Juan Roman Riquelme


Juan Roman Riquelme

Juan Roman Riquelme

Juan Román Riquelme Football pictogram.svg
JR Riquelme.jpg
Situation actuelle
Club actuel Argentine Boca Juniors
Numéro 10
Biographie
Nationalité Argentine Argentine
Naissance 24 juin 1978
à San Fernando
Poste milieu offensif
Parcours professionnel*
Saison Club Matchs
(Buts)
1995-1996 Argentine Argentinos Juniors  ? (?)
1996-2002 Argentine Boca Juniors 193 (44)
2002-2003 Espagne FC Barcelone 41 (5)
2003-2007 Espagne Villarreal CF 195 (52)
2007 Argentine Boca Juniors (prêt) 57 (24)
2008- ArgentineBoca Juniors 10 (1)
Sélection(s) en équipe nationale**
Année(s) Équipe Matchs
(Buts)
1997-2009 Argentine Argentine 54 (18)
* Statistiques en championnat national et en compétitions nationales et continentales.

** Statistiques en match officiel.

Juan Román Riquelme, né le 24 juin 1978 à San Fernando (Argentine), est un footballeur argentin, évoluant actuellement à Boca Juniors. Il est également international argentin.

Sommaire

Biographie

L'Argentine (1995 à 2002)

Il débute sa carrière à Argentinos Juniors et entre en 1996 au club de Boca Juniors.

En 1997, il remporte, aux côtés de Juan Pablo Sorín, le tournoi sud-américain, juste avant de remporter le Championnat du Monde Juniors de la FIFA, en Malaisie. Il est à la tête de l’équipe espoir d’Argentine qu’il emmène à la victoire avec notamment Pablo Aimar et Juan Pablo Sorin à ses côtés. Le Topo Gigio, (nom d’un petite souris d’un dessin animé), est comparé à Diego Maradona. Ses performances en club, ainsi qu'au niveau international, lui ouvrent les portes de la sélection A. Daniel Passarella le fait entrer sur le terrain lors du match nul 1-1 face à la Colombie, en dernière journée des éliminatoires pour la Coupe du Monde 1998. Cependant, il ne constituera pas, pour Passarella, le premier choix au poste de meneur et il passera le plus clair de son temps sur le banc des remplaçants.

En 2000, Riquelme remporte la Copa Libertadores (Ligue des Champions d'Amérique Latine). Il remportera à nouveau la Copa Libertadores en 2001. En décembre 2000, avec son équipe de Boca Juniors, il remporte la Coupe Intercontinentale qui l'oppose au Real Madrid. Il sera couronné du titre de meilleur joueur sud-Américain cette année-là.

Suscitant les éloges de la presse mondiale, Maradona déclare « Riquelme est mon successeur ».

En 2002, il n'est pourtant pas retenu pour la Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon.

En septembre 2006, Roman annonce une première fois qu'il quitte la sélection nationale, en partie en raison de la maladie de sa mère avant de revenir en sélection un an plus tard.

En mars 2009 il annonce une seconde fois qu'il quitte la sélection nationale, évoquant des problèmes avec l'actuel sélectionneur Diego Armando Maradona.

L'Espagne (2002 à 2007)

Après avoir remporté deux titres de champion d'Argentine (2 tournois d’ouverture en 1999 et 2001 et un de clôture en 1999), 2 Copa Libertadores (2000, 2001) et la prestigieuse Coupe Intercontinentale avec Boca Juniors, il pose ses valises en Espagne. Après avoir attiré les convoitises du Milan AC, Roman penche en faveur de la Catalogne. Il est transféré au FC Barcelone en 2002 sous l'ère Van Gaal. Mais malgré sa bonne volonté ce dernier ne lui laissera pas sa chance et le magicien argentin ne fait étalage de ses éclats de génies que par intermittences. Il est alors prêté à Villareal en 2003, où il retrouve le niveau de jeu qu'était le sien à Boca Juniors et la magie qui faisait chavirer la Bombonera. Dans son sillage s’élèvent au rang de star Diego Forlan ou Marcos Senna. Roman amène en deux ans Villareal au meilleur bilan de son histoire en championnat. Le sous marin jaune habitué aux bas fonds de la liga (15e) prend de l’altitude et gagne 7 places à l’arrivée de Riquelme, et encore 4 l’année suivante, pour 65 points et la 3e place derrière les ogres madrilènes et catalans.

