John Steinbeck


John Steinbeck
John Steinbeck
JohnSteinbeck crop.JPG
Nom de naissance John Steinbeck
Activités Romancier, nouvelliste, correspondant de guerre
Naissance 27 février 1902
Salinas (Californie, États-Unis)
Décès 20 décembre 1968 (à 66 ans)
New York (État de New York, États-Unis)
Langue d'écriture Anglais
Distinctions Prix Nobel de littérature (1954)

Médaille de la Liberté (1964) Prix Pulitzer (1930)

Œuvres principales

John Ernst Steinbeck, Jr. (27 février 1902 à Salinas - 20 décembre 1968 à New York) est un écrivain américain du milieu du XXe siècle, dont les romans décrivent fréquemment sa Californie natale.

Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1959.

Sommaire

Sa vie

Il naît en Californie, à Salinas. John Steinbeck Senior, son père, est trésorier, et sa mère, Olive Steinbeck, est enseignante. Il a trois sœurs : Elizabeth (1894-1992), Esther (1892-1986) et Mary (1905-1965). Son grand-père paternel était allemand. Il étudie au lycée de Salinas, puis à l'université Stanford. Il occupe divers emplois ( reporter, apprenti peintre, maçon, ouvrier et chimiste ) puis abandonne ses études et part à New York en 1925. Il y travaille brièvement au New York American, mais rentre à Salinas dès 1926.

Il publie en 1920 un premier roman, La Coupe d'or (Cup of Gold: A Life of Sir Henry Morgan, Buccaneer, With Occasional Reference to History), une fiction historique basée sur la vie de Henry Morgan, qui ne rencontre pas le succès. En 1930, il épouse Carol Henning et déménage à Pacific Grove. Il y rencontre Edward Ricketts, un biologiste avec qui il se lie d'amitié.

En 1932, il publie Les Pâturages du Ciel (The Pastures of Heaven), un ensemble d'histoires se situant dans la ville de Monterey. En 1933, il publie Le Poney rouge (The Red Pony) et Au dieu inconnu (To a God Unknown). Il reste ensuite au chevet de sa mère qui meurt en 1934. Il commence à recueillir des informations sur les syndicats fermiers. Son père meurt en 1935.

Tortilla Flat, écrit en 1935, lui vaut son premier prix littéraire, la médaille d'or du meilleur roman écrit par un californien décernée par le Commonwealth Club of California. Cette histoire humoristique lui assure le succès. Il devient ami avec son éditeur, Pascal Covici.

Avec Des souris et des hommes (Of Mice and Men) et En un combat douteux (In Dubious Battle), publiés en 1936, ses œuvres deviennent plus sérieuses. Dans une lettre à un ami, il se désole : « Il y a des émeutes dans Salinas et des meurtres dans les rues de cette chère petite ville où je suis né. » Il reçoit le New York Drama Critics Award pour sa pièce.

Après La Grande Vallée (The Long Valley) en 1937 et Their Blood Is Strong, un reportage sur les travailleurs immigrants, en 1938, il publie Les Raisins de la colère (The Grapes of Wrath) en 1939, qu'il considère comme son meilleur travail. Néanmoins, estimant que son écrit est trop révolutionnaire pour connaître le succès, il conseille à son éditeur un petit tirage... Le livre connaît le succès. On lui reproche néanmoins le langage utilisé et les idées développées. Le livre est interdit dans plusieurs villes de Californie. En 1940, lorsque le roman est adapté au cinéma, il reçoit le prix Pulitzer.

En 1941, il lance une expédition marine avec Ricketts et Hamza Kaddouri et publie Dans la mer de Cortez (Sea of Cortez), écrit en collaboration avec son ami. Steinbeck publie Lune noire en 1942. Cette même année, il divorce et épouse Gwyndolyn Conger en 1943. Lifeboat, dont il a écrit le script, sort au cinéma en 1944. La même année, il déménage à Monterey, mais y est mal accueilli par les habitants. Il déménage à New York. Il a un premier fils, Thom (qui sera l'oncle du chanteur Johnny Irion).

Après avoir écrit Rue de la sardine (Cannery Row) en 1945, il déménage à Pacific Grove en 1948. Il commence ses recherches pour l'écriture de À l'est d'Éden (East of Eden). En 1946, son second fils, John IV, vient au monde. Il essaye d'acheter le ranch où se déroulent les aventures du Poney rouge, mais il échoue. Les personnages de Rue de la sardine se retrouvent dans un autre roman, Tendre jeudi (Sweet Thursday).

En 1947, il publie La Perle et part en URSS, accompagné du photographe Robert Capa, pour le New York Herald Tribune. Il en tire Journal russe (Russian Journal) en 1948. Ricketts meurt dans un accident de voiture. Il divorce.

Il rencontre Elaine Anderson Scott en 1949 et l'épouse en 1950. En 1952, il participe au film de Elia Kazan, Viva Zapata! et publie À l'est d'Éden.

