La Folie Des Grandeurs


La Folie Des Grandeurs

La Folie des grandeurs

La Folie des grandeurs est un film franco-italo-germano-espagnol de Gérard Oury, très librement inspiré du Ruy Blas de Victor Hugo, sorti en France le 8 décembre 1971.

Sommaire

Synopsis

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Don Salluste est ministre du roi d'Espagne. C'est un être fourbe, hypocrite et cupide qui collecte lui-même les impôts, qu'il détourne en partie à son profit. Il est détesté par la population qu'il pressure. (« Cette année, la récolte a été très mauvaise, alors il faut payer le double. » ; « Les pauvres, c'est fait pour être très pauvres ; et les riches, très riches. »)

Accusé par la reine d'avoir fait un enfant illégitime à une de ses dames d'honneur, il est déchu de ses fonctions et condamné à se retirer dans un monastère. Décidé à se venger, il entre en contact avec le brigand César, son neveu, mais, ce dernier refusant d'entrer dans sa machination, il le fait capturer par ses sbires et l'envoie comme esclave aux Barbaresques. Il décide alors d'utiliser pour sa vengeance Blaze, son valet récemment congédié : il le fera passer pour César et l'aidera à séduire la reine dont Blaze est amoureux. (« Le roi cocu par mon valet, c'est ça ma vengeance ! »)

Le jour même de sa présentation à la cour, Blaze déjoue un attentat ourdi contre le roi par les Grands d'Espagne. Il s'attire ainsi les faveurs du couple royal et devient rapidement ministre. Suivant de loin l'évolution de la situation, Salluste découvre que les Grands ont décidé de se venger de Blaze, ce qui risque de faire capoter sa machination. De son côté, Blaze, à la suite d'une méprise, déclare sa flamme non pas à la reine mais à son acariâtre duègne dont l'appétence sexuelle est ainsi attisée. La situation se complique encore avec le retour du vrai César, échappé des Barbaresques...

Fiche technique

  • Réalisation : Gérard Oury
  • Réalisation de la seconde équipe : Jacques Besnard
  • Scénario : Libre inspiration et parodie de Ruy Blas drame romantique de Victor Hugo
  • Adaptation et dialogue : Gérard Oury, Danièle Thompson, Marcel Jullian
  • Assistants réalisateurs : Roberto Bodegas, Jacques Bourdon, Jean-Claude Sussfeld, Miguel-Angel Rivas
  • Producteur délégué: Alain Poiré
  • Production : Gaumont (Paris), Coral Films (Madrid), Mars Films (Rome) & Orion Filmproduktion (Munich)
  • Chef de production : Ricardo Bonilla, Jean Pieuchot
  • Directeur de production : Robert Sussfeld, Henri Baum
  • Administrateur de production : Robert Demollière, Guy Azzi
  • Distribution : Gaumont International
  • Musique : Michel Polnareff (Éditions musicales Hortensia Méridian)
  • Arrangements musicaux : Hervé Roy
  • Images : Henri Decae et Wladimir Ivanov, pour la seconde équipe
  • Opérateurs : Alain Douarinou, Franck Delahaye
  • Son : Antoine Bonfanti, assisté de André Louis
  • Mixage : Jacques Maumont à Paris-Studio-Cinéma de Billancourt
  • Script-girl : Colette Crochot
  • Effets spéciaux : Pierre Durin
  • Effets spéciaux : Jacques Martin
  • Effets spéciaux : Gérard Guenier
  • Effets spéciaux : Daniel Braunschweig
  • Cascades : Claude Carliez (maître d'armes), François Nadal (conseiller équestre)
  • Décors : Georges Wakhevitch, assisté de Pierre-Louis Thévenet, José-Maria Alarcon, Jean Taillandier, Jean Forestier
  • Costumes : Jacques Fonteray, Humberto Cornejo, Pierre Nourry, Jeanne Renucci, provenant des maisons Monty Berman (Londres) et Cornejo (Madrid)
  • Robes : Marie Gromtseff
  • Montage : Albert Jurgenson, assisté de Jean-Pierre Besnard, Martine Fleury, Catherine Kelber, Dominique Landmann
  • Régisseur général : Jean Pieuchot
  • Régisseur extérieur : Jean Nassereau
  • Générique : Jean Fourchet (Eurocitel) - Carrosses : Manfred de Diepold
  • Chapeaux : Jean Barthet - Perruques : Bertrand
  • Chaussures : Galvin - Mobilier : Pierre Charron
  • Caméra : Samuelson-Alga
  • Genre : Comédie, Aventure, Historique
  • Format : Couleur, procédé Eastmancolor
  • Tirage : Laboratoire G.T.C
  • Durée : 105 minutes
  • Date de sortie : 8 décembre 1971 (France)