Pekerman à la tête de la sélection argentine convaincue de posséder, en Riquelme un excellent joueur, en fait son chef d'orchestre. Le sélectionneur lui offre la titularisation. Grand admirateur de son talent, l’entraîneur albiceleste ne tarde pas à en faire, comme à l’époque des sélections de jeunes, son maître à jouer, malgré les nombreux concurrents au poste de meneur de jeu (Gallardo et surtout Aimar et Veron). Roman devient le patron de la formation Albiceleste.

Grande attraction de la saison 2005-2006, le magicien trouve la reconnaissance internationale à la hauteur de son talent. Après avoir longtemps été comparé à Maradona, on dit de lui qu’il est le meilleur numéro 10 d’Espagne, alors qu’un certain Zinédine Zidane évolue à Madrid. Lors de la Ligue des Champions 2005-2006, il permet à son équipe d'atteindre pour la première fois les demi-finales de la compétition à l'issue d'un match contre l'Inter Milan. Mais ce jour là, Riquelme va connaître l'une de ses plus grandes déception. Alors qu'il peut envoyer son équipe au prolongation face à Arsenal en demi-final, il va rater son pénalty face au gardien Londoniens. Riquelme fait très forte impression durant le Mondial en Allemagne, que ce soit lors du 6-0 remporté face à la Serbie-Monténégro, ou en dépit du résultat modeste face aux Pays-Bas (0-0). Il ne participe ensuite pas à la fin du quart de finale opposant l'Argentine à l'Allemagne, où la Mannschaft revient au score sur l'équipe albiceleste (1-1) puis l'évince aux tirs-aux-buts. Suite à ce mondial allemand, Riquelme décide de raccrocher en équipe nationale, sa mère étant très affectée suite aux déclarations de certains journalistes à l'égard de son fils, considéré comme un échec dans ce mondial. Contre toute attente, il retourne à Boca Juniors sous forme de prêt en février 2007. Puis, à la fin de ce prêt où il a montré toutes ces qualités, Riquelme retourne à Villareal malgré l'insistance de Boca. De retour à Villareal, Riquelme ne joue plus; il ne rentre même pas dans le groupe, Pellegrini n'a pas besoin de lui. Vu la situation, Riquelme met la pression sur les dirigeants espagnols pour quitter le club pour revenir à Boca. Les dirigeants refusent dans un 1er temps. Cependant au bout de longues négociations Riquelme retourne à Boca et retrouve son meilleur niveau en atteste sa titularisation en sélection.

Riquelme est donc prêté à Boca Juniors, il y remporte la Copa Libertadores contre Gremio sur le score de 5-0 (3-0 , 0-2) et inscrit 3 des 5 buts de son équipe et revient à son meilleur niveau. Faute d'accord financier entre les deux clubs pour la saison 2007/2008, il revient à Villareal mais ne joue toujours pas. Il réalise une Copa America de toute beauté avec 5 buts et 5 passes décisives et emmène son équipe nationale à la finale de la Copa America presque volée par la jeunesse brésilienne emmenée par Dunga. Il est appelé pour la confrontation entre l'Argentine et le Chili le 13 octobre 2007 pour la première journée des éliminatoires de la zone sud-américaine en vue de la coupe du monde 2010 (ou il marqua deux fois.)

Les déclarations les plus élogieuses à son encontre sont celles de :

  • Raul qui déclara après le match Boca-Real de la Coupe Intercontinentale en 2000 : "C'est le meilleur n°10 contre qui j'ai jamais joué"
  • Zidane lors d'une interview en Arabie Saoudite : "Si j'étais entraineur, Riquelme jouerait

toujours!"

