La Cantatrice Chauve


La Cantatrice Chauve

La Cantatrice chauve

La Cantatrice chauve
Auteur Eugène Ionesco
Genre Pièce de théatre
Pays d'origine France France
Éditeur Collège de 'Pataphysique
Date de parution 1952
Date de la 1re représentation 11 mai 1950
Metteur en scène Nicolas Bataille
Lieu de la 1re représentation théâtre des Noctambules
Théâtre

Par catégories
Série théâtre

Personnalités

Acteur - Actrice
Metteur en scène
Décorateur
Dramaturge

Voir aussi

Pièce - Salle
Histoire - Genres
Festivals - Récompenses
Techniques

Le portail du théâtre

La Cantatrice chauve est la première pièce de théâtre écrite par Eugène Ionesco. Mise en scène par Nicolas Bataille, la première eut lieu le 11 mai 1950 au théâtre des Noctambules. Elle fut publiée pour la première fois le 4 septembre 1952 par le Collège de 'Pataphysique.

Depuis 1957, La Cantatrice chauve est jouée au théâtre de la Huchette[1], devenant l'une des pièces comptant le plus de représentations en France.

La Cantatrice chauve a reçu un Molière d'honneur en 1989.

Sommaire

La genèse de la pièce

L'idée de la pièce est venue à Ionesco lorsqu'il a essayé d'apprendre l'anglais par le biais de la méthode Assimil. Frappé par la teneur des dialogues, à la fois très sobres et étranges mais aussi par l'enchaînement de phrases sans rapport, il décide d'écrire une pièce absurde intitulée l'anglais sans peine. Ce n'est qu'après un lapsus, lors d'une répétition, que le titre de la pièce est fixé : l'acteur qui jouait le pompier, devait parler, dans une très longue tirade, d'une institutrice blonde… qui devint une “cantatrice chauve”.

Ionesco s'inspire de la méthode Assimil, mais dans Notes et contre-notes, il explique que l'absurde est venu se surajouter à la simple copie du manuel d'apprentissage. L'absurde devient le moteur de la pièce, car Ionesco a le projet de “grossir les ficelles de l'illusion théâtrale”.

L'histoire

Résumer la pièce est une chose presque impossible tellement l'absurde est omniprésent. Toutefois, on peut dégager un semblant d'histoire :

Les Smith, famille traditionnelle londonienne, reçoivent les Martin. Le capitaine des pompiers leur rend visite. Celui-ci reconnaît en Mary, leur bonne, une vieille amie.

Cette œuvre se veut une autopsie de la société contemporaine, par le truchement des propos ridicules et banals que tiennent les deux couples au coin du feu.

Le summum de l'absurde est atteint lorsque le pompier demande “Et la cantatrice chauve ?” et qu'on lui répond “Elle se coiffe toujours de la même façon !”.

Les caractéristiques de la pièce

Pièce absurde par excellence, il est important de s'arrêter sur plusieurs points :

  • Les relations entre les personnages peuvent être interprétées par la mise en scène, et tour à tour, ce seront les femmes qui deviendront complices ou encore les Smith contre les Martin...
  • Les phrases de la dernière scène, malgré leur apparente déconnexion, sont tout de même reliées par certains traits, sans pour autant rendre cohérent le passage.
  • L'humour qui, a priori, n'était pas le but initial de l'auteur est bien présent.

Déréglant le langage en le plaçant dans des situations qui en rendent absurdes les significations, Ionesco parvient à dénoncer le caractère factice des habitudes sociales, et l’absurdité même du monde où l’homme est jeté sans connaître le sens de sa vie et sans recours à Dieu. La pendule montre que tout est déréglé et Mrs et Mr Smith, nom très commun en Angleterre, parlent pour ne rien dire, sans vraiment s’écouter. L’absurde de Ionesco, c’est l’étonnement devant le quotidien, la banalité anodine des êtres[réf. nécessaire]. L'auteur, dans cette pièce, délivre un message fort (et même gênant en un sens pour son lecteur), dénonçant l'incompréhensibilité des hommes. En fait, il veut montrer que les êtres ne peuvent pas se comprendre.

