Johann Heinrich Lambert


Johann Heinrich Lambert

Johann Heinrich Lambert

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lambert.
Johann Heinrich Lambert
JHLambert.jpg

Naissance 26 août 1728
Mulhouse (Sundgau)
Décès 25 septembre 1777 (à 49 ans)
Berlin, Allemagne
Profession(s) Mathématicien
Physicien
Astronome

Johann Heinrich Lambert (26 août 1728 à Mulhouse - 25 septembre 1777 à Berlin) est un mathématicien, physicien et astronome alsacien du XVIIIe siècle, en fait suisse et allemand d’ascendance française, car né à Mulhouse (à l'époque une ville-république indépendante ayant des liens privilégiés avec la Confédération helvétique) qui faisait alors partie de la Suisse.

Sommaire

Biographie

De père couturier, d'une famille de sept enfants, Johann n'a pas eu la chance d'accéder aux études supérieures. À l'âge de douze ans, il quitta l'école pour aider sa famille. Cependant, le soir, il continuait à étudier les sciences. À l'âge de quinze ans, il travailla dans la sidérurgie, puis gagna sa vie dans un journal bâlois, le Basler Zeitung. Il en profita pour étudier les mathématiques, la philosophie et l'astronomie. En 1748, l'éditeur le recommanda comme tuteur dans la famille du comte Peter von Salis. Cet emploi lui laissa suffisamment de temps pour accéder à sa bibliothèque privée. C'est alors qu'il s'initia à la recherche mathématique.

Un voyage d'études (1756 - 1758) en compagnie de ses élèves lui fait visiter les principaux centres intellectuels de l'Europe et nouer des contacts avec de nombreux savants. C'est dès lors qu'il fut remarqué par la communauté scientifique. Il publia ses premiers travaux en 1755. Après quelques voyages, il s'établit à Augsbourg en 1759 comme directeur de publication. Il fut invité par Euler à Berlin en 1764.

Il est connu en géographie pour l'invention des plusieurs systèmes de projection cartographique parmi lesquels : la projection azimutale équivalente de Lambert et la projection conique conforme de Lambert. Cette dernière a été optée pour l’établissement de la carte topographique de France, elle consiste en 4 projections coniques, conformes, prises le long du méridien de Paris, en 4 parallèles équidistants.

De ce fait, il a préparé l’étude des transformations conformes (le plan d'Argand et les nombres complexes de Gauss sont postérieurs de 30 ans).

Son traité de perspective (1759, 1774) précède les travaux de Monge, poursuivis par Poncelet. Il crée un perspectographe qui porte son nom.

Préoccupé par la représentation de la profondeur en peinture et la représentation de la transparence de l’air, il énonce la loi de Lambert en photométrie (1760).

Ses travaux sur les tracés à la règle et au compas le conduisent à discuter du célèbre postulat d’Euclide sur les parallèles (1786), et à prouver l’irrationalité de π (1768), sa preuve est donnée dans l'article "Mémoire sur quelques propriétés remarquables des quantités transcendantes, circulaires et logarithmiques", lu 1767, publié année 1761/1768. (cfr. Fraction continue et approximation diophantienne). Il étudia la trigonométrie hyperbolique.

Astronomie

En astronomie, retrouvant les résultats d’Euler sur les trajectoires paraboliques (d’énergie nulle) des comètes, il les prolonge par le théorème de Lambert sur les orbites elliptiques (3 positions datées permettent de déterminer le mouvement keplerien d’un satellite) (1761). On lui doit de nombreux articles de trigonométrie sphérique (1770), mais sans que la notion d’angle solide soit encore clairement définie.

En 1773, Lambert calcula les coordonnées orbitales de Neith, un satellite de Vénus dont l'observation avait été validé par la communauté astronomique, mais dont on sait depuis la fin du XIXe siècle qu'il n'existe pas.

Divers

Voir aussi

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’Alsace Portail de l’Alsace
  • Portail des mathématiques Portail des mathématiques
  • Portail de la physique Portail de la physique
  • Portail de l’astronomie Portail de l’astronomie
  • Portail du XVIIIe siècle Portail du XVIIIe siècle
  • Portail de la Suisse Portail de la Suisse
Ce document provient de « Johann Heinrich Lambert ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Johann Heinrich Lambert de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Johann Heinrich Lambert — (* 26. August 1728 in Mülhausen (Elsass); † 25. September 1777 in Berlin) war ein schweizerisch elsässischer Mathematiker, Logiker, Physiker und Philosoph der Aufklärung …   Deutsch Wikipedia

  • Johann Heinrich Lambert — (26 de agosto de 1728 25 de septiembre de 1777), fue un matemático, físico, astrónomo y filósofo alemán de origen francés. Nació en Mülhausen (ahora Mulhouse, Alsacia, Fra …   Wikipedia Español

  • Johann Heinrich Lambert — (28 de agosto, 1728 25 de septiembre 1777), fue un matemático , físico , astrónomo alemán de origen francés. Nació en Mülhausen (ahora Mulhouse, Alsacia, Francia). Murió en …   Enciclopedia Universal

  • Johann Heinrich Lambert — Infobox Scientist name = Johann Heinrich Lambert |200px image width = 200px caption = Johann Heinrich Lambert (1728 1777) birth date = 26 August, 1728 birth place = Mülhausen, Alsace, France death date = 25 September, 1777 death place = Berlin,… …   Wikipedia

  • Johann Heinrich Michels — (* getauft 20. Juni 1763 in Mülheim an der Ruhr; † 15. November 1823 ebenda) war ein deutscher Kaufmann, Reeder und Bürgermeister der Stadt Mülheim an der Ruhr von 1813 bis 1816. Leben Die Amtszeit von Michels war geprägt von den… …   Deutsch Wikipedia

  • Lambert , Johann Heinrich — (1728–1777) German mathematician, physicist, astronomer, and philosopher Lambert, the son of a poor tailor from Mulhouse (now in France), was largely self educated. He spent the early part of his life in various occupations, including teaching… …   Scientists

  • Lambert, Johann Heinrich — ▪ Swiss German scientist and philosopher born August 26, 1728, Mülhausen, Alsace died September 25, 1777, Berlin, Prussia [Germany]  Swiss German mathematician, astronomer, physicist, and philosopher who provided the first rigorous proof that π… …   Universalium

  • Lambert, Johann Heinrich — See Leibniz (from) to Kant …   History of philosophy

  • LAMBERT, JOHANN HEINRICH —    German philosopher and mathematician; was the successor and rival of Leibnitz in both regards, and was patronised by Frederick the Great (1619 1728) …   The Nuttall Encyclopaedia

  • Ламберт Johann — Heinrich — (Lambert, 1728 77) физик и философ; был академиком в Мюнхене и Берлине; философские воззрения его выработались под влиянием Вольфа, Мальбранша и Локка. После Kosmologische Briefe über die Einrichtung des Weltbaues (1761), Л. издал обширное… …   Энциклопедический словарь Ф.А. Брокгауза и И.А. Ефрона


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.