Kenitra


Kenitra

Kénitra

Kénitra
القنيطرة
Kénitra
Administration
Pays Maroc Maroc
Région Gharb-Chrarda-Beni Hssen
Province Kénitra
Code postal 14000
Maire Aziz Rebbah (PJD) (2009)
Géographie
Latitude 34° 08′ 00″ Nord
       6° 34′ 00″ Ouest
/ 34.133333, -6.566667
Longitude
Démographie
Population 374 041 hab. (2006)

Kénitra (القنيطرة, signifie « petit pont » en arabe) est une ville du Maroc, connue durant le protectorat sous le nom de Port-Lyautey et située à 40 km au nord de la capitale Rabat. elle est considérée comme la quatrième ville industriel du pays.

Sommaire

Histoire

Là où s'étend aujourd'hui une ville moderne et importante, il n'y avait avant 1912 qu’une kasbah.

Kénitra fut créée par le Maréchal Lyautey en 1912 au bord du fleuve de Sebou en tant que fort militaire français, port et ville. La ville fut fondée sous le régime du protectorat français, établi par le traité signé à Fès le 30 mars 1912.

Elle porta le nom arabe de Knitra « petit pont » jusqu'en 1932 (elle tire son nom d'un ponceau construit sur l'oued Fouarat ou "oued souart"en amont de la casbah ; ce ponceau "ali et addi" fut détruit en 1928).

En octobre 1942, les troupes américaines y débarquèrent lors de la Seconde Guerre mondiale.

Durant près de 24 ans, elle porta le nom de Port-Lyautey. En mars 1956, lorsque le Maroc devint indépendant, la ville reprendra son nom d'origine et sera donc renommée Kénitra.

Démographie

Population de la province de Kénitra de 1982 à 2004
1982 1994 2004
188 194 292 453 359 142

Quartiers

Centre-ville de Kénitra

Quartiers selon la Municipalité de Kénitra :

  • La cité (Route de Mehdia)
  • Beaux Logis
  • Mimousa
  • Village
  • Ain Sebaa
  • Bir Anzarane
  • Dar Chabab
  • Val Fleury
  • Mimosas
  • Bir Rami Est
  • Bir Rami Ouest
  • Ismaïlia
  • Haddada
  • Seyad
  • La Ville Haute
  • PAM
  • km 9
  • Bir Rami Industriel
  • Le Port
  • Texas
  • La base
  • Bab Fès
  • Diour Hallouf
  • Logement DE SANIAC (Diour Sniak)
  • Khabazat
  • Mellah
  • Bosta
  • Ouled Oujih
  • Haouzia
  • Taïbia
  • Douar El Hencha
  • Oulad M'barek
  • Al Alama
  • Logement de l'Habitat
  • Riyad
  • Afca
  • Atlas
  • El Menzah
  • Saknia
  • Al Baladya

Économie

Capitale économique de la région du Gharb au nord-ouest du pays, Kénitra est considérée aujourd'hui comme l'une des principales villes marocaines, réputée entre autres pour son exportation des produits agricoles, elle est souvent citée comme étant la capitale agricole du Maroc.

Transports et infrastructures

Réseau ferroviaire

Article détaillé : LGV Kénitra-Tanger.

Avec les gares de Kénitra-Ville et Kénitra-Medina, la capitale du Gharb n'est qu'à 30 minutes de Rabat et à 1 heure et demie de Casablanca par le TNR.

Par ailleurs, la ville sera reliée par une Ligne à grande vitesse à Tanger au nord et à Casablanca au sud à partir de 2013.[1]

Réseau autoroutier

Kénitra est traversée par l'Autoroute A1 qui la relie à Rabat, à Casablanca, à El Jadida, à Tanger, à Fès et enfin à Marrakech.

Le boulevard principal de la ville, nommé avenue Mohammed V qui traverse la ville du nord (Direction Tanger) au sud (Direction Rabat) est considéré comme le plus grand boulevard du continent africain, sa longueur dépasse ainsi les 34 Kilomètres.

Réseau fluvial

Le port de Kénitra sur le Sebou est le 1er et l'unique port fluvial marocain.

Base militaire

La base militaire de Kénitra qui, jusqu'en 1963 était une base aéronavale Américaine est la 3e plus grande base militaire au Maroc.Elle est considérée comme le plus grand congloméras urbain de militaires au Maroc et est étendue sur une large surface.Elle se trouve entre la ville de Kénitra et un village côtier nommé Mehdia.

