Joseph Stilwell


Joseph Stilwell
Le général Joseph Warren Stilwell

Joseph Stilwell (9 mars 188312 octobre 1946) était un général de l’armée des États-Unis connu pour ses services en Chine, particulièrement en tant que chef d'état-major de Tchang Kaï-chek. Il parlait couramment le chinois et le japonais et avait la réputation d'être acariâtre et peu diplomate, ce qui lui valut le surnom de Vinegar Joe (Joe le Vinaigre). Même s’il a rarement commandé de troupes, il a gravi les échelons dans les salons et les états-majors jusqu’au rang de général quatre étoiles.

Biographie

Joseph Stilwell est né en 1883 à Palatka en Floride et sorti de l’Académie militaire de West Point en 1904. Durant la Première Guerre mondiale, il est officier de renseignement du deuxième bureau attaché au IVe Corps d’armée et reçoit la Distinguished Service Medal. Entre les deux guerres mondiales, il fait deux missions en Chine où il apprend le chinois. Il devient attaché militaire auprès de l’ambassade des États-Unis à Nankin de 1935 à 1939, capitale de la République de Chine alors en guerre avec le Japon.

Il a essayé de convaincre le « généralissime » Tchang Kaï-chek de confier le commandement militaire de son armée à un général américain. Il haïssait Tchang Kaï-chek qui le lui rendait bien. Ils n'arrivaient à travailler ensemble que grâce à la diplomatie de l’épouse de Tchang, Soong Mei-ling, de la richissime famille des Soong. Parmi les sujets litigieux était la répartition de l’aide militaire américaine pour la lutte antijaponaise. Stilwell voulait une répartition égale entre les communistes de Mao Zedong et les nationalistes de Tchang Kaï-chek, mais Tchang croyait que les armes américaines remises aux communistes serviraient à le combattre, plutôt qu’à lutter contre les Japonais.

De plus, Stilwell voulait des actions plus agressives des forces nationalistes, alors que Tchang se réservait pour la lutte anti-communiste inévitable après la Guerre du Pacifique. Dans ce contexte où la guerre civile chinoise se superposait à la menace japonaise, Tchang considérait les communistes comme une menace plus grande que les Japonais. Stilwell, par contre, souhaitait un front uni et demandait à Tchang de laisser de côté ses craintes et d'inviter les communistes à se joindre à lui plutôt que de laisser les nationalistes se battrent seuls contre les Japonais. Mais Tchang Kaï-chek ne voulut pas se laisser convaincre et malgré tous ses efforts, Stilwell a surtout été le « porte-monnaie » de l’aide américaine à la Chine nationaliste.

Outre son rôle de chef d’état-major de Tchang et de commandant en chef de la Force X, Stilwell a eu un rôle administratif dans les forces américaines dans le théâtre d’opérations CBI (Chine, Birmanie, Inde). Il a souvent bafoué la chaîne de commandement militaire en s’adressant directement au commandement opérationnel, alors que cette communication était supposée passer par Lord Moutbatten, le commandant suprême des forces alliées dans le Sud-Est asiatique. Stilwell, dans cette tourmente, a eu différents rôles réclamant sa présence à plusieurs endroits à la fois.

La personnalité de Stilwell était aussi pour quelque chose dans ses disputes avec le commandant du 11e groupe d'armées, le général britannique George Giffard, qu'il méprisait profondément et qui était à la fois son supérieur hiérarchique et son subordonné en raison de l'organigramme de commandement allié. Il en était de même avec Claire Lee Chennault, qui était son subordonné hiérarchique en tant que commandant de l'aviation. Leurs disputes concernaient la guerre aérienne, qui donnait le même résultat que la guerre terrestre, mais au moindre coût. À son tour, Chennault s’adressait directement à Tchang Kaï-chek et à Franklin Delano Roosevelt, qui lui accordait sa confiance plutôt qu’à Stilwell.