  • Maradona avant le match France-Argentine en 2009 (en parlant du no 10) : ce numéro n'est fait que pour Juan Roman Riquelme. Le seul joueur qui mérite de porter ce numéro dans la sélecion albiceleste s'agit de Juan Roman Riquelme.
  • Beckenbauer après le match Boca-Bayern Munich en 2001 : "Je ne connaisais pas Riquelme avant ce match. Je comprends à present pourquoi l'on dit qu'il est magique"
  • Jurgen Klinsmann suite au match Argentine-Allemagne en Coupe des Confédérations en 2005 : " Riquelme est parfait. Tous les entraineurs rêvent d'avoir un tel joueur dans ses rangs"
  • R. Carlos après le match Argentine-Brésil et le but d'anthologie inscrit par Riquelme lors des qualifications pour la Coupe du monde 2006 : "Riquelme est sans aucun doute l'un des 3 meilleurs au monde"
  • Mais la plus belle éloge est celle du Roi Pelé qui déclara sur une radio brésilienne peu avant la coupe du monde 2006 : "Riquelme est sans aucun doute le meilleur n°10 au monde actuellement. Le Brésil possède énormément de grands joueurs mais n’a aucun équivalent au milieu de terrain".
  • Messi : "C'est un honneur pour moi de jouer aux cotés de Roman en sélection"
  • Robinho : "J'aimerais vraiment que le Real Madrid amène Riquelme à Bernabeu car j'adorerai me régaler de ses caviars"
  • Rooney lors d'une interview rediffusée sur Manchester.com affirmait : "Je veux que Riquelme vienne à Manchester. Ce joueur est un génie. Lors du match Argentine-Angleterre, durant ce match personne n'a réussi à lui prendre le ballon. Dans les vestiaires à la mi-temps, on ne parlait que de lui avec mes coéquipiers".
  • Ronaldo : " Je suis un grand fan de Riquelme car c'est un joueur qui sait jouer simple comme seuls savent le faire les grands".

Palmarès

Distinctions personnelles

  • Elu Revelación Clarín en Fútbol de Primera División en 1997
  • Elu evelación Clarín de Oro al Mejor Deportista del Año en 1997
  • Élu meilleur joueur du Festival International Espoirs de Toulon en 1998
  • Souvenir JM Martinetti du Meilleur Joueur du Tournoi International de Toulon
  • Elu Meilleur Joueur du Torneo Clausura Argentin en 1999
  • Classé 3e au "Rey del Futbol de América" (El País - Uruguay) en 1999
  • Elu Membre de l'America's Ideal Team of the Year en 1999 (El País)
  • Elu Meilleur Joueur du Torneo Apertura Argentin en 2000
  • Classé 2e au "Rey del Futbol de América" (El País - Uruguay) en 2000
  • Elu Membre de l'America's Ideal Team of the Year (El País) en 2000
  • Reçoit l'Olimpia de Plata du Meilleur Joueur Argentin en 2000, 2001
  • Reçoit l'Consagración Clarín de Oro en 2000
  • Élu Meilleur joueur sud-américain de l'année : 2001
  • Elu Membre de l'America's Ideal Team of the Year(El País)en 2001
  • Elu MVP de la Finale de la Copa Libertadores en 2001
  • Reçoit le Consagración Clarín en Fútbol de Primera División en 2001
  • Reçoit le Consagración Clarín de Oro en 2000
  • Elu Meilleur Passeur du Championnat d'Espagne en 2004-2005 [réf. nécessaire]
  • Elu Meilleur Joueur Etranger du Championnat Espagnol (Prix Don Balón) 2004/05
  • Classé 6e au World Soccer Award en 2005
  • Ballon d'Argent de la Coupe des Confédérations en 2005
  • Reçoit le Consagración Clarín en Fútbol Extranjero en 2005
  • Elu Jugador con Más Arte (Radio Marca - Arte & Naturaleza) en 2005
  • Elu Meilleur Passeur de la Coupe du Monde FIFA 2006 [réf. nécessaire]
  • Classé 11e Footballeur le Plus Populaire du Monde en 2006
  • Elu Man of the Match : Argentine-Serbie-Monténégro de la Coupe du Monde FIFA[réf. nécessaire]
  • Elu Man of the Match : Argentine-Colombie Copa Américaen 2007[réf. nécessaire]
  • Elu Man of the Match : Argentine-Pérou Copa América[réf. nécessaire]
  • Classé 14e au Ballon d'Or France Football 2007
  • Classé 5e au World Soccer Award 2O07
  • Elu MVP de la Finale de la Copa Libertadores en 2007
  • Elu Premios FS - Mejor Jugador Latinoamericano del Año en 2007
  • Elu 4e Meilleur Meneur de Jeu du Monde en 2007
  • Classé 23e Footballeur le Plus Populaire du Monde en 2007
  • Ballon d'argent Adidas lors de la Coupe des Confédérations 2005
  • Elu Meilleur joueur de la Copa Libertadores en 2007
  • Elu Meilleur joueur de l'histoire de Villareal en 2006[réf. nécessaire]
  • Elu joueur le plus populaire de l'histoire de Boca Juniors (2008)

