Karim Benzema


Karim Benzema
Karim Benzema
KBenzema.jpg
Karim Benzema avec le maillot de l'Équipe de France
Situation actuelle
Club actuel Drapeau : Espagne Real Madrid
Numéro 9
Biographie
Nationalité Drapeau : France France
Naissance 19 décembre 1987 (1987-12-19) (23 ans)
à Lyon, Rhône
Taille 1,84 m (6 0)[1]
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1995-1997 Drapeau : France SC Bron Terraillon
1997-2004 Drapeau : France Lyon
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
2004-2009 Drapeau : France Lyon 148 (66)
2009- Drapeau : Espagne Real Madrid 97 (45)
Sélections en équipe nationale **
Années Équipe M. (B.)
2004-2004 Drapeau : France France - 17 ans 4 (1)
2004-2005 Drapeau : France France - 18 ans 17 (14)
2005-2006 Drapeau : France France - 19 ans 9 (5)
2006-2006 Drapeau : France France Espoirs 5 (0)
2007- Drapeau de France France 42 (13)
* Compétitions officielles nationales et internationales.
** Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 19/11/2011

Karim Benzema, né le 19 décembre 1987 à Lyon, est un footballeur international français évoluant au poste d'avant-centre. Il débute sa carrière à l'Olympique lyonnais, son club formateur, et rejoint le Real Madrid au mois de juillet 2009.

C'est au cours de la saison 2007-2008 qu'il s'impose en tant que titulaire à l'Olympique lyonnais. Meilleur buteur du championnat de France, il remporte le trophée du meilleur joueur de Ligue 1. Ses prestations, notamment en Ligue des Champions, attirent alors l'attention des grands clubs européens.

Il honore sa première sélection en équipe de France en mars 2007 et en est aujourd'hui l'avant-centre titulaire.

Sommaire

Carrière

Les premiers pas

Né le 19 décembre 1987 à Lyon de parents d'origine algérienne[2],[3]. Karim Benzema s'initie au football dans un club de Bron, le SC Bron Terraillon. À 9 ans, lors d'un match entre son équipe et les poussins de l'Olympique lyonnais, Karim marque deux buts. L'OL lui accorde une licence et il débute sa formation dans les équipes de jeunes. Benzema, qui prend pour modèle le buteur brésilien Ronaldo[4], révèle son potentiel en marquant 38 buts pour l'équipe des moins de 16 ans de l'OL[5].

Parcours à l'OL

Benzema s'entraînant sous le maillot de l'OL

2004-2005 : Les premiers pas en pro

Pendant la saison 2004-2005, Karim Benzema s'illustre avec l'équipe des moins de 18 ans de l'Olympique lyonnais, inscrivant 12 buts en 14 rencontres. Jugé prometteur, il est intégré au groupe professionnel et dispute six matches de Ligue 1. L'entraîneur Paul Le Guen le fait entrer en jeu pour la première fois en janvier 2005 face au FC Metz. Alors qu'il effectue ses débuts dans le championnat de France, Benzema délivre une passe décisive pour Bryan Bergougnoux[2]. Il signe alors son premier contrat professionnel et s'engage avec l'Olympique lyonnais pour une durée de trois ans[6].

2005-2006 : Découverte de la ligue des champions

En 2005-2006, Benzema poursuit sa progression en découvrant la Ligue des Champions. Face au club norvégien de Rosenborg, lors de la dernière journée de la phase de groupes, Gérard Houllier titularise les jeunes Jérémy Clément, Hatem Ben Arfa et Karim Benzema. Celui-ci inscrit son premier but en match officiel[7]. Il dispute treize rencontres de Ligue 1 et est titularisé à quatre reprises. Lors de la 29e journée, le jeune attaquant marque son premier but en championnat face à l'AC Ajaccio. À la fin de la saison, Benzema affirme qu'il veut s'imposer à l'OL, « l'une des meilleures équipes d'Europe » selon lui. Il prolonge alors son contrat jusqu'en 2010[8].

