L'inquiétante étrangeté

L'inquiétante étrangeté

L'inquiétante étrangeté (Das Unheimliche en allemand) est un concept freudien. L'essai, paru en 1919 et traduit en français par Marie Bonaparte, analyse le malaise né d'une rupture dans la rationalité rassurante de la vie quotidienne. Cependant, d'après sa correspondance avec Sándor Ferenczi dans une lettre daté du 12 mai 1919, Freud déclare avoir exhumé un vieux travail. Les notes en bas de page indiquent que son ouvrage Totem et Tabou était déjà paru. On ne connait pas la date exacte de cette première version.

Sommaire

Unheimlich : un mot sans équivalent en français

L’« inquiétante étrangeté » est la traduction donnée, faute d'équivalent en français, par Marie Bonaparte de l’allemand unheimlich, traduit par d'autres comme l'« inquiétante familiarité » (Roger Dadoun), « l'étrange familier » (François Roustang) ou les « démons familiers » (François Stirn)[1]. Heimlich a plusieurs significations. C’est d’abord ce qui fait partie de la maison (häuslich), de la famille. Cela concerne l’intimité, une situation tranquille et satisfaisante. Heimlich est aussi synonyme de dissimulation, de secret, de peu sûr ou même de sacré. La pièce heimlich de la maison correspond aux WC, un art heimlich s’apparente à de la magie. Un- est un préfixe antonymique, Unheimlich est le contraire de heimlich, au sens premier comme au sens second. En effet, il peut correspondre à une situation mettant mal à l’aise, qui suscite une épouvante angoisse ; et à un secret divulgué, qui est sorti de l’ombre alors qu’il devait rester confidentiel.

L'Unheimlich chez Jentsch

Le premier à avoir analysé ce concept est Ernst Jentsch, auteur de Zur Psychologie des Unheimlichen en 1906. Celui-ci décrit le concept comme le doute suscité soit par un objet apparemment animé dont on se demande s'il s'agit réellement d'un être vivant, soit par un objet sans vie dont on se demande s'il ne pourrait pas s'animer. Par ailleurs, il favorise sa diffusion dans la fiction. Pour lui, l'écrivain romantique allemand Ernst Theodor Amadeus Hoffmann utilise cet effet dans son œuvre, particulièrement dans L'Homme au sable, où il met en scène une poupée douée de vie, Olympia.

Une réélaboration freudienne

Le concept est réélaboré en 1919 par Freud, qui lui donne une certaine notoriété en l'intégrant à l'édifice théorique de la psychanalyse. Comme Jentsch, il fonde son analyse sur L'Homme au sable d'Hoffmann, qu'il présente comme « le maître incomparable de l’unheimlich en littérature ».

Freud suppose (à partir de cas clinique d'obsessionnels ainsi que de la littérature) que l'origine de l'inquiétante étrangeté correspond au retour du même, du semblable. Par exemple, Freud voyageait dans un train, il se leva de sa banquette pour interpeller le contrôleur. Lorsqu'il se leva il vit un homme, à l'extérieur de son compartiment, à la silhouette antipathique, désagréable, voire même inquiétante. Cet homme qu'il apercevait sans réellement distinguer ses traits était en fait son reflet que lui renvoyait la vitre de la porte. Dans cet exemple, on voit bien le retour du semblable, du reflet. Cette image d'abord dérangeante devient, une fois identifiée, la sienne.

Cet essai, inscrit dans la première topique freudienne, avant le remaniement de sa pensée que constitue la seconde topique, montre que le refoulement d'une représentation laisse libre un affect qui se transforme en angoisse (c'est le refoulement qui provoque l'angoisse). Le retour du refoulé, qu'il soit traumatique ou non, se voit chargé de l'angoisse. Il distingue aussi une seconde forme d'inquiétante étrangeté, celle qui émane de complexes infantiles refoulés (complexe de castration, fantasme du sein maternel...).

Bibliographie

  • Sigmund Freud, L'inquiétante étrangeté et autres essais, Paris, Folio essais, 1985.
  • Hanania Alain Amar, Inquiétante étrangeté et autres récits, Paris, L'Harmattan, 2002.

Notes et références

  1. Voir les commentaires de François Stirn dans : Sigmund Freud, L'Inquiétante étrangeté [lire en ligne], p. 4 

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article L'inquiétante étrangeté de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Les Élixirs du Diable — (Die Elixiere des Teufels. Nachgelassene Papiere des Bruders Medardus, eines Capuziners) est un roman de l écrivain allemand Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, paru en deux volumes à Berlin en 1815 et 1816. Sommaire 1 Le Témoignage de Sigmund Freud… …   Wikipédia en Français

  • OPPOSITION (CONCEPT D’) — Le concept d’opposition, sous ses deux formes fondamentales de la contradiction et de la contrariété, est l’un des acquis les plus anciens de la logique formelle, telle que le modèle en a été formulé par Aristote, à partir de l’analyse des… …   Encyclopédie Universelle

  • BELGIQUE - Lettres françaises — Comment se présente le problème même d’une littérature française en Belgique? Si des éléments comme la race, le peuple, le climat ou le décor de la vie ont leur importance dans la formation de l’esprit des écrivains et, par là, dans l’aspect de… …   Encyclopédie Universelle

  • Andre Delvaux — André Delvaux Pour les articles homonymes, voir Delvaux. André Delvaux et l écrivain Suzanne Lilar dans les années 1980 André, B …   Wikipédia en Français

  • André Delvaux — Pour les articles homonymes, voir Delvaux. André Delvaux …   Wikipédia en Français

  • POÉSIE — La poésie est d’autant plus difficile à définir qu’elle recouvre une pratique très diversifiée, plus qu’un genre particulier. Mais, tout autant que sa diversité, frappe son universalité, qui invite à chercher, par delà ses multiples variantes… …   Encyclopédie Universelle

  • Bertholle — Jean Bertholle Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Jean Bertholle (26 juin 1909, Dijon 6 décembre 1996 …   Wikipédia en Français

  • Gerard Gasiorowski — Gérard Gasiorowski Gérard Gasiorowski est un plasticien contemporain français né à Paris le 30 mars 1930 et mort à Lyon le 19 août 1986. Sommaire 1 Biographie 2 Références 2.1 Liens externes …   Wikipédia en Français

  • Gérard Gasiorowski — est un plasticien contemporain français né à Paris le 30 mars 1930 et mort à Lyon le 19 août 1986. Sommaire 1 Biographie 2 Références 2.1 Liens externes …   Wikipédia en Français

  • Jean Bertholle — en 1995 (Capture d écran d une vidéo de l Encyclopédie audiovisuelle de l art contemporain). Jean Bertholle (26 juin 1909, Dijon 6 décembre 1996, Paris) est un peintre et graveur français de la Nouvelle …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»