La Garnache


La Garnache

46° 53′ 29″ N 1° 49′ 47″ W / 46.8913888889, -1.82972222222

La Garnache
Image illustrative de l'article La Garnache
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Arrondissement Sables-d'Olonne
Canton Challans
Code commune 85096
Code postal 85710
Maire
Mandat en cours
Claude Bobière
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Marais et bocage
Site web http://lagarnache.fr
Démographie
Population 4 364 hab. (2008)
Densité 73 hab./km²
Gentilé Garnachois
Géographie
Coordonnées 46° 53′ 29″ Nord
       1° 49′ 47″ Ouest
/ 46.8913888889, -1.82972222222
Altitudes mini. 8 m — maxi. 52 m
Superficie 59,49 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

La Garnache est une commune française du département de la Vendée et de la région française des Pays-de-la-Loire[1].

Ses habitants sont appelés les Garnachois, Garnachoise[2].

Sommaire

Géographie

La Garnache est située dans le nord-ouest de la Vendée, située à environ 40 km de La Roche-sur-Yon, 50 km de Nantes, 4 km de Challans et 35 km de Noirmoutier. La Garnache se situe en bordure du marais breton vendéen[3].

Rose des vents Châteauneuf Châteauneuf Saint-Étienne-de-Mer-Morte Rose des vents
Challans N Froidfond
O    La Garnache    E
S
Challans Challans Froidfond

Histoire

Environ 1 000 ans avant notre ère, le territoire de La Garnache était situé sur un promontoire dont Beauvoir-sur-Mer était le cap extrême et entouré des marais de Bouin au Nord et Sallertaine au Sud.

Deux siècles avant J.-C., la tribu gauloise des Agnutes s'installa dans le pays de Retz, alors couvert d'immenses forêts. C'étaient des marins, des agriculteurs et des éleveurs.

La civilisation romaine laissa des traces de constructions dans la région (Pont-Habert, Déas, Ampan). Le territoire des Agnutes est rattachée à la civitas (circonscription administrative) des Pictons (capitale : Poitiers).

Un monastère dépendant de La Garnache est fondé en 673 dans "l'Ile d'Hero" (Noirmoutier) par saint Philibert. La commune abrite un cimetière mérovingien.

La dynastie des seigneurs de La Garnache débute vers 1045, sous la dépendance du vicomte de Thouars et s'étend sur un vaste territoire (Beauvoir, Bois-de-Céné, îles d'Île d'Yeu et Noirmoutier, Sallertaine...). Jusqu'en 1214, six seigneurs édifièrent et fortifièrent le puissant château, avant que terres et bâtiments ne passent successivement aux familles de Belleville, de Clisson de Parthenay et de Rohan, puis de Rohan-Chabot. Au XVe siècle la seigneurie de La Garnache était rattachée à la vicomté de Thouars qui appartenait à la famille d'Amboise.

La ville est disputée pendant les guerres de religion entre les calvinistes et les catholiques.

Ruines du château féodal de La Garnache

Ce fief et son château, dont il ne reste que deux tours et un les ruines du donjon médiéval donne son nom à Françoise de Rohan, duchesse de Loudun, que le parti lorrain nomme alors la dame de la Garnache. Le fils qu'elle a eu des amours du duc de Nemours, et qui usurpe le titre d'Henri de Genevois, lui dérobe ce château en 1585. Mais le fief est repris en 1588 par les troupes du futur Henri IV. En 1622, Louis XIII ordonne le démantèlement de la forteresse.

François-Athanase Charette de la Contrie, futur chef de l’armée catholique et royale, s’établit à La Garnache après son mariage, en 1790. Le 14 mars 1793, les paysans qui venaient de s'insurger contre la République viennent le chercher pour en faire leur chef.

Héraldique

Blason Blasonnement
Parti : au premier, d'or aux sept merlettes d'azur ordonnées en orle, au franc-quartier de gueules ; au second, coupé : au premier, parti d'argent à la moucheture d'hermine de sable et d'or à la fleur de lys d'azur, et au second, d'azur à l'ostensoir d'or.

