Julia (fille d'Auguste)


Julia (fille d'Auguste)

Julia Caesaris filia

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Julia.

Julia Caesaris filia ou Julia Augusti filia (octobre 39 av. J.-C. - 14) est la fille de l'empereur Auguste et de sa seconde femme Scribonia. Elle épousa successivement Marcus Claudius Marcellus, Marcus Vipsanius Agrippa et Tibère.

De son deuxième mariage en 21 av. J.-C. avec Marcus Vipsanius Agrippa elle eut :

Ils eurent tous un destin tragique.


À la mort d'Agrippa, son père Auguste arrange un remariage de Julie avec celui qu'il voit alors comme son successeur, Tibère.

Sous le coup d'accusations d'adultère et de trahison, elle est exilée sous le règne d'Auguste en 2 av. J.-C. sur l'île de Pandateria. Cinq ans plus tard, Auguste la laissa enfin revenir et lui imposa des conditions un peu moins dures. Elle est assignée à résidence à Rhegium (Reggio de Calabre) mais elle ne fut jamais rappelée près de l'empereur.[1] À l'avènement de Tibère, celui-ci ne rappela pas sa femme du bannissement que son père Auguste avait décidé contre elle, en raison de son impudeur, mais l'enferma sous clé.[2] Elle meurt après l'avènement de Tibère en 14.[3]

Notes et références

  1. Sueton., Auguste, LXV.
  2. Dion Cassius LXII, 18.
  3. Tact. Ann., I, 53; III, 24; IV, 44; VI, 51.

Bibliographie

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Julia Caesaris filia ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Julia (fille d'Auguste) de Wikipédia en français (auteurs)