Il publie en 1954 Tendre jeudi (Sweet Thursday). Une comédie musicale, Pipe Dream, en est tirée en 1955. Il déménage à Sag Harbor, dans l'État de New York. En 1957, la ville de Salinas propose de donner son nom à un lycée. Il refuse.

En 1958 est publié Once There Was a War, recueil de ses reportages de guerre. Il a une attaque en 1959, ce qui l'encourage à voyager en Angleterre et au Pays de Galles, puis à parcourir l'Amérique en 1960.

En 1962, il écrit L'Hiver de notre mécontentement (The Winter of Our Discontent) en espérant « revenir en arrière de presque quinze ans et recommencer à l'intersection où il avait mal tourné ». Il est alors déprimé, et estime que la célébrité l'a détourné « des vraies choses ».

Tombe de John Steinbeck, à Salinas.

Les premières critiques sur le livre sont mitigées, mais il reçoit néanmoins le Prix Nobel de littérature en 1962. Après un autre voyage en Europe en 1963 avec Edward Albee, il reçoit la médaille de la Liberté des États-Unis en 1964.

Il meurt le 20 décembre 1968 à New York d'artériosclérose.

Son œuvre

On retrouve plusieurs dominantes dans l'œuvre de Steinbeck, avec d'abord la Californie en général, et en particulier les villes où il a vécu. Il met souvent en scène des personnages communs, de classe ouvrière, confrontés au Dust Bowl et à la Grande dépression.

Tout au long de sa vie, John Steinbeck aime à se comparer à Pigasus (de pig, cochon en anglais et Pegasus), un cochon volant, « attaché à la terre mais aspirant à voler ». Elaine Steinbeck explique ce symbole dans une lettre en parlant d'une « âme lourde mais essayant de voler ».

The Moon Is Down est paru en 1942. Il en existe une version française publiée à Lausanne sous le titre Nuits sans Lune en 1943. Cette version comporte, par rapport au texte original certaines coupures et certaines altérations, et ce pour des raisons faciles à comprendre. En effet, si à aucun moment de son récit, Steinbeck n'a explicitement désigné l'armée d'invasion comme étant allemande, de nombreuses mentions y sont faites de l'Angleterre, de la guerre de Russie, de l'occupation de la Belgique vingt années auparavant, qui ne laissent subsister aucun doute, et avaient donc dû être suppri­mées dans l'édition de Lausanne[1].

Bibliographie sélective

Notes

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes


Précédé de :
Ivo Andrić
Prix Nobel de littérature
1962
Suivi de :
Giorgos Seferis



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article John Steinbeck de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • John Steinbeck — John Ernst Steinbeck (* 27. Februar 1902 in Salinas, Kalifornien; † 20. Dezember 1968 in New York) gehört zu den erfolgreichsten US amerikanischen Autoren des 20. Jahrhunderts. Er schrieb zahlreiche Romane, Kurzgeschi …   Deutsch Wikipedia

  • John Steinbeck IV — (June 12 1946 ndash; February 7 1991), was an American journalist and author. He was the second child of the Nobel Prize winning author, John Steinbeck. In 1965, he was drafted into the United States Army and served in Vietnam. He worked as a… …   Wikipedia

  • John Steinbeck — John Earnest Steinbeck (27 de febrero de 1902 – 20 de diciembre de 1968) escritor norte americano de mediados del siglo XX cuyas obras describen a menudo California. Nace en Salinas (California), hijo de John, tesorero y de Olivia Steinbeck,… …   Enciclopedia Universal

  • John Steinbeck — Infobox Writer name = John Steinbeck III awards = awd|Nobel Prize in Literature|1962 caption = Steinbeck (center), with his son, visits President Lyndon B. Johnson birthdate = birth date|1902|2|27|mf=y birthplace = Salinas Valley, California,… …   Wikipedia

  • John Steinbeck — En este artículo se detectaron los siguientes problemas: Carece de fuentes o referencias que aparezcan en una fuente acreditada. Requiere una revisión ortográfica y gramatical. Por favor …   Wikipedia Español

  • John Steinbeck — noun United States writer noted for his novels about agricultural workers (1902 1968) • Syn: ↑Steinbeck, ↑John Ernst Steinbeck • Instance Hypernyms: ↑writer, ↑author * * * John Steinbeck …   Useful english dictionary

  • John Steinbeck — ➡ Steinbeck * * * …   Universalium

  • John Steinbeck — Humanidad El hombre es el único zorro que instala una trampa, le pone una carnada y luego mete la pata. Libros Por el grosor del polvo en los libros de una biblioteca pública puede medirse la cultura de un pueblo …   Diccionario de citas

  • John Steinbeck — n. (1902 1968) United States novelist and short story writer, author of The Grapes of Wrath, winner of the 1962 Nobel Prize for Literature …   English contemporary dictionary

  • John Steinbeck Award — The John Steinbeck Award In The Souls of the People is an annual award given to an individual that has contributed to society in the spirit of John Steinbeck. The award is given each year by Thomas Steinbeck and his foundation, The John Steinbeck …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.