Justice (musique)


Justice (musique)

Justice (groupe)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Justice (homonymie).
Justice
Gaspard Augé and Xavier de Rosnay (Justice).jpg

Pays d’origine Paris France France
Genre(s) Electro House
French Touch
Electro rock
Années actives Depuis 2003
Label(s) Ed Banger Records
Because Music
Elektra Records
Site Web myspace.com/etjusticepourtous

Membres Gaspard Augé
Xavier de Rosnay
Entourage Busy P
SebastiAn
DJ Mehdi

Jus†ice.jpg

Justice est un duo français de musique électronique, composé de Gaspard Augé et Xavier de Rosnay.

Sommaire

Biographie

Apparu pour la toute première fois sur le Label Musclorecords (dont Gaspard Augé était à l'époque le graphiste) ils créent un premier morceau intitulé Sure you will, un hommage à The Buggles aux accents rock'n roll-pop avec un zeste électronique. On peut déjà y entrevoir le coté très pop 80's que le groupe affectionne tout particulièrement.

Réellement remarqués pour première fois avec un remix de Never Be Alone, une composition du groupe Simian sorti en 2003 sur le label Ed Banger Records, ce maxi comprenait aussi le remix de Steamulation du groupe Gambit mais également Anything Is Possible, un titre de DJ Mehdi extrait de son premier album solo : The Story Of Espion. Durant l'été 2006, le morceau Never Be Alone est ressorti en CD 2 titres sous le nom de We Are Your Friends, édité cette fois-ci par Ten Records, un sous-label de Virgin Records.

Après le succès de Never Be Alone, Justice a travaillé sur des remixes de musiques appartenant à des groupes tel que Vicarious Bliss et Scenario Rock mais également sur des titres d'artistes plus grand public tel que Britney Spears, N*E*R*D, Fatboy Slim ou les Daft Punk. La première production originale de Justice se nomme Waters Of Nazareth et est disponible depuis septembre 2005, de nouveau sur le label Ed Banger Records ; le titre Waters Of Nazareth est ressorti en 2006 avec des remixes d' Erol Alkan, DJ Funk et des Justice eux-mêmes. Le duo a ensuite continué un travail prolifique de remixes pour Franz Ferdinand, Mystery Jets, Soulwax ou encore Mr. Oizo.

Justice a remporté la récompense du meilleur clip aux MTV Europe Music Awards 2006, pour Justice vs. Simian - We Are Your Friends. Le prix a été accepté par un des réalisateurs de la vidéo, Jérémie Rozan.

Le 30 avril, le maxi intitulé D.A.N.C.E. sort. Après un dj set au Printemps de Bourges en avril, le duo affiche complet à l'un de leurs premiers grands show, à la Cigale de Paris, le 7 juin 2007. Le groupe entamera par la suite une série de festivals à travers l'Europe (festival des Vieilles Charrues, Eurockéennes de Belfort, la Route du Rock à Saint-Malo, Field Day à Londres, Pantiero à Cannes, etc.) mais également en Amérique du Nord (Coachella). Leur premier album, nommé (prononcé Cross en anglais), est sorti le 11 juin 2007 en Europe.

Le 1er novembre, le groupe remporte à Munich aux MTV Europe Music Awards la récompense du meilleur clip pour leur titre D.A.N.C.E. réalisé par Jonas & François à partir des dessins du graphiste So Me, ainsi que le titre de meilleur artiste français. Un nouveau maxi sort à la fin de ce même mois, reprenant les deux parties du titre Phantom ainsi que deux nouveaux remixes par Soulwax et Boys Noize.

En 2007, Justice travaille sur un mix pour Fabriclive, une célèbre série de compilations londonienne. Pour la première fois depuis la création des prestigieuses compilations, Fabric s'est vu dans l'obligation de refuser le mix préparé par Justice. Ce mix sortira quand même gratuitement pour Noël 2007 et fera l'objet de nombreux commentaires. C'est le trio drum'n'bass et electro repondant au nom de Noisia qui remplacera Justice pour cette édition du FabricLive.

