Karamzine


Karamzine

Nikolaï Karamzine

Nikolaï M. Karamzine

Nikolaï Mikhaïlovitch Karamzine (en russe : Николай Михайлович Карамзин, ISO 9 : Nikolaj Michajlovič Karamzin ; né le 12 décembre 1766 à Simbirsk sur la moyenne Volga et mort le 3 juin 1826 à Saint-Pétersbourg) fut un écrivain et historien russe.

Né dans le gouvernorat de Simbirsk ou plus probablement d'Orenbourg, il fit ses études à Moscou et publia d'abord des poésies et des traductions de Shakespeare, de Lessing et de Haller.

Après avoir voyagé à l'étranger, il se fixa à Moscou et y publia des ouvrages littéraires qui le mirent au premier rang des gens de lettres du pays. Sa réputation fut au comble quand il publia son Histoire générale de la Russie, qui devint un classique.

Le strict conservatisme de l'ouvrage, qui glorifiait et justifiait l'autocratie, plut beaucoup à Alexandre Ier, qui fit de Karamzine son conseiller. Karamzine le dissuada ainsi de restaurer le royaume de Pologne, en publiant son Opinion d'un citoyen russe en 1819. Il était conseiller d'État, membre de l'Académie de Saint-Pétersbourg, et reçut de Nicolas Ier, une pension de 50 000 roubles.

Karamzine est avec Lomonossov le créateur de la prose russe, ouvrant ainsi la voie aux écrivains du XIXe siècle.

On a de lui :

  • Histoire générale de la Russie, depuis les temps les plus reculés jusqu'en 1611, Saint-Pétersbourg, 1818-28, 12 volumes
  • Lettres d'un voyageur russe
  • Éloge de Catherine
  • Nathalie, fille d'un boyard
  • Novogorod conquise, roman historique.

Source

« Nicolas Karamzin », dans Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang [sous la dir. de], Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878 [détail des éditions]  (Wikisource)

  • Portail de la littérature Portail de la littérature
  • Portail de la Russie Portail de la Russie
Ce document provient de « Nikola%C3%AF Karamzine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Karamzine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • KARAMZINE (N. M.) — Homme de lettres et historien russe, journaliste, Karamzine propagea les idées et les œuvres occidentales et introduisit, en Russie, le sentimentalisme. Variée et abondante, son œuvre marque une étape importante dans l’évolution de la langue… …   Encyclopédie Universelle

  • Nikolaï Karamzine — Nikolaï M. Karamzine Nikolaï Mikhaïlovitch Karamzine (en russe : Николай Михайлович Карамзин, ISO 9 : Nikolaj Michajlovič Karamzin ; né le 12 décembre 1766 à …   Wikipédia en Français

  • Karamzin — Nikolaï Karamzine Nikolaï M. Karamzine Nikolaï Mikhaïlovitch Karamzine (en russe : Николай Михайлович Карамзин, ISO 9 : Nikolaj Michajlovič Karamzin ; né le 12 décembre 1766 à S …   Wikipédia en Français

  • Vassili Joukovski — Pour les articles homonymes, voir Joukovski. Vassili Joukovski, par Karl Brioullov (1837) Vassili Andreïevitch Joukovski (en russe  …   Wikipédia en Français

  • Lettres d'un voyageur russe — (Russe : Письма русского путешественника) est une œuvre de Nikolaï Karamzine publiée en 1791 92, suite au voyage que l auteur, âgé alors de 24 ans, a effectué à travers l Europe entre 1789 et 1790. Ce récit de voyage se présente comme une… …   Wikipédia en Français

  • POUCHKINE (A. S.) — Poète, dramaturge et romancier russe dont l’œuvre, nourrie de l’héritage classique européen, ouverte aux influences romantiques, mais très libre dans le choix de ses thèmes et de ses formes, a affranchi la littérature russe de sa dépendance à… …   Encyclopédie Universelle

  • Constantin Batiouchkov — Batiouchkov par Kiprensky (1815) Constantin Nikolaïevitch Batiouchkov (Константин Николаевич Батюшков), Danilovskoïe près de Vologda 18(29) mai 1787 7(19) juin 1855 Vologda, était un poète russe. Biographie Issu d une ancienne famille de la… …   Wikipédia en Français

  • Oulianovsk — Ульяновск …   Wikipédia en Français

  • Pervomaïsk (Russie) — Pour les articles homonymes, voir Pervomaïsk. Pervomaïsk Первомайск …   Wikipédia en Français

  • Rús — Varègue Varègue, également appelés Rus, est le nom donné aux Vikings exerçant sur la route de l’Est. Les Varègues étaient des Danois et surtout des Suédois qui voyagèrent vers l’est depuis la Scandinavie. Vivant du commerce, de la piraterie et s… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.