Jules Henri Lengrand


Jules Henri Lengrand
Jules Henri Lengrand
Portait de Jules Henri Lengrand

Naissance 17 avril 1907
Marly-lez-Valenciennes, Nord, France
Décès 2001
Lourmarin, Vaucluse, France
Nationalité Français

Jules Henri Lengrand, né le 17 avril 1907 à Marly-lez-Valenciennes (Nord), mort en 2001 à Lourmarin (Vaucluse), est un peintre et graveur français, premier Grand Prix de Rome de gravure.

Sommaire

Biographie

Jules Henri Lengrand

Il fit ses études à Valenciennes et fut l’élève de Gustave Crauk.

En 1930 il remporte le Premier Grand Prix de Rome de taille-douce.

Il se tourne par la suite vers la peinture mais n’abandonnera jamais la gravure.

Il a exposé dans les salons parisiens notamment au Salon des artistes français dont il fut médaillé en 1928.

À partir de 1934 il est professeur à l'École des arts décoratifs de Nice.

La Ville de Nice lui attribue un des six ateliers officiels de la Villa Paradisio (villa consacrée aux Prix de Rome pendant la Seconde Guerre mondiale).

Jules Henri Lengrand, outre son œuvre picturale, a réalisé d’importantes peintures murales, des fresques et des vitraux.

L’État lui passe commande en 1937 de quatre œuvres monumentales pour le grand hall de la Mairie de Nice. Il peint sur toile marouflée quatre épisodes de l’histoire de la Ville :

  • La victoire des Grecs sur les peuples ligures, à l’origine du nom de Nikaïa
  • La dédition au comte de Savoie en 1388
  • Bonaparte partant pour la Campagne d’Italie
  • La ville de Nice à la Belle Époque

Pour Nice il décore également l’amphithéâtre de l’Institut d’études juridiques, la salle de conférences du Couvent des Dominicaines et l’église Saint-Jean-l’Évangéliste. Il crée aussi des vitraux pour la coupole de l’Ossuaire de Caucade, la chapelle des Carmélites.

Pour la ville de Valenciennes, il peint une fresque de vingt cinq mètres carrés pour le Mémorial aux anciens élèves morts pour la France.

Il a épousé en secondes noces une de ses anciennes élèves, la peintre Liliane Marco, avec laquelle il vécut une union parfaite en complémentarité artistique. Installé à Lourmarin après sa retraite de l’enseignement artistique, il fut lié avec Henri Bosco et son épouse. Il participa à la vie de la Fondation de Lourmarin. En 1991, la Fondation de Lourmarin lui organise une importante exposition de toiles consacrées à le Genèse.

Artiste rigoureux et exigeant, il détruisit par le feu une partie de sa production. Épris de spiritualité, Jules Henri Lengrand souhaitait que l’art retrouve un sens.

Vers la fin de sa vie, affecté d’une grave maladie oculaire, il n’est plus en mesure de peindre. Il met alors au point une technique de peinture dite « digitale » qui lui permet de continuer néanmoins à s’exprimer. Utilisant des pigments en poudre qu’il puise dans des godets, il les étale directement avec les doigts sur le papier et réalise des œuvres d’une étonnante finesse et fluidité. Une émouvante vidéo tournée par TV Luberon intitulée « Les Doigts du maître » témoigne de ce courageux combat d’un artiste qui continue à vouloir exprimer la beauté du monde.

Depuis son décès, son épouse Liliane Marco continue à faire vivre l’atelier de Lourmarin où elle crée toujours.

Curriculum Vitae

Premier Grand Prix de Rome

Officier des Palmes Académiques Marly (Nord) 1907 – Lourmarin (Vaucluse) 2001

  • Etudes secondaires au Lycée Henri Wallon – Valenciennes
  • Ecole des Beaux Arts de Paris (1925)
  • Second Grand Prix de Rome (1926)
  • Premier Grand Prix de Rome (1930)
  • Séjour à l’Académie de France à Rome (1930 à 1934)
  • Professeur à l’Ecole Nationale d’Art Décoratif de Nice (1934-1972) chargé de la préparation des diplômes nationaux (Section Peinture)

Peintures Murales et Fresques :

