Kiwi (fruit)

Kiwi (fruit)

Kiwi

Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le fruit. Pour l'oiseau, voir Apterygidae. Pour les autres significations, voir Kiwi (homonymie).
Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme « Kiwi » s'applique, en français,
à plusieurs taxons distincts. Icône de redirection
Kiwi
Trois kiwis, dont l'un coupé en deux
Trois kiwis, dont l'un coupé en deux
Taxons concernés

Parmi la famille des Actinidiaceae,
Plusieurs espèces du genre Actinidia :

Les kiwis sont des fruits de plusieurs espèces de lianes du genre Actinidia, famille des Actinidiaceae. Ils sont originaires de Chine, notamment de la province de Shaanxi. On en trouve par ailleurs dans des climats dits montagnards tropicaux. On pourra citer les fameux kiwis d'Ariège en France.

Le kiwi le plus répandu est le fruit de Actinidia deliciosa ou d'hybrides de cette espèce. Sa pulpe verte, fibreuse et sucrée, entourée d'une peau duveteuse (poilue), contient une centaine de minuscules graines noires comestibles. Le kiwi est une source de vitamine C, mais aussi de vitamine A et E, de calcium, de fer et d'acide folique.

Il existe des kiwis d'autres espèces. Celui de Actinidia chinensis est connu pour sa peau relativement lisse et glabre à maturité. Sont également consommés le kiwi arctique (Actinidia kolomikta) et le kiwi de Sibérie (Actinidia arguta).

Sommaire

Histoire

Le kiwi de Actinidia deliciosa est originaire du sud-est de la Chine, dans la vallée du Yangzi Jiang. Il a été décrit pour la première fois vers 1750, par Chéron d'Incarville, un jésuite français. Le « Yang Tao », littéralement « Pêche du Yang », poussait à l'état sauvage dans la forêt longeant le fleuve mais n'était pas cultivé, il était simplement cueilli par les Chinois qui l'appréciaient.

À la fin du XIXe siècle, des plants furent importés en Europe, sans qu'on s'intéresse encore à leurs fruits, puis aux États-Unis en 1904. Le kiwi est apparu en Nouvelle-Zélande en 1906, grâce à Alexander Allison qui planta chez lui des graines apportées par Isabel Fraser. Les plants portèrent leurs premiers fruits en 1910. Il a d'abord été cultivé dans les jardins domestiques mais la plantation commerciale a commencé dans les années 1940 en Nouvelle-Zélande. Par sélection les Néo-zélandais ont obtenu des variétés produisant des fruits de gros calibre (plus de 100 grammes) alors que les fruits sauvages ne pèsent que 20 grammes.

La Nouvelle-Zélande est aujourd'hui un des principaux producteurs de kiwis, avec la France, les États-Unis, l'Italie, l'Espagne et le Japon.

Dans les années 1960, un architecte français en poste en Chine a rapporté quelques fruits qui lui avaient été offerts. Il les présenta au responsable du Jardin des Plantes à Paris. Peu de temps après, il sera le premier fournisseur français de plants (près de Saint-Antoine-de-Breuilh en Dordogne).

Une fleur femelle de Kiwi

Naturellement, des kiwis sont encore produits dans leur région d'origine, la Chine, mais celle-ci n'a jamais fait partie de la liste des dix principaux pays producteurs de kiwis. Ils sont maintenant cultivés principalement dans le secteur montagneux en amont du Chang Jiang. On en trouve également dans d'autres régions de la Chine comme le Sichuan, ainsi qu'à Taïwan.

Le kiwi a d'abord été connu sous le nom de « groseille de Chine », sa chair rappelant celle de la groseille à maquereau. Lors de la guerre froide, ce nom devint un problème pour sa commercialisation aux États-Unis. Sa culture se développant en Nouvelle-Zélande, à partir de 1953, les Néo-zélandais l'appelèrent donc « kiwi », sa peau velue rappelant celle de l'oiseau du même nom, emblème du pays. « Kiwi » a été adopté comme marque déposée à partir de 1974.

Espèces et cultivars

Zespri Gold', une variété sucrée à chair jaune.

Le cultivar le plus souvent commercialisé est un cultivar de Actinidia deliciosa nommé Hayward. Il est apparu dans les années 1960 et a été amélioré dans les années 1980. C'est un fruit assez clair, brun vert aplati aux extrémités.

Il existe d'autres espèces, espèces hybrides et cultivars moins commerciaux (plus petits calibres, moindre tonnage/ha, moindre conservation et moindre résistance au transport) mais de grande qualité gustative :

  • Monty (petit et gris)
  • Bruno (allongé et brun foncé)
  • Abbott (marron clair et en forme de poire)
  • Kiwi de Actinidia chinensis
    • Zespri Gold, un nouveau cultivar à la chair dorée et sucrée.