2006-2007 : Le grand espoir lyonnais

L'Olympique lyonnais entame la saison 2006-2007 avec une victoire lors du Trophée des champions. Menés par le PSG et privés des joueurs ayant pris part à la coupe du monde 2006, les Lyonnais égalisent grâce à un penalty de Benzema, avant de s'imposer lors de la séance de tirs au but[9]. Benzema trouve peu à peu sa place au sein d'un effectif lyonnais riche en attaquants internationaux, comme les ailiers Sylvain Wiltord et Sidney Govou, ainsi que les attaquants axiaux Fred et John Carew, auxquels succède bientôt Milan Baroš[2]. En octobre, lors de la 10e journée de Ligue 1, Benzema remplace Fred, sorti sur blessure, et marque le but du break face à Marseille au stade Vélodrome[5]. Blessé à la cuisse en novembre, Benzema ne peut honorer sa première sélection en équipe de France, et est de nouveau écarté des terrains durant quelques semaines en janvier 2007[10]. Il dispute 21 matches de championnat au cours de la saison, dont 13 comme titulaire, et inscrit 5 buts. Il marque également en Ligue des Champions, face au Steaua Bucarest, puis au Dynamo Kiev[5]. Ce dernier but offre la victoire à son équipe ainsi que la qualification pour les 8e de finale de la compétition[2].

2007-2008 : L'explosion

Au début de la saison 2007-2008, l'OL annonce que Benzema a prolongé son contrat jusqu'en 2012[11]. Celui-ci s'impose en tant que titulaire et inscrit notamment le premier triplé de sa carrière face au FC Metz[12]. L'attaquant s'est fixé comme objectif d'inscrire quinze buts en championnat[13] et atteint ce total dès la 23e journée, après avoir été aligné dans toutes les rencontres. Son 15e but de la saison en Ligue 1 est inscrit sur coup franc, et permet à son club d'égaliser dans les dernières secondes du derby face à St-Étienne[14]. La presse britannique commence à s'intéresser au joueur grâce à ses prestations en Ligue des champions[12]. Son doublé face aux Glasgow Rangers permet à l'OL d'accéder aux 8e de finale de la compétition[15], où il s'illustre de nouveau face à Manchester United[16]. Les médias rapportent l'intérêt d'Alex Ferguson, l'entraîneur des Red Devils, ou encore d'Adriano Galliani, vice-président du Milan AC, pour le jeune joueur[17]. Au terme de la saison, Karim Benzema est désigné meilleur buteur de Ligue 1 grâce à ses 20 réalisations[13], il inscrit également 6 buts en Coupe de France, 1 en Coupe de la Ligue et 4 en Ligue des champions. À l'issue du vote organisé par France Football pour désigner le joueur français de l'année 2007, Benzema se classe 3e derrière Franck Ribéry et Thierry Henry[18]. Ses prestations sont également récompensées par l'UNFP, qui lui décerne le trophée du meilleur joueur de Ligue 1[19]. Malgré les sollicitations des clubs étrangers, l'attaquant signe en mars 2008 une nouvelle prolongation avec l'Olympique lyonnais. Il s'engage jusqu'en 2013, avec une année supplémentaire optionnelle. Son contrat est également revalorisé, la presse évoquant un salaire mensuel net compris entre 300 000 et 350 000 euros[20].

2008-2009 : La confirmation

La saison 2008-2009 sera celle de la confirmation pour Karim Benzema. Malgré une saison vierge de trophées, il termine 2e meilleur buteur de Ligue 1 (17 buts) derrière André-Pierre Gignac (24 buts) et inscrit 5 buts en 8 matchs de Ligue des Champions[21]. Claude Puel, alors nouvel entraîneur de l'OL, choisit régulièrement de le faire évoluer sur l'aile gauche au cours de la saison. Fin 2008, il est nommé pour le ballon d'or[22] et termine 2e derrière Franck Ribéry pour le trophée du meilleur joueur français de l'année 2008[23]. Peu avant la fin de la saison, Benzema annonce qu'il restera à Lyon une saison de plus malgré l'élimination de l'OL en huitièmes de finale de la Ligue des Champions par le FC Barcelone[24], futur vainqueur de la compétition. À la surprise générale, Karim, considéré alors comme l'élément indispensable du dispositif lyonnais suite au départ annoncé de Juninho, signe malgré tout au Real Madrid dans le courant du mois de juillet 2009[25].

Benzema au Real Madrid

Benzema au Real Madrid

2009-2010 : Un nouveau défi

Le 1er juillet 2009, Karim Benzema est transféré au Real Madrid pour 35 millions d'euros (plus 6 millions d'euros de prime d'encouragement[25]). Il signe un contrat de six ans en faveur du club espagnol et est présenté le soir même dans la mythique enceinte du stade Santiago Bernabéu devant 15 000 supporters madrilènes en tant que troisième recrue star du club, quelques jours après les signatures de Kaká et Cristiano Ronaldo. Karim Benzema paraphe alors un contrat estimé à 6,5 millions d'euros net par an[26].

