Amand De Maastricht


Amand De Maastricht

Amand de Maastricht

Saint Amand
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Amand.

Saint Amand, né dans le Bas-Poitou à la fin du VIe siècle, mort à Elnone vers 679, saint de l’Église catholique. Il est l’évangélisateur du nord de la Gaule, dite 'Gaule belgique', particulièrement de la région de l'Escaut et de la Scarpe. Il est considéré comme le fondateur de l'Eglise en Belgique.

Saint Armand est aussi le patron des corporations de brasseur et des marchands de vin. Son attribut est le serpent.

Fête : 6 février

Sommaire

Histoire

À vingt ans, il se retire dans un monastère de l'île d'Yeu. La Légende dorée rapporte qu'au monastère (était-ce celui de l'île d'Yeu ?), dans le jardin, il croisa un serpent qu'il força à rentrer dans un trou et à ne plus jamais en sortir en priant et à l'aide de signes de croix.

Pour échapper à son père, il doit changer de retraite et séjourne à Tours, près du tombeau de saint Martin, puis en ermite près de la cathédrale de Bourges. Au terme de nombreuses années de vie silencieuse il est ordonné évêque par saint Achaire de Noyon et, après un pèlerinage à Rome, entreprend ses pérégrinations missionnaires à travers la Gaule belgique. Amand est essentiellement un pionnier: lorsqu'il avait fondé une communauté chrétienne il la laissait entre les mains de quelques moines, et il allait de l'avant. Le roi mérovingien Sigebert le charge de l'évêché de Maastricht qu’il occupe pendant quelques années (646-649?). Mais il dépose sa charge malgré les instances du pape Saint Martin Ier ("voyant que sa parole de prédication était méprisée", lit-on dans la Légende dorée). Il retourne à son travail de missionnaire itinérant. Il fonde ainsi des noyaus monastiques qui deviendront des abbayes au grand rayonnement chrétien: Saint-Pierre de Gand, Nivelles, Barisis-aux-Bois. Et surtout le Elnone (fondée sur des terres données par le roi Dagobert Ier) dont il faut reconnaître le rôle primordial dans tout le travail d'évangélisation de la région. C'est dans sa chère abbaye d'Elnone que Saint Amand termina sa vie vers 679. Elle prit par après le nom de Saint-Amand (aujourd'hui Saint-Amand-les-Eaux).

Disciples de saint Amand

Bibliographie

Une partie des informations proviennent de :

Lien

Abbaye de Saint-Amand

Notes et références

Commons-logo.svg

  • Liste des saints de la Légende dorée
Ce document provient de « Amand de Maastricht ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Amand De Maastricht de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amand de maastricht — Saint Amand Pour les articles homonymes, voir Saint Amand. Saint Amand, né dans le Bas Poitou à la fin du …   Wikipédia en Français

  • Amand de Maastricht — saint Amand Pour les articles homonymes, voir Saint Amand. Amand de Maastricht ou saint Amand, né dans le Bas Poitou à la fin du VI …   Wikipédia en Français

  • Amand von Maastricht — Saint Amand et le serpent, 14. Jahrhundert Der Heilige Amand auch Amandus (* um 575 in Poitou; † um 676 in Elnon, heute St Amand les Eaux) war Missionar in Flandern und Bischof in Tongeren. Amandus von Maastricht schlug frühzeitig eine Laufbahn… …   Deutsch Wikipedia

  • Amand (homonymie) — Amand Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Amand est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom 2 Saints chrétiens …   Wikipédia en Français

  • Amand — steht für Amand von Bordeaux († 432), katholischer Heiliger, Fest 18. Juni Amand von Maastricht (575–676), Missionar in Flandern und Bischof in Tongeren. Heiliger Siehe auch Amandus Saint Amand Creek, ein Fluss im US Bundesstaat Alaska …   Deutsch Wikipedia

  • Amand — französische Form von → Amandus (Bedeutung: der Liebenswürdige). Namensträger: Hl. Amand von Maastricht …   Deutsch namen

  • AMAND (saint) — AMAND saint (584 env. 679) Né au pays d’Herbauge, en Poitou, Amand fut, très jeune, moine dans l’île d’Yeu, puis clerc à Tours et ermite à Bourges. Il connut des moines irlandais et adopta en grande partie leur mode de vie. En 629, il fut ordonné …   Encyclopédie Universelle

  • Amand — (PR Amance, Amans) (Géo Amant, Amans, Amanite, Chamans, Chamans) (32 communes) (6 février) • Amans, premier évêque de Rodez, à la fin du IVème/début du Vème siècle. Fête le 4 novembre. • Amand, troisième évêque de Bordeaux, vers 403, convertit… …   Dictionnaire des saints

  • Abbaye de Saint-Amand — Présentation Culte Catholique romain Type Abbaye …   Wikipédia en Français

  • Abtei Saint-Amand — Das ehemalige Gerichtsgebäude Die Abtei Saint Amand (französisch, Abbaye de Saint Amand), einst mit dem Zusatz Elnon oder l Elnone bekannt, ist ein ehemaliges Kloster des Benediktinerordens in Saint Amand les Eaux, Nord Pas de Calais in… …   Deutsch Wikipedia