L'Age des tenebres


L'Age des tenebres

L'Âge des ténèbres

L’Âge des ténèbres
Image associée au film
Un site de tournage extérieur : Bas-Saint-Laurent
Rive du fleuve Saint-Laurent

Titre original L’Âge des ténèbres
Réalisation Denys Arcand
Acteurs principaux Marc Labrèche (Jean-Marc Leblanc)
Diane Kruger (Veronica Star)
Sylvie Léonard (Sylvie Cormier-Leblanc)
Emma de Caunes (Karine Tendance)
Scénario Denys Arcand
Dialogues Denys Arcand
Musique Philippe Miller
Décors François Seguin
Costumes Judy Jonker
Chanel
Photographie Guy Dufaux
Montage Isabelle Dedieu
Production Denise Robert
Daniel Louis
Société de production Cinémaginaire (Québec)
Mon Voisin Productions (France)
Ciné-@ (France)
Société de distribution Alliance Atlantis Vivafilm
StudioCanal
Budget 8,99 millions $ (ca)
Format Couleur
2.35:1 CinemaScope
Dolby SR
35 mm
Genre Comédie dramatique
Durée 115 min
Sortie 27 mai 2007 Festival de Cannes France France
Langue(s) originale(s) français
Pays d’origine Canada Canada
France France

L'Âge des ténèbres est un film franco-québécois réalisé par Denys Arcand et sorti le 27 mai 2007.

Sommaire

Synopsis

Jean-Marc Leblanc est un gratte-papier à la vie insignifiante dont la femme et les filles se désintéressent. Il se rattrape dans son monde imaginaire où il se voit tantôt couvert de lauriers, au sens propre comme au figuré (en puissant empereur romain, en romancier lauréat de grands prix littéraires), tantôt en vaillant chevalier avec les plus belles femmes du monde à ses pieds…

Analyse

Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.

Annoncé comme le dernier volet d’un triptyque incluant Le Déclin de l'empire américain et Les Invasions barbares, L'Âge des ténèbres porte bien son nom puisqu’il n’annonce pas de bons augures pour l'avenir que Denys Arcand voit désespérant (ou désespéré), en tous les cas pas gratifiant… D'ailleurs les rêves du héros, ou plutôt de l'antihéros Jean-Marc Leblanc (Marc Labrèche, juste et émouvant), le renvoient constamment au passé de l'humanité, jamais dans un hypothétique futur. Même lors de sa rencontre avec Béatrice de Savoie (Macha Grenon), alors que celle-ci évoque sa passion pour la saga ciné du Seigneur des Anneaux, c'est à l'amour courtois moyenâgeux qu'elle veut l'initier...

Dans ce monde à la dérive, Jean-Marc est le petit fonctionnaire d'un service administratif impuissant qui semble ne plus avoir sa place sur terre. Ses bureaux sont installés dans un immense stade rappelant les cirques antiques et leurs jeux… Et c'est vraiment le cirque, ce défilé quotidien d'êtres éperdus devant le bureau de Jean-Marc, comme il le dit lui-même à Pierre (Pierre Curzi) : « des gens encore plus mal foutus que moi. »

Jean-Marc Leblanc enverra bouler tous ses rêves de pacotille, toutes ces femmes qui lui tombent dans les bras dans ses délires orgiaques, sa Veronica Star glamour (Diane Kruger) ou sa Karine « Tendance » (Emma de Caunes) à faire l'amour là, tout de suite, avec l’homme dès qu’il est starisé (vivant symbole des médias people). Par la même occasion, il larguera famille lobotomisée (femme revêche surbookée et filles à tête d'iPod), boulot inutile et belle maison sans âme pour enfin lever les yeux vers nos cieux magnifiques, beautés sans cesse renouvelées ou tenir entre ses mains ces pommes sensuelles, qu'il pèle amoureusement, prometteuses d’autant de bonnes confitures que de tartes maison. Plus qu'un retour à d'anciennes valeurs, comme on aurait pu s'y attendre, Jean-Marc retrouve ses authentiques émotions et sensations…

Si la pomme d'Adam est la source de tous nos maux, alors ne nous privons pas, paraît nous dire Arcand, croquons-la sans remords et faisons-nous-en une belle corbeille de péchés aussi tentante que cette toile peinte pour l’éternité (nature plus vivante que morte)... Il n’y a vraiment que cela de vrai : pommes rougissantes de plaisir, nuages, nos merveilleux nuages, calme, luxe et volupté... L'histoire ne nous dit pas si c’est ce que l’on appelle le bonheur...

