Kalmouks


Kalmouks
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le peuple kalmouk. Pour la langue kalmouke, voir Kalmouk.
Kalmoukes
Populations
Drapeau de Russie Russie
Autre
Langue(s) Kalmouk

Le terme Kalmouks est le nom donné aux descendants de Mongols occidentaux, les oïrats en Asie centrale, qui migrèrent vers l'ouest au XVIIe siècle. Ils s'établirent alors dans la région du delta de la Volga aux alentours d'Astrakhan. La plupart des Kalmouks sont bouddhistes. Il existe une République de Kalmoukie au sein de la Fédération de Russie. Les Kalmouks et plus généralement les Oïrats sont parfois nommés Éleuthes dans les textes anciens.

Sommaire

Origine

Détail de la Carte de Tartarie (1706), de Guillaume de L’Isle, montrant le Pays des Calmoucs
Kalmouk, par Ilya Repine

Après leur subjugation par les Mongols en 1207, les Oïrats menaient une vie nomade aux steppes de l'Altaï. Au XVe siècle, les tribus oïrates formèrent une alliance puissante, connue sous le nom des Quatre Oïrats. Parmi les principales tribus figuraient les Choros, les Torgut et les Dörbets.

En 1616, mécontents du contrôle de l'alliance par les Choros, la plupart des Torgut et une partie des Dörbets migrèrent vers l'ouest. Ils s'installèrent alors dans la région de Volga inférieure.

En 1771, certains d'entre eux entreprirent une migration vers leurs territoires ancestraux. Ceux qui atteignirent la Chine rejoignirent aisin les autres Oïrats. Ceux qui restèrent dans la région de la mer Caspienne se désignèrent alors sous le nom de Kalmyks (littéralement ceux qui sont restés). Les Kalmouks, soumis aux Tsars puis au régime soviétique, se sont lentement sédentarisés tout en retenant leur culture et leur langue.

Au début du XXe siècle, de nombreux Kalmouks engagés dans l'armée des Russes blancs ont dû fuir la Russie après la révolution de 1917.

Les Kalmouks peuvent être divisés en trois sous-groupes ethniques : les Torgut, les Dörbets et les Buzavs. La plupart des Buzavs sont des chrétiens orthodoxes.

Quelques dizaines de milliers de Kalmouks ont aujourd'hui la nationalité française. Jean Djorkaeff, père de Youri Djorkaeff, est d'origine kalmouke. D'autres ont gagné les États-Unis. Enfin, une minorité kalmouke convertie à l'Islam vit aujourd'hui au Kirghizstan.

Annexes

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kalmouks de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • KALMOUKS — La vaste migration, qu’accomplit au début du XVIIe siècle une branche des Mongols occidentaux, des bouddistes lamaïstes, depuis le nord de l’actuel Turkestan chinois (le Nord Xinjiang), jusqu’aux steppes alors limitrophes de l’Empire russe entre… …   Encyclopédie Universelle

  • Kalmyks — Kalmouks  Cet article concerne le peuple kalmouk. Pour la langue kalmouke, voir Kalmouk. Les Kalmouks sont les descendants de Mongols originaires du Turkestan chinois, en Asie centrale, qui furent refoulés vers l ouest par l Empereur chinois …   Wikipédia en Français

  • Éleuthes — Kalmouks  Cet article concerne le peuple kalmouk. Pour la langue kalmouke, voir Kalmouk. Les Kalmouks sont les descendants de Mongols originaires du Turkestan chinois, en Asie centrale, qui furent refoulés vers l ouest par l Empereur chinois …   Wikipédia en Français

  • Horde Nogaï — 1500 environ – 1632 Informations générales Statut Khanat Capitale Saraïchick Entités précédentes : Horde d Or Entités suivantes : Empire russe La Horde Nogaï fut une confédération de nomades turcs …   Wikipédia en Français

  • Kalmoukie — 46°19′N 44°16′E / 46.317, 44.267 …   Wikipédia en Français

  • Kalmykija — Kalmoukie République de Kalmoukie Республика Калмыкия (russe) Хальм Тангч (kalmouk) …   Wikipédia en Français

  • Kalmykiya — Kalmoukie République de Kalmoukie Республика Калмыкия (russe) Хальм Тангч (kalmouk) …   Wikipédia en Français

  • OÏRAT — En 1207, Gengis khan, proclamé depuis l’année précédente empereur, envoyait son fils aîné face= EU Caron イö face= EU Caron カi à la conquête des peuples de la forêt de la Sibérie méridionale (cf. MONGOLIE Histoire, tabl. 2 et carte 2). C’est ainsi …   Encyclopédie Universelle

  • Kalmyk — Kalmouk  Cet article concerne la langue kalmouke. Pour le peuple kalmouk, voir Kalmouks. Kalmouk Хальмг келн Parlée en Russie, République populaire de Chine, Mongolie Région Kalmoukie, ouest de la Mongolie Nombre …   Wikipédia en Français

  • kalmouk — kalmouk, e [ kalmuk ] adj. • 1676 Kalmouch; mot mongol ♦ De Kalmoukie (Russie). Langue kalmouke, et n. m. le kalmouk. ● kalmouk nom masculin Langue mongole du groupe occidental, parlée par les Kalmouks. (Il s écrit en cyrillique depuis 1937.) ●… …   Encyclopédie Universelle