Le 8 mars 2008, aux Victoires de la Musique, Justice remporte la victoire du meilleur artiste de musique électronique face à David Guetta, Bob Sinclar et Wax Tailor.

En mai 2008, Justice sort son nouveau clip Stress, réalisé par Romain Gavras du collectif Kourtrajmé.

Justice réalise ensuite un morceau exclusif, destiné au défilé printemps/été Homme de la maison de haute-couture parisienne Dior qui se déroule le 29 juin 2008. Le groupe le met en écoute sur sa page Myspace le 6 septembre. Intitulé Planisphere et divisé en quatre parties, il dure environ 15 minutes.

Le 24 novembre 2008 est sorti le DVD de Justice, intitulé A Cross The Universe. Un DVD documentaire qui montre l'envers du décor du groupe sur tout l'ensemble de leur tournée mondiale. Il est accompagné d'un CD live enregistré à San Fransisco.

Le 8 février 2009, le duo remporte le Grammy Award dans la catégorie "Best Remixed Recording" ("Meilleur Remix") pour sa version du morceau "Electric Feel" du groupe MGMT.

En 2009, Justice produit la track The Parachute Ending du groupe montant Français Birdy Nam Nam qui provient de l'album Manual For Successful Rioting sorti le 12 Janvier.

En 2009 on apprend que le duo signe chez le mythique label Elektra Records.

Autour du groupe

On peut considérer Justice comme une forme d'hommage à Metallica : les moustaches tombantes de Gaspard rappellent celles de James Hetfield. Le crucifix qui leur sert de logo évoque la pochette de l'album Master Of Puppets (1986), sur laquelle on voit un cimetière militaire avec de nombreuses croix blanches. Le nom même de Justice est une référence au titre de l'album ...And Justice For All (1988), par ailleurs l'adresse de leur page Myspace se termine par "etjusticepourtous". Lors de leur tournée en 2008, le groupe a joué un remix de Master of Puppets en guise de rappel à chaque représentation.

De plus, hormis Metallica, Justice transmet dans de nombreux morceaux des références aux groupes de rock'n roll[réf. nécessaire] :

  • Le titre du morceau "One Minute to Midnight" est en référence au morceau "Two Minutes to Midnight" de Iron Maiden. De plus dans leur album live "A Cross the Universe" Justice a renommé ce même titre, réédité pour l'occasion, "Two Minutes to Midnight"; montrant clairement cette référence a Iron Maiden.
  • En live, Justice jouent aussi un remix de "Just One Fix" du groupe Ministry lors de la reprise de We Are Your Friends.
  • La jaquette de leur premier album est en fait en référence a l'album Electric Warrior du groupe de rock T. Rex.
  • Leur titre Let There Be Light est aussi un clin d'œil au groupe AC/DC avec leur titre "Let There Be Rock" bien que ce soit aussi un titre évoquant le passage biblique où Dieu fait aparaitre la lumière sous les mots "Que la lumière soit !", traduit en anglais par "Let there be Light !".

En 2009, Justice produit le titre "Cross The Fader" pour le groupe de rock Poney Poney, ainsi que "The Parachute Ending" sur le second album du groupe Birdy Nam Nam[réf. nécessaire]. Xavier de Rosnay réalise un edit du titre "Brooklyn" sur le "1973 EP" de Tahiti boy and the palmtree family[réf. nécessaire], et a collaboré (ligne de basse) au titre "Disco sirens" de Midfield general, produit par Soulwax[réf. nécessaire].