Box-office

Pays Box-office Nbre de sem. Classement TLT[1] Source
Box-office France France 5 562 576 entrées - - [1]
Box-office Paris 917 949 entrées - 16 sem. [2]

Distribution

  • Louis de Funès : Don Salluste de Bazan
  • Yves Montand : Blaze
  • Alice Sapritch : Doña Juana, la duègne (dite "la Vieille" par De Funès dans le film !)
  • Karin Schubert : Marie-Anne de Neubourg, reine d'Espagne (non nommée)
  • Alberto de Mendoza : le Roi d'Espagne, Charles II (non nommé et sans aucun rapport avec le personnage historique)
  • Gabriele Tinti : Don Cesar (voix doublée par Dominique Paturel)
  • Venantino Venantini : Del Basto (voix doublée par Jean-Pierre Duclos)
  • Don Jaime de Mora y Aragón : Priego, un Grand d'Espagne
  • Antonio Pica : De los Montès, un Grand d'Espagne (voix doublée par Jean Martinelli)
  • Eduardo Fajardo : Cortega, un Grand d'Espagne
  • Joaquín Solís : Sandoval, un Grand d'Espagne
  • Paul Préboist : le muet
  • Frédéric Norbert : le page
  • Salvatore Borgese : le borgne
  • Léopoldo Triestre : Giuseppe
  • Robert Le Béal : le chambellan
  • Astrid Franck : une dame d'honneur de la reine
  • La Polaca : la danseuse
  • Fernando Bilbao : le colosse (non crédité)
  • Clément Michu : le valet bègue de Salluste
  • Angel Alvarez : un notable
  • Sophia Palladium : doublure d'Alice Sapritch dans la scène de strip-tease (non crédité)
  • Xan de Bolas
  • Frank Brana
  • Fabian Conde
  • Fernando Hilbeck
  • Antonio Iranzo
  • Ricardo Palacios
  • Jésus Tordesillas

Autour du film

  • La Folie des grandeurs a été tournée en Espagne (Almeria, Barcelone, Grenade, Madrid, Ségovie, Séville, Tolède) et au studio Franstudio, à Saint-Maurice dans le Val-de-Marne (France).
  • Gérard Oury a confié la bande originale du film à Michel Polnareff, qui a pour cela utilisé des guitares électriques et des synthétiseurs.
  • Bourvil était initialement prévu pour le personnage de Blaze, mais son décès a contraint la production à lui trouver un remplaçant. Gérard Oury et Danièle Thompson rapportent, dans le film documentaire La Folle Heure des grandis, que l'idée de faire jouer le rôle de Blaze par Yves Montand fut soufflée à Gérard Oury lors d'une soirée mondaine par Simone Signoret, épouse de l'acteur, et que les adaptateurs (Oury, Thompson et Jullian), d'abord circonspects, entreprirent alors de réécrire complètement l'adaptation en fonction de la différence de personnalités des deux acteurs successivement prévus pour incarner le personnage de Blaze.
  • Pour la célèbre scène d'effeuillage d'Alice Sapritch, celle-ci est doublée dans certains plans par la strip-teaseuse professionnelle Sophia Palladium.[2] Gérard Oury signale d'ailleurs, dans le film documentaire La Folle Heure des grandis, le moment précis où l'on peut remarquer l'amincissement subit de la taille de la strip-teaseuse, dont on n'aperçoit plus le visage, mais seulement la « croupe » (selon les termes du réalisateur lui-même).
  • Les auteurs du film paient avec humour leur tribut à Victor Hugo en précisant dans le générique que même si « Toute ressemblance avec les personnages d'un célèbre drame ne serait que l'effet d'une facheuse coïncidence », ils le remercient pour sa « précieuse collaboration ». Gérard Oury et Danièle Thompson reviennent, dans le film documentaire La Folle Heure des grandis, sur l'inspiration puisée chez Hugo, et l'on aperçoit des images tirées du Ruy Blas adapté au Théâtre-Français par Raymond Rouleau (de 1960 à 1962), adaptation dans laquelle Gérard Oury, pensionnaire de la Comédie-Française, incarnait le personnage de Don Salluste[3].
  • Dans le film, Blaze dit "Bon appétit Messieurs" aux traîtres ministres d'Espagne. Cette réplique fait référence à l'oeuvre de Ruy Blas dans laquelle le personnage principal déclare: "bon appétit Messieurs, ô ministres intègres", célèbre tirade de la pièce.
  • Deux acteurs jouant les Grands d'Espagne en sont véritablement : Don Jaime de Mora y Aragón, qui incarne Priego, et est un authentique Prince d'Aragon, le frère de Fabiola, reine des Belges, et Louis de Funès lui-même (de son vrai nom Luis de Funes de Galarza) qui descend des marquis de Galarza, de noblesse sévillane.
  • À l'origine, le film devait s'intituler Les Sombres Héros.

