John Red Hamilton


John Red Hamilton

John « Red » Hamilton

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hamilton.
John Hamilton
John Hamilton.jpg

Surnom(s) Red
Décès 30? avril 1934
Aurora, Illinois
Nationalité Canada Canada
Profession(s) braqueur de banque

John « Red » Hamilton (- 30? avril 1934) était un criminel et un braqueur de nationalité canadienne, actif au début du XXe siècle, surtout connu pour avoir été un complice de John Dillinger.

Sommaire

Biographie

Évasion

On sait peu de chose de la vie de John Hamilton avant le début de sa carrière criminelle. Le 16 mars 1927, il est jugé coupable de vol à main armée dans une station service dans le comté de St. Joseph dans l'Indiana, et est condamné à 25 ans d'emprisonnement. Alors qu'il est incarcéré à la prison d'état de l'Indiana à Michigan City, Hamilton se lie d'amitié avec de nombreux et éminents braqueurs de banque, tels que John Dillinger, Russel Clark, Charles Makley, Harry Pierpont et Homer Van Meter[1][2].

Dillinger est libéré sur parole en mai 1933, mais jure de libérer ses amis, et fait parvenir des carabines à Hamilton, Makley, Pierpont, Clark et plusieurs autres condamnés. Le 26 septembre 1933, un total de dix hommes armés, dont Hamilton, s'échappe par la porte principale de la prison d'état de l'Indiana[3].

Frénésie de crimes

Peu après l'évasion, le gang apprend que Dillinger a été arrêté entre temps pour braquage de banque et qu'il est détenu à la prison du comté d'Allen à Lima dans l'Ohio. Déterminés à libérer Dillinger, le gang à besoin d'argent pour financer l'évasion. Le 3 octobre 1933, le gang attaque la First National Bank de St. Mary dans l'Ohio, et s'échappe avec $14,000[4].

Neuf jours plus tard, Hamilton accompagne Charles Makley, Harry Pierpont, Russel Clark et Ed Shouse à la prison de Lima où Dillinger est enfermé, mais il n'entre pas dans le bâtiment, et ne participe pas au meurtre de Jesse Sarber, sheriff de l'Ohio, commis par Makley et Pierpont.

Le 13 décembre 1933, Hamilton et plusieurs autres gangsters effectuent l'attaque à main armée d'une banque de Chicago, dans le but de vider ses coffres, rapportant au gang autour de $50,000. Le jour suivant, après que Hamilton ait laissé sa voiture dans un garage de Chicago pour un travail sur la carrosserie, le mécanicien appelle la police, faisant part de ses soupçons selon lesquels cette voiture est une « voiture de gangster ». Lorsque Hamilton revient chercher sa voiture et qu'il tombe sur le sergent William Shanley et deux autres policiers l'attendant pour le questionner, il ouvre le feu, tuant Shanley, et parvenant à échapper aux deux autres policiers[5].

Le 15 janvier 1934, Hamilton, Dillinger et Harry Pierpont braquent une banque à East Chicago dans l'Indiana, pour $20,376. Durant le hold-up, William O'Malley, gardien de la paix de l'Indiana, est abattu. Dillinger est officiellement accusé de ce meurtre, mais plusieurs témoins désigneront Hamilton comme étant le tireur. Vers la fin de l'année, Hamilton se retrouve en troisième position sur la liste de l'Indiana des ennemis publics, après Dillinger et Pierpont[1].

Hamilton, lui même touché durant le braquage de East Chicago, est laissé aux soins du médecin de la pègre Joseph P. Moran, alors que Dillinger et les autres se dirigent vers Tucson en Arizona, où ils sont appréhendés par les autorités. Dillinger parvient à s'échapper encore une fois, et rassemble un nouveau gang composé de Hamilton, Homer Van Meter, Tommy Carroll, Eddie Green, et de Baby Face Nelson[1].

Hamilton accompagnera par la suite le gang dans une série de lucratives mais chaotiques attaques à main armée. Durant le hold-up d'une banque à Mason City dans l'Iowa, Hamilton est blessé encore une fois, bien qu'il porte une gilet pare-balle. Alors qu'ils sont les objets d'une chasse à l'homme massive et d'une campagne médiatique, Hamilton et Dillinger font une visite discrète à la maison de la soeur de Hamilton à Sault Ste. Marie, dans le Michigan, le 17 avril. Après être retourné à Chicago, le gang se retire au centre de loisir de Little Bohemia près de Rhinelander dans le Wisconsin. Le 22 avril, l'endroit est envahit par le F.B.I. sous la direction de Melvin Purvis, qui a reçu un tuyau sur la localisation du gang. Un civil est tué, et deux autres blessés[1]. Le gang, suivant un plan d'évasion qu'il avait élaboré plusieurs jours auparavant, parvient à s'échapper au complet[6].