En octobre 1944, après une demande de limogeage de Tchang Kaï-chek à Roosevelt et la perte de bases lors de l'Opération Ichi-Go, Stilwell a été rappelé aux États-Unis par Roosevelt, et son poste a été supprimé suivant le démantèlement du CBI. À l'origine de cette décision, outre son caractère acariâtre, il y a la constatation que la concentration des rôles était source de conflits et de confusion.

Stilwell était unanimement détesté par ses soldats des unités spéciales, en raison de son intransigeance et de son apparent manque de considération à leur égard. Il fut réaffecté au commandement de la Xe armée à la fin de la bataille d'Okinawa, quand son commandant fut tué au combat. En 1946, il prit le commandement de la VIe armée chargée de la défense de la côte Ouest. Il mourut peu après à San Francisco.

Voir aussi

Histoire de la République de Chine | Guerre sino-japonaise | Campagne de Birmanie | Claire Lee Chennault | Tchang Kaï-chek

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joseph Stilwell de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph - получить на Академике актуальный промокод на скидку Kupivip RU или выгодно joseph купить с дисконтом на распродаже в Kupivip RU

  • Joseph Stilwell — Infobox Military Person name= Joseph Warren Stilwell born= birth date|1883|03|19 died= death date and age|1946|10|12|1883|03|19 placeofbirth= Palatka, Florida placeofdeath= San Francisco, California placeofburial= caption=Gen. Joseph Warren… …   Wikipedia

  • Joseph Stilwell — Jose Warren Stilwell Gen. Joseph Warren Stilwell, U.S.A. General de cuatro estrellas Años de servicio 1904 1946 Apod …   Wikipedia Español

  • Joseph Stilwell — General Joseph Stilwell (1943) Joseph Warren Stilwell (* 19. März 1883 in Palatka, Florida; † 12. Oktober 1946 in San Francisco), genannt Vinegar Joe (dt. „Essig Joe“) oder Uncle Joe (dt. „Onkel Joe“), war ein US amerikanischer General. Im… …   Deutsch Wikipedia

  • Stilwell — or Stillwell may refer to: People* Arthur Stilwell, Kansas City Southern Railway founder * Eric A. Stillwell, American television producer * Frank Stilwell, Old West outlaw * G. R. Stilwell, of the Ives–Stilwell experiment * Heather Stilwell,… …   Wikipedia

  • Stilwell — ist der Name mehrerer Orte in den Vereinigten Staaten: Stilwell (Indiana) Stilwell (Kansas) Stilwell (Oklahoma) Stilwell ist der Familienname folgender Personen: Joseph Stilwell (1883–1946), US amerikanischer General Thomas N. Stilwell… …   Deutsch Wikipedia

  • Stilwell and the American Experience in China, 1911-45 — written by Barbara Wertheim Tuchman and published in 1971 by Macmillan Publisherscite book | last =Tuchman | first =Barbara Wertheim | title =Stilwell and the American Experience in China, 1911 45 | publisher =Macmillan | date =1971 | location =… …   Wikipedia

  • Stilwell, Joseph Warren — (1883 1946)    Born in Florida, Joseph Stilwell graduated from West Point Military Academy in 1904. He served two tours of duty in the Philippines and also taught at West Point before serving as an intelligence officer during World War I. He was… …   Historical Dictionary of the Roosevelt–Truman Era

  • Stilwell Road — formerly Ledo Road Former military highway, Asia. It was 478 mi (769 km) long and linked northeastern India with the Burma Road. In World War II, U.S. Army engineers and Chinese troops constructed it to link the railheads of Ledo, India, and… …   Universalium

  • Stilwell, ruta — ant. ruta Ledo Ex carretera militar de Asia. Tenía 769 km (478 mi) de largo y conectaba el nordeste de India con la carretera de Birmania. Fue construida por ingenieros del ejército de EE.UU. y tropas chinas durante la segunda guerra mundial para …   Enciclopedia Universal

  • Stilwell Hall — was an immense, convert|52000|sqft|m2|sing=on building that stood on a precipice at the edge of the Pacific on the other side of U.S. Route 101, just across from what was once the Fort Ord military installation.The building was constructed… …   Wikipedia