La Guirlande (Jean-Philippe Rameau)


La Guirlande (Jean-Philippe Rameau)

La Guirlande

Opéras de Jean-Philippe Rameau
Jean-Philippe Rameau.jpg

Tragédies en musique
Hippolyte et Aricie (1733)
Castor et Pollux (1737)
Dardanus (1739)
Zoroastre (1749)
Les Boréades (1764)
Opéras-ballets
Les Indes galantes (1735)
Les Fêtes d'Hébé (1739)
Les Fêtes de Polymnie (1745)
Le Temple de la Gloire (1745)
Les Fêtes de l'Hymen et de l'Amour (1747)
Les Surprises de l'Amour (1748)
Pastorales héroïques
Zaïs (1748)
Naïs (1749)
Acanthe et Céphise (1751)
Daphnis et Églé (1753)
Comédies lyriques
Platée (1745)
Les Paladins (1760)
La Princesse de Navarre (1744)
Les Fêtes de Ramire (1745)
Actes de ballet
Pygmalion (1748)
La Guirlande (1751)
Les Sybarites (1753)
La Naissance d'Osiris (1754)
Anacréon (Cahusac) (1754)
Anacréon (Bernard) (1757)
Nélée et Myrthis (date inconnue)
Zéphyre (date inconnue)
Io (inachevé, date inconnue)

La Guirlande est un acte de ballet composé par Jean-Philippe Rameau sur un livret de Jean-François Marmontel que le compositeur avait connu chez son protecteur, le fermier général La Pouplinière.

L'action présente des analogies avec celle du Berger fidèle et les noms de deux personnages en sont tirés. Elle se passe en Arcadie, région de Grèce idéalisée et lieu de prédilection de la littérature pastorale de l'époque. Elle est le prétexte à de nombreuses danses d'un charme gracieux et nostalgique comme seul Rameau sait en écrire : menuet, musette, gavotte, contredanse, etc.

La création eut lieu le 21 septembre 1751 à l'Académie royale de Musique. La Guirlande fut la première œuvre de Rameau reprise, au début du XXe siècle, par la Schola Cantorum sous la direction de Charles Bordes ; ce répertoire avait passé plus d'un siècle d'oubli complet.

Au cours du concert, un spectateur s'écria « Vive Rameau, à bas Gluck ! » phrase resté célèbre après avoir été reprise par Debussy dans son libelle Monsieur Croche, antidilettante.

L'action

Les amants Zélide et Mirtil ont des guirlandes de fleurs magiques qui ont la propriété de rester fraîches et vertes tant qu'ils restent fidèles l'un à l'autre.

Mais Mirtil courtise Amaryllis et sa guirlande commence à se faner puis se dessèche. Regrettant son infidélité, il dépose sa guirlande sur l'autel de l'Amour dans l'espoir que le Dieu la fera reverdir et refleurir et qu'il lui préservera l'amour de Zélide. Mirtil parti, Zélide trouve sur l'autel la guirlande de son amant et l'échange avec la sienne qui est restée fraîche.

Retournant à l'autel de Cupidon, Mirtil y retrouve une guirlande fraîche, qu'il croit la sienne. Il loue le Dieu et va retrouver Zélide pour trouver celle-ci en possession d'une guirlande fanée. Il se refuse pourtant à admettre que sa bien-aimée ait pu le tromper, lui pardonne alors qu'elle lui apprend le stratagème : elle lui pardonne aussi.

Les guirlandes retrouvent leur fraîcheur, et les deux amants célèbrent leur amour.

Discographie

  • La Guirlande (avec Zéphyre) Les Arts Florissants, William Christie (Erato, 2001)

Sources

  • Cuthbert Girdlestone Jean-Philippe Rameau: His Life and Work (Dover paperback edition, 1969)
  • Philippe Beaussant Rameau de A à Z (Arthème Fayard/IMDA, 1983)
  • Portail de la danse Portail de la danse
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « La Guirlande ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Guirlande (Jean-Philippe Rameau) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-Philippe Rameau — Portrait par Joseph Aved (1702 1766) Musée des Beaux Arts de Dijon …   Wikipédia en Français

  • Jean-philippe rameau — Jean Philippe Rameau Portrait par Joseph Aved (1702 1766) Musée des Beaux Arts de Dijon …   Wikipédia en Français

  • Jean Philippe Rameau — Jean Philippe Rameau Portrait par Joseph Aved (1702 1766) Musée des Beaux Arts de Dijon …   Wikipédia en Français

  • Jean-Philippe Rameau — Jean Philippe Rameau, Gemälde von Camelot Aved Jean Philippe Rameau (* getauft 25. September 1683 in Dijon; † 12. September 1764 in Paris) war ein französischer Komponist und Musiktheoretiker …   Deutsch Wikipedia

  • Jean Philippe Rameau — (getauft 25. September 1683 in Dijon; † 12. September 1764 in Paris) war ein französischer Komponist und Musiktheoretiker. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-Philippe Rameau — (pronounced|ʒɑ̃filip ʀaˈmo in French) (September 25, 1683 – September 12, 1764) was one of the most important French composers and music theorists of the Baroque era. He replaced Jean Baptiste Lully as the dominant composer of French opera and is …   Wikipedia

  • Jean-Philippe Rameau — Jean Philippe Rameau …   Wikipedia Español

  • Jean-Philipe Rameau — Jean Philippe Rameau Jean Philippe Rameau Jean Philippe Rameau Portrait par Joseph Aved (1702 1766) Musée des Beaux Arts de Dijon …   Wikipédia en Français

  • Jean-Francois Marmontel — Jean François Marmontel Pour les articles homonymes, voir Marmontel. Marmontel …   Wikipédia en Français

  • Jean-françois marmontel — Pour les articles homonymes, voir Marmontel. Marmontel …   Wikipédia en Français