Malgré une très bonne pré-saison à l'issue de laquelle il termine co-meilleur buteur avec 5 réalisations (aux côtés de Raul)[27], sa première saison dans la capitale espagnole s'avère difficile. Ne comprenant pas la langue, Benzema subit quelques problèmes d'intégration et a du mal à communiquer avec ses coéquipiers[28]. Alors qu'il débute la saison dans un rôle de titulaire, ses difficultés commencent à se ressentir sur le terrain et l'entraîneur Manuel Pellegrini décide de titulariser Higuain de plus en plus fréquemment[29], notamment à l'occasion du clasico disputé au Camp Nou le 29 novembre 2009[30].

Durant tout le mois de janvier 2010, Benzema retrouve une place première dans l'équipe, profitant ainsi de l'indisponibilité d'Higuain[31], mais ne parvient pas à véritablement s'imposer malgré un doublé décisif pour la course au titre au Deportivo La Corogne[32]. Il récupère son statut de remplaçant dès le retour de l'Argentin. Une pubalgie récurrente l'éloigne alors des terrains pendant cinq semaines, fragilisant encore une première saison difficile[33].

Benzema dispute 27 matches de Liga, dont 14 comme titulaire, et inscrit 8 buts. Blessé aux abducteurs[34], il assiste à l'élimination de son club en huitièmes de finale retour de la Ligue des Champions contre son ancien club de Lyon (1-1) en tant que spectateur[35], après avoir participé en tant que remplaçant à la défaite du match aller[36]. En Liga, le Real Madrid bat son record de points inscrits sur une saison mais termine vice-champion d'Espagne derrière le FC Barcelone[37].

2010-2011 : Une année charnière

Photo de Benzema courant les bras écartés
Benzema célébrant son but

Avant de commencer sa deuxième saison à Madrid, Karim Benzema annonce son objectif de s'imposer à la pointe de l'attaque madrilène et assure vouloir « marquer à tous les matchs[38] ». Mais il débute la saison en tant que remplaçant, le nouvel entraîneur José Mourinho lui préférant Gonzalo Higuaín et Ángel Di María. Benzema doit alors se contenter d'un rôle de doublure et ne parvient pas à s'imposer dans la capitale espagnole.

Fin novembre, Higuaín contracte une hernie discale qui le rend indisponible pour plusieurs mois[39]. Délivré de toute concurrence, Benzema est propulsé titulaire à la pointe de l'attaque madrilène et s'impose durablement en marquant 19 buts en 25 rencontres toutes compétitions confondues. Comme lors de la saison précédente, le Real Madrid affronte l'Olympique lyonnais en 8e de finale de la Ligue des Champions. Benzema débute le match aller sur le banc madrilène et remplace Emmanuel Adebayor à l'heure de jeu, puis ouvre le score sur son premier ballon moins d'une minute plus tard[40]. Son 100e but en match officiel chez les professionnels est alors le premier de l'histoire encaissé par l'Olympique lyonnais dans son stade de Gerland face au Real Madrid[41]. Il marque de plus en plus régulièrement, inscrivant notamment trois doublés d'affilée en Liga face à Málaga, Santander et Alicante, et gagne finalement la confiance de son entraîneur José Mourinho qui le titularise systématiquement[42]. Le 16 mars 2011, il inscrit le but du break face son club formateur, lors de la qualification au match retour de la Ligue des Champions. Il sort sous l'ovation du public madrilène à la 85e minute et confirme son ascension[43].

Mais le retour de l'Argentin, combiné aux nouvelles dispositions tactiques de Mourinho pour la quadruple confrontation face au rival barcelonais, relancent la concurrence entre Cristiano Ronaldo, Emmanuel Adebayor, Gonzalo Higuaín et Karim Benzema pour le poste d'avant-centre. L'ancien Lyonnais remporte ainsi la Coupe du Roi sans participer à la finale gagnée face aux Blaugranas, mais reste titulaire lors des matchs d'une Liga promise à ces derniers. Benzema continue à marquer en Liga mais est de nouveau écarté pour les demi-finales de Ligue des Champions perdues contre Barcelone, qui remportera finalement la compétition. Vice-champion d’Espagne à quatre points du grand rival barcelonais, il termine 2e meilleur buteur du club derrière Cristiano Ronaldo en inscrivant 26 buts toutes compétitions confondues, dont 6 en 8 matchs de Ligue des Champions.

2011-2012 : La consécration ?

