La Boheme


La Boheme

La Bohème

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir bohème (homonymie).
La Boheme Act II set.jpg

La Bohème est un opéra en quatre actes de Giacomo Puccini, sur un livret en italien de Giacosa et Illica, d’après les Scènes de la vie de bohème, roman d’Henri Murger, et son adaptation théâtrale La Vie de bohème.

Composée entre 1892 et 1895, la version de Puccini fut créée le 1er février 1896 au Teatro Regio de Turin, sous la direction d'Arturo Toscanini.

L'œuvre de Puccini ne doit pas être confondue avec La Bohème de Leoncavallo, qui fut créée l'année suivante et qui demeure rarement représentée.

Avec Carmen de Bizet et La traviata de Verdi, La Bohème compte parmi les opéras les plus populaires.

Sommaire

Intrigue

L'action se déroule à Paris en 1830 et 1831.

Rodolfo, Marcello, Schaunard et Colline vivent en colocation dans une mansarde insalubre. Rodolfo est poète tandis que Marcello entretient une liaison adultère avec la belle et riche Musetta. Ils doivent payer le loyer mais ils n'ont plus un sou.

Leur quotidien est bouleversé un soir par l'arrivée de leur jeune et jolie voisine surnommée Mimì. Mimì se retrouve ainsi en tête à tête avec Rodolfo. Ils tombent amoureux, font connaissance (notamment avec les airs : Che gelida manina et Sì. Mi chiamano Mimì) et finissent par se rendre ensemble à la soirée où Rodolfo est attendu.

On apprend ensuite que Mimì est très malade, et que Rodolfo, par peur de devoir la perdre, se dispute régulièrement avec elle. Il chante son désespoir à Marcello sans savoir que Mimì l'écoute. Elle décide de ne plus le revoir et entame une nouvelle vie en se plaçant sous la protection d'un riche amant.

Mimì est de retour dans la mansarde avec Musetta. Elle est au plus mal et ses minutes sont comptées. Elle finit par implorer le pardon de Rodolfo, qui le lui accorde. Et alors que tout le monde s'affaire à lui amener ce qu'elle désire, elle meurt près de Rodolfo[1].

Résumé détaillé

La Bohème ne comporte que quelques mesures d'ouverture.

Tableau I : il se situe dans une mansarde parisienne.

Marcello est en train de peindre tandis que Rodolfo regarde par la fenêtre. Afin de se réchauffer, ils brûlent le drame de Rodolfo, encore à l'état de manuscrit. Colline, le philosophe, entre, en colère. Il n'a pas réussi à mettre en gage ses livres. Schaunard, le musicien arrive dans la pièce avec nourriture, cigares, argent, fruits d'un travail avec un excentrique gentleman anglais. En train de se jeter sur la nourriture, les autres l'écoutent difficilement raconter son histoire. Schaunard les interrompt. Il repousse le repas en déclarant qu'ils vont plutôt aller fêter leur bonne fortune en dînant au Café Momus.

Alors qu'ils boivent, le propriétaire, le jeune Benoît, fait son apparition avec l'intention de collecter le loyer. Ils le saoulent. Benoît en vient à raconter ses amours et à révéler l'existence d'une maîtresse, alors qu'il est marié. Feignant une grande indignation, les locataires le mettent dehors.

Rodolfo reste seul pour finir un article qu'il doit rendre sous peu. Ses trois amis sont descendus et l'attendent. Une femme frappe à la porte. C'est une voisine. Elle demande de l'aide car sa bougie s'est éteinte et qu'elle n'a pas d'allumettes. Sa chandelle rallumée, elle se rend compte qu'elle vient de perdre sa clé. Les deux bougies s'éteignent. Les voisins se retrouvent plongés dans l'obscurité. Rodolfo empoche la clé car il désire passer plus de temps avec cette femme. Il se saisit de la main glacée de sa voisine, se présente et déclare son amour (Che gelida manina). Mimì, c'est en fait le surnom de cette femme, lui répond sur le même mode (Sì. Mi chiamano Mimì). En bas, les amis de Rodolfo s'impatientent. Rodolfo suggère de rester dans la mansarde mais Mimi décide de l'accompagner. L'acte se clôt par la sortie du couple de l'appartement dans un duo d'amour (O Soave fanciulla).

Tableau II

Dans le quartier Latin.

Une grande foule s'est pressée, des vendeurs de rue essaient de retenir l'attention (Chœur: "Aranci, datteri! Caldi i marroni — Oranges, dattes, marrons chauds !). Les amis apparaissent, pleins de gaieté. Rodolfo achète à Mimì un bonnet. Des Parisiens bavardent avec des amis et marchandent avec les vendeurs, des enfants s'exclament devant les jouets de Parpignol. Les amis entrent au Café Momus.

