Juda Halevi


Juda Halevi
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halevi.
Sculpture de Juda Halevi au musée Reali, à Césarée

Rabbi Juda (Yehouda) ben Shmouel ibn Alhassan haLévi, rabbin, philosophe, médecin et poète séfarade, né à Tudela dans l'émirat de Saragosse en 1085, surnommé le Chantre de Sion. Auteur du Kuzari, Il laisse huit cent poèmes, dont les Odes à Sion.

Sommaire

Biographie

Très jeune, il parcourt l’Espagne en proie aux guerres entre chrétiens et Almoravides. Il descend au pays d'al-Andalûs afin d'y compléter ses études. Il remporte une compétition de poésie à Cordoue, puis rencontre à Grenade les poètes séfarades Moïse ibn Ezra et Abraham ibn Ezra, avec lesquels il sera lié sa vie durant.

Les persécutions des almoravides dispersent les poètes de Grenade. Juda Halevi reprend ses voyages, se rend auprès du vizir juif Meir ibn Kamniel à Séville et du maître talmudique Joseph ibn Migash à Lucène. Il pratique la médecine à Tolède, alors redevenue chrétienne, qu’il quitte en 1109 avec son ami Abraham ibn Ezra. Ils poursuivent alors leurs voyages à travers l’Espagne musulmane (Cordoue) et l’Afrique du Nord.

Partisan du retour à Sion, Juda Halevi arrive à Alexandrie, puis au Caire où il meurt en 1141 avant d’avoir pu s’embarquer pour la Palestine. La légende le fait mourir aux portes de Jérusalem sous les sabots d'un cavalier arabe[1].

Œuvre

Agacé par l'attrait qu'exercent christianisme, islam et philosophie jusqu'au sein du peuple juif, il rédige vers 1140, à la fin de sa vie son grand-œuvre, rédigée en arabe Kitab alhuyya wa-l-dalil fi nusr al-din al-dhalil, en français, "le Livre de l'argumentation pour la défense de la religion méprisée", plus connue sous le nom que lui a donné son traducteur Samuel ibn Tibbon, le Kuzari[2] en réponse aux questions d'un Karaïte dira-t-il, s'inspirant de la conversion au judaïsme du roi des Khazars et de son peuple quatre siècles auparavant.

Il est aussi l'auteur d'élégies, regroupées sous le nom de « Sionides » dont certaines sont reprises dans la liturgie traditionnelle du 9 av, qui commémore la chute du Temple de Jérusalem[3].

Notes et références

  1. (es) Dubnow, Simon, pp. 396/399.
  2. On en trouve la traduction en anglais de la première partie sur la Jewish Virtual Library.
  3. (en) Richard Gottheil, Max Schloessinger et Isaac Broydé, « Judah Ha-Levi » sur Jewish Encyclopedia, 1906

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • Dubnow, Simon. Manual de la Historia Judía (en espagnol). Buenos Aires: Editorial Sigal, 1977.
  • Masha Itzhaki, Flore Abergel (trad.), Juda Halévi : D'Espagne à Jérusalem : (1075?-1141), éd. Albin Michel, 1997, collection Présences du judaïsme, (ISBN 978-222608920-5)

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Juda Halevi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Juda Halévi — Juda Halevi Pour les articles homonymes, voir Halevi. Rabbi Juda (Yehouda) ben Shmouel ibn Alhassan haLévi, rabbin, philosophe, médecin et poète séfarade, né à Tudela dans l émirat de Saragosse en 1085, surnommé le Chantre de Sion. Auteur du… …   Wikipédia en Français

  • Juda Halevi — Juda Halevi,   jüdischer Dichter und Philosoph, Jehuda, J. ben Samuel Hallevi …   Universal-Lexikon

  • Juda Halévy — Juda Halevi Pour les articles homonymes, voir Halevi. Rabbi Juda (Yehouda) ben Shmouel ibn Alhassan haLévi, rabbin, philosophe, médecin et poète séfarade, né à Tudela dans l émirat de Saragosse en 1085, surnommé le Chantre de Sion. Auteur du… …   Wikipédia en Français

  • Juda ben Saul ibn Tibbon — Juda ibn Tibbon …   Wikipédia en Français

  • Juda ben Saül ibn Tibbon — Juda ibn Tibbon …   Wikipédia en Français

  • Juda ibn Tibbon — …   Wikipédia en Français

  • Halevi — Halévi Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Halévy. Patronymes : Halevi Aaron Halevi, le Rav Aharon HaLevi (1235 vers 1290) dit le Ra ah, rabbin,… …   Wikipédia en Français

  • Juda ben Barzilaï — Juda (Yehouda) ben Barzilaï Albargeloni (ou HaBartzeloni) était un rabbin et talmudiste andalou ayant vécu entre la second moitié du XIe siècle et le début du XIIe siècle. Éléments biographiques Sa vie est très mal connue. Étant souvent …   Wikipédia en Français

  • Juda ibn Balaam — …   Wikipédia en Français

  • Halévi —  Pour les articles homophones, voir Alévi et Halevy.  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme. Patronyme Halévi est un nom de famille notamment porté par : Aaron Halevi… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.