Meilleur buteur de la pré-saison madrilène avec 9 buts inscrits en 8 rencontres, Benzema démarre sa troisième année sous un ciel des plus prometteurs. Il est décisif dès le premier match officiel de la saison en SuperCopa lors du match aller contre le FC Barcelone en réalisant une passe décisive pour Mesut Özil. Pour le match retour, Benzema continue son bon début de saison en délivrant une nouvelle passe décisive et en marquant un but, malgré cela, le FC Barcelone remporte SuperCopa

En Liga le Real Madrid prend l'ascendant sur le FC Barcelone dès la deuxième journée. Le rival est tenu en échec 2-2 par la Real Sociedad et Benzema permet ainsi à son équipe de l'emporter 4-2 en marquant un doublé. Après son bon match de Ligue des champions contre l'Olympique Lyonnais (1 but, 1 passe décisive), Benzema reçoit les félicitations de Zinedine Zidane, qui voit en lui un possible « leader » dont pourrait avoir besoin l'équipe de France[44].

En équipe de France

Parcours avec les équipes de jeunes

Lors du printemps 2004, Philippe Bergeroo, alors entraîneur de l'équipe de France des moins de 17 ans, repère le joueur lors du tournoi de Montaigu que Benzema dispute avec l'équipe junior de Lyon. Il est sélectionné pour disputer le championnat d'Europe des moins de 17 ans et s'intègre dans un groupe qui compte déjà dans ses rangs des joueurs offensifs tels que Samir Nasri, Jérémy Menez et Hatem Ben Arfa. Remplaçant, il inscrit un but lors du premier tour, après être entré en jeu face à l'Irlande du nord[45]. L'équipe de France remporte la compétition pour la première fois, s'imposant en finale face à l'Espagne[46].

En 2004-2005, Benzema poursuit son parcours international en inscrivant 14 buts en 17 rencontres avec l'équipe de France des moins de 18 ans. La France remporte la 5e Meridian Cup[47] et Karim y inscrit 5 buts en 4 rencontres. Il termine la saison avec un quadruplé face à la Slovaquie (4-1)[48].

En 2005-2006, Benzema intègre l'équipe de France des moins de 19 ans. Lors de la phase qualificative pour le championnat d'Europe, les Français sont tenus en échec par la Biélorussie, puis par l'Écosse. L'équipe est éliminée et ne participera pas à la phase finale disputée en Pologne[49]. Benzema inscrit malgré tout quatre buts lors des six matchs qualificatifs.

Lors de l'été 2006, il est appelé par René Girard pour disputer les matches qualificatifs pour le championnat d'Europe avec l'équipe de France Espoirs. Benzema dispute tous les matchs mais la France est éliminée par Israël lors des matches de barrages[50]. En novembre 2006, il est appelé en équipe de France par le sélectionneur Raymond Domenech, à l'occasion d'un match amical face à la Grèce[51]. Blessé, il ne peut disputer la rencontre, et est alors approché par l'équipe nationale algérienne. Il décline l'invitation, et déclare : « L'Algérie c'est le pays de mes parents, c'est dans mon cœur, mais sportivement, je jouerai en équipe de France[52] ».

Parcours en A

Alors âgé de 19 ans, Benzema effectue ses débuts internationaux avec l'équipe de France le 29 mars 2007. Entré en jeu à la mi-temps, il inscrit le but vainqueur face à l'Autriche en reprenant un coup franc de Samir Nasri[53]. Par la suite, le jeune lyonnais est régulièrement appelé en équipe nationale. Il participe notamment à cinq matches qualificatifs pour le championnat d'Europe 2008. Le 13 octobre 2007, il inscrit son premier doublé face aux Îles Féroé après avoir remplacé Nicolas Anelka à la mi-temps[54]. Benzema est alors retenu dans la liste des 23 joueurs français établie par Domenech en vue de l'Euro 2008[55], au poste d'avant-centre titulaire.

Après l'élimination prématurée de l'équipe de France au premier tour de l'Euro 2008[56], Benzema participe aux éliminatoires de la coupe du monde 2010. Placé en position de concurrence directe avec André-Pierre Gignac par Raymond Domenech, il participe à huit des dix matchs qualificatifs mais est écarté par le sélectionneur pour les matches de barrages difficilement remportés par la France face à l'Irlande, au profit d'André-Pierre Gignac[57]. Il ne sera finalement pas retenu par Raymond Domenech pour participer à la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud[58].