Tandis qu'ils dînent au Café, Musetta, autrefois la maîtresse de Marcello, arrive avec un riche et vieux conseiller d'État, Alcindoro. Elle parle à ce dernier comme à un petit animal. Il est évident qu'elle est lassée de lui. À la joie des Parisiens et, pour le plonger dans l'embarras, elle entonne une chanson osée Quando me'n vo. Elle espère retenir l'attention de Marcello et y réussit pleinement : Marcello n'en peut plus de jalousie. Afin d'être débarrassée d'Alcindoro pour un moment, Musetta prétend souffrir d'un pied et l'envoie chez le cordonnier. Durant l'ensemble qui suit, Musetta et Marcello tombent dans les bras l'un de l'autre et se réconcilient.

L'addition est présentée aux protagonistes. À leur consternation, ils se rendent compte que l'argent de Schaunard ne suffit pas. Musetta, rusée, met l'addition complète sur le compte d'Alcindoro. Un bruit de soldats se fait entendre. Marcello et Colline s'emparent de Musetta et la portent sur leurs épaules alors que la foule applaudit. Lorsque tous ont disparu, Alcindoro est de retour avec la chaussure réparée, tout en cherchant Musetta. Le serveur lui présente la facture. Alcindoro, devant la somme réclamée, s'effondre dans un fauteuil.


Tableau III

A la Barrière d'Enfer.

Des camelots franchissent les barrières et entrent dans la ville. Parmi eux se trouve Mimì, toussant violemment. Elle est à la recherche de Marcello, qui vit dans une petite taverne. Il peint pour le propriétaire des lieux. Mimì lui raconte ses difficultés avec Rodolfo, qui l'a quittée cette nuit ("O buon Marcello, aiuto!"). Marcello lui révèle que Rodolfo est endormi à l'intérieur. Cependant celui-ci vient juste de se lever et cherche son ami. Mimì se cache et écoute Rodolfo raconter à Marcello qu'il est parti parce que Mimì n'arrête pas de jouer les coquettes. Mais, finalement, il avoue la véritable raison : il craint que sa compagne ne soit atteinte d'une maladie la dévastant lentement (sûrement la tuberculose). Rodolfo, trop pauvre, ne peut se révéler d'aucun secours pour elle. Il espère que sa rudesse va amener Mimì à chercher un autre homme, plus fortuné. Mimì, qui a tout entendu, ne peut s'empêcher, en toussant, de révéler sa présence. Rodolfo et Mimì chantent leur amour perdu. Ils élaborent des projets pour se séparer amicalement (Mimì: "Donde lieta uscì"), mais leur amour est trop fort. Ils en arrivent à un compromis : ils se sépareront au printemps, à la saison des fleurs. Pendant ce temps, Marcello a rejoint Musetta, et le couple se dispute avec férocité (Quartette: Mimì, Rodolfo, Musetta, Marcello: "Addio dolce svegliare alla mattina!").


Tableau IV

De retour dans la mansarde.

Marcello et Rodolfo sont apparemment en train de travailler. En fait, ils ressassent la perte de leurs amours (Duo: "O Mimì, tu più non torni"). Schaunard et Colline arrivent avec un dîner frugal et tous font semblant d'être attablés à un mirifique banquet. Ils dansent et chantent. Musetta arrive et apporte des nouvelles : Mimì, qui avait pris un riche protecteur, vient de le quitter. Musetta l'a trouvé errant par les rues, sévèrement affaiblie par sa maladie. Elle la ramène dans la mansarde. Mimì est installée dans un fauteuil. Marcello et Musetta partent céder les boucles d'oreille de cette dernière pour acheter un remède. Colline va lui aussi mettre son pardessus en gage (Colline: "Vecchia zimarra"). Schaunard, pressé par Colline, quitte lui aussi la pièce en silence pour laisser Mimì et Rodolfo ensemble. Seuls, ils se rappellent leur bonheur passé. (Duo, Mimì et Rodolfo: "Sono andati ?"). Ils revivent leur première rencontre - les bougies, la perte de la clé... Pour la plus grande joie de Mimì, Rodolfo lui montre le petit chapeau qu'il lui avait acheté. Il l'avait gardé en souvenir. Les autres reviennent avec un manchon pour réchauffer ses mains et des médicaments. Ils avertissent Rodolfo qu'ils ont appelé un médecin, mais Mimì est déjà évanouie. Alors que Musetta prie, Mimì meurt. Schaunard découvre le décès. Rodolfo devine ce qui vient d'arriver. Il crie avec désespoir le prénom de son amour.

Airs principaux

  • Che gelida manina, Rodolfo, tableau I.
  • Sì. Mi chiamano Mimì, Mimì, tableau I.
  • O soave fanciulla, Rodolfo et Mimì, tableau I.
  • Quando me n'vo soletta per la via, Musetta, tableau II.
  • Donde lieta uscì al tuo grido d'amore, Mimì, tableau III.
  • O Mimì, tu più non torni, Rodolfo et Marcello tableau IV.
  • Vecchia zimarra, Colline, tableau IV.
  • Sono andati? Fingevo di dormire , Mimì, tableau IV.