Prison de Kénitra

Kénitra héberge le plus grand complexe prisonnier au Maroc il est connue sous le nom de la (prison centrale). Ce complexe, construit depuis l'époque du protectorat français au Maroc, se situe aux côtés de la base militaire de la ville.Il comporte plusieurs départements y compris parmi d'autres le département des condamnés à morts. En 2008 , la prison a connu une tentative réussie d'évasion de 9 prisonniers (condamnés à mort, à perpétuité ou à des peines de longue durée dans des affaires liées au terrorisme) en creusant des tunnels depuis leur cellules.En effet, les condamnés ont commencé leur planification en en démolissant le creux des toilettes, et continuent leurs travaux pendant une durée 5 mois pour finir dans le jardin la villa du directeur annexe où les attendait une voiture.Ils se sont dispersés dans les coins du royaume, depuis 7 ont été arrêtés et remis en prison.

Tourisme

Infrastructures hôtelières

Kénitra possède une bonne infrastructure hôtelière. La plupart des hôtels remontent à l'époque du protectorat français. La ville n'avait pas de vocation touristique avant les années 1970. Aujourd'hui, Kénitra accueille chaque année de plus en plus de touristes, bien que ce nombre ne soit pas très important. Environ 25 000 touristes ont visité Kénitra en 2005 et les estimations de 2006 semblent légèrement meilleures.

Instituts

Sport

Football

Le KAC de Kénitra est l'un des grands clubs marocains. Il a gagné 4 titres de champion du Maroc et une coupe du Trône. Il évolue actuellement en première division. En 2007, le KAC a réussi sa montée en 1re Division, grâce à sa 2e place dans le championnat de 2e Division. La ville dispose du Stade Municipal, d'environ 10 000 places. Il a été inauguré en 1916, et c'est le premier stade de foot construit sur le sol du Royaume du Maroc et il accueille les matches du KAC, ainsi que ceux de la Renaissance de Kénitra, le 2e club de la ville, qui évolue actuellement en Championnat Amateur.

Basket-ball

La section Basket-ball du KAC de Kénitra a remporté la Coupe du trône en 1984.

La municipalité dispose de la Salle Al Wahda qui est une salle couverte omnisports d'une capacité de 2 500 places qui accueille chaque année plusieurs manifestations sportives.

Jumelages

Personnalités de Kénitra

  • Mohammed Taubi poéte et artiste peintre.
  • Mohammed Bennani dit "Moa", artiste peintre plasticien "biennale de venise 2005"
  • Karim Bennani dit "Kim", artiste peintre
  • Mohammed Zafzafe, écrivain marocain
  • Saâd Bendidi, ancien PDG de l'ONA.
  • Hadi Chayeb Aynou, président du groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM).
  • Abdessalam Hazam, chef de service régional RTM à Laâyoune de 1975 à 2002.
  • Sâaf Abdellah, ancien ministre de l'éducation national, professeur universitaire.
  • Driss Guerraoui, professeur universitaire, conseiller du premier ministre.
  • Ismaël Ferroukhi, réalisateur marocain.
  • Abdy benzine, artiste-interprète, ingénieur du son.
  • Latifa Raâfat, artiste marocaine.
  • Mohamed Zafzaf, écrivain.
  • Mohamed Bendefa, poète et professeur de lettres à la Faculté des lettres et des Sciences Humaines de Kénitra.
  • Mohammed Dribi, romancier, nouvelliste.
  • Saïd Aouita, ancien athlète marocain.
  • Amina Aït Hammou, athlète marocaine.
  • Hafid Alaoui, triple champion du monde en pétanque.
  • Mohamed Benslimane, ancien champion de lutte marocain.
  • Abdelouadoud Zeaf, président fondateur de la World Sport Agency basée à Lausanne en Suisse, le premier FIFA Player's Agent dans le monde Arabe.
  • Mohamed Boussati, ancien joueur du KAC de Kénitra et de l'équipe nationale du Maroc (détient le record du plus grand nombre de buts marqués sur une saison depuis 1982 avec 25 buts).
  • Larbi Hazam, ancien footballeur international des années 1970-80.
  • Mohmmed Zouita dit Kala, grand joueur de football des années 1960-70, a joué au KAC et dans l'équipe nationale.
  • Boujemâa Akhrif, joueur international de football, a joué au KAC et dans l'équipe nationale.
  • de nombreux Professeurs de l'École Française Honoré de Balzac ont contribué à former l'élite du royaume
  • Khalifa Laâbd, ancien footballeur marocain international.
  • Noureddine Bouyahyaoui, ancien footballeur marocain international.
  • Mostafa naffi artiste peintre professeur au cfi kénitra .
  • Badr Hari combattant de kick boxing

Annexes

Liens externes

Notes et références


  • Portail du Maroc Portail du Maroc
Ce document provient de « K%C3%A9nitra ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kenitra de Wikipédia en français (auteurs)