Benzema entame les éliminatoires de l'Euro 2012 avec la confiance du nouvel entraineur Laurent Blanc. L'équipe de France est alors en pleine reconstruction et peine à trouver un nouvel élan après le traumatisme de l'Afrique du Sud. Dans ce contexte difficile et après la défaite subie à domicile lors du premier match des éliminatoires face à la Biélorussie, il inscrit le 7 septembre 2010 un but décisif sur un exploit individuel en ouvrant le score face à la Bosnie-Herzégovine. Il récidive le 12 octobre 2010 face au Luxembourg et le 17 novembre 2010 à Wembley face à l'Angleterre. Le 9 février 2011, il inscrit le but de la victoire face au Brésil sur une passe décisive de Jérémy Menez et termine de s'imposer comme titulaire à la pointe de l'attaque tricolore. Le 2 septembre 2011, il marque son 13e but face à l'Albanie et offre sa 4e passe décisive en 4 matchs consécutifs, confirmant son statut d'incontournable de la sélection tricolore.

Vie personnelle

À la fin des années 1950, le grand-père de Karim, Da Lakehal Benzema, quitte le village de Tighzert — commune de Beni Djellil en Petite Kabylie (Algérie) — pour s'installer à Lyon avec sa famille[3]. Karim a trois frères et cinq sœurs, il suit ses études au collège privé St Louis-St Bruno, avant d'intégrer le centre de formation de Tola Vologe en 2002[59]. Son frère Gressy Benzema, âgé de 3 ans de moins que lui, est aussi joueur de football. Il évolue dans un petit club de la banlieue lyonnaise, le FC Vaulx-en-Velin[60].

En 2010, Karim Benzema a été mêlé à une affaire de proxénétisme ayant fait grand bruit dans le monde du football. Il a été mis en examen le 20 juillet 2010 pour « sollicitation de prostituée mineure »[61] mais a toujours nié formellement tous les faits dont il fut soupçonné[62]. Il a par la suite été disculpé le 14 novembre 2010[63].

Grand féru de musiques urbaines, il fait une apparition dans l'album La Cuenta du rappeur Rohff, dans la chanson intitulée Fais-moi la passe[64].

Statistiques détaillées

Dernière mise à jour le 19/11/2011

En club

Saison Club TOTAL Championnat Coupe d'Europe Coupes Nationales[Note 1]
Matchs Buts Division Matchs Buts Type Matchs Buts
Type Matchs Buts
2004 - 2005 Drapeau de la France Olympique lyonnais 6 0 Ligue 1 6 0 - - - - - -
2005 - 2006 Drapeau de la France Olympique lyonnais 16 4 Ligue 1 13 1 C1 1 1 CF 2 2
2006 - 2007 Drapeau de la France Olympique lyonnais 27 8 Ligue 1 21 5 C1 3 2 CF / CL / TC 3 1
2007 - 2008 Drapeau de la France Olympique lyonnais 52 31 Ligue 1 36 20 C1 7 4 CF / CL / TC 9 7
2008 - 2009 Drapeau de la France Olympique lyonnais 47 23 Ligue 1 36 17 C1 8 5 CF / TC 3 1
TOTAL Drapeau de la France Olympique lyonnais 148 66 Ligue 1 112 43 C1 19 12 CF / CL / TC 17 11
2009 - 2010 Drapeau de l'Espagne Real Madrid 33 9 Liga 27 8 C1 5 1 CR 1 0
2010 - 2011 Drapeau de l'Espagne Real Madrid 48 26 Liga 33 15 C1 8 6 CR 7 5
2011 - 2012 Drapeau de l'Espagne Real Madrid 16 10 Liga 10 7 C1 4 2 CR / SC 2 1
TOTAL Drapeau de l'Espagne Real Madrid 97 45 Liga 70 30 C1 17 9 CR / SC 10 6

En sélection nationale

Saison TOTAL Phases Finales Éliminatoires Matchs Amicaux
Matchs Buts Type Matchs Buts Type Matchs Buts
Matchs Buts
2006 - 2007 2 1 - - - QCE 1 0 1 1
2007 - 2008 11 2 CE 2 0 QCE 4 2 5 0
2008 - 2009 11 3 - - - QCM 5 0 6 3
2009 - 2010 3 2 - - - QCM 3 2 - -
2010 - 2011 10 4 - - - QCE 5 2 5 2
2011 - 2012 5 1 CE - - QCE 2 1 3 0
TOTAL 42 13 - 2 0 - 20 7 20 6

