Kleene


Kleene

Stephen Cole Kleene

Stephen Cole Kleene (né le 5 janvier 1909 à Hartford, mort le 25 janvier 1994) est un mathématicien et logicien américain.

Biographie et contribution scientifique

Kleene est connu pour avoir fondé la branche de la logique mathématique connue sous le nom de théorie de la récursion en collaboration avec notamment Alonzo Church, Kurt Gödel et Alan Turing, et aussi la branche du lambda-calcul avec Alonzo Church et J. Barkley Rosser. Il est également connu pour avoir inventé le concept d'expression rationnelle et de langage rationnel.

En créant les outils permettant de déterminer quels problèmes sont résolubles par des algorithmes et d'autre part en élaborant les concepts permettant d'analyser les langages de programmation et de décrire les automates les plus simples, il a jeté, sans le savoir, les bases théoriques de l'informatique. La fermeture de Kleene, le théorème de récursion de Kleene et la chaîne ascendante de Kleene rappellent le rôle qu'il a joué dans l'établissement de ces concepts. Il a aussi contribué à la logique intuitionniste.

En 1934, sa thèse dirigée par Alonzo Church s'intitule Une théorie des entiers positifs dans la logique formelle. Elle constitue les bases de la définition des fonctions sur les entiers par un procédé mécanique (la définition λ) qui est la première caractérisation des fonctions récursives. En 1935, il intégre le département de mathématiques de l'Université du Wisconsin, dont il devient professeur assistant en 1937.

De 1939 à 1940 il est détaché à l'Institute for Advanced Study de Princeton, où il participe à la fondation de la théorie de la récursivité.

Il participe à la Seconde Guerre mondiale comme instructeur dans la marine.

Alpiniste chevronné, il a montré une grande passion pour la défense de la nature et de l'environnement.

Publications

  • Introduction aux Métamathématiques (1952)
  • Logique mathématique (1967).
  • Représentation des évènements dans les réseaux nerveux et automates finis dans Automata Studies (1956) eds. C. Shannon et J. McCarthy.
  • Origins of Recursive Function Theory in Annals of the History of Computing, Vol. 3 No. 1, janvier 1981.

Voir aussi

  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
  • Portail de la logique Portail de la logique
Ce document provient de « Stephen Cole Kleene ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kleene de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • KLEENE (S. C.) — KLEENE STEPHEN COLE (1909 ) Mathématicien américain né à Hartford (Connecticut). Diplômé de l’Amherst College, Stephen C. Kleene entre, en 1930, à l’université de Princeton. Il est docteur de la même université en 1934. Dès cette époque, il… …   Encyclopédie Universelle

  • Kleene —   [kliːn], Stephen Cole, amerikanischer Mathematiker und Logiker, * Hartford (Conneticut) 5. 1. 1909; Professor in Amherst (Massachusetts) und an der Universität von Wisconsin; wichtige Beiträge zur Rekursionstheorie, zur …   Universal-Lexikon

  • kleene — kleene·boc; …   English syllables

  • Kleene's O — In set theory and computability theory, Kleene s mathcal{O} is a canonical subset of the natural numbers when regarded as ordinal notations. It contains ordinal notations for every recursive ordinal, that is, ordinals below Church–Kleene ordinal …   Wikipedia

  • Kleene — Stephen Cole Kleene (* 5. Januar 1909 in Hartford, Connecticut, USA; † 25. Januar 1994 in Madison, Wisconsin) war ein US amerikanischer Mathematiker und Logiker. Er gilt als einer der Begründer der theoretischen Informatik, besonders der formalen …   Deutsch Wikipedia

  • Kleene algebra — In mathematics, a Kleene algebra (named after Stephen Cole Kleene, IPAEng|ˈkleɪni as in clay knee ) is either of two different things:* A bounded distributive lattice with an involution satisfying De Morgan s laws, and the inequality x ∧− x ≤ y… …   Wikipedia

  • Kleene star — In mathematical logic and computer science, the Kleene star (or Kleene closure) is a unary operation, either on sets of strings or on sets of symbols or characters. The application of the Kleene star to a set V is written as V *. It is widely… …   Wikipedia

  • Kleene's T predicate — In computability theory, the T predicate, first studied by mathematician Stephen Cole Kleene, is a particular set of triples of natural numbers that is used to represent computable functions within formal theories of arithmetic. Informally, the T …   Wikipedia

  • Kleene'sche Hülle — Die Kleenesche Hülle (auch endlicher Abschluss, Kleene * Abschluss oder Verkettungshülle genannt) eines Alphabets Σ oder einer formalen Sprache L ist die Menge aller Wörter, die durch beliebige Konkatenation (Verknüpfung) von Symbolen des… …   Deutsch Wikipedia

  • Kleene-Abschluss — Die Kleenesche Hülle (auch endlicher Abschluss, Kleene * Abschluss oder Verkettungshülle genannt) eines Alphabets Σ oder einer formalen Sprache L ist die Menge aller Wörter, die durch beliebige Konkatenation (Verknüpfung) von Symbolen des… …   Deutsch Wikipedia