Administration

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
 ??/??/1794  ??/??/1799 Jacques Gervais Laidin    
 ??/??/1799 22/08/1815 François Mas    
22/08/1815  ??/08/1830 Marie-François de la Rochefoucault    
 ??/08/1830 17/08/1848 François Guyard    
17/08/1848 21/02/1850 Marie-Henri de Billon    
21/02/1850 13/02/1853 Henri de la Rochefoucault    
13/02/1853 15/01/1863 François Guyard    
15/01/1863 09/08/1863 Germain Cantin   Adjoint, maire par intérim
09/08/1863  ??/09/1870 Henri de la Rochefoucault    
 ??/09/1870 12/11/1870 Jean Briand   Maire provisoire
12/11/1870 30/04/1871 Auguste Herbert    
30/04/1871 07/05/1871 Jean Briand   Maire provisoire
07/05/1871 14/10/1888 Henri de la Rochefoucault    
14/10/1888 15/05/1892 Armand de Baudry d'Asson    
15/05/1892 02/09/1906 Ernest Faucheron    
02/09/1906 19/05/1912 Joseph Fonteneau    
19/05/1912 19/05/1935 Armand de Baudry d'Asson fils    
19/05/1935 01/10/1941 Louis de Boisdavid    
01/10/1941 27/03/1977 Armand de Baudry d'Asson    
27/03/1977 20/03/1989 Pierre Rouillon    
20/03/1989 18/03/2001 Eugène Achard    
18/03/2001   Claude Bobière[5]    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique

En 2008, La Garnache comptait 4 364 habitants (soit une augmentation de 22 % par rapport à 1999). La commune occupait le 2 308e rang au niveau national, alors qu'elle était au 2 607e en 1999, et le 24e au niveau départemental sur 282 communes.

L'évolution du nombre d'habitants depuis 1793 est connue à travers les recensements de la population effectués à La Garnache depuis cette date. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Pour La Garnache, cela correspond à 2006, 2011, etc. Les autres dates de « recensements » (2008, etc.) sont des estimations[6],[N 1].

Le maximum de la population a été atteint en 2008 avec 4 364 habitants.

Évolution démographique
Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 2 000 2 182 2 461 3 093 2 743 2 880 2 885 2 994 2 926
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 2 956 3 005 3 204 3 153 3 167 3 185 3 329 3 386 3 356
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 3 447 3 470 3 510 3 102 3 101 2 935 2 888 2 779 2 837
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 2 710 2 628 2 807 3 152 3 379 3 576 4 202 4 364 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusque 1962[7], et à partir de 1968 : Insee (population sans doubles comptes puis population municipale à partir de 2006)[8],[9],[10].
Histogramme

Pyramide des âges

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,8 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (25,1 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (50,3 % contre 48,4 % au niveau national et 49 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 50,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,6 %, 15 à 29 ans = 16,3 %, 30 à 44 ans = 23,2 %, 45 à 59 ans = 21,6 %, plus de 60 ans = 18,3 %) ;
  • 49,7 % de femmes (0 à 14 ans = 19,9 %, 15 à 29 ans = 14,6 %, 30 à 44 ans = 22,3 %, 45 à 59 ans = 21,9 %, plus de 60 ans = 21,3 %).
Pyramide des âges à La Garnache en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,5 
90 ans ou +
1,1 
6,1 
75 à 89 ans
8,7 
11,7 
60 à 74 ans
11,5 
21,6 
45 à 59 ans
21,9 
23,2 
30 à 44 ans
22,3 
16,3 
15 à 29 ans
14,6 
20,6 
0 à 14 ans
19,9 
Pyramide des âges du département de la Vendée en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d'âge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
7,3 
75 à 89 ans
10,6 
14,9 
60 à 74 ans
15,7 
20,9 
45 à 59 ans
20,2 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
17,3 
15 à 29 ans
15,5 
18,9 
0 à 14 ans
17,4 

Lieux et monuments

  • Menhir dit "Pierre-du-Diable" (IMH). Tumulus dit la Butte-Cavalière dans le bourg (IMH), sépultures mérovingiennes. Inscription aux monuments historiques depuis le 24 septembre 1934[12]
  • L’église Notre Dame, reconstruite au XIXe siècle, est ornée d’une Assomption polychrome du XVIIIe, d’un Christ de bois, maître-autel et chemin de croix contemporains.
  • La chapelle Saint-Léonard, gothique, est restaurée par le père de Montfort au XXe.
  • Le manoir de la Vieille-Fonteclose construit au XVIIIe siècle est restauré dans le style néorenaissance Inscription aux monuments historiques depuis le 5 décembre 1975[14].
  • Châteaux XIXe des Planches et de La Poirière.
  • La chapelle Notre-Dame de la Victoire
  • Le musée Passé et Traditions
  • Un tumulus dans une propriété privée. Inscription aux monuments historiques depuis le 7 mai 1960[15]

Personnalités liées à la commune

Les derniers marquis de La Garnache sont la famille du Pas et leurs héritiers la famille de l'Estourbeillon.

Enseignement

  • École privée élémentaire - Saint-Joseph[16]
  • École privée maternelle - Sainte-Marie
  • École publique maternelle et primaire Jan et Joël Martel
  • Les ecoles maternelle et primaire Ste Marie et St Joseph ont été réunies en 1 établissement pour la rentree 2010 sous le nom de l'école Notre Dame de la Source établissement privé catholique

Activités économiques et associatives

  • Zone de loisirs : à proximité du bourg, le plan d'eau de 3,54 hectares ouvert à la pêche est un espace détente et promenade avec un coin pique-nique. De nombreux sentiers pédestres sillonnent la commune.