Lieux de Tournage

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

(fr+en) La Folie des grandeurs sur l’Internet Movie Database

Bibliographie

  • Victor Hugo, Ruy Blas, Larousse-Bordas, Paris, 1999, ISBN 2-03-871719-2 : la pièce dont s'inspire le film
  • Gérard Oury, Mémoire d'éléphant, Presses Pocket, Paris, 1989

Notes et références

  1. Tous les temps - All Time
  2. Dans ses mémoires, Alice Sapritch écrit au contraire qu’elle n’a pas été doublée par Sophia Palladium, mais seulement coachée (Mémoires inachevées, entretien avec Raoul Mille, Éditions Ramsay, Paris, 1990, ISBN 2859568271).
  3. Source partielle, outre le film documentaire : page de chronologie relative aux représentations et adaptations de Ruy Blas, sur le site chronologievictor-hugo.com.
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
Ce document provient de « La Folie des grandeurs ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Folie Des Grandeurs de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Folie des grandeurs — Mégalomanie La mégalomanie consiste en la surestimation de ses capacités, elle se traduit par un désir immodéré de puissance et un amour exclusif de soi. Elle peut être le signe d un manque affectif. En psychologie, la mégalomanie est classée… …   Wikipédia en Français

  • folie des grandeurs — foreign term see folie de grandeur …   New Collegiate Dictionary

  • La Folie des grandeurs — est un film franco italo germano espagnol de Gérard Oury, très librement inspiré du Ruy Blas de Victor Hugo, sorti en France le 8 décembre 1971. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • La folie des grandeurs — est un film franco italo germano espagnol de Gérard Oury, très librement inspiré du Ruy Blas de Victor Hugo, sorti en France le 8 décembre 1971. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique …   Wikipédia en Français

  • La Folie des grandeurs (BO) — La Folie des grandeurs (bande originale) La Folie des grandeurs Album par Michel Polnareff Sortie 1971 La bande originale du film La Folie des grandeurs a été composée par Michel Polnareff. Liste des titres La folie des grandeurs Flamenco Blaze,… …   Wikipédia en Français

  • La folie des grandeurs (BO) — La Folie des grandeurs (bande originale) La Folie des grandeurs Album par Michel Polnareff Sortie 1971 La bande originale du film La Folie des grandeurs a été composée par Michel Polnareff. Liste des titres La folie des grandeurs Flamenco Blaze,… …   Wikipédia en Français

  • La folie des grandeurs (bo) — La Folie des grandeurs (bande originale) La Folie des grandeurs Album par Michel Polnareff Sortie 1971 La bande originale du film La Folie des grandeurs a été composée par Michel Polnareff. Liste des titres La folie des grandeurs Flamenco Blaze,… …   Wikipédia en Français

  • La Folie des grandeurs —    Comédie de Gérard Oury, avec Louis de Funès, Yves Montand, Alice Sapritch, Paul Préboist.   Pays: France   Date de sortie: 1971   Technique: noir et blanc   Durée: 1 h 50    Résumé    Les manigances de Don Salluste, ministre du roi d Espagne,… …   Dictionnaire mondial des Films

  • La Folie des grandeurs (bande originale) — La Folie des grandeurs Bande originale par Michel Polnareff Sortie 1971 La bande originale du film La Folie des grandeurs a été composée par Michel Polnareff. Liste des titres …   Wikipédia en Français

  • Avoir la folie des grandeurs — ● Avoir la folie des grandeurs avoir des envies démesurées, le goût de ce qui en impose, avoir une ambition démesurée …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.