Buts internationaux

no  Date Sélection Lieu Adversaire Évolution du score Résultat Compétition
1 28/03/2007
1
Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau d'Autriche Autriche 1 - 0 1 - 0 Match amical
2 13/10/2007
5
Tórsvøllur, Torshavn, Îles Féroé Drapeau des Îles Féroé Îles Féroé 3 - 0 6 - 0 Qualifications Euro 2008
3 13/10/2007
5
Tórsvøllur, Torshavn, Îles Féroé Drapeau des Îles Féroé Îles Féroé 5 - 0 6 - 0 Qualifications Euro 2008
4 20/08/2008
14
Nya Ullevi, Göteborg, Suède Drapeau : Suède Suède 1 - 1 3 - 2 Match amical
5 14/10/2008
18
Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau : Tunisie Tunisie 3 - 1 3 - 1 Match amical
6 05/06/2009
24
Stade de Gerland, Lyon, France Drapeau : Turquie Turquie 1 - 0 1 - 0 Match amical
7 10/10/2009
26
Stade du Roudourou, Guingamp, France Drapeau des Îles Féroé Îles Féroé 5 - 0 5 - 0 Qualifications Coupe du Monde 2010
8 14/10/2009
27
Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau d'Autriche Autriche 1 - 0 3 - 1 Qualifications Coupe du Monde 2010
9 07/09/2010
29
Stade Asim Ferhatović, Sarajevo, Bosnie Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine 1 - 0 2 - 0 Qualifications Euro 2012
10 12/10/2010
31
Stade Saint-Symphorien, Metz, France Drapeau du Luxembourg Luxembourg 1 - 0 2 - 0 Qualifications Euro 2012
11 17/11/2010
32
Wembley Stadium, Londres, Angleterre Drapeau d'Angleterre Angleterre 1 - 0 2 - 1 Match amical
12 09/02/2011
33
Stade de France, Saint-Denis, France Drapeau du Brésil Brésil 1 - 0 1 - 0 Match amical
13 02/09/2011
39
Stade Qemal Stafa, Tirana, Albanie Drapeau d'Albanie Albanie 1 - 0 2 - 1 Qualifications Euro 2012

Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (France-Adversaire).

Palmarès

Olympique lyonnais

Real Madrid

Équipe de France

Distinctions individuelles

Olympique lyonnais

Real Madrid

Notes et références

Notes

  1. Statistiques détaillées : 2006-2007 CF 1-0 / CL 1-0 / TC 1-1 ; 2007-2008 CF 6-6 / CL 2-1 / TC 1-0 ; 2008-2009 CF 2-1 / TC 1-0 ; 2011-2012 SC 2-1 / CR 0-0

