Joseph Lequinio

Joseph Lequinio
Joseph Lequinio.jpg

Marie Joseph Lequinio, né le 15 mars 1755 à Sarzeau où il est mort le 19 novembre 1814, est un révolutionnaire français.

Biographie

Avocat et important propriétaire terrien, maire de la presqu’île de Rhuys en 1789, juge au tribunal de Vannes en 1790, Joseph Lequinio est élu l’année suivante à l' Assemblée législative par le Morbihan. Il demande la mise sous séquestre des biens des émigrés, la suppression du titre de « majesté » attribué au roi, l’autorisation de se marier pour les prêtres, édite une feuille d’information pour les paysans, le Journal des laboureurs.

Élu député à la Convention (1792) il dépose un projet de canal entre la Vilaine et la Rance, vote pour la mort du roi et part en mission à l' Armée du Nord. Il fait paraître le 9 novembre 1792 un grand livre intitulé les préjugés détruits qu'il réimprimer en janvier puis en décembre 1793. Il y appelle à l'égalité totale des hommes et des femmes, aux droits des paysans à l'abolition de la peine de mort (qui comprendrait malgré son vote régicide, la personne de Louis XVI), à l'abrogation de l'esclavage des Noirs, à l'athéisme et à la condamnation de la guerre. Envoyé en août 1793 dans l’Oise et l’Aisne avec Sylvain-Phalier Lejeune, il ordonne l’arrestation de tous les nobles entre dix-sept et soixante ans pour les hommes, dix-sept et cinquante ans pour les femmes. On l’envoie ensuite avec Joseph François Laignelot réorganiser les ports de La Rochelle et de Rochefort. Les deux hommes achèvent la désorganisation d’une marine en décomposition, arrêtant les officiers à tort et à travers, notamment Louis-René-Madeleine de Latouche-Tréville. En outre, Joseph Lequinio se consacre avec zèle à la déchristianisation de la Charente-Inférieure, ce qui lui vaut des réprimandes du Comité de salut public, averti de ses excès par Sylvain Phalier Lejeune. De passage à Vannes, Joseph Lequinio contraint la population à assister à ses prêches athées, ce qui lui cause quelques problèmes avec Maximilien de Robespierre à son retour à Paris. Cependant en mai 1794 au nom de la liberté de conscience l'incorruptible prend sa défense au club des jacobins, quand Jacques Brival attaque ses idéés athées professées dans les préjugés détruits. Après le 9-Thermidor (27 juillet 1794), Joseph Lequinio tente de s’assurer le contrôle du Club des Jacobins, puis, ayant échoué, propose d’interdire aux députés de fréquenter des sociétés populaires.

Dénoncé par les habitants de Rochefort pour ses exactions et ses rapines, il se cache jusqu’à l’amnistie votée par la Convention. Son élection au Conseil des Cinq-Cents dans le département du Nord en 1798 est annulée et il vit de son salaire d’inspecteur forestier à Valenciennes.

Arrêté quelques jours après l’attentat de Saint-Nicaise (24 décembre 1800), il est expédié par Napoléon Bonaparte comme vice-consul à Newport, aux États-Unis, et ne revient qu’en 1806 pour s’occuper exclusivement d’agriculture.

Bibliographie

  • Augustin Kuscinsky, "Lequinio" dans Dictionnaire des Conventionnels, 1916.
  • Maurice Dommanget, "Un pionnier de la libre-pensée, Lequinio" dans la Raison, N° 4-mai 1956.
  • Françoise Brunel,
    • "Lequinio" dans Albert Soboul,Dictionnaire historique de la Révolution française, Paris, PUF, 1989.
    • "Les députés montagnards" dans Albert Soboul, Actes du colloque girondins-montagnards, Paris,Société des Etudes Robespierristes, 1980, p. 343-361.
  • Jean-Philippe Giboury, "Lequinio" dans Dictionnaire des régicides Paris Perrin, 1989
  • Edna Hindie Le May (dir.), Dictionnaire des Législateurs (1791-1792) (préface de Mona Ozouf), Centre International d'études du XVIIIe siècle, 2007, 2 volumes, tome 2 : « H-Y », « Lequinio Joseph ».
  • Jean-Daniel Piquet,
    • "Un article de Maurice Dommanget sur Lequinio, pionnier de la libre-pensée", colloque Maurice Dommanget tenu en mai 1994, Conseil général de l'Oise, Archives départementales de l'Oise, 1996.
    • L'Émancipation des Noirs dans la pensée et le processus révolutionnaire français (1789-1795), doctorat d'Histoire Nouveau Régime, Paris VIII-Saint-Denis, octobre 1998.
    • L'Émancipation des Noirs dans la Révolution française (1789-1795), Paris, Karthala, 2002, 509 pages.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joseph Lequinio de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Joseph - получить на Академике актуальный промокод на скидку Kupivip RU или выгодно joseph купить с дисконтом на распродаже в Kupivip RU

  • Joseph Francois Laignelot — Joseph François Laignelot Joseph François Laignelot, né le 12 juin 1752, mort à Paris, le 23 juillet 1829 fut un écrivain et homme politique français. Auteur dramatique médiocre dont les tragédies Agis et Cléomène et Rienzi n ont guère de succès …   Wikipédia en Français

  • Joseph François Laignelot — Joseph François Laignelot, né le 12 juin 1752, mort à Paris, le 23 juillet 1829 fut un écrivain et homme politique français. Auteur dramatique médiocre dont les tragédies Agis et Cléomène et Rienzi n ont guère de succès, Joseph François Laignelot …   Wikipédia en Français

  • Colonnes infernales — André Ripoché, tué en défendant un calvaire lors de l incendie du Landreau, vitrail de l église de Sainte Gemme la Plaine par Fournier. Informations générales Date 21 janvier 17 mai …   Wikipédia en Français

  • Colonnes Infernales — Informations générales Date 21 janvier mai 1794 Lieu Vendée militaire Issue Indécise Belligérants …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Charente-Maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. Carte administrative de la Charente Maritime …   Wikipédia en Français

  • Histoire De La Charente-Maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. L histoire du département de la Charente Maritime en tant qu entité administrative commence le 22 décembre 1789 par un décret de l assemblée constituante. Ce dernier n entre… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la Charente Maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. L histoire du département de la Charente Maritime en tant qu entité administrative commence le 22 décembre 1789 par un décret de l assemblée constituante. Ce dernier n entre… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de la charente-maritime — Voir également l’article : Chronologie de la Charente Maritime. L histoire du département de la Charente Maritime en tant qu entité administrative commence le 22 décembre 1789 par un décret de l assemblée constituante. Ce dernier n entre… …   Wikipédia en Français

  • Liste Des Membres Du Conseil Des Cinq-Cents — Le Conseil des Cinq Cents était une assemblée législative, mise en place en 1795. Ses membres sont élus par départements: Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Wikipédia en Français

  • Liste des membres du Conseil des Cinq-Cents — Le Conseil des Cinq Cents était une assemblée législative, mise en place en 1795. Ses membres sont élus par départements: Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»