Le groupe fait aussi un hommage, en 2006, à Michael Jackson avec le morceau "D.A.N.C.E.". Les paroles ne laissent d'ailleurs place à aucun doute: nombreuses sont les références faites au King of Pop, telles que "You were such a P.Y.T" (pour la chanson "P.Y.T" extraite de l'album Thriller), "Just easy as ABC" (pour "ABC" des Jackson Five, empruntant ici l'expression même de la chanson du groupe des 70's: "easy as ABC"), "You're always there for music and me" (référence à l'album "music and me" du petit jackson en solo, et même à la chanson "I'll be there", promesse que faisait le petit michael à ses débuts), puis "Neither black nor white/It does not matter" (en français "ni noir ni blanc/ ça n'a pas d'importance", pour la couleur de peau du King, ou bien encore pour sa chanson "Black or White") et enfin "Working day and night/ Whatever happens", deux titres de Jackson prononcés à la suite; le tout sans omettre le fait que le groupe s'adresse dans ce morceau à un danseur hors-pair dont les "manières et les mouvements sont un mystère", et auquel ils ordonnent de danser ("Do the Dance !"). Les deux musiciens n'hésiteront pas à confirmer cet hommage dans une interview, évoquant cette chanson comme une véritable "déclaration d'amour" à Michael Jackson, "lui qui [à l'époque] a tellement d'ennui avec la Justice."[réf. nécessaire].

Justice fait également de nombreuses allusions au christianisme dans son album et ses morceaux[réf. nécessaire] :

  • Let There be Light" est la traduction anglaise de "Que la lumière Soit", passage biblique où Dieu créé la vie.
  • Genesis (la Genèse en français), est le premier livre de la Torah et de la bible chrétienne. Il y est expliqué comment furent créés le monde et l'homme.
  • Waters of Nazareth évoque la ville d'origine de Jesus de Nazareth.
  • Leur emblème est la Croix Sainte, légèrement différente de celle de la religion chrétienne (plus haute et moins large); ils l'ont adoptés pour de multiples raisons : selon eux, la principale est qu'il conçoivent la musique électronique comme une musique de masse, rassemblant les gens, à l'image de la musique religieuse entendue dans les églises[réf. nécessaire].

Style musical

Leur style est en grande partie influencé par le heavy metal[1] et combine des lignes de basses coupées avec le son de synthétiseurs compressés avec éventuellement des distortions. Leur musique comporte aussi des slaps de basse, qui donne un son electro house.

Justice utilise aussi des samples d'autres musiques comme pour:

  • Valentine, dans ce morceau l'introduction est en fait un sample de l'introduction du morceau de Britney Spears Me Against the Music[réf. nécessaire]. De même, pour le titre The Party, le groupe sample un vocal du titre Stay fly du groupe de rap Three 6 Mafia[réf. nécessaire].
  • Pour leur titre D.A.N.C.E. certains passages sont repris d'une mélodie du morceau de Britney Spears Me Against the Music, lui-même inspiré d'un titre de Michael Jackson[réf. nécessaire].
  • Le titre Phantom est basé sur un sample tiré de la bande originale de Ténèbres, film d'horreur réalisé par l'italien Dario Argento en 1982. Le morceau s'intitule Tenebre du groupe de prog-rock italien Goblin, à l'origine de beaucoup de B.O. des films de Dario Argento. La bande son du film (Tenebrae) a par ailleurs été rééditée en 2004[réf. nécessaire].
  • Pour leur morceau New Jack les deux artistes ont samplés le morceau You make me wanna wiggle des Brothers Johnson. Ce sample ayant été trouvé par un de leurs amis musicien Breakbot, musicien montant de la scène électronique parisienne[réf. nécessaire].
  • Pour leur titre Genesis introductif de leur album, le snare du morceau est en fait un sample du snare de In Da Club, morceau du rappeur 50 Cent[réf. nécessaire].
  • Enfin, pour leur morceau au clip controversé Stress le groupe a samplé les cordes de Night on disco mountain de David Shire (lui-même reprise disco d'Une nuit sur le mont Chauve/Night on Bald Mountain de Moussorgsky). Pour ce morceau, Justice a également utilisé un bruitage tiré de We're All Devo de Devo[réf. nécessaire].