Distribution

Personnages Tessitures Création, premier février 1896
(Chef d'orchestre: Arturo Toscanini)
Rodolfo, un poète ténor Evan Gorga
Mimì, une couturière soprano Cesira Ferrani
Marcello, un peintre baryton Tieste Wilmant
Schaunard, un musicien baryton Antonio Pini-Corsi
Colline, un philosophe basse Michele Mazzara
Musetta, une chanteuse soprano Camilla Pasini
Benoît, le propriétaire basse Alessandro Polonini
Alcindoro, un conseiller d'Etat basse Alessandro Polonini
Parpignol, un vendeur de jouets ténor Dante Zucchi
Un sergent des douanes basse Felice Fogli
Des étudiants, des ouvrières, des passants, des vendeurs de rue, des soldats, des serveurs, des enfants

Orchestration

La partition de La Bohème est écrite pour:

Bois
2 flûtes traversières
piccolo
2 hautbois
cor Anglais
2 clarinettes
clarinette basse
2 bassons
Cuivres
4 cors d'harmonie
3 trompettes
3 trombones
trombone basse
Harpe
Percussions
timbales (musique classique)
tambour
Triangle
cymbale
grosse caisse
xylophone
glockenspiel
Cloches
Verres
Cordes
Violons I, II
Altos
Violoncelles
Contrebasse

Comme indiqué par Puccini dans sa partition, c'est le chœur qui frappe sur les verres en accompagnant son chant.

Discographie sélective

Adaptations filmées

Il s'agit d'une liste non exhaustive.

Cinéma :

Télévision :

  • 1974 : La Bohème, réalisé pour la télévision suédoise par Jonas Cornell,
    avec Helena Döse (Mimi) - informations fragmentaires
  • 1980 : La Bohème, réalisé pour la télévision française par André Flédérick,
    avec Kiri Te Kanawa (Mimì) et Plácido Domingo (Rodolfo)
  • 1982 : La Bohème, réalisé pour la télévision américaine par Kirk Browning,
    avec Teresa Stratas (Mimì) et José Carreras (Rodolfo)
  • 1982 : La Bohème, réalisé pour la télévision britannique par Brian Large,
    avec Ileana Cotrubas (Mimì) et Neil Shicoff (Rodolfo)
  • 1986 : La Bohème, réalisé pour la télévision italienne par un réalisateur non identifié,
    avec Fiamma Izzo d'Amico (Mimì) et Luciano Pavarotti (Rodolfo)
  • 1988 : La Bohème, réalisé pour la télévision américaine par Brian Large,
    avec Mirella Freni (Mimì) et Luciano Pavarotti (Rodolfo)
  • 1993 : La Bohème, réalisé pour la télévision australienne par Geoffrey Nottage,
    avec Cheryl Barker (Mimì) et David Hobson (Rodolfo)
  • 2002 : La Bohème, réalisé pour les télévisions autrichienne et japonaise par Brian Large,
    avec Alexia Voulgaridou (Mimì) et Rolando Villazón (Rodolfo)
  • 2003 : La Bohème, réalisé pour la télévision italienne par Carlo Battistoni,
    avec Cristina Gallardo Domas (Mimì) et Marcelo Álvarez (Rodolfo)


Notes et références

  1. Raphaelle Occhietti, La Bohème de Giacomo Puccini (Le Polyscope, 10 janvier 2009)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
  • Portail de l’opéra Portail de l’opéra
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « La Boh%C3%A8me ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article La Boheme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • BOHÈME — La notion de bohème fait partie de la petite histoire du romantisme; le terme, qui apparaît pour la première fois dans cette acception sous la plume de George Sand (La Dernière Aldini ), s’applique, par analogie avec la vie errante et vagabonde… …   Encyclopédie Universelle

  • BOHÊME (histoire) — Situées au cœur de l’Europe, entourées par un cadre montagneux, possédant des cours d’eau importants, des forêts giboyeuses, des plaines fertiles et des minerais variés, la Bohême et la Moravie étaient destinées à attirer les invasions et à être… …   Encyclopédie Universelle

  • Boheme — Bohême  Pour l’article homophone, voir bohème. Bohême Région historique …   Wikipédia en Français

  • BOHÊME (géologie et géographie) — BOHÊME, géologie et géographie face= EU Caron アechy en tchèque, la Bohême est d’abord une unité naturelle, une cuvette entourée de toutes parts par un rempart de montagnes. Les Krušné Hory (monts Métallifères, Erzgebirge), au nord ouest, dominent …   Encyclopédie Universelle

  • bohème — ou bohémien, ienne (bo ê m ou boé miin, miè n ) s. m. et f. 1°   Nom de bandes vagabondes, sans domicile fixe, sans métier régulier, et se mêlant souvent de dire la bonne aventure : on leur donne aussi le nom d Égyptiens et de Zingaris (voy.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Boheme-Centrale — Bohême Centrale Bohême Centrale Středočeský kraj (cs) …   Wikipédia en Français

  • Bohême-Centrale — Středočeský kraj (cs) …   Wikipédia en Français

  • Bohême Centrale — Středočeský kraj (cs) …   Wikipédia en Français

  • Boheme-du-Sud — Bohême du Sud Bohême du Sud Jihočeský kraj (cs) …   Wikipédia en Français

  • Bohême-Sud — Bohême du Sud Bohême du Sud Jihočeský kraj (cs) …   Wikipédia en Français

  • Bohême aux Jeux olympiques — Code CIO  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.