Références

  1. (en) Player profile : Karim Benzema sur www.realmadrid.com, Real Madrid. Consulté le 5 mai 2011
  2. a, b, c et d Benzema, 20 ans et déjà tout d'un grand sur fr.fifa.com, FIFA, 24 septembre 2007. Consulté le 5 mai 2011
  3. a et b Sur les traces de Karim Benzema sur www.elwatan.com, El Watan, 13 mai 2008. Consulté le 5 mai 2011
  4. Benzema, le phénomène qui réveille le foot sur www.lepoint.fr, Le Point, 7 février 2008. Consulté le 3 mai 2011
  5. a, b et c Matthew Spiro, « Benzema, un Lyonnais heureux » sur fr.uefa.com, UEFA, 16 décembre 2006. Consulté le 3 mai 2011
  6. Benzema va signer pro sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 20 janvier 2005. Consulté le 5 mai 2011
  7. Comme un grand chelem sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 6 décembre 2005. Consulté le 5 mai 2011
  8. Benzema prolonge à l'OL sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 30 mai 2006. Consulté le 5 mai 2011
  9. A.T., « Lyon-PSG: 1-1 (5 tab à 4) » sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 30 juillet 2006. Consulté le 5 mai 2011
  10. Benzema de nouveau blessé sur 13 janvier 2007, UEFA, fr.uefa.com. Consulté le 5 mai 2011
  11. Karim Benzema prolonge son contrat à Lyon sur www.lepoint.fr, Le Point, 10 août 2007. Consulté le 5 mai 2011
  12. a et b (en) Paul Doyle, « Brilliant Benzema standing on the verge of greatness » sur www.guardian.co.uk, The Guardian, 19 février 2008. Consulté le 5 mai 2011
  13. a et b Benzema : “C'est une fierté” sur www.lfp.fr, LFP, 19 mai 2008. Consulté le 5 mai 2011
  14. Martin Mosnier, « Benzema, quel pied ! » sur www.eurosport.fr, Eurosport, 29 janvier 2008. Consulté le 5 mai 2011
  15. Stéphane Alliès et Pierre Koetschet, « Lyon prend sa revanche à Glasgow et retrouve les huitièmes » sur www.20minutes.fr, 20 minutes, 12 décembre 2007. Consulté le 5 mai 2011
  16. Fiche du match OL-Manchester United sur www.olweb.fr, Olympique lyonnais, 20 février 2008. Consulté le 5 mai 2011
  17. (en) Jonathan Northcroft, « Lyons face battle to keep Karim Benzema » sur www.timesonline.co.uk, The Sunday Times, 24 février 2008. Consulté le 5 mai 2011
  18. Ribéry joueur français de l'année sur www.francefootball.fr, France Football, 16 décembre 2007. Consulté le 5 mai 2011
  19. Karim Benzema, élu meilleur joueur de Ligue 1 sur afp.google.com, AFP, 11 mai 2008. Consulté le 5 mai 2011
  20. Pierrick Le Pezennec, « Olympique lyonnais : Benzema prolonge » sur www.ledauphine.com, Le Dauphiné libéré, 14 mars 2008. Consulté le 5 mai 2011
  21. Classement des buteurs de Ligue 1 2008-2009, Yahoo!
  22. La liste des 30 dévoilée sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 19 octobre 2009. Consulté le 5 mai 2011
  23. Ribéry joueur français de l'année sur www.francefootball.fr, France Football, 14 décembre 2008. Consulté le 5 mai 2011
  24. Axel Capron, « Benzema: "Je reste à Lyon" » sur www.sports.fr, 13 mars 2009. Consulté le 5 mai 2011
  25. a et b Benzema : Accord Lyon - Real sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 1er juillet 2009. Consulté le 5 mai 2011
  26. Benzema présenté à Bernabeu sur fr.fifa.com, FIFA, 9 juillet 2009. Consulté le 5 mai 2011
  27. Vincent Duluc, « Karim Benzema : "J'ai vraiment changé de vie" » sur www.planete-realmadrid.com, 26 août 2009. Consulté le 5 mai 2011
  28. Michael Balcaen, « Benzema poursuit son apprentissage » sur sport.europe1.fr, Europe 1, 8 décembre 2009. Consulté le 5 mai 2011
  29. Benzema : «Je suis un remplaçant» sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 11 janvier 2010. Consulté le 5 mai 2011
  30. Fiche du Match Barcelone-Real Madrid sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 29 novembre 2009. Consulté le 5 mai 2011
  31. Vincent Bregevin, « A Benzema de jouer » sur www.eurosport.fr, Eurosport, 13 janvier 2010. Consulté le 5 mai 2011
  32. Benzema retourne la presse sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 1er février 2010. Consulté le 5 mai 2011
  33. Vincent Duchesne, « Pubalgie pour Benzema » sur www.sport24.com, 20 février 2010. Consulté le 5 mai 2011
  34. Karim Benzema absent sur blessure sur www.leparisien.fr, Le Parisien, 8 mars 2010. Consulté le 5 mai 2011
  35. Fiche du match Real Madrid-Lyon sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 10 mars 2010. Consulté le 5 mai 2011
  36. Fiche du match Lyon-Real Madrid sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 16 février 2010. Consulté le 5 mai 2011
  37. La Liga de tous les records sur fr.fifa.com, FIFA, 18 mai 2010. Consulté le 5 mai 2011
  38. Benzema : «Mon vrai visage» sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 29 août 2010. Consulté le 5 mai 2011
  39. Higuain, c'est quatre mois sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 12 janvier 2011. Consulté le 5 mai 2011
  40. David Michel, « Benzema a bien grandi » sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 23 février 2011. Consulté le 5 mai 2011
  41. R.B., « Quelques chiffres après l’aller » sur www.olweb.fr, Olympique lyonnais, 23 février 2011. Consulté le 29 mai 2011
  42. Jean-Louis Tourre, « La métamorphose Benzema » sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 16 mars 2011. Consulté le 5 mai 2011
  43. Emery Taisne, « Benzema : “Je m'améliore” » sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 17 mars 2011. Consulté le 5 mai 2011
  44. http://www.lequipe.fr/Football/breves2011/20111019_192015_zz-la-question-de-l-age-pour-beckham.html
  45. Fiche du match France-Irlande du Nord sur fr.uefa.com, UEFA, 4 mai 2004. Consulté le 5 mai 2011
  46. Euro -17 : Le titre pour la France sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 16 mai 2004. Consulté le 5 mai 2011
  47. Récompenses pour les Tricolores sur www.fff.fr, FFF, 14 février 2005. Consulté le 5 mai 2011
  48. La France dominatrice face à la Slovaquie sur www.fff.fr, FFF, 19 mai 2005. Consulté le 5 mai 2011
  49. Christian Châtelet, « L'Écosse double la France » sur fr.uefa.com, UEFA, 20 mai 2006. Consulté le 5 mai 2011
  50. Christian Châtelet, « Israël confirme » sur fr.uefa.com, UEFA, 11 octobre 2006. Consulté le 5 mai 2011
  51. S. L., « Benzema : « Le travail paie » » sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 9 novembre 2006. Consulté le 5 mai 2011
  52. Benzema refuse l'Algérie sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 6 décembre 2006. Consulté le 5 mai 2011
  53. B Ro, « Benzema: «Un rêve qui se réalise» » sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 29 mars 2007. Consulté le 5 mai 2011
  54. Fiche du Match France-Iles Féroés sur www.fff.fr, FFF, 13 octobre 2007. Consulté le 5 mai 2011
  55. Euro 2008 : la liste des 23 Bleus sur www.lefigaro.fr, Le Figaro, 28 mai 2008. Consulté le 5 mai 2011
  56. Vincent Duchesne, « Les flops » sur www.lefigaro.fr, Le Figaro, 15 mai 2009. Consulté le 5 mai 2011
  57. Fiche du match France-Irlande sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 18 novembre 2009. Consulté le 5 mai 2011
  58. Les 23 de Tignes vont au Mondial sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 24 mai 2010. Consulté le 5 mai 2011
  59. Vincent Bogard, « Benzema, l’arme fatale de l’OL » sur www.maxifoot.fr, Maxifoot, 19 septembre 2007. Consulté le 5 mai 2011
  60. Stéphane Marteau, « À Vaulx-en-Velin, Gressy Benzema est un joueur comme un autre » sur www.20minutes.fr, 20 minutes, 6 janvier 2011. Consulté le 5 mai 2011
  61. Ribéry et Benzema mis en examen dans l'affaire Zahia sur www.lefigaro.fr, Le Figaro, 20 juillet 2010. Consulté le 5 mai 2011
  62. AFP, « Benzema nie les faits » sur www.lequipe.fr, L'Équipe, 21 juillet 2010. Consulté le 5 mai 2011
  63. Nicolas Lagavardan, « Benzema disculpé » sur www.maxifoot.fr, Maxifoot, 14 novembre 2010. Consulté le 5 mai 2011
  64. Benzema passe au Rap sur www.sofoot.com, So Foot, 2 décembre 2010. Consulté le 5 mai 2011

