Joseph Larmor


Joseph Larmor
Joseph Larmor

Sir Joseph Larmor (1er juillet 1857-19 mai 1942) est un physicien, mathématicien et homme politique irlandais.

Biographie

Larmor publie une forme de ce qu'on appelle maintenant les Transformation de Lorentz dans les Philosophical Transactions of the Royal Society en 1897[1], deux ans avant Hendrik Lorentz et huit ans avant Albert Einstein. Larmor prédit aussi la dilatation du temps au moins dans le cas d'électrons en orbite. Il vérifie que la contraction des longueurs doit apparaître pour les corps dont les atomes sont liés par la force électromagnétique. Dans son livre Aether and Matter (1900) il présente à nouveau les transformations de Lorentz, la dilatation du temps et la contraction des longueurs, en les traitant par la dynamique plutôt que par leurs effets cinématiques. Larmor rejette la relativité restreinte ainsi que la courbure de l'espace-temps et la théorie de la relativité générale, bien qu'il y adhère pendant une courte période, au motif qu'un temps absolu est essentiel en astronomie.

Larmor soutient que la matière est constitué de particules élémentaires se déplaçant dans l'éther. Il pense que les charges électriques sont des particules, qu'il nomme électrons dès 1897. Dans ce qui paraît être la première mention de la dilatation du temps il écrit « ... les électrons individuels décrivent leurs orbites en un temps plus court que pour le système [au repos] avec un ratio de (1 - v²/c²)1/2" (Larmor 1897).

Larmor pense que le flux de particules chargées constitue le courant électrique des conducteurs. Il calcule l'énergie émise par un électron en accélération et il explique les raies spectrales dans un champ magnétique par des oscillations des électrons.

En 1919 il propose le modèle de la "dynamo auto-entretenue" pour expliquer l'existence du champ magnétique terrestre, modèle encore en vigueur de nos jours.

Larmor est professeur lucasien de mathématiques à l'Université de Cambridge de 1903 à 1932.

Il est fait chevalier en 1909[2]. En février 1911 il est élu au Parlement du Royaume-Uni au siège de l'Université de Cambridge qui existait à l'époque.

Récompenses

Publications

Larmor édite les œuvres complète de George Stokes et William Thomson. Il écrit aussi plusieurs notices nécrologiques, celles de George Stokes, Josiah Gibbs, et William Thomson. Il publie aussi :

  • 1887, "On the direct applications of first principles in the theory of partial differential equations," Proceedings of the Royal Society.
  • 1891, "On the theory of electrodynamics," Proceedings of the Royal Society.
  • 1892, "On the theory of electrodynamics, as affected by the nature of the mechanical stresses in excited dielectrics," Proceedings of the Royal Society.
  • 1893-97, "Dynamical Theory of the Electric and Luminiferous Medium," Proceedings of the Royal Society; Philosophical Transactions of the Royal Society. Séries de trois articles contenant la théorie physique de l'univers de Larmor. Le dernier contient la transformation de Lorentz, 1897 (190): 205-300.
  • 1894, "Least action as the fundamental formulation in dynamics and physics," Proceedings of the London Mathematical Society.
  • 1896, "The influence of a magnetic field on radiation frequency," Proceedings of the Royal Society.
  • 1896, "On the absolute minimum of optical deviation by a prism," Proceedings of the Cambridge Philosophical Society.
  • 1898, "Note on the complete scheme of electrodymnamic equations of a moving material medium, and electrostriction," Proceedings of the Royal Society.
  • 1898, "On the origin of magneto-optic rotation," Proceedings of the Cambridge Philosophical Society.
  • 1900, Aether and Matter. (renommé par Horace Lamb Aether and no matter).
  • 1903, "On the electrodymanic and thermal relations of energy of magnetisation," Proceedings of the Royal Society.
  • 1907, "Aether" in Encyclopædia Britannica, 11e éditions Londres.
  • 1908, "William Thomson, Baron Kelvin of Largs. 1824-1907" (notice nécrologique). Proceedings of the Royal Society.
  • 1924, "On Editing Newton," Nature.
  • 1927, "Newtonion time essential to astronomy," Nature.
  • 1929, "Mathematical and Physical Papers. Cambridge Univ. Press.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. (en) Macrossan, M. N. "La relativité avant Einstein", British Journal for the Philosophy of Science, 37 (1986): 232-234.
  2. London Gazette : n° 28275, p. 5805, 30-07-1909

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Joseph Larmor de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joseph - получить на Академике рабочий купон на скидку Sneakerhead или выгодно joseph купить с бесплатной доставкой на распродаже в Sneakerhead

  • Joseph Larmor — Sir Joseph Larmor (* 11. Juli 1857 in Magheragall, County Antrim, Nordirland; † 19. Mai 1942 in Holywood, County Down) war ein irischer Physiker und Mathematiker. Inhaltsverzeichnis …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph Larmor — (1857 1942) Nacimiento 11 de julio de 1857 Magheragall, Condado de Antrim, Irlanda Fallecimiento …   Wikipedia Español

  • Joseph Larmor — Infobox Scientist box width = 300px name = Joseph Larmor image width = 150px caption = Joseph Larmor (1857 1942) birth date = birth date|1857|07|11 birth place = Magheragall, County Antrim, Ireland death date = death date and… …   Wikipedia

  • Larmor — Joseph Larmor Sir Joseph Larmor (* 11. Juli 1857 in Magheragall, County Antrim, Nordirland; † 19. Mai 1942 in Holywood, County Down) war ein irischer Physiker und Mathematiker. Von 1903 bis 1932 war er Professor auf dem …   Deutsch Wikipedia

  • Larmor (crater) — lunar crater data latitude=32.1 N or S=N longitude=179.7 E or W=E diameter=97 km depth= Unknown colong=180 eponym=Joseph LarmorLarmor is a lunar crater on the Moon s far side. It is located to the east southeast of Shayn crater, and due north of… …   Wikipedia

  • Larmor-Frequenz — Bringt man ein Teilchen, welches einen Spin besitzt, in ein äußeres Magnetfeld, so präzediert dieser Spin mit der Larmorfrequenz (auch: Larmorpräzession) um das Magnetfeld. Die Larmorfrequenz ist nach dem irischen Physiker Joseph Larmor benannt.… …   Deutsch Wikipedia

  • Larmor precession — In physics, Larmor precession (named after Joseph Larmor) refers to the precession of the magnetic moments of electrons, atomic nuclei, and atoms about an external magnetic field. The magnetic field exerts a torque on the magnetic… …   Wikipedia

  • Larmor-Radius — Der Larmor Radius (nach Joseph Larmor; engl. auch radius of gyration, gyroradius oder cyclotron radius) bezeichnet den Radius der Kreisbewegung eines geladenen Teilchens in einem homogenen Magnetfeld. mit Larmor Radius, Masse des geladenen… …   Deutsch Wikipedia

  • Joseph John Thomson — Sir Joseph John Thomson Profilansicht Sir Joseph John Thomson (häufig a …   Deutsch Wikipedia

  • Larmor — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Joseph Larmor, un physicien, mathématicien et homme politique irlandais (1857 1942). Toponymie Larmor Baden, une commune française, du département du… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.