La réception du film

Dans un article de La Presse, Carl Bergeron, chroniqueur de la revue conservatrice Égards, y voit une critique des humeurs et des excès de la société québécoise post-moderne : Le Québec « caricatural » qui est montré dans L'Âge des ténèbres, ce n'est pas celui du voisin, c'est le vôtre, écrit-il : égalitarisme fanatique, féminisme totalitaire, misère sexuelle, puritanisme appuyé, ésotérisme managérial et festivisme programmatique forment en effet, pour l'essentiel, le substrat anthropologique de la vie nationale.

De son côté, Marc Cassivi est d'accord avec l'analyse de Bergeron mais trouve que la philosophie derrière le film est trop « réactionnaire ». Selon Nathalie Petrowski, le film aurait déplu à quelques journalistes européens[1].

Le film est néanmoins une réussite au box-office québécois, arrivant deuxième dans le palmarès, ce qui rend la productrice Denise Robert optimiste[2]. Le Festival international du film de Toronto retient L’Âge des ténèbres parmi les dix meilleurs films canadiens de l'année.

Il a franchi la première étape dans la sélection aux Oscars dans la catégorie de meilleurs film étranger[3].

Fiche technique

Distribution

Distinctions

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

(fr+en) L'Âge des ténèbres sur l’Internet Movie Database

Notes et références

  1. Second regard sur les «Ténèbres», 4 décembre 2007, La Presse. Consulté le 30 octobre 2008.
  2. Cinéma - L'Âge des ténèbres est arrivé deuxième au box-office québécois en fin de semaine, 12 décembre 2007, La Presse canadienne. Consulté le 30 octobre 2008.
  3. L'âge des ténèbres : Sortir de l'ombre, 4 décembre 2007, Radio-Canada.ca. Consulté le 30 octobre 2008.
  • Portail du cinéma Portail du cinéma
  • Portail de la réalisation audiovisuelle Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail du Québec Portail du Québec
Ce document provient de « L%27%C3%82ge des t%C3%A9n%C3%A8bres ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article L'Age des tenebres de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Âge des ténèbres — Ténèbres Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Les ténèbres sont d abord un concept ou une croyance religieuse qui désigne le néant, la mort, l état de l âme privée de Dieu, de la grâce, et… …   Wikipédia en Français

  • L'Âge Des Ténèbres — L’Âge des ténèbres Un site de tournage extérieur : Bas Saint Laurent Rive du fleuve Saint Laurent Titre original L’Âge des ténèbres …   Wikipédia en Français

  • L'Âge des ténèbres — Diane Kruger et Marc Labrèche lors de la présentation du film au Festival de Cannes 2007 …   Wikipédia en Français

  • L'âge des ténèbres — L’Âge des ténèbres Un site de tournage extérieur : Bas Saint Laurent Rive du fleuve Saint Laurent Titre original L’Âge des ténèbres …   Wikipédia en Français

  • L'Âge des ténèbres — For the 2007 American horror film, see Days of Darkness (film). For other uses, see Days of Darkness. Days of Darkness Original movie poster Directed by …   Wikipedia

  • Vampire: l'Âge des Ténèbres — Vampire : l Âge des Ténèbres Cet article fait partie de la série Jeu de rôle Jeux : Liste par genre • Catégories par genre • Liste alphabétique • Autres : Éditeurs …   Wikipédia en Français

  • Vampire : l'Age des Tenebres — Vampire : l Âge des Ténèbres Cet article fait partie de la série Jeu de rôle Jeux : Liste par genre • Catégories par genre • Liste alphabétique • Autres : Éditeurs …   Wikipédia en Français

  • Vampire : l'âge des ténèbres — Cet article fait partie de la série Jeu de rôle Jeux : Liste par genre • Catégories par genre • Liste alphabétique • Autres : Éditeurs …   Wikipédia en Français

  • Vampire : l'Âge des Ténèbres — Vampire : l Âge des Ténèbres est un jeu de rôle médiéval fantastique, publié par White Wolf Publishing. Il est édité en France par Hexagonal. Le jeu est basé sur le même système que Vampire : la Mascarade. Vampire : l Âge des Ténèbres… …   Wikipédia en Français

  • Fae : L'âge Des Ténèbres — Dark Ages : Fae Cet article fait partie de la série Jeu de rôle Jeux : Liste par genre • Catégories par genre • Liste alphabétique • Autres : Éditeurs • Magazines …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.