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Karim Benzema de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Karim Benzema — Spielerinformationen Geburtstag 19. Dezember 1987 Geburtsort Lyon, Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Karim Benzema — Karim Benzema …   Wikipedia Español

  • Karim Benzema — Football player infobox playername = Karim Benzema fullname = Karim Benzema height = height|m=1.85 [cite web |url=http://www.olweb.fr/index.php?lng=en j=1089 pid=201002|title=Benzema Profile ] dateofbirth = birth date and age|1987|12|19… …   Wikipedia

  • Benzema — Karim Benzema Karim Benzema …   Wikipédia en Français

  • Benzema — Karim Benzema Spielerinformationen Voller Name Karim Benzema Geburtstag 19. Dezember 1987 Geburtsort Lyon, Frankreich Position Sturm Vereine in der Jugend …   Deutsch Wikipedia

  • Karim — (alternatively spelt Kareem, Kerim, Kareme or Kerem) (Arabic: کریم ) is a common given and surname of Arabic origin. See Karim (name). The Russianized surnames Kerimov or Karimov (Каримов) for Central Asians from the former Soviet Union (e.g.… …   Wikipedia

  • Karim — ist ein männlicher Vorname. Die weibliche Form lautet Karima. Der Vorname wird üblicherweise in der arabischen Welt, sowie in anderen muslimischen Regionen verwendet. In den letzten Jahren kam der Name auch in den Ländern Süd Europas,… …   Deutsch Wikipedia

  • Karim — (Kareem, Kerim, Kareme o Kerem) (en árabe: کریم, que significa generoso) es un apellido común de origen árabe. Puede referirse a: Karim Rodríguez, futbolista español Karim Masimov, Primer Ministro de Kazajistán. Islom Karimov, Presidente de… …   Wikipedia Español

  • Karim — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Karim est un prénom masculin et patronyme d origine arabe. Il signifie généreux , noble ou encore bien né . Jawed Karim, l un des fondateurs de YouTube… …   Wikipédia en Français

  • Karim El Mourabet — Karim El Mourabet …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.