  • Pavillon du tourisme Exposition de Paris (1937)
  • Hôtel de Ville de Nice (Histoire du Comté de Nice) (1936)
  • Amphithéâtre de l’Institut d’Études juridiques, Nice (Le jugement de Salomon) (1940)
  • Salle de conférences du Couvent des Dominicains, Nice (Saint Dominique en prière) (1951)
  • Centre National Technique de Vienne (L’escrime. La nage. La Gymnastique) (1955)
  • Centre National Technique de Digne (L’artisanat rural. La mécanique rurale) (1957)
  • Centre de protection civile de Nice (Salon d’honneur : Le feu. Bureau du Commandant : L’eau) (1959)
  • École primaire de Saint Pierre de Féric, Nice (L’enseignement dans la Paix ) (1961)
  • Mémorial du Lycée Henri Wallon, Valenciennes (L’orage s’éloigne. Le souvenir demeure) (1962)
  • Groupe scolaire Rancher, Nice ( Intérieur : L’Arche de Noé) (1965). Extérieur : Évocation de l’Espace) (1966)
  • C.E.G. de Saint-Étienne de Tinée (La montagne. La forêt. La neige ) (1970)
  • C.E.T. Pasteur, Nice (Disciplines enseignées : Travail du fer, du bois, du cuir, horlogerie, bijouterie) (1976)
  • Groupe scolaire Bois de Boulogne, Nice (Enchantement de la forêt ) (1977)
  • Peinture marouflée, Villars d’Ollon, Suisse (Les cavalières) 1977
  • Fresques de Saint Jean l’Évangéliste, Nice (L’eau de la Vie. La vie éternelle) (1978)

Vitraux :

  • Chapelle des Carmélites (Institut du Mont Carmel), Nice (La flamme et le diamant) (1967)
  • Vitraux de l’Église Saint Jean l’Évangéliste, Nice (1978)
  • Coupole en dalles de verre de la Crypte de l’Ossuaire de Caucade, Nice (Le cosmos) (1980)
  • Vitraux de la Chapelle des Dominicaines (Couvent de Pass-Prest), St Paul de Vence (1984)

Céramiques :

  • Groupe scolaire de Bon-Voyage, Nice, (Voyage d’hier. Voyage d’aujourd’hui) (1975)

Livre d’Or de la Ville de Nice

  • Conception et réalisation du Livre d’Or comprenant 24 parchemins illustrés en hommage à chacun des Citoyens d’Honneur de la Ville de Nice (Bibliothèque de Cessole. Musée Masséna) (1965-1985)
  • Parchemins illustrés à l’occasion de célébrations officielles. Ville de Nice (1965-1985)

Livre illustré

  • Lêda.Byblis.Danaë. Pierre Louÿs.16 lithographies originales en couleurs tirées dans l’atelier

Pierre Chave. Vence. Typographie Robert Blanchet. Ed. 180 ex. Les Pharmaciens Bibliophiles (1987)

Peintures dans différents musées et collections particulières

Peintures

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Hommage

Sa ville natale de Marly a donné son nom à l’École élémentaire Jules Henri Lengrand et a inauguré le 6 janvier 1995 un « Espace Jules Henri Lengrand », avenue Henri-Barbusse.

Musées

  • Musée des beaux-arts de Valenciennes

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sources

  • Dictionnaire Bénézit des peintres, graveurs, dessinateurs, Gründ, 1999
  • Base Joconde
  • Archives atelier du sculpteur Marcel Mayer
  • Site de la Mairie de Nice
  • Présentation de Henri Colliot, président de la Fondation de Lourmarin

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jules Henri Lengrand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jules-Henri Lengrand — Jules Henri Lengrand, né le 17 avril 1907 à Marly lez Valenciennes (Nord), mort en 2001 à Lourmarin (Vaucluse), est un peintre et graveur français, premier Grand Prix de Rome de Gravure. Sommaire 1 Biographie 2 Peintures 3 …   Wikipédia en Français

  • Prix de Rome — Pour les articles homonymes, voir Prix de Rome (homonymie). Prix de Rome Palais M …   Wikipédia en Français

  • Grand Prix de Rome — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Grand prix de Rome — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Prix de Rome (musique) — Prix de Rome Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Prix de rome — Palais Mancini, Rome, par Giovanni Battista Piranesi, 1752 …   Wikipédia en Français

  • Premio de Roma — El Premio de Roma es una beca escolar que el gobierno francés concede a estudiantes de arte. Contenido 1 Origen 1.1 El premio de composición musical 2 Lista de directores de la Academia de Roma …   Wikipedia Español

  • Marcel Mayer — Pour les articles homonymes, voir Mayer. Marcel Mayer ou Mayer est un sculpteur français, né au XXe siècle qui a mené une carrière indépendante hors des écoles et des doctrines comme l’a dit de lui Albert Camus …   Wikipédia en Français

  • Monotyping — Monotype redirects here. For other uses, see Monotype (disambiguation). Monotypes redirects here. For the musical group, see The Monotypes. Monotype by Jules Henri Lengrand Monotyping is a type of printmaking made by drawing or painting on a… …   Wikipedia

  • Villa Paradisio — 43°42′33.95″N 7°16′16.61″E / 43.7094306, 7.2712806 La villa Paradisio est une imposante demeure aristocratique du début du …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.