Konrad Henlein


Konrad Henlein
K. Henlein en 1937 à Karlovy Vary.

Konrad Henlein (6 mai 1898 - 10 mai 1945) est un homme politique pro-Nazi dans la Tchécoslovaquie de l'entre-deux-Guerres et le leader du Parti allemand des Sudètes (SdP - Sudetendeutsche Partei) prônant le séparatisme. Il est considéré comme un criminel de guerre par le Tribunal de Nuremberg[réf. nécessaire].

Sommaire

Biographie

Il nait, le 6 mai 1898, à Maffersdorf (aujourd'hui Vratislavice nad Nisou), banlieue de Reichenberg (aujourd'hui Liberec) d'un père allemand, Konrad Henlein, et d'une mère tchèque, Hedwiga, née Dvořáčková.

Il commence sa carrière comme professeur de gymnastique. Il épouse Emma Luisa Geyer, la fille d'un cafetier d'Asch (aujourd'hui ), en 1926.

Leader du SdP

Fondé en 1933, le Front patriotique des Sudètes (Sudetendeutsche Heimatfront - SHF, plus tard, en 1935, Sudetendeutsche Partei - SdP), puise ses voix dans les régions allemandes du nord de la Bohême et du sud de la Moravie.

Konrad Henlein fonde le parti avec Karl Hermann Frank, futur secrétaire d'État du Protectorat de Bohême-Moravie, alors libraire en faillite à Karlsbad (aujourd'hui Karlovy Vary).

Aux élections de 1935, un an seulement après l'accession de Hitler au pouvoir, le parti allemand des Sudètes, le SdP, obtient un grand succès.

Face aux tensions nationalistes, les autorités tchécoslovaques essaient de calmer le jeu. En 1937, le premier ministre Milan Hodza tente d'améliorer la condition des minorités allemandes vivant dans les régions frontalières. En février 1938, Hitler déclare, dans une allocution publique, qu'en rattachant les territoires tchécoslovaques à peuplement allemand au Reich, il libérerait des "millions d'Allemands vivant à l'étranger".

Au congrès du SdP, qui se tient à Karlsbad (Karlovy Vary) en avril 1938, Konrad Henlein évoque en huit points le programme du parti dont la création d'un territoire allemand autonome. Le but est l'intégration au sein de l'Allemagne. .

À la mi-mai, les troupes hitlériennes sont déployées à la frontière tchécoslovaque. En réaction à cette situation, le gouvernement tchécoslovaque décrète la mobilisation partielle de l'armée.

K. Henlein en compagnie de Wilhelm Frick, de Adolf von Bomhard.

En juin, le gouvernement britannique dépêche en Tchécoslovaquie la mission de lord Walter Runciman pour convaincre le gouvernement tchécoslovaque d’adopter les revendications du SdP. Prague cède, mais cela ne suffit pas à Henlein qui cherche le conflit. Dans un discours prononcé à Nuremberg à la fin du congrès du NSDAP, le 12 septembre, Adolf Hitler appelle les Allemands des Sudètes à s'insurger. Les partisans de Henlein se défendent contre les exactions et humiliations des Tchèques qui s'en prennent à la population allemande. Le gouvernement tchèque intervient : il décrète la loi martiale, occupe les lieux des émeutes et, le 16 septembre, interdit le Sudetendeutsche Partei. Henlein et ses proches sont obligés de fuir vers l’Allemagne.

Les accords de Munich donnent gain de cause à Hitler et Henlein. Le SdP fusionne immédiatement avec le NSDAP. Henlein devient alors SS-Gruppenführer et député du Reichstag. Le premier mai 1939 il est nommé Gauleiter des Sudètes, position qu'il occupe jusqu'à la fin de la guerre. Le 21 juin 1943, il est promu SS-Obergruppenführer.

En mai 1945, sous les verrous américains à Pilsen (aujourd'hui Plzeň), il se suicide en se coupant les veines avec le verre de ses lunettes brisées. Il est enterré anonymement dans la fosse commune du cimetière central de la ville.

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Konrad Henlein de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Konrad Henlein — Konrad Henlein …   Deutsch Wikipedia

  • Konrad Henlein — Gauleiter Personal details Born May 6, 1898(1898 05 06) Maffersdorf, Bohemia, Austro Hungarian Empire Died May 10, 19 …   Wikipedia

  • Konrad Henlein — en el otoño de 1938. Konrad Ernst Eduard Henlein (Liberec, 6 de mayo de 1898 Pilsen, 10 de mayo de 1945) fue un miembro de la minoría de los alemanes étnicos en Checoslovaquia, líder máximo de los separatistas pro nazis de los Sudetes y… …   Wikipedia Español

  • Konrad — ist ein männlicher Vorname und ein Familienname. Herkunft und Bedeutung Konrad leitet sich von „kon“ (kühn, mutig) und „rath“ (Rat) ab und bedeutet wörtlich der kühne Ratgeber („kühn an Rat“), sinngemäß der gute Ratgeber. Aus dem Althochdeutschen …   Deutsch Wikipedia

  • Henlein — Personen namens Henlein sind Konrad Henlein (1898–1945), deutscher nationalsozialistischer Politiker Peter Henlein (um 1479/80–1542), deutscher Erfinder Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben …   Deutsch Wikipedia

  • Henlein, Konrad — born May 6, 1898, Maffersdorf bei Reichenberg, Bohemia, Austria Hungary died May 10, 1945, Plzen, Czech. Sudeten German politician. In 1933 he became leader of the Sudeten German Home Front, the second strongest party in the Czech parliament.… …   Universalium

  • Konrad — /kon rad/, n. a male given name. * * * (as used in expressions) Ackermann Konrad Ernst Adenauer Konrad Beilstein Friedrich Konrad Józef Teodor Konrad Korzeniowski Henlein Konrad Lorenz Konrad Zacharias Witz Konrad Zuse Konrad * * * …   Universalium

  • Konrad — (as used in expressions) Ackermann, Konrad Ernst Adenauer, Konrad Beilstein, Friedrich Konrad Józef Teodor Konrad Korzeniowski Henlein, Konrad Lorenz, Konrad (Zacharias) Witz, Konrad Zuse, Konrad …   Enciclopedia Universal

  • Henlein — Hẹnlein,   1) Konrad, sudetendeutscher Politiker, * Maffersdorf (bei Reichenberg) 6. 5. 1898, ✝ (Selbstmord) Pilsen 10. 5. 1945; Bankangestellter, seit 1925 Turnlehrer, seit 1931 Führer des Sudetendeutschen Turnerverbandes; gründete 1933 die… …   Universal-Lexikon

  • Henlein, Konrad — (6 may. 1898, Maffersdorf bei Reichenberg, Bohemia, Austria Hungría–10 may. 1945, Plzen, Checoslovaquia). Político alemán de los Sudetes. En 1933 se convirtió en líder del Frente patriótico de los alemanes de los Sudetes, el segundo partido más… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.