La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne


La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne
La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne
Image illustrative de l'article La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne
Artiste Léonard de Vinci
Année 1508-1510
Type Huile sur bois
Dimensions (H × L) 168 cm × 130 cm
Localisation Musée du Louvre, Paris, France

La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne (Santa Anna Metterza), aussi appelée La Vierge à l'Enfant avec sainte Anne, est un tableau de Léonard de Vinci, réalisé entre 1508 et 1510, une peinture à l'huile sur panneau de peuplier qui est conservée et exposée au Musée du Louvre à Paris.

Sommaire

Histoire

Léonard rejoint la cour de François Ier en apportant avec lui quelques chefs-d'œuvre peints durant ses années d'errance, comme ce tableau, la Joconde et le Saint Jean-Baptiste.

Cette œuvre a été acquise par François Ier à la mort de l'artiste en 1519. Sortie des collections royales à une date inconnue, elle est achetée par le cardinal de Richelieu en 1629 à Casale Monferrato ; elle est donnée par celui-ci à Louis XIII en 1636 et passe à la Couronne de France ensuite.

C'est une œuvre souvent reproduite en gravure, y compris les dessins préparatoires de Léonard : le carton préparatoire pour la Vierge, sainte Anne, l'enfant et le petit saint Jean[1] est conservé à la National Gallery de Londres, il a été ensuite gravé par Laugier, par Cantini, par Landon.

Composition

Un groupe de quatre personnages grandeur nature : au centre, la Vierge assise sur les genoux de sainte Anne, sa mère. À ses pieds, sur la droite en bas du groupe, l’Enfant Jésus qui enlace un agneau sacré, semble s’échapper des mains de sa mère.

Les têtes des quatre personnages sont alignées en une diagonale tombant vers la droite.

Jeux de regards entre les protagonistes de la scène : Anne regarde Marie qui regarde Jésus qui la regarde à son tour, comme l'agneau qui le regarde.

Si sainte Anne est statique, hiératique, assise, campée sur ses jambes, un bras en appui sur la hanche, Marie adopte une pose plus dynamique, tendue vers Jésus l'enlaçant de ses bras par dessus il semble avoir le pied de l'agneau autrement dit le petit saint Jean.

Le décor proche est composé de roches, d'un arbre un peu plus loin sur la droite, d'une arête nette découvrant un paysage de pics rocheux et montagneux dans un sfumato, (comme pour le tableau de la Joconde) une sorte de grisaille, qui laisse à penser un inachevé cher à Vinci.

Analyse

Initialement (on le voit sur les cartons préparatoires) c'est saint Jean enfant qui doit apparaître à la droite comme quatrième personnage ; il est remplacé par un agneau dans la composition finale, présageant le drame final, en emblème du sacrifice.


Sainte Anne dite trinitaire dans ce genre de composition surplombe et celui qui domine des trois personnages d'une Trinité inhabituelle, la mère, la fille et son enfant.

Léonard de Vinci aurait gravi le Monboso, près de Milan, en 1482 et fait plusieurs dessins d'étude qui ont pu être utilisés ici pour le paysage du fond du tableau.

Interprétation freudienne

Ce tableau est aussi célèbre par l'interprétation de Freud qui y démontre la preuve de l'homosexualité de Léonard dans son livre Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci.

Angèle Paoli (Terres de femmes) en dit : « Tout cela conduit Freud à établir une relation directe entre l’homosexualité de Leonardo et le mystère crypté des femmes qui sont au centre de sa toile. Homosexualité construite autour de la figure privilégiée de la mère (représentée ici par la Vierge mais aussi par sainte Anne). À partir du souvenir fétichiste du «  vautour », évoqué par Vinci dans ses Carnets. »

Pour Freud, Oskar Pfister aurait fait une singulière découverte : « Il a décelé dans le drapé, bizarrement arrangé et malaisé à comprendre, de Marie, le contour du vautour et l'interprète comme image-devinette inconsciente[2].

Détails du tableau

Sur les autres projets Wikimedia :

Le 18 décembre 2008, à l'occasion d'un décrochage de l'oeuvre, un conservateur du musée du Louvre à Paris a découvert trois dessins au revers, représentant une tête de cheval, un crâne et un enfant au dos du tableau, vraisemblablement de Léonard de Vinci[3].

Cette découverte a été l'occasion pour le musée du Louvre d'organiser le 17 juin 2009 une journée d'étude consacrée à la Vierge à l'Enfant avec sainte Anne. Sous la direction de Vincent Delieuvin du département des peintures, cette journée a été l'occasion d'un examen attentif de l'oeuvre et a permis l'intervention d'historiens d'art et de divers spécialistes de l'investigation matérielle pour présenter au public les principaux résultats, enjeux et découvertes de cette enquête[4].

En février 2010, le musée du Louvre a annoncé qu'il allait décrocher le tableau pour qu'il puisse subir une méticuleuse restauration. Cette restauration annoncée sous haute surveillance répond à une urgence en termes de sauvegarde de l'oeuvre a précisé Vincent Pomarède, le chef du département. Vincent Delieuvin a précisé qu'"il s'agit d'alléger et uniformiser le vernis, afin qu'il cesse de tirer sur la couche picturale, faire de même avec les paquets formés par des repeints, et enfin retoucher ceux dont la couleur a viré, provoquant ce phénomène de tache"[5]. .

Notes

  1. Saint Jean-Baptiste enfant, qui apparaît sur les cartons préparatoires, est finalement remplacé sur la composition finale par un agneau.
  2. voir [1]). » (page 213)
  3. Vincent Noce, « Vinci côté pile » sur www.liberation.fr, 18. Consulté le 19 décembre 2008
  4. musée du Louvre, « Autour de la Sainte Anne de Léonard de Vinci » sur www.louvre.fr, 17. Consulté le 8 février 2010
  5. Vincent Noce, « un vinci bientôt en soins intensifs » sur www.liberation.fr, 05. Consulté le 8 février 2010

Références

  • Le DVD de Palettes intitulé Le Temps des Titans : Découvrez les secrets des maîtres de la Renaissance Italienne au travers des 3 œuvres : Le Concert Champêtre de Titien, La Vierge, l’enfant Jésus et Sainte Anne de Léonard de Vinci et le Portrait de Baldassare Castiglione de Raphaël.

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.