L'équipement utilisé par le groupe dans ses productions sont un Apogee Ensemble Recording Interface, un Power Mac G5 comme ordinateur, le logiciel Cubase et leur propre synthétiseur Valentine[2]. Leur prestations live se font avec le même synthétiseur analogique Valentine, qui est aussi la pièce maitresse du concert, trois JazzMutant Lemur, deux MacBook Pro utilisant le logiciel Ableton Live, un Korg MicroKorg, un Akai MPD24, un Korg ZERO8 et une table de mixage Pioneer DJM-800. Sur chaque coté de Valentine sont disposés 9 haut-parleurs fictifs Marshall faisant ainsi un total de 18 (en fait seuls les caissons sont présents)[3]. Leur mix utilisent quant à eux deux ou trois platines Pioneer CDJ-1000MK3 et la même table de mixage que pour leur live[4].

Polémique

Suite à la sortie du clip de la chanson Stress en mai 2008, réalisé par Romain Gavras du collectif Kourtrajmé, une polémique a éclaté sur Internet. Le clip met en scène une bande d'une dizaine d'adolescents se livrant à diverses violences et agressions gratuites tout en étant suivis par une équipe de tournage, clin d'œil prononcé aux émeutes de 2005. L'interprétation déclenche une polémique. Orange Mécanique moderne pour certains ou pure provocation pour d'autres, le groupe communique en tout cas très peu sur le sujet. Un simple communiqué laconique des auteurs s'étonne du buzz provoqué, sans en dire plus. [5]. À la fin de la vidéo le preneur de son prend feu en s'approchant trop d'une voiture enflammée et la petite bande se retourne contre le caméraman. Les derniers mots entendus sont : « Ça t'fait kiffer de filmer ça ? fils de pute ! »[6]. [7].

Début juin 2008 le MRAP, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples, a porté plainte contre le groupe[8]. Le 9 juillet, le MRAP retire sa plainte pour motif que le Front national a déjà porté plainte, l'objectif étant de ne pas porter les mêmes plaintes que ce parti pour « lever toute ambigüité »[9]. Le Front national par l'intermédiaire de son avocat, a fait savoir qu'aucune plainte n'avait été portée contre les auteurs ; Mouloud Aounit, président du MRAP, a alors répondu que "Romain (Gavras, auteur du clip) m'a dit que le collectif allait être poursuivi". [10]

On retrouve dans le documentaire sur leur tournée américaine A Cross the Universe des images subliminales satanistes insérées par les réalisateurs Romain Gavras et So-me. [11]

Discographie

Albums

Justice @ Rock Werchter 2008

Singles & 33 Tours

Remixes

Justice en live
Gaspard Augé et Xavier de Rosnay à Paris en 2007
Année Artiste Titre
2003 Simian Never Be Alone
2003 Gambit Steamulation
2003 Vicarious Bliss Theme from Vicarious Bliss
2004 N*E*R*D She Wants to Move
2004 Scenario Rock Skitzo Dancer
2005 Britney Spears Me Against The Music
2005 Death From Above 1979 Blood On Our Hands
2005 Fatboy Slim Don't Let the Man Get You Down
2005 Daft Punk Human After All
2005 Soulwax NY Excuse
2005 Mystery Jets You Can't Fool Me Dennis
2006 Franz Ferdinand The Fallen
2006 Mr. Oizo Nazis
2006 Justice Waters of Nazareth
2007 Justice D.A.N.C.E
2007 ZZT Lower State of Consciousness
2007 Justin Timberlake LoveStoned
2007 Klaxons As Above So Below
2008 Stevie Wonder Superstition
2008 Justice DVNO
2008 Justice Stress (Auto Remix)
2008 MGMT Electric Feel
2009 U2 Get On Your Boots
2009 Lenny Kravitz Let Love Rule