Production

L'Italie est le premier producteur mondial. La France (4e mondial et second européen) produisait un peu plus de 76 000 tonnes en 2004, son premier client est l'Espagne.

Plantation de kiwis dans le sud des Landes.

Production en tonnes. Chiffres 2004
Données de FAOSTAT (FAO)

Italie 365 000 34,5 %
Nouvelle-Zélande 320 000 30,2 %
Chili 130 000 12,3 %
France 76 336 7,2 %
Grèce 40 000 3,8 %
Japon 38 000 3,6 %
États-Unis d'Amérique 24 000 2,3 %
Autres pays 65 825 6,2 %
Total 1 059 161 100 %

Composition

Valeurs nutritionnelles

Le kiwi contient davantage de vitamine C que l'orange ; il fournit aussi de la vitamine E contenue dans ses graines noires ou encore de la provitamine A, et des B1, B2, B3, B5 et B6. Il fournit 47 kcalories (196 kJoules) aux 100 grammes, ce qui le situe au niveau du melon, de la clémentine ou de l'abricot. Il est plus riche en potassium que la banane, son taux de magnésium est élevé. On y trouve aussi du fer, du cuivre, du zinc et du phosphore. De ce fait, le kiwi fait partie des fruits ayant l'activité antioxydante la plus élevée.

Kiwi cru
(valeur nutritive pour 100 g[1][2])

eau : 83,07 g cendres totales : 0,61 g fibres : 3,0 g valeur énergétique : 61 kcal
protéines: 1,14 g lipides: 0,52 g glucides: 14,66 g sucres simples : 8,99 g
oligo-éléments
potassium : 312 mg calcium : 34 mg phosphore : 34 mg magnésium : 17 mg
sodium : 3 mg fer : 310 µg zinc : 140 µg cuivre : 130 µg
vitamines
vitamine C : 92,7 mg vitamine B1 : 27 µg vitamine B2 : 25 µg vitamine B3 : 341 µg
vitamine B5 : 183 µg vitamine B6 : 63 µg vitamine B9 : 0 µg vitamine B12 : 0 µg
vitamine A : 87 µg rétinol : 0 µg vitamine E : 1,46 µg vitamine K : 40,3 µg
acides gras
saturés : 29 mg mono-insaturés : 47 mg poly-insaturés : 287 mg cholestérol : 0 mg

Culture

Les Actinidia sont généralement dioïques : les fleurs des plants mâles ne produisent que du pollen et celles des plants femelles produisent les fruits. La pollinisation des kiwis est difficile car leurs fleurs ne sont pas très attirantes pour les abeilles. Certains producteurs pollinisent artificiellement avec du pollen récolté et d'autres placent des ruches dans les champs pour optimiser les chances de pollinisation[3].

Depuis les années 1990, on trouve des plants hermaphrodites qui permettent théoriquement de ne cultiver que des pieds « productifs ».

Taille

Dès la chute des feuilles, il est important de tailler cette liane. Éliminer les rameaux ayant produit du fruit. Couper au niveau du « rameau de l'année » qui n'a aucune ramification latérale. Les fruits vont pousser sur les premiers nœuds. On peut donc ne laisser que 20 ou 30 cm de bois mais on peut aussi garder plus de longueur pour palisser en pergola ou verticalement. Il n'y a pas de « charpentière ». Il faut éviter le foisonnement et remplacer les rameaux anciens par des plus récents (un peu comme les rosiers grimpants). Trop de bois diminue la taille des fruits.

Taille « en vert » : dès le mois de juillet, éliminer les vrilles et les rameaux très fins. Pour augmenter le diamètre des fruits, éliminer le rameau au-delà du fruit et supprimer les petits fruits d'une grappe trop chargée.

Multiplication

Le marcottage est très facile. Le bouturage est plus complexe. Les bois de taille se conservent au réfrigérateur dans du polyéthylène. Vers le 15 mars planter sous cloche à l'ombre ou demi-ombre. Après apparition des feuilles, soulever de 2 cm la cloche pour éviter le dessèchement car les racines tardent à apparaître.

Greffe

Elle est déconseillée en zone très froide (< - 8 °C) où il ne faut cultiver que des plants « directs » car si les plants greffés gèlent ils repartiront en « sauvage ». En zone plus favorable on peut greffer des pieds obtenus par semis (sauvages) de graines ou des mâles en excès ou encore une partie du plant mâle. On peut procéder dès la mi-février en fente ou encore à l'anglaise. Sur les grosses sections il faut greffer par « incrustation ». Retirer un cinquième environ du diamètre du rameau sur environ 5 cm. Tailler le greffon pour qu'il s'adapte (système tenon/mortaise) et mastiquer.

Fumure

Un peu de cendre et de compost bien décomposé à la fin de l'hiver. Attention aux nitrates et à la tonte de gazon trop riche. Plante très sensible à l'azote. Les symptômes sont le jaunissement des feuilles et le brunissement des bordures des feuilles.

