Kasi


Kasi

Vârânasî

Vârânasî

Vue d'un ghât de Vârânasî
Vue d'un ghât de Vârânasî

Administration
Pays
État et territoire
Inde Inde
Uttar Pradesh
District District de Vârânasî
Maire
Mandat en cours
Kaushalendra Singh
Démographie
Population 3 147 927 hab. (2006)
Géographie
Coordonnées
géographiques
25° 18′ 35″ Nord
       82° 59′ 19″ Est
/ 25.309722, 82.988611
India-locator-map-blank.svg
Vârânasî

Vârânasî (prononcer "varanassi". En hindî, वाराणसी, API, ʋɑrɑɳɐsiː) ou Bénarès (IPA, bɐnɑrɐs) est une ville importante de l'État indien de l'Uttar Pradesh, située à 120 kilomètres à l'est d'Allâhâbâd. Elle est située tout entière sur la rive gauche du Gange, face au soleil levant, l'autre rive étant dénuée de toute construction. La ville, dédiée à Shiva, est très fréquentée par les sâdhus (ou ermites) et les pèlerins de tout le pays.

Sommaire

Toponymie

La ville, dont le nom provient de ceux de deux affluents du Gange, la Varunâ et l'Assî, s'appelle aussi Kâshî (la lumineuse) et Banâras. Le mot banâras provient du terme banâ qui signifie « toujours prêt » (du verbe banânâ qui signifie préparer en hindi) et du terme ras qui désigne le « suc vital ». Banâras étant le lieu où le ras est toujours disponible, à disposition de celui qui a soif de Dieu et de la vie.

Histoire

Vue de la berge (ghât) Manikarnika à Varanasi (Bénarès), en 1922

Bien que la tradition la fasse remonter à 2000 ans avant notre ère, la ville de Vârânasî a été probablement fondée au VIIe siècle av. J.-C. ce qui en fait l'un des centres urbains continûment utilisés les plus anciens. Antique centre d'études religieuses, c'est dans sa périphérie, à Sârnâth, que le Bouddha fait son premier sermon après l'illumination. La ville est citée dans les épopées hindoues du Mahâbhârata et du Râmâyana.

Symbole emblématique de l'hindouisme et donc du polythéisme, elle est pillée ou détruite plusieurs fois par les musulmans, la première fois par l'armée de Mahmûd de Ghaznî en 1033, ses temples détruits, les matériaux étant réutilisés pour construire des mosquées. La dernière campagne de destruction fut menée par l'empereur moghol Aurangzeb qui renomma la ville Mohammadâbâd. La ville passe sous contrôle britannique en 1775.

Cette histoire mouvementée explique les tensions constantes entre les communautés dans la ville et la rareté de monuments anciens. Cependant elle garda de façon permanente son caractère sacré et sa position de ville majeure de l'hindouisme.

Le poète et réformateur religieux Kabîr et le poète Tulsî Dâs y passèrent la majeure partie de leur vie.

Le 7 mars 2006, la ville de Bénarès connaît un triple attentat, revendiqué par le Lashkar-e-Qadar[1].

Patrimoine

ghât de Vârânasî
ghât de Vârânasî

La ville de Vârânasî est surtout célèbre pour ses ghâts, berges recouvertes de marches de pierres qui permettent aux dévots hindous de descendre au fleuve pour y pratiquer ablutions et pûjâs. Le bain dans le Gange est censé laver de tous les péchés. C'est aussi sur des ghâts spécialisés, le plus fameux étant Manikarnika, que l'on pratique les crémations à Vârânasî. Jai Singh II de Jaipur construit vers 1740 un de ses cinq observatoires astronomiques surplombant le Man Mandir Ghât.

Le temple majeur de la ville est le Vishvanâtha ou temple d'or. Le temple construit au Xe siècle fut plusieurs fois détruit et remplacé par une mosquée. Le temple actuel, construit de 1750 à 1777, grâce à Ahalyâ Bâî d'Indore, remplace celui détruit par Aurangzeb. Son accès est interdit aux non hindous.

La ville est un centre universitaire important et le siège de la Banaras Hindu University (BHU), fondée par Madan Mohan Malavîya (1862-1942) en 1916.

La ville est fameuse aussi pour son artisanat : saris de soie brodés, enluminures, joaillerie, bronzes.

Voir aussi

Notes

  1. Ingrid Therwath, « Les principaux attentats en Inde depuis 2001 », dans Courrier international du 27-08-2007, [lire en ligne]

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du monde indien Portail du monde indien
Ce document provient de « V%C3%A2r%C3%A2nas%C3%AE ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kasi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kasi — may refer to:* Kasi Kingdom, an ancient kingdom with Varanasi as its capital * KASI, a radio station licensed to serve Ames, Iowa * Kasi Maru, a Japanese merchant ship * the film Kasi, a tragedy Tamil language moviea person* Kasi Kelly, who won… …   Wikipedia

  • KASI — Infobox Radio station name = KASI city = Ames, Iowa area = Des Moines, Iowa branding = News Talk 1430 slogan = Ames News and Sports Leader airdate = frequency = 1430 kHz format = News/Talk power = 1000 watts (day) 32 watts (Night) class = D… …   Wikipedia

  • kaşı — is. <İranda Kaşan şəhərinin adından> 1. Üzərinə parlaq şirdən naxış çəkilmiş gil çini qab. Burda bir naşı ağlar; Əlində kaşı ağlar; O evdən cavan gedə; Divarı, daşı ağlar. (Bayatı). Dedim bu dünyada bir toy qurulsun; Mey dolu al kaşı yadıma …   Azərbaycan dilinin izahlı lüğəti

  • käsi — • koura, kämmen, käsi, pivo …   Suomi sanakirja synonyymejä

  • kasi — kasùs, kasi̇̀ bdv. Kasùs smė̃lis …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas

  • Kasi — /kah see/, n. Kingdom of, an ancient kingdom of N India, the capital at present day Varanasi; flourished in the 8th 6th centuries B.C. * * * …   Universalium

  • KASI — Kesatuan Aksi Sarjana Indonesia (International » Indonesian) …   Abbreviations dictionary

  • kasi — kahdeksan Kasin päättäri on tos Paavalin tsyrkan vieres …   Suomen slangisanakirjaa

  • kāṡī — काशी …   Indonesian dictionary

  • kāṡí — काशि …   Indonesian dictionary