Kepler (télescope spatial)


Kepler (télescope spatial)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kepler (homonymie).

KEPLER

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Télescope spatial Kepler

Caractéristiques
Organisation NASA
Domaine Détection d'exoplanètes
Masse 1 039 kg
Lancement 7 mars 2009 3:49:57 UTC
Fin de mission Prévue vers 2012
Orbite Héliocentrique
Localisation au point L2 de Lagrange
Période 372,5 jours
Télescope
Type Télescope de type photomètre
Diamètre 0,95 m
Champ 105 deg2
Index NSSDC 2009-011A
Site (en)NASA

Le télescope spatial Kepler est un photomètre spatial développé par la NASA pour détecter des exoplanètes et autres petits corps orbitant autour des étoiles de notre galaxie, la Voie lactée. Il a été lancé le 7 mars 2009 et placé en orbite héliocentrique.

La plus petite exoplanète alors connue (10 janvier 2011), Kepler-10b, une planète tellurique, fut découverte à l'aide des observations de Kepler[1].

Sommaire

Mise en service

Histoire

La compagnie Ball Aerospace & Technologies Corp., basée à Boulder (Colorado), est le maître d'œuvre de la construction du télescope. La mission est sous l'égide du Jet Propulsion Laboratory. Il a été nommé en l'honneur de l'astronome Johannes Kepler[2].

Description

Il a une masse de 1 039 kilogrammes. Son énergie est fournie par un panneau solaire délivrant une puissance de 651 watts. Afin de mesurer les courbes de lumière des étoiles, il possède un télescope d'environ un mètre de diamètre : son ouverture est de 0,95 mètre et son miroir primaire, de 1,4 mètre. Le champ de vision de l'appareil est de 105 deg², donc pour un diamètre d'environ 12 degrés.

La caméra

La caméra comporte 42 capteurs photographiques de 2200 × 1024 pixels, ce qui fait d'elle la plus grande envoyée dans l'espace, avec une résolution de 95 megapixels [3], [4].

Satellisation

Lancement de Kepler par une fusée Delta II.

Initialement prévu pour novembre 2006, la mise sur orbite a souffert de multiples retards pour des raisons budgétaires[5]. Le télescope a été lancé le 7 mars 2009 à bord d'une fusée Delta II depuis la base militaire de Cap Canaveral en Floride.

Observation

Champ d'observation

L'orbite de Kepler : la position des panneaux solaires est ajustable

Il observera la luminosité d'environ 100 000 étoiles situées dans la constellation du Cygne et de la Lyre pendant trois ans[6]. Une des causes possibles des variations d'intensité est la présence de planète autour des étoiles. Kepler ne se trouve pas en orbite autour de la Terre, mais autour du Soleil au point L2 de Lagrange. Cela permet également de minimiser les perturbations gravitationnelles, stabilisant ainsi la plate-forme d'observation. Cela permet aussi de favoriser l'observation, le télescope étant pointé dans une direction ou il ne sera jamais gêné ni par la Terre ni par le Soleil.

Techniques d'observation

Le but de la mission est de mesurer des étoiles comparables aux Soleil, c'est-à-dire m(V)=12, avec une précision photométrique différentielle combinée (anglais : combined differential photometric precision, CDPP) de 20 ppm sur une intégration de 6,5 heures. Une planète comparable à la Terre produit un changement de luminosité de 84 ppm durant au moins 13 heures lorsqu'elle croise le centre de son étoile.

PlanetQuest, un projet de calcul distribué utilisant la plate-forme BOINC, devrait permettre d'analyser les données recueillies.

Sa précision devrait permettre de détecter des planètes telluriques y compris dans des orbites en zone habitable.

Résultats

En août 2009, la NASA annonce que Kepler a transmis des images de l'exoplanète HAT-P-7b[7].

Le lundi 4 janvier 2010, les responsables de mission annonçaient la découverte de ses cinq premières exo-planètes, soit les planètes des étoiles Kepler-4 à Kepler-8[8].

Outre des exoplanètes, Kepler a découvert des bizarreries cosmiques comme une étoile avec un petit objet en orbite autour d'elle et dont la température est plus élevée que la sienne[9],[10].