Arrosage

À la plantation positionner au centre d'une cuvette qu'on remplira une fois par semaine à la belle saison. Mettre de la paille ou encore du gravier pour établir une isolation thermique des racines superficielles très susceptibles. Quand le plant est adulte, il protège des racines par l'ombrage de son feuillage abondant. Lorsqu'il est jeune, il faut à tout prix ombrer le sol et en tous cas éviter les expositions trop sévères. Pour ces raisons, il faut déconseiller sa culture en zone venteuse ou bien créer des coupe-vent au moyen de haies ou encore de filets.

Produits phytopharmaceutiques

Certains produits phytopharmaceutiques sont autorisés en France pour lutter contre les parasites du kiwi[4].

Utilisation

Conservation

Pour lui permettre de monter au maximum son taux de sucre, le kiwi doit être cueilli le plus tard possible à la fin de l'automne, si possible avant ou juste après la première gelée pas trop sévère. Le kiwi se conserve très longtemps loin des pommes (placées à côté, ou dans un même sac de plastique, celles-ci accélèrent sa maturation grâce à l'éthylène dégagée par les pommes), à la température d'une grange ou d'un garage (hors gel). Le temps de mûrissement est très variable ; il faut les trier de temps en temps et rapprocher les moins durs de l'assiette. Cueillis à l'automne, les derniers peuvent tenir jusqu'à l'été suivant (9 mois).

Pour la cuisine

Le kiwi est idéal à déguster en dessert, nature, ou avec des condiments sucrés. Il faut le choisir avec une peau souple mais pas trop molle. Mieux vaut les prendre trop durs sur le marché, ils mûrissent rapidement à température ambiante et se conservent 10 jours sans difficultés (et plus longtemps au réfrigérateur dans un bac entrouvert). Pour les faire mûrir doucement, les mettre dans une corbeille avec des pommes. Le dégagement d'éthylène dû à la maturation des pommes fait mûrir le kiwi. En cuisine, rester prudent quant à l'utilisation des kiwis : ils empêchent la gélatine de prendre.

Notes et références

  1. http://oliwer.net/infokiwi/main.php?page=nutri
  2. http://www.e-sante.fr/kiwi-kiwi-NN_2268-125-970-3.htm
  3. http://pagesperso-orange.fr/jardin.secret/ProjetsHumanDefenseLlibertes/ProjetsHumanitaires/CultureDuKiwi.htm#_Toc100579249
  4. Liste sur Le catalogue des produits phytopharmaceutiques et de leurs usages des matières fertilisantes et des supports de culture homologués en France - Ministère de l'agriculture et de la pêche

Voir aussi

Wiktprintable without text.svg

Voir « Kiwi » sur le Wiktionnaire.

  • Portail de la botanique Portail de la botanique
  • Portail de l’agriculture et l’agronomie Portail de l’agriculture et l’agronomie
Ce document provient de « Kiwi ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kiwi (fruit) de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • kiwi fruit — kiwi fruits N VAR (kiwi fruit can also be used as the plural form.) A kiwi fruit is a fruit with a brown hairy skin and green flesh …   English dictionary

  • kiwi fruit — n ↑flesh, ↑seed, ↑skin a small sweet fruit with a brown skin, which is green inside …   Dictionary of contemporary English

  • kiwi fruit — kiwi ,fruit noun count or uncount a fruit with green flesh, small black seeds, and a brown skin …   Usage of the words and phrases in modern English

  • kiwi fruit — ► NOUN (pl. same) ▪ the fruit of an Asian climbing plant, with a thin hairy skin, green flesh, and black seeds …   English terms dictionary

  • kiwi fruit — noun fuzzy brown egg shaped fruit with slightly tart green flesh • Syn: ↑kiwi, ↑Chinese gooseberry • Hypernyms: ↑edible fruit • Part Holonyms: ↑Chinese gooseberry, ↑kiwi, ↑kiwi vine …   Useful english dictionary

  • kiwi fruit — UK / US noun [countable/uncountable] Word forms kiwi fruit : singular kiwi fruit plural kiwi fruits a fruit with green flesh, small black seeds, and a brown skin …   English dictionary

  • kiwi fruit — noun A Chinese gooseberry vine fruit, having a hairy brown skin and dark green (or in the case of the kiwi fruit gold, yellow) flesh with fine black seeds …   Wiktionary

  • kiwi fruit — Edible fruit of the vine Actinidia chinensis (family Actinidiaceae), native to China and Taiwan and grown commercially in New Zealand and California. It became popular in the nouvelle cuisine of the 1970s. It has a slightly acid taste and is high …   Universalium

  • kiwi fruit — n. fruit of the kiwi plant …   English contemporary dictionary

  • kiwi fruit — noun (plural same) the fruit of an East Asian climbing plant (Actinidia chinensis), with a thin hairy skin, green flesh, and black seeds …   English new terms dictionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»