Vidéos

  • Justice vs. Simian - Never Be Alone (réalisé par Jérémie Rozan)
  • Justice - D.A.N.C.E (réalisé par Jonas et François - 75 Prod. art by So Me)
  • Justice - DVNO (réalisé par So Me et MachineMolle)
  • Justice - Stress (réalisé par Romain Gavras - Kourtrajmé)
  • Justice - Phantom Pt.II (réalisé par So Me, Romain Gavras et Justice)

Certains morceaux de Justice ont été détournés et mis en image comme celui de DVNO. Une équipe de jeunes réalisateurs de chez Imétrages avaient réalisé un faux clip prétextant que ce dernier était l'officiel. La vidéo a été vu près d'un million de fois sur les sites de streaming avant d'être supprimée suite à la demande du groupe lorsque le clip officiel, réalisé par So Me, sortait[réf. nécessaire]. Le clip de Stress a quant à lui été parodié par plusieurs internautes, mais aussi par Luc Besson.

Le clip de "Phantom Pt.II a été créé à partir d'images du film "A Cross the Universe" dont certaines sont d'ailleurs inédites.

Filmographie

Notes et références

  1. (en) Nate Chinen, « To Everything (Churn, Churn, Churn) There’s Techno » sur nytimes.com, 22 octobre 2007. Consulté le 22 octobre 2007
  2. (en) Sterling, Scott T., « Cross Examinations » sur remixmag.com, 8 janvier 2007, Remix. Consulté le 13 mai 2008
  3. (en) Peter Kirn, « Behind the Scenes with Justice in Rio » sur createdigitalmusic.com, 2 octobre 2008. Consulté le 5 octobre 2008
  4. (en) Justice - Electro Music With Punk Attitude sur digitaldj.wordpress.com, 19 septembre 2008. Consulté le 22 sptembre 2008
  5. Internet : Le clip de "Justice" qui déchaîne la polémique - High-Tech - LCI
  6. Voir l'analyse approfondie du clip sur le site cinéphile L'oBservatoire (simple appareil)
  7. La vidéo ultraviolente de Justice: une polémique marketing? | Rue89
  8. Justice passe en justice | chartsinfrance.
  9. Le MRAP retire sa plainte
  10. Vérifications du site lepost.fr relatives au retrait de plainte
  11. kdbuzz

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Musique électronique | Genres
Ambient · Breakbeat · Drum'n'Bass · Électroacoustique · Electronica · Hardcore · House · Industriel · Techno · Trance
  • Portail de la musique électronique Portail de la musique électronique
Ce document provient de « Justice (groupe) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Justice (musique) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Justice to Believe — Single par Nana Mizuki extrait de l’album Great Activity Face A Justice to Believe Face B Aoi Iro Sortie 15 novembre 2006 …   Wikipédia en Français

  • Justice Avec Des Saucisses — Album par Les Wriggles Sortie 1997 Durée 41:34 Genre(s) Chanson française Label Atmosphériques …   Wikipédia en Français

  • Musique Country — Pour les articles homonymes, voir Country (homonymie). Country Origines stylistiques Gospel …   Wikipédia en Français

  • Musique electronique — Musique électronique Histoire de la musique Origines de la musique Afrique Orient Occident Grèce antique Rome antique Musique classique Médiévale Renaissance Baroque Classique Ro …   Wikipédia en Français

  • Musique Électronique — Histoire de la musique Origines de la musique Afrique Orient Occident Grèce antique Rome antique Musique classique Médiévale Renaissance Baroque Classique Ro …   Wikipédia en Français

  • Musique de jeu — vidéo ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Musique de jeu video — Musique de jeu vidéo ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Musique de jeux vidéo — Musique de jeu vidéo ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Musique de jeux vidéos — Musique de jeu vidéo ██████████ …   Wikipédia en Français

  • Justice avec des saucisses — Album par Les Wriggles Sortie 1997 Durée 41:34 Genre Chanson française Label Atmosphériques …   Wikipédia en Français