Julia Pastrana


Julia Pastrana
Julia Pastrana

Julia Pastrana (1834, au Mexique - 1860, à Moscou) a été connue comme « la femme-singe » ou « la femme la plus laide du monde ».

Sommaire

Biographie

L'origine exacte de Julia Pastrana ne peut plus être débrouillée ; d'après certains rapports, Theodore Lent aurait trouvé dans une grotte, en compagnie de sa mère, un enfant qui souffrait d'hypertrichose, et l'aurait acheté à la mère dans le but de l'exhiber en public. Par la suite, Julia put apprendre à chanter, à danser et à s'exprimer en trois langues, par écrit et par oral.

Julia Pastrana, dont la taille était de 1,38 m environ, présentait d'autres particularités à côté de sa forte pilosité. Elle avait des oreilles extraordinairement développées, un grand nez, une mâchoire saillant fortement à l'avant et, à ce qu'on raconte, deux doubles rangées de dents. Theodore Lent souhaitait l'exhiber en public sur les trois continents comme une « femme-singe ».

S'est-elle vraiment mariée, on n'en sait rien. Quoi qu'il en soit, au cours d'une tournée à Moscou, elle donna naissance le 20 mars 1860 à un enfant, atteint, lui aussi, d'hypertrichose, mais qui mourut bientôt après la naissance. Julia Pastrana ne lui survécut que quelques jours.

Sa destinée post mortem

Lent confia alors les deux cadavres à un certain Sokoloff, professeur de l'Université de Moscou qui procéda à leur embaumement. Après s'être s'assuré que le travail avait été bien fait, Lent racheta les corps et continua son métier – présentant le cadavre de Pastrana dans l'un des costumes dans lesquels elle se montrait habituellement, avec l'enfant à côté d'elle placé sur un support comme un perroquet.

On raconte qu'en 1863 Lent trouva en Allemagne une autre femme présentant une certaine ressemblance avec Julia Pastrana, il l'épousa et l'inclut elle aussi dans son spectacle où il prétendait qu'il s'agissait de Zenora Pastrana, la sœur de la morte. Par la suite, Lent tomba dans la folie et fut interné dans un hospice de Russie.

Jusque dans les années 1970, on continua à monter en public les cadavres embaumés de Julia Pastrana et de son enfant mais le gouvernement norvégien intervint, interdit cette exhibition et confisqua les corps. En 1979, ils tombèrent un moment entre les mains d'un voleur, et, en 2009, ils se trouvent à Oslo où ils servent à la recherche et aux études. Des cas analogues à ce lusus naturae, comme par exemple Tognina Gonsalvus, ont été publiés en Europe depuis le XVIIe siècle.

Une adaptation cinématographique de la vie de Julia Pastrana a été envisagée, mais elle n'a pas été réalisée[1].

Annexes

Bibliographie

  • Christopher Hals Gylseth et Lars O. Toverud, Julia Pastrana. The Tragic Story of the Victorian Ape Woman, 2003.
  • Lerma Garay, Antonio. Érase Una Vez en Mazatlán. Comisión Estatal para las Celebraciones del Bicentenario de la Independencia y Centenario de la Revolución. Culiacán. 2010.

Notes et références

Source

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Julia Pastrana de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Julia Pastrana — Julia Pastrana, Lithographie von V. Katzler um 1860 Julia Pastrana Julia Pastrana (* 1834 in Sinaloa, Mexi …   Deutsch Wikipedia

  • Julia Pastrana — Santiago Julia Pastrana, imagen de un libro de 1900 Nacimiento …   Wikipedia Español

  • Julia Pastrana — (1834 1860) was a Mexican born woman with hypertrichosis who exhibited herself in 19th century Europe. Julia Pastrana was born a Mexican Indian in 1834. She had hypertrichosis terminalis; that is, her face and body were covered with straight… …   Wikipedia

  • Pastrana — heißen die Orte Pastrana (Leyte), eine Stadtgemeinde in der Provinz Leyte auf den Philippinen Pastrana (Kastilien La Mancha), eine Stadt in der autonomen Gemeinschaft Kastilien La Mancha in Spanien Pastrana ist der Familienname folgender Personen …   Deutsch Wikipedia

  • Pastrāna — Pastrāna, Julia, s. Haarmenschen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Hypertrichosis — Classification and external resources Stephan Bibrowski, also known as Lionel the Lion Faced Man, had congenital terminal hypertrichosis. ICD …   Wikipedia

  • Пастрана, Юлия — В Википедии есть статьи о других людях с такой фамилией, см. Пастрана. Юлия Пастрана, из книги 1900 года Юлия Пастрана (1834 25 марта 1860) бородатая женщина …   Википедия

  • Liste der Biografien/Pas–Paz — Biografien: A B C D E F G H I J K L M N O P Q …   Deutsch Wikipedia

  • Haarmensch — Klassifikation nach ICD 10 L68 Hypertrichose Inkl.: Verstärkter Haarwuchs Exkl.: Angeborene Hypertrichose Exkl.: Persistierende Lanugobehaarung L68.1 Hypertrichosis lanuginosa acquisita …   Deutsch Wikipedia

  • Hypertrichosis — Klassifikation nach ICD 10 L68 Hypertrichose Inkl.: Verstärkter Haarwuchs Exkl.: Angeborene Hypertrichose Exkl.: Persistierende Lanugobehaarung L68.1 Hypertrichosis lanuginosa acquisita …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.