La postérité de la pièce : d'autres mises en scène

Plusieurs metteurs en scène ont manifesté leur enthousiasme et leur engouement face au texte de Ionesco. Jean-Luc Lagarce, dramaturge du XXe siècle et metteur en scène a proposé une mise en scène de la pièce de La Cantatrice chauve. Il y pousse à l'extrême le non-sens et le sentiment de l'absurde. Les personnages sont des "fantoches", livrés à eux-mêmes. La dérision est poussée à son paroxysme révélant des personnages hauts en couleurs. Jean-Luc Lagarce utilise des couleurs vives pour dénoncer le ridicule des bourgeois ainsi qu'un décor (une maison blanche et un jardin) pour souligner leur conformisme. Il souligne ainsi l'artificialité et la superficialité de ce monde.

Jean-Claude Berutti propose quant à lui, une mise en scène où l'étrange côtoie la peur et le bizarre. Les personnages portent des masques en plâtre et évoluent sur une scène de ring. Le décor, comme beaucoup de décors au XXe siècle, est très sobre voire dépouillé. Il joue sur le côté automates des personnages. De plus, la scène de reconnaissance entre les Martin provoque le rire car Berutti propose un jeu très sensuel et érotique à ses personnages. Cette scène provoque le malaise et la gêne chez le spectateur.

Distribution des rôles à la création

Liens externes

Notes

  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « La Cantatrice chauve ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Cantatrice Chauve de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • La Cantatrice chauve — Auteur Eugène Ionesco Genre Pièce de théâtre Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • La cantatrice chauve — Auteur Eugène Ionesco Genre Pièce de théatre Pays d origine  France Éditeur Collège de Pataphysique Date de parution …   Wikipédia en Français

  • La cantatrice chauve (Eugène Ionesco) — La Cantatrice chauve La Cantatrice chauve Auteur Eugène Ionesco Genre Pièce de théatre Pays d origine  France Éditeur Collège de Pataphysique Date de parution …   Wikipédia en Français

  • cantatrice — [ kɑ̃tatris ] n. f. • 1762; mot it. « chanteuse »; lat. cantatrix ♦ Chanteuse professionnelle d opéra ou de chant classique. Grande, célèbre cantatrice. ⇒ diva, prima donna. ● cantatrice nom féminin (italien cantatrice, du latin cantatrix)… …   Encyclopédie Universelle

  • chauve — [ ʃov ] adj. • chauve adj. fém. v. 1180; lat. calvus ♦ Qui n a plus ou presque plus de cheveux. ⇒ dégarni, déplumé. Crâne, tête chauve (cf. Boule de billard). Être, devenir chauve par alopécie, pelade, chimiothérapie (⇒ calvitie) . Loc. fam. Il… …   Encyclopédie Universelle

  • Chauve — Chauve, Chauvé may refer to: Chauvé Mount Chauve Charles II, le Chauve Darlyne Chauve La Cantatrice Chauve La Chauve Souris a touring review of the early 20th century Chauve souris a medieval polearm This disamb …   Wikipedia

  • Eugène Ionesco — Pour les articles homonymes, voir Ionesco. Eugène Ionesco Nom de naissance Eugen Ionescu Activités Dramaturge, écrivain, professeur de français Naissance 26 novembre 1909 …   Wikipédia en Français

  • Eugen Ionescu — Eugène Ionesco Pour les articles homonymes, voir Ionesco. Eugène Ionesco Eugène …   Wikipédia en Français

  • Eugene Ionesco — Eugène Ionesco Pour les articles homonymes, voir Ionesco. Eugène Ionesco Eugène …   Wikipédia en Français

  • IONESCO (E.) — Vers les années 1950, la tragédie ressuscite avec Eugène Ionesco, Samuel Beckett, Jean Genet. Presque inconnu jusqu’en 1956, Ionesco a vu, dix ans plus tard, au cours de la saison 1966 1967, cinq au moins de ses pièces jouées à Paris, dont une au …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.