Kano Eitoku


Kano Eitoku

Kanō Eitoku

Kanō Eitoku (狩野 永徳) (16 Février 1543 - 12 Octobre 1590) était un peintre japonais qui vivait pendant la période Azuchi Momoyama de l'histoire japonaise. Il fut l'un des plus éminents patriarches de l'école Kanō de peinture japonaise.

Sommaire

Origine et formation

Né à Kyoto, Eitoku était le petit-fils de Kanō Motonobu (1476-1559), peintre officiel du shogunat Ashikaga.

Son grand talent fut reconnu alors qu'il était encore tout jeune. Sous la houlette de Motonobu, il développa le style de son grand père, qui comportait des influences artistiques chinoises.

Style

Kano Eitoku : Oiseaux des Quatre Saisons sur un paravent

Des récits de l'époque indiquent que Eitoku était l'un des artistes les plus recherché de son temps, et eu de nombreux et puissants protecteurs. Maintenant la prééminence de l'école Kanō n'était pas seulement une prouesse artistique, mais également une performance sur le plan de l'organisation et de l'habileté politique.

Eitoku réussit à maintenir un flux constants de commandes et un atelier efficace d'assistants et d'étudiants, et réussi même à capter la commande d'un seigneur de la guerre, qui s'apprêtait à faire affaire avec l'école concurrente Hasegawa.

Sa contribution la plus notable au répertoire de l'école Kanō fut ce qu'on appela le "style monumental", caractérisé par un travail du pinceau rapide et hardi, une importance particulière donné à l'avant-plan, et des motifs de grande taille par rapport à l'espace à peindre. L'explication traditionnelle de ce style, consignée par l'arrière petit fils de Eitoku, Kanō Einō (1631-97), dans son Histoire de la Peinture japonaise (Honcho gashi), est qu'il résultait partiellement des exigences de l'emploi du temps extrêmement serré de Eitoku, tout en symbolisant l'esprit martial et le talent politique des seigneurs de la guerre, Nobunaga et Hideyoshi.

Principaux travaux

Tout au long de sa vie, Eitoku travailla pour Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi. Ses paravents, fusuma, murs et plafonds peints décorèrent les bâtiments les plus fameux de l'époque.

Vers 1561/1562, il réalise, dans un style minutieux comme celui de ses débuts, une paire de paravents à six feuilles intitulée "Vues à l'intérieur et à l'extérieur de la capitale" (Collection Uesugi, Yamagata) que Nobunaga offrira au seigneur Uesugi Kenshin en 1574. Cette vue panoramique montre la vie du petit peuple et la fête de Gion.

En 1566, il décore avec son père, Kanō Shōei (狩野 松栄), le Jukō-in (聚光院) du Daitoku-ji (大徳寺) à Kyōto avec deux thèmes à l'encre monochrome. La première série, sur huit fusuma représente les Quatre arts du lettré [1] (琴棋書画, Kinki-shoga), est inspirée par les travaux de Motonobu pour le Rei-un-in (霊雲院) à Kyōto. Le second thème, Fleurs et oiseaux, s'étend sur seize fusuma. Il se caractérise par un style nouveau, une composition de grande dimension ou en gros plan (taiga), de taille réaliste, réalisée avec un pinceau large et comprenant des motifs aux contours simplifiés. Les branchages se déploient sur plusieurs panneaux et la présence de rochers au premier plan donne au spectateur l'impression d'être directement dans la nature.

En 1576, il décore le château d'Azuchi (安土城, Azuchi-jō) de Nobunaga.

Il est par la suite le décorateur des châteaux de Hideyoshi dont sa résidence de Kyôto, le Jurakudai (聚楽第) et le château d'Ōsaka (大坂城・大阪城, Ōsaka-jō).

En 1586, il travaille pour les appartements du supérieur du Nanzen-ji.

Il travaille à nouveau au Daitoku-ji en 1588 lors de la construction du Tenzui-ji. Il réalisera des fusuma à motifs floraux et d'arbre pour le temple funéraire de la mère de Hideyoshi. Le Paravent aux lions (Collection impériale) compte également parmi ses œuvres les plus fameuses. Il est constitué de six panneaux en couleur sur fond de nuages d'or, de style chinois. Il aurait appartenu à Hideyoshi.

Son oeuvre aujourd'hui

Malheureusement, la plupart de ses oeuvres furent détruites pendant les troubles de la période Sengoku. Cependant, celles qui existent encore aujourd'hui portent témoignage de son talent, du pouvoir et de la fortune de ses protecteurs Nobunaga et Hideyoshi, ainsi que de la magnificence de la culture qui se développa pendant la période Azuchi Momoyama.

Source/Références

  • Traduction complète de l'article Wikipedia anglais
  • Portail de l’histoire de l’art Portail de l’histoire de l’art
  • Portail du Japon Portail du Japon
  • Portail de la peinture Portail de la peinture
Ce document provient de « Kan%C5%8D Eitoku ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kano Eitoku de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kanō Eitoku — Kanō Eitoku, (狩野 永徳) de son vrai nom: Kanō Kuninobu, nom familier : Genjirō, nom de pinceau : Eitoku, né en 1543 dans la Province de Yamashiro, mort en 1590. XVIe siècle. Japonais. Peintre. École Kanō …   Wikipédia en Français

  • Kanô Eitoku — Kanō Eitoku Kanō Eitoku (狩野 永徳) (16 Février 1543 12 Octobre 1590) était un peintre japonais qui vivait pendant la période Azuchi Momoyama de l histoire japonaise. Il fut l un des plus éminents patriarches de l école Kanō de peinture japonaise.… …   Wikipédia en Français

  • Kanō Eitoku — (狩野 永徳 February 16, 1543 October 12, 1590) was a Japanese painter who lived during the Azuchi Momoyama period of Japanese history and one of the most prominent patriarchs of the Kanō school of Japanese paintingBorn in Kyoto, Eitoku was the… …   Wikipedia

  • Kanō Eitoku — Para otros usos de este término, véase Kano (desambiguación). Este artículo está titulado de acuerdo a la onomástica japonesa, en que el apellido precede al nombre. Kanō Eitoku (狩野 永徳, Kanō Eitoku? Kioto, 16 de febrero …   Wikipedia Español

  • Kano Eitoku — Chinesische Löwen (Karajishi) Weidenbäume auf Schiebetüren Kanō Eitoku (jap. 狩野 永徳; * 16. Februar 1543 in …   Deutsch Wikipedia

  • Kanō Eitoku — Chinesische Löwen (Karajishi) Weidenbäume auf Schiebetüren …   Deutsch Wikipedia

  • Kanō Eitoku — ▪ Japanese painter original name Kanō Kuninobu born Feb. 16, 1543, Kyōto, Japan died Oct. 12, 1590, Kyōto       fifth generation scion of the famous Kanō family of Japanese artists who created the style of the Azuchi Momoyama period (1574–1600)… …   Universalium

  • Kanō Tannyū — Portrait de Kanō Tannyū 1602 1674. Naissance …   Wikipédia en Français

  • Kanō Takanobu — (狩野 孝信, Kanō Takanobu?), surnommé Ukonshōgen, né en 1571 et mort en 1618, est un peintre japonais de l école Kanō[1]. Article détaillé : Généalogie …   Wikipédia en Français

  • Kanō — Kanō,   japanische Malerschule der weit verzweigten Malerfamilie Kanō und deren adoptierte Anhänger (mehr als 1 000 Maler), die vom 16. bis 19. Jahrhundert das offizielle japanische Kunstleben beherrschte (japanische Kunst). Gründer war Kanō… …   Universal-Lexikon