Étoile Ascension droite déclinaison Planète Rayon Méthode de découverte
GSC 03549-02811 19h 07m 14s +49° 18′ 59″ TrES-2b
(Kepler-1b)
1.272 RJ transit astronomique
GSC 03547-01402 19h 28m 59s +47° 58′ 10″ HAT-P-7b
(Kepler-2b)
1.363 RJ transit astronomique
16 Cygni B 19h 41m 51s +50° 31′ 03″ 16 Cygni Bb  ? vitesses radiales
GSC 03561-02092 85h 50m 50s +48° 04′ 51″ HAT-P-11b
(Kepler-3b)
0.422 RJ transit astronomique
Kepler-4 19h 2m 27.7s +50° 8′ 8.7″ Kepler-4b 0.357 RJ transit astronomique
Kepler-5 19h 57m 37.7s +44° 2′ 6.2″ Kepler-5b 1.431 RJ transit astronomique
Kepler-6 19h 47m 20.9s +48° 14′ 23.8″ Kepler-6b 1.323 RJ transit astronomique
Kepler-7 19h 14m 19.6s +41° 5′ 23.3″ Kepler-7b 1.478 RJ transit astronomique
Kepler-8 18h 45m 9.1s +42° 27′ 3.8″ Kepler-8b 1.419 RJ transit astronomique
Kepler-9 19h 2m 17.76s +38° 24′ 3.2″ Kepler-9b 0.842 RJ transit astronomique
Kepler-9c 0.823 RJ transit astronomique
Kepler-9d 0.15 RJ transit astronomique
Kepler-10 19h 2m 43s +50° 14′ 29″ Kepler-10b 0.127 RJ transit astronomique
Kepler-11 19h 14m 27.62s +41° 54′ 32.9″ Kepler-11b 0.1762 RJ transit astronomique
Kepler-11c 0.28175 RJ transit astronomique
Kepler-11d 0.3068 RJ transit astronomique
Kepler-11e 0.4043 RJ transit astronomique
Kepler-11f 0.2335 RJ transit astronomique
Kepler-11g 0.3274 RJ transit astronomique
Kepler-12 Kepler-12b 1.695 RJ transit astronomique
Kepler-14 19h 10m 50s +47° 19′ 59″ Kepler-14b 0.136 RJ transit astronomique
Kepler-15 Kepler-15b 0.96 RJ transit astronomique
Kepler-16 Kepler-16b
Kepler-17 19h 53m 35s +47° 48′ 54″ Kepler-17b 1.31 RJ transit astronomique
Kepler-19 19h 21m 41s +31° 51′ 06″ Kepler-19b 0.198 RJ transit astronomique et vitesses radiales

Références

  1. Laurent Sacco, « Kepler a détecté sa première exoplanète rocheuse : Kepler 10b » sur futura-sciences.com, 12 janvier 2011
  2. Edna DeVore, « Closing in on Extrasolar Earths ». Consulté le 14 août 2009.
  3. Kepler: Spacecraft and Instrument, NASA. Consulté le 2009-05-01
  4. Kepler's Diamond Mine of Stars, NASA, 2009-04-16. Consulté le 2009-05-01
  5. (en) Despite Problems, Kepler on Track for June 2008 Launch
  6. (fr) La longue quête d'une autre Terre, Nouvel Obs.com
  7. Kepler découvre une autre Terre. Consulté le 10 août 2009.
  8. (fr) « Le télescope Kepler découvre ses cinq premières exo-planètes »
  9. Ray Villard, « BLAZING STELLAR COMPANION DEFIES EXPLANATION », discovery.com
  10. A paradox resolved using observations of Doppler boosting in Kepler lightcurves

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kepler (télescope spatial) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Telescope spatial Kepler — Kepler (satellite) Pour les articles homonymes, voir Kepler (homonymie). KEPLER …   Wikipédia en Français

  • Télescope spatial Kepler — Kepler (satellite) Pour les articles homonymes, voir Kepler (homonymie). KEPLER …   Wikipédia en Français

  • Télescope spatial kepler — Kepler (satellite) Pour les articles homonymes, voir Kepler (homonymie). KEPLER …   Wikipédia en Français

  • Telescope spatial — Télescope spatial Le télescope spatial Hubble en orbite autour de la Terre. Un télescope spatial est un télescope placé au delà de l atmosphère. Le télescope spatial présente l avantage par rapport à son homologue terrestre de ne pas être… …   Wikipédia en Français

  • Téléscope spatial — Télescope spatial Le télescope spatial Hubble en orbite autour de la Terre. Un télescope spatial est un télescope placé au delà de l atmosphère. Le télescope spatial présente l avantage par rapport à son homologue terrestre de ne pas être… …   Wikipédia en Français

  • Télescope spatial — Le télescope spatial Hubble en orbite autour de la Terre. Un télescope spatial est un télescope placé au delà de l atmosphère. Le télescope spatial présente l avantage par rapport à son homologue terrestre de ne pas être perturbé par l atmosphère …   Wikipédia en Français

  • Télescope spatial Corot — Corot (télescope spatial) Pour les articles homonymes, voir Corot. CoRoT …   Wikipédia en Français

  • Corot (télescope spatial) — Pour les articles homonymes, voir Corot. CoRoT …   Wikipédia en Français

  • SWIFT (télescope spatial) — Pour les articles homonymes, voir Swift. Swift …   Wikipédia en Français

  • Chandra (télescope spatial) — Chandra Vue d artiste du télescope spatial Chandra Caractéristiques Organisation …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.