L'Immoraliste


L'Immoraliste
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir L'Immoraliste (homonymie)

L'Immoraliste est un récit d'André Gide publié en 1902. Il raconte l'inversion de la conscience morale survenue chez le héros à la suite d'une maladie et d'un retour à la santé qui bouleverse sa physiologie.

L'auteur l'a conçu comme le pendant d’un autre récit, La Porte étroite, qu’il a rédigé concurremment.

Résumé

Un personnage rapporte la longue confidence que Michel, « l'immoraliste », a fait devant quelques amis. Érudit peu concerné par la chair, celui-ci a jadis épousé, sans réel amour, une femme dévouée, Marceline, qui éprouve pour lui des sentiments plus vifs.

Au cours de leur voyage de noces en Afrique du Nord, il tombe gravement malade et lutte contre la mort à Biskra, en Algérie. La contemplation des jeunes garçons pleins de santé lui redonne le goût de la vie et il met toute sa volonté à guérir. Le convalescent est bientôt un homme neuf, attentif à son corps, au monde présent et sensuel qui l'entoure.

Dans un premier temps, en partie par reconnaissance pour les soins qu’elle lui a prodigués, Michel entoure Marceline d’affection et le couple file en Italie le parfait amour. Puis ils rentrent en France pour vivre en Normandie et à Paris, où Michel obtient une chaire au collège de France. Il rencontre alors Ménalque, dont la philosophie, proche de ce qui est devenue la sienne, lui procure à la fois exaltation et irritation.

Marceline, enceinte, fait une fausse couche et demeure maladive. Au lieu de lui laisser le temps de guérir en Suisse, où ils se sont installés, Michel l’entraîne dans une fuite en avant qui les ramène à Biskra, avant un dernier voyage vers Touggourt. Là, Marceline meurt, d’épuisement, de délaissement et d’amertume. Michel y mène une vie désœuvrée, avant de demander à ses amis de l’en arracher.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article L'Immoraliste de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • immoraliste — [ i(m)mɔralist ] adj. et n. • 1874; de immoral ♦ Caractérisé par l immoralisme. Thèse immoraliste. N. Partisan, dans son idéologie ou dans sa vie, de l immoralisme. « L Immoraliste », roman de Gide. ● immoraliste adjectif et nom Qui concerne l… …   Encyclopédie Universelle

  • L'Immoraliste (roman) —  Pour l’article homonyme, voir L Immoraliste.  L Immoraliste est un récit d André Gide publié en 1902. L auteur l a conçu comme le pendant d’un autre récit, La Porte étroite, qu’il a rédigé concuremment. Résumé Un personnage rapporte la …   Wikipédia en Français

  • L'immoraliste (roman) —  Pour l’article homonyme, voir L Immoraliste.  L Immoraliste est un récit d André Gide publié en 1902. L auteur l a conçu comme le pendant d’un autre récit, La Porte étroite, qu’il a rédigé concuremment. Résumé Un personnage rapporte la …   Wikipédia en Français

  • L'Immoraliste (homonymie) —  Cette page d’homonymie répertorie les différentes œuvres portant le même titre. L Immoraliste est un roman d André Gide publié en 1902 L Immoraliste est une pièce de théâtre basée sur le roman éponyme d André Gide. Elle fut jouée notamment… …   Wikipédia en Français

  • André Gide — Pour les articles homonymes, voir Gide. André Gide André Gide en 1893 …   Wikipédia en Français

  • Andre Gide — André Gide Pour les articles homonymes, voir Gide. André Gide André G …   Wikipédia en Français

  • GIDE (A.) — Chaque écrivain possède son image d’Épinal, au travers de laquelle la société le glorifie pour mieux l’assimiler; or l’œuvre de Gide, dont toute la vie fut préoccupée par le rôle et la responsabilité de l’écrivain, est une sorte de machine à… …   Encyclopédie Universelle

  • James Byron Dean — James Dean James Dean Dans À l est d’Éden en 1955 Nom de naissance James Byron Dean Surnom …   Wikipédia en Français

  • James Dean — en 1955 Données clés Nom de naissance James Byron Dean …   Wikipédia en Français

  • La Porte etroite — La Porte étroite La Porte étroite est une œuvre d André Gide, publiée en 1909 et considérée par lui non comme un roman, mais comme un récit. Celui ci est narré par un des principaux protagonistes, Jérôme, « flasque caractère […] impliquant… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.