Amira Casar


Amira Casar

Amira Casar

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Amira Casar en 1998

Naissance 1er mai 1971 (1971-05-01) (40 ans)
Drapeau du Royaume-Uni Londres, Angleterre
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Films notables La Vérité si je mens !
La Vérité si je mens ! 2
Site internet Site officiel d'Amira Casar

Amira Casar est une actrice française, née le 1er mai 1971 à Londres.

Sommaire

Biographie

Kurde par son père, russe par sa grand-mère, née en Angleterre, Amira Casar a passé son enfance entre la Grande-Bretagne, l’Irlande et la France[1]. Elle est formée au théâtre par Blanche Salant et Paul Weaver et complète sa formation au Conservatoire National d’Art Dramatique, de 1991 à 1994. La carrière d’Amira Casar au cinéma traverse des univers personnels, exigeants et éclectiques ; allant des mythiques Frères Quay en Angleterre à La vérité si je mens 1 et 2 de Thomas Gilou, et des cinéastes tels que Catherine Breillat, Laëtitia Masson, les frères Larrieu ou Tony Gatlif. Au théâtre elle a joué le rôle de l’unique femme, Ans, dans Les enfants de Saturne d'Olivier Py au Théâtre National de l’Odéon. Elle a interprété le personnage de Hedda Gabler d’Ibsen au Petit Théâtre de Paris et a joué à l’Almeida Theater de Londres Aunt Dan and Lemon de Wallace Shawn mis en scène par Tom Cairns.

Carrière cinématographique

En 1989, elle s'inscrit aux Cours Florent[réf. souhaitée] où elle est formée au théâtre par Blanche Salant et Paul Weaver. Elle complète sa formation de 1991 à 1994, au Conservatoire national supérieur d'art dramatique de Paris qui accepte quelques stagiaires étrangers chaque année.

La carrière d’Amira Casar au cinéma traverse des univers personnels, exigeants et éclectiques ; allant des mythiques Frères Quay en Angleterre à « La Vérité si je mens ! » 1 et 2 de Thomas Gilou, et des cinéastes tels que Catherine Breillat, Laëtitia Masson, les frères Larrieu ou Tony Gatlif.

Récemment, le monde poétique et théâtral de l’Allemand Werner Schroeter avec « Nuit de chien », ou encore Carlos Saura où elle interprétera plusieurs rôles de femmes populaires en espagnol. En 2009 nous l’avons vu dans « Gamines » de Eléonore Faucher. En 2011 nous la verrons dans le rôle titre de « Dora Maar : la femme qui pleure au chapeau rouge » et dans « Playoff », tourné en langue anglaise, de Eran Riklis, « La Vérité si je mens ! » 3 et « Let my people go » du jeune cinéaste Mikael Buch.

Filmographie

Récompenses

1997, nommée aux Césars catégorie "Meilleur Espoir Féminin" pour le rôle de "Sandra" dans le film La Vérité si je mens!.

Télévision

Théâtre

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amira Casar de Wikipédia en français (auteurs)