Mort et rumeurs

Un jour plus tard, le 23 avril, Hamilton, Dillinger et Van Meter sont de nouveau confrontés aux autorités près de St. Paul dans le Minnesota, et une autre fusillade s'ensuit. Hamilton est mortellement blessé par une balle alors que lui et le reste du gang s'échappent en voiture. Le gang l'emmène à nouveau voir le docteur Moran à Chicago. Pour une raison inconnue, Moran refuse de soigner Hamilton. Dillinger cache alors Hamilton mourrant chez Volney Davis et Edna Murray à Aurora (près de Chicago) dans l'Illinois. On suppose que Hamilton est mort le 30 avril 1934. Dillinger et Davis enterrent leur ami. À cette occasion, Dillinger aurait recouvert le visage et les mains de Hamilton de soude caustique, afin d'entraver d'eventuelles tentatives d'identifier le corps[1].

Ne sachant pas encore qu'Hamilton est mort au moins trois semaines auparavant, les autorités le mettent en accusation le 19 mai pour avoir caché des fugitifs. La soeur de Hamilton est condamnée pour la même charge, et passe une courte période en prison. La tombe de Hamilton est découverte le 28 août 1935, le corps est identifié à partir d'empreintes dentaires comparées à celles faites à la prison d'état de l'Indiana[1].

Il y avait à cette époque plusieurs rumeurs persistantes selon lesquelles Hamilton était toujours en vie. Le F.B.I. reçu de nombreuses indications de personnes déclarant avoir vu ou eu des nouvelles d'Hamilton. Même le neveu de Hamilton maintint qu'il avait personnellement rendu visite à son oncle au Canada alors qu'il était supposé mort[1]. Cependant, aucune preuve de sa survie n'a jamais été découverte.

Dans la culture populaire

  • Dans le film de 1965, Young Dillinger, John Hamilton est interprété par Dan Terranova.
  • Dans le téléfilm de 1991 Dillinger, le rôle de Hamilton est joué par John Philbin
  • Le dernier jour d'Hamilton est le sujet de la nouvelle de Stephen King The Death of Jack Hamilton (en français La mort de John Hamilton), publiée dans le recueil Everything's Eventual (en français Tout est fatal).
  • Dans le film de 2009 Public Enemies, c'est l'acteur Jason Clarke qui joue le rôle de Hamilton.

References

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu d’une traduction de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « John Hamilton (gangster) ».
  1. a , b , c , d , e , f  et g (en) Michael Newton, The Encyclopedia of Robberies, Heists, and Capers, Checkmark Books, 2002 (ISBN 0-8160-4489-9), p. 128-129 
  2. (en) Allan May Marilyn Bardsley, Marilyn Bardsley, « John Dillinger ». Consulté le 14/08/2009
  3. (en) People & Events: John Dillinger, 1903-1934. Consulté le 14/08/2009
  4. (en) The Sarber/Dillinger Story. Consulté le 14/08/2009
  5. (en) Famous Cases: John Dillinger. Consulté le 14/08/2009
  6. (en) Allan May Marilyn Bardsley, Marilyn Bardsley, « John Dillinger ». Consulté le 14/08/2009
  • Portail de la criminologie Portail de la criminologie
  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
Ce document provient de « John %C2%AB Red %C2%BB Hamilton ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article John Red Hamilton de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • John "Red" Hamilton — John « Red » Hamilton Pour les articles homonymes, voir Hamilton. John Hamilton …   Wikipédia en Français

  • John « Red » Hamilton — Pour les articles homonymes, voir Hamilton. John Hamilton Surnom …   Wikipédia en Français

  • John Borden Hamilton — John Borden Hamilton, C.M. (born May 16, 1913) is a Canadian lawyer and former Member of Parliament.Born in Barrie, Ontario, he was first elected in a by election in 1954 in the Toronto riding of York West as a Progressive Conservative. He was re …   Wikipedia

  • John Dillinger — Nombre Joh …   Wikipedia Español

  • John Dillinger — Dillinger redirects here. For other uses, see Dillinger (disambiguation). John Dillinger B …   Wikipedia

  • John Hamilton (gangster) — Mugshot of John Red Hamilton John Red Hamilton (1899 April 30, 1934[1]) was a Canadian criminal and bank robber active in the early 20th century, most notably as a criminal associate of John Dillinger. Contents …   Wikipedia

  • Hamilton — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Hamilton est un nom de famille originaire d Écosse (plus précisément des Lowlands) et qui est à l origine du nom de la ville de Hamilton (dans le South… …   Wikipédia en Français

  • Hamilton —    HAMILTON, a parish, burgh, and market town, in the Middle ward of the county of Lanark, including the village of Fernigair, and containing 10,862 inhabitants, of whom 8876 are in the town, 11 miles (S. E. by E.) from Glasgow, and 38 (W. S. W.) …   A Topographical dictionary of Scotland

  • Hamilton Tiger-Cats — 2011 Hamilton Tiger Cats season …   Wikipedia

  • Hamilton East — was a federal electoral district in Ontario, Canada. It was represented in the Canadian House of Commons from 1904 to 2004. It consisted of the eastern part of the city of Hamilton, Ontario. It is considered a working class district. HistoryThe… …   Wikipedia