Notes et références

Notes

  1. Par convention, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de 5 ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de présenter :
    * pour 2004 et 2005 la population réelle publiée dans la base Cassini (attribuée par convention à l'année 2006 par l'EHESS) si elle existe ;
    * la population 2006, première population légale connue post-1999 publiée par l’Insee ;
    * les populations suivantes correspondant aux années réelles de recensement publiées par l’Insee ;
    * la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références

  1. (fr)Ville de la Garnache sur www.annuaire-mairie.fr. Consulté le 16 juillet 2010.
  2. (fr)Nom des habitants sur www.habitants.fr. Consulté le 16 juillet 2010
  3. (fr)Carte géographique sur maps.google.fr. Consulté le 16 juillet 2010.
  4. (fr)Mairie de La Garnache.
  5. (fr)Site officiel de la préfecture de la Vendée - liste des maires(doc pdf)
  6. Calendrier de recensement sur insee.fr. Consulté le 14 mai 2011
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur Base Cassini de l'École des hautes études en sciences sociales. Consulté le 14 mai 2011
  8. a et b Évolution et structure de la population sur insee.fr. Consulté le 14 mai 2011
  9. Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur insee.fr. Consulté le 14 mai 2011
  10. Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur insee.fr. Consulté le 14 mai 2011
  11. Résultats du recensement de la population de la Vendée en 2007 sur insee.fr. Consulté le 14 mai 2011
  12. (fr)Menhir dit Pierre-du-Diable à La Garnache (85) sur www.patrimoine-de-france.org. Consulté le 16 juillet 2010.
  13. (fr)Château (ancien) à La Garnache (85) sur www.patrimoine-de-france.org. Consulté le 16 juillet 2010.
  14. (fr)Manoir dit La Vieille Fonteclose (Maison de Charette) à La Garnache (85) sur www.patrimoine-de-france.org. Consulté le 16 juillet 2010.
  15. (fr)Tumulus dit La Butte Cavalière à La Garnache (85) sur www.patrimoine-de-france.org. Consulté le 16 juillet 2010.
  16. (fr)Site de l'École privée élémentaire - Saint-Joseph

Pour approfondir

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Garnache de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Garnache — Surtout porté dans le Doubs, le nom désignait en ancien français une sorte de long sarrau qui se mettait par dessus le surcot. Sans doute un surnom donné au porteur de ce vêtement. A noter éventuellement la commune de la Garnache, mais elle se… …   Noms de famille

  • Garnache — A garnache is a traditional Mestizo dish composed of a fried corn or wheat tortilla topped with refried beans, shredded cabbage, carrots, cheese, vinegar and salt. Garnaches are especially popular in the Central American country of Belize, being… …   Wikipedia

  • Garnache — 13th to mid 14th century male tunic loose with short cape like sleeves cut in one with the body and falling over the shoulders. Sometimes called a tabard …   Medieval glossary

  • La Garnache — La Garnache …   Deutsch Wikipedia

  • Bataille de La Garnache — Informations générales Date 27 novembre 1793 Lieu La Garnache Issue Victoire républicaine Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Regis-Marie-Joseph de L'Estourbeillon de La Garnache — Régis Marie Joseph de L Estourbeillon de La Garnache Régis Marie Joseph de l Estourbeillon de la Garnache, généralement connu sour la forme Régis de l Estourbeillon, né le 11 février 1858 à Nantes, mort au château de Penhoët, à Avessac (Loire… …   Wikipédia en Français

  • Régis-Marie-Joseph de l'Estourbeillon de la Garnache — Régis Marie Joseph de l Estourbeillon de la Garnache, généralement connu sour la forme Régis de l Estourbeillon, né le 11 février 1858 à Nantes, mort au château de Penhoët, à Avessac (Loire Atlantique) le 7 septembre 1946. Marquis de l… …   Wikipédia en Français

  • Régis-marie-joseph de l'estourbeillon de la garnache — Régis Marie Joseph de l Estourbeillon de la Garnache, généralement connu sour la forme Régis de l Estourbeillon, né le 11 février 1858 à Nantes, mort au château de Penhoët, à Avessac (Loire Atlantique) le 7 septembre 1946. Marquis de l… …   Wikipédia en Français

  • La Garnache — Escudo …   Wikipedia Español

  • La Garnache — Commune française|nomcommune=La Garnache région=Pays de la Loire département=Vendée arrondissement=Les Sables d Olonne canton=Challans insee=85096 cp=85710 maire= Claude Bobière mandat= intercomm= longitude= 1.82972222222 latitude=46.8913888889… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.