Julian Barnes

Julian Barnes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barnes.

Julian Barnes est un auteur anglais, né à Leicester le 19 janvier 1946, publiant également sous le pseudonyme de Dan Kavanagh.

Sommaire

Biographie

Après des études de langues et de littérature à l'Université d'Oxford, il travaille comme linguiste pour l'Oxford English Dictionary. Il entreprend une carrière de journaliste pour le Times Literary Supplement et pour la New Review à partir de 1977. Parallèlement, il publie un premier roman, Metroland (Prix Somerset-Maugham 1980), et un premier roman policier, Duffy, sous le pseudonyme de Dan Kavanagh[1]. Il en publiera six au total.

Il se consacre ensuite entièrement à la création littéraire et publie des romans qui seront traduits en plus de vingt langues dont Le Perroquet de Flaubert (Prix Médicis essai 1986) ; Love, etc. (Prix Femina étranger 1992) - ce roman a été adapté à l'écran par Marion Vernoux dans un film interprété par Charles Berling, Yvan Attal et Charlotte Gainsbourg - Dix ans après - dans lequel Julian Barnes remet en scène les personnages de Love, etc. avec quelques rides et cheveux blancs en plus - England, England ; le recueil de chroniques Quelque chose à déclarer ; Outre-Manche (recueil de nouvelles) ; Un homme dans sa cuisine ; La Table citron et Arthur et George.

Julian Barnes est aussi à l’occasion traducteur d’Alphonse Daudet.

Parenté

Il est le frère cadet du philosophe Jonathan Barnes.

Récompenses

Il est le seul écrivain étranger à avoir été couronné successivement par le Médicis et le Femina.

Œuvres

Romans, essais, recueils de nouvelles
  • Le Perroquet de Flaubert (roman), trad. de Jean Guiloineau, Stock, 1986
  • Le Soleil en face (roman), trad. de Raymond Las Vergnas, Stock, 1987
  • Une histoire du monde en dix chapitres et demi (roman), trad. de Michel Courtois-Fourcy, Stock, 1990
  • Avant Moi (roman), trad. de Michel Courtois-Fourcy, Denoël, 1991
  • Love, etc. (roman), trad. de Raymond Las Vergnas, Denoël, 1992
  • Le Porc-épic (roman), trad. de Raymond Las Vergnas, Denoël, 1993
  • Metroland (roman), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Denoël, 1995
  • Lettres de Londres (correspondance), trad. de Josette Chicheportiche et Maryse Leynaud, Denoël, 1996
  • Outre-Manche(roman), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Denoël, 1998
  • England, England (roman), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2000
  • Dix ans après (roman), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2002
  • Quelque chose à déclarer (essai), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2004
  • Un homme dans sa cuisine (essai), trad. de Josette Chicheportiche, Mercure de France, 2005
  • La Table citron (nouvelles), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2006
  • Arthur et George (roman), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2007
  • Rien à craindre (essai), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2009
  • Pulsations (nouvelles), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2011
  • Une histoire du monde en 10 chapitres 1/2 (nouvelles), trad. de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2011
Romans policiers, sous le pseudonyme de Dan Kavanagh
  • La nuit est sale, trad. de France-Marie Watkins, Gallimard, coll. Série noire, 1981
  • Le Port de la magouille, trad. de Rosine Fitzgerald, Gallimard, coll. Série noire, 1982
  • Arrêt de jeu, trad. de Richard Matas, Actes Sud, 1985
  • Tout fout le camp, trad. de Christine Le Boeuf, Actes Sud, 1991
  • Duffy, trad. de Philippe Loubat-Delranc, Actes Sud, 1992
  • Vol à tous les étages, trad. de Philippe Loubat-Delranc, Actes Sud, 1993

Notes et références

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Grégoire Leménager, « Le Booker Prize pour Julian Barnes » sur http://bibliobs.nouvelobs.com, 19/10/2011. Consulté le 19/10/2011

Voir aussi

Bibliographie

  • Vanessa Guignery, Julian Barnes, l'art du mélange, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2001
  • (en) Vanessa Guignery, Flaubert's Parrot de Julian Barnes, Paris, Armand Colin, 2001.
  • Flaubert's Parrot de Julian Barnes : un symbole du logos ? , actes du colloque organisé à l'université de Rouen, les 9 et 10 novembre 2001 par le CELCLA, textes réunis par Antoine Capet, Philippe Romanski, Nicole Terrien, Aîssatou Sy-Wonyu, Publications de l'Université de Rouen, 2001.
  • (en) Vanessa Guignery, The Fiction of Julian Barnes, Basingstoke, Palgrave Macmillan, 2006.
  • (en) Vanessa Guignery (éd.), Worlds within Words: Twenty-first Century Visions on the Work of Julian Barnes, Special issue : American, British and Canadian Studies 13 (Dec. 2009), Sibiu, Lucian Blaga University Press, 2009.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Julian Barnes de Wikipédia en français (auteurs)


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»