Statistiques

  • Championnat : 328 matchs, 85 buts
  • Équipe d'Argentine de football : 54 matchs, 18 buts
  • Coupes Internationaux: 110 matchs, 30 buts
  • Coupes Nationaux : 5 matchs, 1 buts
  • Total de compétitions officiels: 497 matchs, 134 buts soit 0,27 but par match.

Liens externes


  • Portail du football Portail du football
  • Portail de l’Argentine Portail de l’Argentine
Ce document provient de « Juan Roman Riquelme ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Juan Roman Riquelme de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Juan Román Riquelme — Apodo Torero, El 10 Nacimiento 24 de junio de …   Wikipedia Español

  • Juan Roman Riquelme — Juan Román Riquelme Spielerinformationen Voller Name Juan Román Riquelme Geburtstag 24. Juni 1978 Geburtsort …   Deutsch Wikipedia

  • Juan Román Riquelme —  Spielerinformationen Voller Name Juan Román Riquelme Geburtstag 24. Juni 1978 Geburts …   Deutsch Wikipedia

  • Juan Román Riquelme — Juan Román Riquelme. Futbolista argentino. Nacido en Buenos Aires (Argentina) el 24 de junio de 1978. Considerado uno de los mediocampistas de mayor talento del mundo, destacó en Boca Juniors, club con el que conquistó los campeonatos argentinos …   Enciclopedia Universal

  • Juan Román Riquelme — Football player infobox playername =Juan Román Riquelme fullname = Juan Román Riquelme nickname = Romy , Topo Gigio dateofbirth = birth date and age|1978|6|24 cityofbirth = San Fernando countryofbirth = Argentina height = height|meter=1.82… …   Wikipedia

  • Juan Román Riquelme — Pour les articles homonymes, voir Riquelme. Juan Román Riquelme …   Wikipédia en Français

  • Juan Riquelme — Juan Román Riquelme Spielerinformationen Voller Name Juan Román Riquelme Geburtstag 24. Juni 1978 Geburtsort …   Deutsch Wikipedia

  • Riquelme — Juan Román Riquelme Spielerinformationen Voller Name Juan Román Riquelme Geburtstag 24. Juni 1978 Geburtsort …   Deutsch Wikipedia

  • Roman — or Romans may refer to:* A thing or person of or from the city of Rome.; History * Ancient Rome (9th century BC – 5th century AD) ** Roman Kingdom (753 BC to 509 AD) ** Roman Republic (509 BC to 44 AD) ** Roman Empire (27 BC to 476 AD) ** Roman… …   Wikipedia

  • Juan Sebastián Verón — Apodo La Brujita Nacimiento …   Wikipedia Español