoculation de sa fille. Elle joua ainsi un rôle important dans la lutte contre la variole et le développement de la vaccine[1]. Lady Wortley Montagu quitta la Turquie avec regrets. Le voyage de retour passa par la Grèce et l'Afrique du Nord.

En 1738, elle fit la connaissance d'un poète et dandy italien, Francesco Algarotti, dont elle tomba passionnément amoureuse. Elle quitta la Grande-Bretagne l'année suivante pour Venise, prétextant à nouveau qu'un changement de climat lui ferait du bien. En fait, elle espérait rejoindre Algarotti. Il réussit à l'éviter pendant deux ans, lui préférant Lord Hervey. Elle visita donc la France et l'Italie (Rome et Naples) depuis Venise où elle s'était installée dans un palais qu'elle louait sur le Grand Canal. Lorsqu'elle retrouva enfin Algarotti, sa déception fut grande et elle partit pour Avignon, en passant par Genève.

À Avignon, elle vécut dans un moulin transformé en habitation. Elle resta encore 22 ans éloignée de la Grande-Bretagne : elle vécut à Brescia, Venise à nouveau ou Padoue, toujours accompagnée. Elle recevait aussi beaucoup. Lui rendre visite était souvent une étape obligatoire et des plus agréables sur la route du Grand Tour. Elle fut donc très bien accueillie à son retour à Londres après la mort de son mari en 1762.

Elle mourut d'un cancer la même année.

Ses Turkish Letters furent publiées l'année suivante, et ont toujours été rééditées depuis.

Notes et références

  1. Catriona Seth, Les rois aussi en mouraient. Les Lumières en lutte contre la petite vérole, Paris, Desjonquères, 2008.

Commons-logo.svg

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de l’exploration Portail de l’exploration
Ce document provient de « Mary Wortley Montagu ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lady Mary Wortley Montagu de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lady Mary Wortley Montagu — Mary Wortley Montagu, by Charles Jervas, after 1716. The Lady Mary Wortley Montagu (15 May 1689 – 21 August 1762) was an English aristocrat and writer. Montagu is today chiefly remembered for her letters, particularly her letters from Turkey, as… …   Wikipedia

  • Lady Mary Wortley Montagu — Mary Wortley Montagu Portrait von Charles Jervas, nach 1716. Mary Wortley Montagu (* 26. Mai 1689 in London; † 21. August 1762 ebenda) war eine englische Schriftstellerin, die durch ihre Briefe und Gedichte berühmt wurde …   Deutsch Wikipedia

  • Mary Wortley Montagu — Porträt von Charles Jervas, nach 1716. Mary Wortley Montagu (* 26. Mai 1689 in London; † 21. August 1762 ebenda) war eine englische Schriftstellerin, die durch ihre Briefe und Gedichte berühmt wurde …   Deutsch Wikipedia

  • Mary Wortley Montagu — Lady Mary Wortley Montagu par Charles Jervas Lady Mary Wortley Montagu (26 mai 1689 21 août 1762), est une écrivaine britannique. Biographie Mary Pierrepont était la fille aînée du Duc de Kingston. Enfant précoce, elle apprit seule le latin et le …   Wikipédia en Français

  • Montagu, Lady Mary Wortley — orig. Lady Mary Pierrepont (baptized May 26, 1689, London, Eng. died Aug. 21, 1762, London) English writer, the most colourful Englishwoman of her time. A prolific letter writer, Montagu is remembered chiefly for 52 superb letters chronicling her …   Universalium

  • Montagu,Lady Mary Wortley — Montagu, Lady Mary Wortley. 1689 1762. English writer noted for her erudite and amusing letters, first published in Turkish Letters (1763). * * * …   Universalium

  • Montagu, Lady Mary Wortley (Pierrepont) — (1690 1762)    Letter writer, was the eldest dau. of the 1st Duke of Kingston. In her youth she combined the attractions of a reigning beauty and a wit. Her early studies were encouraged and assisted by Bishop Burnet, and she was the friend of… …   Short biographical dictionary of English literature

  • Montagu, Lady Mary Wortley — orig. Lady Mary Pierrepont (bautizada 26 may. 1689, Londres, Inglaterra–21 ago. 1762, Londres). Escritora inglesa, la mujer más original de su época. Una escritora prolífica, Montagu es recordada principalmente por sus 52 magníficas cartas en que …   Enciclopedia Universal

  • Montagu, Lady Mary Wortley — (1689 1762)    She was born in London to Evelyn Pierrepont, the wealthy Earl of Kingston, where she became a friend of Mary Astell, the defender of woman s rights (see entry). In 1712, she secretly married Edward Worley Montagu, a Whig member of… …   British and Irish poets

  • MONTAGU, LADY MARY WORTLEY —    an English lady, born in Nottinghamshire, celebrated for her wit and beauty, and for her Letters on the Manners of the East (1690 1762) …   The Nuttall Encyclopaedia